• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW
Paris, le 19 février 2016

Interview Sylvain Guintoli (WSBK) : la R1 est très similaire à la M1

Interview Sylvain Guintoli (WSBK) : la R1 est très similaire à la M1

À quelques jours des derniers tests WSBK et une semaine de l'ouverture du 29ème championnat du monde Superbike, Sylvain Guintoli fait le point pour Moto-Net.Com sur la préparation de sa première saison aux commandes de la nouvelle Yamaha R1. Interview.

Imprimer

Après les pilotes MotoGP, ceux du World Superbike ont rendez-vous à l'autre bout du monde, en Australie, pour participer lundi et mardi aux derniers essais hivernaux. Et c'est dès le week-end prochain, sur cette même piste de Phillip Island, que débutera le championnat WSBK 2016, à suivre toute l'année en détail sur MNC !

Contacté par Moto-Net.Com, Sylvain Guintoli a eu la gentillesse - le professionnalisme et le courage - de répondre à nos questions. Le n°50 du team Yamaha Pata Crescent fait le point...

Moto-Net.Com : Bonjour Sylvain ! Tout d'abord, comment vas-tu ?
Sylvain Guintoli :
Très bien, merci. Je suis prêt pour l'ouverture du championnat.

MNC : Qu'est-ce qui est le plus exigeant, jouer le titre au guidon d'une moto performante, tenter de le conserver sur une moto vieillissante ou se relancer sur une toute nouvelle moto ?
S. G. :
Mentalement, c'est plus difficile quand les résultats tardent. Mais les exigences demeurent les mêmes, quelle que soit la situation ou la moto : rester concentré sur les objectifs, se préparer et se donner à 100%.

MNC : Quelles sont les différences entre le V4 Aprilia, le 4-cylindres Honda et le Crossplane Yamaha ? Plus proche en termes de partie cycle, tes trois dernières motos se comportent-elles un peu pareil ?
S. G. :
Je pourrais écrire un livre pour répondre à ta question ! Tout est différent : moteur, châssis, stratégies électronique... Chaque machine a son ADN, son caractère. Et elle peut être interprétée de manière différente par son pilote.

MNC : La Ducati 1098 que tu pilotais les années précédentes serait-elle nécessairement hors-jeu aujourd'hui ?
S. G. :
Les Superbikes ont beaucoup évolué ces dernières années...

MNC : Selon toi, qu'est ce qui détermine le plus le succès d'un pilote entre sa machine, son équipe, sa motivation, l'implication du constructeur, le soutien de ses proches et l'appui de ses sponsors ?
S. G. :
C'est un tout et cela dépend beaucoup des besoins du pilote.

MNC : Tu as signé le 8ème chrono des derniers essais hivernaux. Est-ce que cette position correspond à ton rang actuel ? Mister Denning a dit que tu avais été très régulier et laissé entendre que tu en gardais dans la poignée...
S. G. :
Les tests restent des tests. Pas de points ni de prime pour les tests hivernaux !

MNC : Que penses-tu du 9ème chrono du champion du monde 2015, Jonathan Rea?
S. G. :
Même réponse !

MNC : Rea a largement dominé la saison dernière. Qu'est-ce qui le rend si fort ?
S. G. :
Selon moi, sa réussite est lié à deux choses, son changement de team et son regain de motivation.

MNC : En fin de saison toutefois, c'est Chaz Davies qui a marqué plus de points. Est-il le véritable favori pour 2016 ?
S. G. :
C'est certainement l'un des favoris.

MNC : "JR" nous a confié récemment qu'avant même la fin de son tout premier tour au guidon de la ZX-10R à Aragon en novembre 2014, il savait qu'il pourrait se battre pour le titre. D'après toi, il se la raconte un peu ou pas du tout ?
S. G. :
C'est une façon de parler, une manière de dire que sa machine lui a plu tout de suite.

MNC : Et toi, qu'as-tu ressenti en bouclant ton premier tour aux commandes de la R1 ? Qu'en as-tu conclu ?
S. G. :
La nouvelle R1 m'a tout de suite donné un sentiment de déjà-vu. Elle est très similaire à la M1 par son châssis et son caractère moteur. Cette machine est un régal, elle est très bien née et excitante à piloter.

MNC : Que retiens-tu de la saison 2015 ?
S. G. :
Je n'ai jamais baissé les bras.

MNC : Qu'espères tu pour 2016 ?
S. G. :
Une progression de mes résultats tout au long de l'année. Et j'espère du champagne !

MNC : Te reste-t-il beaucoup de travail à abattre pendant ces derniers tests officiels en Australie ?
S. G. :
On travaille tout le temps, sans cesse, pour améliorer la performance.

MNC : Tu seras quand même fin prêt pour la première course australienne ?
S. G. :
Comme je l'ai dit, nous sommes en phase initiale de développement.

MNC : À partir de cette année, les premières manches se dérouleront le samedi, après la Superpole. Qu'en penses-tu ?
S. G. :
Perso, le changement d'horaires me plaît mieux.

MNC : Les conditions météo pourront être très différentes. Ou au contraire plus proches, car les courses se dérouleront aux mêmes horaires et non plus tôt le matin puis l'après-midi. Est-ce mieux ?
S. G. :
Je pense que oui. Les conditions seront plus proches car les températures de pistes, notamment, varient normalement plus du matin à l'après midi que du jour au lendemain.

MNC : Autre nouveauté en 2016, les pilotes de Superstock 600 vont rejoindre ceux du Supersport sur les épreuves européennes. Est-ce un bon format ?
S. G. :
C'est bon pour les jeunes pilotes en devenir. Cela leur offre plus d'exposition.

MNC : Penses-tu que les STK1000 pourraient ou devraient rouler avec vous ? Cela faciliterait l'accès aux wild cards, non ?
S. G. :
Les wild cards peuvent déjà participer au Superstock.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Première course... et victoire en Endurance pour Zarco sur la Honda n°30 !

Devancée par la YART et la Ducati Kagayama aux qualifs, la Honda d'usine n°30 remporte ce dimanche 21 juillet 2024 une 3ème victoire de rang aux 8 Heures de Suzuka, la 30ème pour le HRC, avec son pilote officiel en MotoGP, Johann Zarco ! Avec six victoires au compteur, Takumi Takahashi devient le pilote le plus victorieux sur l'épreuve japonaise. Retour en vidéo...
8H de Suzuka 2 commentaires
Triumph propose sa Street Triple 765 R ''A2'' aux nouveaux motards !

C'est une petite modification qui risque de faire grand bruit chez les nouveaux permis moto : à la rentrée prochaine (septembre 2024), il sera possible de se rôder sur une Street Triple 765 R ! En limitant son 3-cylindres à 95 chevaux et grâce à un kit 35 kW (47,5 ch), le ''roadstar" de Triumph devient compatible avec le permis A2. Yummie !
La Guerrilla 450 de Royal Enfield déclare la guerre aux roadsters

Très apprécié en France pour ses petites motos basiques et ''vintage'', Royal Enfield entend révolutionner le segment du roadster en proposant une moto adaptée aux motards d'aujourd'hui, ni plus ni moins. Sa Guerrilla 450 se veut simple mais efficace sur le plan mécanique, et à la page électroniquement... Présentation.
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Guides pratiques 1 commentaire
  • En savoir plus...