• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DREAM CUP 2004
Paris, le 21 juin 2004

Les filles font des étincelles à Carole !

Les filles font des étincelles à Carole !

La première Dream Cup, course de vitesse 100% féminine réunissant avec panache pilotes confirmées et débutantes, a offert ce week-end sur le circuit Carole un spectacle de très grande qualité. Luttes acharnées, rires, larmes et gaz à tous les étages !

Imprimer

Dix ans après l'interruption du Trophée féminin (lire Moto-Net du 6 février 2004 et du 26 avril 2004), la Dream Cup 2004 a franchi avec succès le cap de sa première édition, ce week-end sur le circuit Carole.

Pour le plus grand plaisir des organisateurs et des spectateurs mais aussi - et surtout ! - des concurrentes elles-mêmes !

Galop d'essai avant la saison 2005 qui devrait offrir une Coupe ou un Championnat sur plusieurs épreuves, avec si possible "Le Mans, Alès, Le Vigeant, Croix en Ternois, Nogaro et Carole", espère l'organisateur, la Dream Cup 2004 a réuni 21 concurrentes dans trois catégories (500 cc, 600 cc et 750 cc). A noter l'absence d'Agnès Dupuy, prétendante des plus sérieuses, qui n'a pas pu s'aligner sur la grille suite à une fracture de la cheville.

Entre averses et éclaircies, les 21 concurrentes se sont livrées tout au long du week-end à une bataille acharnée pour les premières places, tandis que dans le paquet le rythme augmentait sensiblement au fil des séances d'essais et des courses.

Samedi après-midi, les quelques gouttes qui tombent en tout début de séance suffisent à mouiller les visières et semer le trouble dans l'esprit des pilotes. Mais la piste reste sèche et les temps tombent très vite, preuve de la détermination sans faille des concurrentes !

Carole Le Guellec, conductrice de métro dans le civil, engagée depuis 2003 en Championnat de France d'endurance, signe ainsi une superbe pole position en 1'10.875. Un chrono qui la placerait en bonne position dans une Roadster Cup masculine, alors qu'elle vient tout juste de découvrir sa Yamaha Fazer FZ6 prêtée par Jouy Moto !

Elle relègue ainsi à près de deux secondes les deux autres pointures, Evelyne Roques, ancienne gagnante du Trophée féminin en 1993 (Honda 600 Hornet n°95, 1'12.582), et Magalï Langlois (Yamaha 600 Fazer n°67, 1'12.831), 26ème scratch au Mans cette année (lire Moto-Net des 3 et 4 avril 2004) et qui prendra le départ du Bol d'Or au guidon d'une Yamaha R1 2004 (lire Moto-Net du 26 avril 2004).

Les trois filles de tête creusent un écart conséquent sur le deuxième groupe, composé de Sandrine Martin (Honda 600 Hornet n°56), Marilyne Lafay (Suzuki SV650 n°5) et Carole Mancel (Suzuki SV650 n°29). Dans le reste du peloton suivent de courageuses débutantes sur piste, parmi lesquelles nos charmantes consoeurs de Sport Bike (Diane de Salve, n°13) et de Moto Journal (Elodie Lantelme, n°44).

Saluons également la présence de l'ultra motivée Charline Dieu (Honda 500 CB n°33), tout juste 18 ans, qui rêve de devenir "pilote instructeur comme Christophe Guyot !" après avoir couru le Moto Tour 2003 dans le cadre de l'opération scooters Peugeot... En attendant les résultats du bac, Charline potasse consciencieusement les consignes scotchées sur le réservoir de sa 500 CB (voir photo) : "la 1ère en bas, la poignée de gaz à droite, le frein aussi, mais surtout : GAZ !"

Dimanche à 9h00, la première manche se déroule sur une piste froide mais sèche. Carole Le Guellec rate son départ en lâchant trop vite l'embrayage et Magalï Langlois prend d'emblée les commandes devant Evelyne Roques. Mais Carole hausse rapidement le rythme, passe Evelyne et se porte dans le sillage de Magalï, bien décidée à défendre sa place.

Au 3ème tour, au prix d'un dépassement particulièrement audacieux et quasiment en aveugle dans Beta, Carole parvient à faire l'intérieur à Magalï et creuse un léger écart qu'elle maintient jusqu'à l'arrivée. Dans la roue de Magalï, Evelyne utilise toute son expérience de la piste pour retarder son freinage à Hôtel dans le dernier tour, poussant Magalï à élargir légèrement sa trajectoire, et arrache d'un souffle une très belle deuxième place. Derrière suivent, dans l'ordre inverse des essais, Carole Mancel, Marilyne Lafay et Sandrine Martin, puis les autres concurrentes qui améliorent toutes leurs temps par rapport aux essais.

A 14h00, pour la deuxième manche, le ciel est toujours couvert mais la piste, plus chaude, promet d'être plus rapide que le matin.

Carole Le Guellec perd à nouveau du temps au départ et se retrouve derrière Evelyne Roques et Magalï Langlois. Au deuxième tour, Magalï passe Evelyne et prend la tête. Carole augmente alors le rythme et son pilotage très coulé, d'une efficacité redoutable, lui permet de passer Evelyne sans encombre. Elle aligne alors plusieurs tours très rapides et rattrape Magalï à mi-course.

Plus rapide dans le sinueux et ressortant très fort du pif-paf, Carole met la pression sur Magalï, l'oblige à retarder son freinage en entrée de Parabolique et à ressortir un peu large, lui permettant de passer à la réaccélération. Le duel en en tête est alors à son comble et Carole en profite pour améliorer de deux dixièmes son temps de qualif'.

Au dixième tour, Magalï sort plus fort de l'épingle d'entrée des stands. Elle parvient à devancer Carole d'une roue dans la ligne droite, se place sur sa trajectoire pour préparer le gauche d'Alpha, mais Carole sur sa droite ne rend pas la main : le choc est inévitable, sa roue avant se lève dans l'herbe et c'est la chute, heureusement sans gravité pour elle mais la Fazer est sérieusement chiffonnée...

Evelyne, mal à l'aise sur ses Pilot Power, ne parvient pas à rattraper Magalï, qui a alors tout le champ libre pour remporter la course après cette action musclée. Grosse déception pour Carole et légère confusion à l'arrivée, où l'issue abrupte de cette superbe bagarre prouve s'il en était besoin que question rage de vaincre, les filles n'ont rien à envier aux garçons ! Dans le groupe des poursuivantes, Marilyne Lafay prend l'avantage lors du fait de course et complète le podium devant Sandrine Martin et Carole Mancel.

Véritable réussite dès sa première édition, la Dream Cup montre qu'il existe toujours une place en France pour une compétition de vitesse féminine, afin de déclencher l'envie de se lancer sur la piste et de pouvoir ensuite se mêler à la lutte avec les garçons dans d'autres catégories.

Reste la question du type de motos autorisées : les filles les plus expérimentées étant déjà équipées en sportives (R1, R6, GSXR...), elles risquent d'avoir du mal à se procurer un roadster pour toute la durée de la coupe ou du championnat 2005. Or il serait dommage de décourager les grandes pointures, même s'il est important de faciliter l'accès des débutantes...Quoi qu'il en soit, félicitations à toutes et rendez vous en 2005 pour un championnat qui promet déjà d'être riche en émotions !

Dream Cup 2004 - Classement scratch final
1 Magalï Langlois Yamaha 41 points (une victoire)
2 Evelyne Roques Honda 40 points
3 Carole Le Guellec Yamaha 27 points (une victoire)
4 Maryline Lafay Suzuki 27 points (1ère 750)
5 Carole Mancel Suzuki 24 points (2ème 750)
6 Sandrine Martin Honda 23 points
7 Sandrine Warion Yamaha 19 points
8 Bénédicte Masson Honda 15 points (1ère 500)
9 Anne-Laure Moulin Ducati 15 points (3ème 750)
10 Claire Tourres Yamaha 11 points
11 Charline Dieu Honda 11 points (2ème 500 et Coupe Espoir)
12 Magali Cobetto Suzuki 10 points
13 Sandrine Maire Honda 8 points
14 Marielle Pfend Honda 6 points (3ème 500)
15 Christine Goncalves Honda 4 points
16 Patricia Gaigeard Honda 1 point
17 Diane de Salve Yamaha 0 point
18 Elodie Lantelme Ducati 0 point
19 Nathalie Gallo Ducati 0 point
20 Joëlle De Souza Ducati 0 point
21 Delphine Nicolas Honda 0 point
Meilleur tour en course : Carole Le Guellec (1'10.684)

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Triumph Rocket 3 Storm 2024 : notre essai complet en vidéo

La Rocket III est un festival à elle seule… Un festival de kilogrammes un peu, de chevaux beaucoup, de style passionnément, de newtons-mètres à la folie ! L'énorme Triumph reçoit pour 2024 un nouveau petit nom tempétueux et de légères mises à jour. Essai par notre correspondant à Cannes : Stéphane Lacaze !
La 93ème victoire de Ducati au Mugello… avec Marc Marquez ?

Pecco Bagnaia est le grand favori du Grand Prix d'Italie 2024. Mais il se pourrait qu'un autre pilote Ducati s'impose, comme en France ou au Portugal ! À Portimao justement, Jorge Martin avait signé la 89ème victoire de la firme de Bologne en MotoGP, sur sa Desmosedici n°89… Or ce week-end, Ducati vise son 93ème succès. Simple hasard ?
Italie 1 commentaire
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
La France organise le Supermoto Des Nations 2024 au circuit Carole

Le championnat du monde par équipe de Supermotard est de retour en France, sur le circuit Carole ! Disputée chaque année dans un pays différent, cette compétition oppose les plus grandes nations de la discipline… et à la fin, c'est la France qui gagne : les Bleus courront pour une treizième étoile, la dixième d'affilée ! Bande-annonce et billetterie.
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
  • En savoir plus...