• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ENGAGEMENT
Paris, le 21 mars 2012

Les quatre mesures de Suzuki France pour la sécurité routière

Les quatre mesures de Suzuki France pour la sécurité routière

Suzuki France a présenté ce matin à Paris quatre mesures visant à améliorer la sécurité de ses clients, qu'ils soient utilisateurs de scooter 125 au quotidien ou motards amateurs de sensations fortes au guidon d'une Hayabusa 1340... Explications.

Imprimer

Haruo Ito, président de Suzuki France, est arrivé il y a un an et demi à la tête de la filiale française. Six mois après sa nomination, son pays était frappé par un violent tsunami à l'origine - entre autres - de la catastrophe de Fukushima... "Plus de 19 000 Japonais ont perdu la vie, en quelques heures", rappelle-t-il aujourd'hui.

"Je souhaite remercier du fond du coeur les motards français qui ont activement soutenu le peuple japonais, qui pour bon nombre d'entre eux souffrent encore et ont du mal à se projeter dans l'avenir", poursuit le big boss nippon.

C'est en voyant récemment un reportage à la télévision, "dans lequel une Japonaise nous expliquait ce que sa vie était devenue depuis la mort de ses parents et de deux de ses enfants", que le chef de Suzuki France aurait véritablement "mesuré l'importance de la santé et de la vie".

Ito San est profondément marqué... mais loin d'être résigné : en tant que représentant du troisième constructeur de motocycle en France (12% de PDM sur ces dix dernières années, assure-t-il), il décide même d'investir sa marque dans la protection "d'un" genre humain : les utilisateurs de deux-roues-motorisés.

"Il y a probablement un lien entre le traumatisme que nous, Japonais, avons vécu et notre volonté farouche de préserver l'intégrité physique des motards qui partagent notre passion de la moto", témoigne le président nippon.

Dorsale pour tout le monde !

En réalité, les quatre mesures proposées par Suzuki France ne se limitent pas aux seuls passionnés de motos, mais à la totalité des utilisateurs de motocycles de la marque.

Ducati aussi...

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, on un peu plus de chance que les autres - se souviennent qu'en juillet 2009, Ducati se félicitait - à juste titre - d'avoir offert plus de 9500 dorsales Dainese à ses clients en moins d'un an, dont 1600 en France. Aujourd'hui, c'est le généraliste Suzuki qui s'engage dans cette voie salutaire. Gageons que les autres constructeurs leur prendront rapidement la roue !

La première mesure concerne l'ensemble des futurs acquéreurs de scooters et de motos Suzuki : "à compter de jeudi prochain (le 29 mars et jusqu'à la fin de l'année 2012, NDLR), chaque client recevra automatiquement une protection dorsale de dernière génération", explique Suzuki France.

En étudiant les statistiques de la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) Suzuki note en effet que " 44% des lésions les plus graves, voire fatales, sont consécutives à un choc à la tête, 4% aux membres inférieurs et 50% au tronc dont la colonne vertébrale".

D'où l'idée de cette dorsale développée en collaboration avec Furygan, marque choisie parmi tant d'autres car la "Panthère" bénéficie à la fois d'une solide expérience en matière de protection du motard - plus de 40 ans ! - et propose la fameuse technologie D3O.

"Le mélange de polymère et de liquide dilatant nous permet de créer des produits plus fins, plus confortables et plus efficaces que ceux fabriqué en plastique", précise Jean-Marc Autheman, directeur marketing de Furygan.

Pour l'équipementier français, le cahier des charges de Suzuki était clair : offrir à ses clients une dorsale dûment homologuée (lire MNC du 9 mars 2012 : le point sur les normes des équipements moto et scooter), souple, discrète et utilisable au quotidien afin qu'elle ne rejoigne pas au fond du garage le vélo d'appartement, l'autocuiseur chinois à vapeur ou tout autre bien de consommation hautement indispensable...

"Cette volonté du meilleur compromis protection/discrétion a entre autres pour but de protéger aussi notre clientèle "Scooters 125" essentiellement urbaine, ainsi que les femmes qui représentent 10% des acheteurs de Suzuki", insiste le directeur commercial de Suzuki France, François Etterlé.

Et 200 € pour les p'tits jeunes

"Nous tablons pour le moment sur 13 000 pièces", nous signale au passage le responsable de Furygan. Notons également que la dorsale sera également en vente dans les concessions Suz' au tarif de 100 euros.

La deuxième mesure prise par Suzuki France, qui se trouve être une extension de la première, découle d'une seconde observation faite à partir des statistiques de la Sécurité routière : "le risque d'accident, grave ou mortel, est décuplé lors de la première année suivant l'obtention du permis".

Pour l'achat d'une Gladius 650 - "la Suzuki la plus achetée par les nouveaux permis" -, les titulaires d'un permis A de moins d'un an se verront remettre, en plus de la dorsale, un bon d'achat de 200 € "afin qu'ils complètent leur équipement de sécurité (casques, bottes et gants, par exemple) chez leur concessionnaire".

La troisième mesure concerne cette fois l'ensemble des motards et scootéristes, qu'ils soient jeunes ou vieux, supporters des Jaunes, des Verts, des Rouges ou des Bleus (Oranges, Noires, etc.) : "parce qu'il est évident que la maîtrise d'une moto nécessite dextérité et expérience", Suzuki s'engage à offrir la possibilité au plus grand nombre de se perfectionner en roulant sur circuit avec des instructeurs diplômés d'Etat".

Perfectionnement et contrôles

Cette proposition n'est pas une nouveauté dans le monde de la moto - ni même pour Suzuki -, mais elle mérite d'être signalée."Les 14 et 15 avril par exemple, dans le cadre du Bol d'Or, sur le Circuit Ecole de Magny-Cours, une grande partie de la gamme Suzuki sera mise à disposition avec des équipements et, bien entendu, des dorsales".

"Cette même opération organisée l'année dernière avait permis de réaliser 528 essais... sans la moindre chute à signaler !", témoigne le directeur commercial de Suzuki France. "D'autres dates d'essais seront prévues cette année, notamment grâce au Suz démo Tour qui débute le 31 mars à Lille (59)".

Enfin, la dernière mesure consiste à offrir gratuitement la vérification de 21 points de sécurité sur toutes les Suzuki, quels que soient leur âge et leur kilométrage : un "contrôle technique" que le constructeur avait déjà proposé début 2010.

"Ce check-up sera réalisé dans les 215 concessions Suzuki en France dans le courant des mois d'octobre et novembre 2012 cette fois-ci, lorsque l'activité dans les ateliers est plus calme et que les clients peuvent nous laisser leur véhicule plus facilement".

"Nous pensons sincèrement que ces quatre mesures participeront activement à la sécurité de nos clients et contribueront ainsi à l'amélioration des chiffres d'accidentologie en France", concluent les responsables de Suzuki France. "Il y a moyen aujourd’hui de faire commerce de notre passion, mais ce commerce se doit d’être responsable". Dont acte.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

24 Heures Motos 2024 : une parade et moins de pétarades

Pour la première fois en 47 éditions, les motos engagées aux 24 Heures du Mans 2024 vrombiront dans les rues du Mans, le mercredi 17 avril entre 15 et 16 heures. A l'inverse, le public sera prié de la mettre en sourdine chaque nuit entre minuit et 8 heures du matin. Explications.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Horaires du Grand Prix des Amériques MotoGP 2024

Certes l'an dernier à Austin, Marc Marquez était absent et de nombreux pilotes n'avaient pas vu le drapeau à damier : Bagnaia, Martin, A.Espargaro, Miller, Binder, etc. Mais le podium composé de Rins sur Honda (remplacé par Zarco en 2024...), Marini sur Ducati et Quartararo sur Yamaha faisait plaisir à voir. Il est enthousiasmant même, pour cette année. Programme !
MotoGP 2024 1 commentaire
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Fabio Quartararo reste sur la Yamaha M1 d'usine en 2025 et 2026 !

Depuis quelques semaines, la rumeur enflait dans le paddock MotoGP : Fabio Quartararo pourrait passer chez Aprilia l'an prochain… L'annonce est tombée ce matin : Fabio Quartararo est fidèle à son employeur Yamaha ! Les Bleus restent soudés et convaincus qu'ils peuvent redevenir champions. Explications.
MotoGP 2024 16 commentaires
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Fin des vignettes et cartes vertes, le mémo assure le relais

Ce n'était pas un poisson d'avril : depuis hier, les motards - scootéristes, automobilistes, etc. - n'ont plus à poser le papillon vert sur leur véhicule, ni à plier l'attestation annuelle dans leur portefeuille. Il faut en revanche conserver un "mémo véhicule assuré" à sortir en cas de pépin. Explications.
  • En savoir plus...