• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 4 juillet 2010

GP de Catalogne : Lorenzo, par élimination !

GP de Catalogne : Lorenzo, par élimination !

Dimanche - 19h00. Large favori de cette septième course à Barcelone, Jorge Lorenzo a su faire preuve d'intelligence pour s'imposer lors d'un Grand-Prix de Catalogne, où ses rivaux ont confondu vitesse et précipitation.

Imprimer

Dimanche - 19h00. Large favori de cette septième course à Barcelone, Jorge Lorenzo a su faire preuve d'intelligence pour s'imposer lors d'un Grand-Prix de Catalogne, où ses rivaux ont confondu vitesse et précipitation.

Effet de la crise économique (particulièrement sévère en Espagne) ou de l'absence de Rossi, les tribunes du circuit de Catalunya apparaissant étrangement vides lorsque la grille MotoGP prend place sous un soleil brûlant.

Guère préoccupé par le relatif absentéisme de ses compatriotes, Dani Pedrosa prend le meilleur départ avec sa Honda Repsol ! Hélas, dans sa fougue, l'espagnol en fait trop et doit élargir au premier droit. Jorge Lorenzo en profite illico pour s'emparer des commandes devant son public et un Casey Stoner très incisif, ainsi qu'un Andrea Dovizioso qui ne l'est pas moins !

Rapidement, l'italien du HRC parvient même à se défaire de la Ducati de Stoner, avant de transformer une superbe attaque sur Lorenzo : alors que beaucoup attendaient Pedrosa à domicile, c'est finalement "Dovi" qui porte haut les couleurs du premier constructeur, pendant que son coéquipier remonte progressivement dans le classement.

Mal parti à l'extinction des feux, Randy de Puniet apparaît à la quatrième position derrière Casey Stoner et devant Dani Pedrosa justement, qui est revenu de la neuvième à la 5ème place en l'espace de trois tours seulement ! Le catalan précède trois rookies très en forme : l'italien Marco Simoncelli, l'espagnol Alvaro Bautista et le texan Ben Spies !

Comme on pouvait s'y attendre, Jorge Lorenzo ne tarde pas à attaquer Dovizioso pour reprendre le leadership de l'épreuve espagnole : le n°99 passe le N°4 avec autorité, pendant que Stoner rate le point de corde dans un droit et se rattrape de justesse dans le large dégagement bitumé du gauche suivant. L'australien se retrouve ainsi aux prises de Randy de Puniet, superbe d'aisance à Barcelone !

Véloce durant toutes les séances d'essais, le jeune Aleix Espargaro en fait trop devant les siens et finit par perdre l'avant dans un long droit rapide : plus de peur que de mal, heureusement, pour le sympathique ibère qui court aussitôt à sa Ducati pour tenter de sauver des points...

En tête de course, Lorenzo et Dovizioso s'expliquent avec la manière, à 2,290 sec de Pedrosa. Celui-ci précède Randy de Puniet et Casey Stoner qui se livrent un baston d'anthologie à grands coups de freinage au panneau "Trop tard" au bout de la ligne droite des stands !

Plus expérimenté et plus rapide, l'ex champion du monde MotoGP 2007 finira par avoir le dessus - non sans mal ! - sur Randy à quelques tours de l'arrivée.

Relégué à plus d'une seconde, Marco Simoncelli apparaît à une très belle sixième place, devant Alvaro Bautista qui - tel le phénix - renaît véritablement de ses cendres en Catalogne !

Incisif depuis le début de la course, Andrea Dovizioso en fait finalement un peu trop en tentant de suivre le rythme de Lorenzo : l'officiel Honda part au tapis à onze tours de l'arrivée, offrant la seconde place à son coéquipier Dani Pedrosa qui n'en demandait sûrement pas tant ! Dans le même tour, Marco Simoncelli chute lui-aussi, alors qu'il était en route vers son meilleur résultat de la saison.

Resté seul en tête avec plus de cinq secondes d'avance, Lorenzo franchit le drapeau à damiers en solitaire, devant Pedrosa, Stoner et Randy de Puniet. Alvaro Bautista termine cinquième avec sa GSV-R : un excellent résultat pour ce débutant en catégorie reine ! Suivent Ben Spies, Loris Capirossi, Nicky Hayden, Marco Melandri (de retour de blessure) et Hector Barbera.

Avec cette cinquième victoire en sept GP, Jorge Lorenzo conforte son leadership au championnat avec 165 points, contre 113 pour Pedrosa et 91 pour Dovizioso. A égalité de points avec Nicky Hayden (69 pts), Randy de Puniet monte d'un cran dans la hiérarchie (5ème), tandis que Stoner remonte des profondeurs pour s'afficher à la sixième place du provisoire.

GP de Catalogne : Yuki Takahashi s'impose en Moto2

Dimanche - 13h20. Après un début de saison chaotique, le team français Tech3 voit enfin ses efforts récompensés avec la victoire de Yuki Takahashi et de la Mistral 610 à Barcelone.

Andrea Iannone devance Yuki Takahashi, Thomas Luthi, Toni Elias et Jules Cluzel pour cette septième course Moto2 de la saison 2010. Avec 42 pilotes au départ (!), le premier virage ressemble à une véritable foire d'empoigne qui débouche, hélas, sur une chute collective dans laquelle est impliquée Cluzel, di Meglio et Tomizawa, second au championnat…

Si Shoya Tomizawa parviend à reprendre la course après un court arrêt aux stands et que Jules Cluzel est continue le GP aux environs de la trentième place après un léger jardinage, Mike Di Meglio, lui, est contraint à l'abandon…
 
Thomas Luthi, et Toni Elias impriment le rythme en tête de course devant Andrea Iannone, Julian Simon et Yuki Takahashi. Très vite, Iannone parvient à dépasser Luthi qui doit ensuite céder face à Simon et Takahashi. Deuxième fait de course d'importance : après une longue glissade, la machine de Canepa se met à brûler sur le bord de la piste pendant une durée considérable !

Shoya Tomizawa est à nouveau victime d'une chute : dur week-end pour le n°48 qui hypothèque petit à petit ses chances d'être titré cette saison…

De son côté, si Andrea Iannone ne commet pas d'impair en terme de pilotage en tête de course, le pilote Speed Up voit son beau début de course sanctionné par la direction de course qui lui inflige un passage par la voie des stands pour avoir dépassé sous drapeau jaune en début de Grand-Prix…

En conséquence, le pilote Tech3 Yuki Takahashi se retrouve en tête de ce Grand-Prix complètement fou ! A huit tours de l'arrivée, Andrea Iannone effectue sagement sa pénalité : ultra-dominateur jusqu'alors, le n°17 voit s'échapper ses rêves de gloire durant son passage dans la voir des stands à vitesse réduite…

Takahashi et sa Mistral 610 apparaissent maintenant à la première place à plus de trois secondes de Thomas Luthi et Julian Simon. Beaucoup plus loin encore, Tony Elias, leader du championnat, se bat pour conserver sa quatrième place avec Karel Abraham et Simon Corsi. Coéquipier de Mike di Meglio chez Aspar, Julian Simon fait les freins à Luthi… mais ce dernier rétorque avec la manière deux tours plus tard et reprend la seconde place !

Avec plus de cinq secondes d'avance, Yuki Takahashi signe sa première victoire en Moto2, la première aussi du team varois Tech3 et leur Mistral 610 dans cette nouvelle catégorie ! Le japonais précède Thomas Luthi, Julian Simon, Karel Abraham, Toni Elias et Simone Corsi.

Troisième et dernier coup de théâtre de cet incroyable GP : Carmelo Morales accroche la roue arrière d'un autre pilote dans la dernière courbe et s'envole à très haute vitesse dans la ligne droite des stands. La machine s'explose littéralement à quelques mètres du public, alors que le pilote semble grièvement blessé : courageux, le pilote du team Pons rassure tout le monde en faisant un signe de la main en montant dans l'ambulance.

Au championnat, Toni Elias conserve le leadership devant Thomas Luthi, Yuki Takahashi, Julian Simon et Shoya Tomizawa.

GP de Catalogne : Marquez sans pitié en GP 125 !

Dimanche - 12h00. Dominateur devant son public, le jeune Marc Marquez (Ajo Motorsport) vient de remporter sa quatrième victoire consécutive lors du GP de Catalogne. Bradley Smith et Pol Espargaro encadrent l'espagnol sur le podium.

Marc Marquez devance Pol Espargaro, Bradley Smith et Nico Terol sur la grille de départ de ce GP de Catalogne. A l'extinction des feux, Smith est le plus prompt à surgir de sa position, mais Marquez lui reprend le leadership au premier droit !

Le n°93 imprime immédiatement un rythme élevé, que peine à suivre Nico Terol Pol Espargaro et Bradley Smith. Qualifiés neuvième et dixième, les français Alexis Masbou et Johann Zarco ont hélas complètement raté leur départ et n'apparaissant qu'en 18 et 19èmes position. Toutefois, l'albigeois et le niçois se crachent dans les gants et remontent rapidement dans les points.

En tête de course avec plus de deux secondes d'avance, Marc Marquez assomme la concurrence : tout à leur bagarre - superbe au demeurant -, Espargaro, Terol et Smith laissent en effet inexorablement s'échapper le petit espagnol qui se dirige droit vers sa quatrième victoires de rang en signant le record du tour en piste au passage !

Loin derrière, Masbou et Zarco continuent leur remontée, tandis que Louis Rossi apparaît à la 20ème place. Agressif, Johann Zarco arrivent à prendre le meilleur sur l'albigeois... qui part au tapis en tentant de suivre le rythme de son jeune compatriote. Sûr que cette troisième chute en trois GP n'arrange pas les affaires d'Alexis Masbou qui dispute tout de même sixième saison en 125 cc…

A six tours de l'arrivée, Marquez continue le forcing pour conserver son avance sur Smith, Espargaro et Terol : c'est désormais quatre secondes qui séparent le leader de ses trois premiers poursuivants !

Sandro Cortese, Effren Vasquez et Randy Krummenacher devancent Johann Zarco qui n'a pas ménagé sa peine pour revenir de la 20ème à la 8ème place !

Dans le dernier tour, les deux pilotes Aspar s'emportent un peu : Smith et Terol se chamaillent gaiement sous les yeux d'Espargaro qui voit soudain Nico Terol, leader du championnat, s'envoler dans un long gauche !

Marc Marquez franchit la ligne d'arrivée en large vainqueur devant Smith, Espargaro, Cortese, Vasquez, Koyama, Krummenacher et Zarco, auteur d'une belle huitième place: "Je me suis fait violence en début de course pour refaire mon retard et cela a fonctionné !", s'est réjouit le niçois à l'issue de la course.

Avec cette quatrième victoire de rang à 17 ans passé de quelques mois,  Marquez reprend non seulement les rênes du championnat du monde devant Espargaro et Terol, mais il bat en plus le record du plus jeune pilote à avoir gagné quatre GP d'affilés en huitième de litre ! Un record détenu par un certain Valentino Rossi : sacré performance !

GP de Catalogne : Lorenzo en pole, Randy 3ème !

Samedi - 15h45. Sans réelle surprise, Jorge Lorenzo a de nouveau décroché la pole position sur le tracé de Barcelone. Le leader du championnat devance Casey Stoner et... Randy de Puniet, superbe troisième à 0,1 seconde de l'australien !

Dominateur lors de toutes les séances d'essais libres, Jorge Lorenzo a confirmé sa suprématie sur le circuit de Catalunya en s'emparant de la pole position - pour la seconde saison consécutive - en 1'42.046.

"Je suis très content d'avoir réalisé cette pole position, devant mon public et mes fans. La course va être très dure car il fait très chaud et il va falloir être au top physiquement et rester concentré demain", a sobrement commenté le n°99, leader du championnat avec 47 points d'avance, à l'issue de cette séance disputée par une chaleur torride.

Le pilote officiel Fiat-Yamaha devance Casey Stoner de près de quatre dixièmes (1'42.410).

Toujours aussi rapide sur un tracé où il détient d'ailleurs le record de la pole depuis 2008 (1'41.186), le n°27 s'est de nouveau montré  très remonté envers les pilotes dont la moins grande vitesse de passage en courbes lui gâcherait ses tours chronos... Vraiment trop dure la vie de Caseyméro !

Tirant le maximum de sa Honda-LCR privée, Randy de Puniet partira de nouveau sur la première ligne grâce à un chrono de 1'42.512 : le n°14 devance rien de moins que Dani Pedrosa et sa RCV212 officielle !

"Je visais la pole aujourd'hui, mais les autres devant étaient trop rapides pour moi ! La séance était délicate car il fait très chaud et j'espère terminer dans le Top 5 demain", prévoit le protégé de Lucio Cecchninello qui n'a pas caché sa joie devant la nouvelle superbe perf' de son pilote !

Randy De Puniet et Dani Pedrosa devancent Ben Spies, Andrea Dovizioso, Loris Capirossi, Aleix Espargaro, Marco Simoncelli et Alvaro Bautista.

En manque de vitesse, les américains Colin Edwards et Nicky Hayden ne pointent qu'en 11ème et 12ème position devant Barbera, Melandri, Kallio, Akiyoshi (remplaçant d'Aoyama chez Honda-Interwetten) et Yoshikawa (remplaçant de Rossi chez Fiat-Yamaha).

Classement de la séance qualificative (QP) du GP de Barcelone 2010

  1. 99 Jorge LORENZO SPA Fiat Yamaha Team Yamaha 1'42.046
  2. 27 Casey STONER AUS Ducati Team Ducati 1'42.410
  3. 14 Randy DE PUNIET FRA LCR Honda MotoGP Honda 1'42.512
  4. 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 1'42.592
  5. 11 Ben SPIES USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1'42.710 0
  6. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Repsol Honda Team Honda 1'42.866
  7. 65 Loris CAPIROSSI ITA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 1'42.903
  8. 41 Aleix ESPARGARO SPA Pramac Racing Team Ducati 1'42.931
  9. 58 Marco SIMONCELLI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 1'42.994
  10. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 327,2 1'43.025
  11. 5 Colin EDWARDS USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1'43.059
  12. 69 Nicky HAYDEN USA Ducati Team Ducati 1'43.068
  13. 40 Hector BARBERA SPA Paginas Amarillas Aspar Ducati 1'43.417
  14. 33 Marco MELANDRI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 1'43.621
  15. 36 Mika KALLIO FIN Pramac Racing Team Ducati 1'43.685
  16. 64 Kousuke AKIYOSHI JPN Interwetten Honda MotoGP Honda 1'45.577
  17. 8 Wataru YOSHIKAWA JPN Fiat Yamaha Team Yamaha 1'45.759

GP de Catalogne : Pedrosa talonne Lorenzo en FP2

Samedi - 12h35. Encore une fois le plus rapide durant le seconde séance d'essais libres (FP2) du GP de Catalogne, Jorge Lorenzo (Yamaha) ne devance toutefois son rival Dani Pedrosa (Honda) que de cinq centièmes de seconde sur le tracé espagnol !

Petit par la taille mais géant en pilotage, l'espagnol Dani Pedrosa a tout donné ce matin pour s'illustrer pendant la deuxième session d'essais libres sur le circuit de Barcelone. 

Échouant à seulement cinq centièmes de secondes de Jorge Lorenzo, grand favori pour la course de demain et pour et le championnat du monde MotoGP 2010, Pedrosa signe un prometteur 1'42.798 et s'empare au passage de la meilleure vitesse de pointe dans la longue ligne de Barcelone (331 km/h).

Les deux ibères précèdent d'un souffle la Ducati de Casey Stoner (1'42.836) et la Honda-LCR du français Randy de Puniet, qui gagne plus d'une seconde sur son chrono de la veille pour se hisser de la septième à la quatrième position !

"Je ne veux plus d’excuses ! Je dois trouver les meilleurs réglages possibles pour la course et montrer de quoi nous sommes capables", a prévenu Stoner qui souffre du syndrome des loges (crampes aux avant-bras) depuis deux courses... et d'un certain manque de réussite depuis le début de la saison !

Derrière la quatuor de tête, l'espagnol Aleix Espargaro confirme son excellente forme à domicile en s'emparant du cinquième temps à 0,230 sec de Lorenzo : sacrée performance pour ce "demi-rookie" au guidon d'une Ducati GP10 satellite ! Le pilote Pramac précède Andrea Dovizioso, Marco Simoncelli, Loris Capirossi, Colin Edwards et Nicky Hayden sur la feuille des temps.

Unique pilote à ne pas avoir amélioré son chrono de la veille, l'américain Ben Spies rétrograde de la 5ème à la 14ème position : le texan garderait-il ses pneus tendres pour performer cet après-midi en qualifications ?

Comme hier après-midi, Alvaro Bautista (11ème) est sorti de la piste de Barcelone avec sa Suzuki. Mais l'espagnol est cette fois parvenu à garder le contrôle de sa GSV-R, tout comme Dovizioso et Espargaro, eux-aussi victimes de "chaleurs" durant cette séance disputée sous un soleil radieux.

Remplaçants d'Hiroshi Aoyama (Honda) et de Valentino Rossi (Yamaha), les pilotes essayeurs japonais Kousuke Akiyoshi et Wataru Yoshikawa clôturent cette deuxième sortie à respectivement 2,694 sec et 3,905 secondes du meilleur temps.

Classement de la seconde séance d'essais libres du GP de Catalogne (FP2)

  1. 99 Jorge LORENZO SPA Fiat Yamaha Team Yamaha 1'42.748
  2. 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 1'42.798
  3. 27 Casey STONER AUS Ducati Team Ducati 1'42.836
  4. 14 Randy DE PUNIET FRA LCR Honda MotoGP Honda 1'42.913
  5. 41 Aleix ESPARGARO SPA Pramac Racing Team Ducati 1'42.978
  6. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Repsol Honda Team Honda 1'43.031
  7. 58 Marco SIMONCELLI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 1'43.238
  8. 65 Loris CAPIROSSI ITA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 1'43.261
  9. 5 Colin EDWARDS USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1'43.376
  10. 69 Nicky HAYDEN USA Ducati Team Ducati 1'43.565
  11. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 1'43.623
  12. 40 Hector BARBERA SPA Paginas Amarillas Aspar Ducati 1'43.900
  13. 36 Mika KALLIO FIN Pramac Racing Team Ducati 1'43.923
  14. 11 Ben SPIES USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1'43.946 0.023
  15. 33 Marco MELANDRI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 1'44.115 0.169
  16. 64 Kousuke AKIYOSHI JPN Interwetten Honda MotoGP Honda 1'45.442
  17. 8 Wataru YOSHIKAWA JPN Fiat Yamaha Team Yamaha 1'46.653

GP de Catalogne : Lorenzo conserve l'ascendant en FP1 !

Vendredi - 15h40. Sous le soleil de Barcelone, le majorquin Jorge Lorenzo a débuté le Grand Prix de Catalogne sur les chapeaux de roues : en tête des premiers essais libres (FP1), le pilote Yamaha devance Stoner et Pedrosa au chrono.

Avec une température de 38°C dans l'air et près de 50°c sur la piste, la première séance d'essais libres sur le circuit de Montmelo, à côté de Barcelone, a confirmé - une fois de plus ! -  la vélocité du leader du championnat et régional de l'étape Jorge Lorenzo.

Auteur d'une première partie de saison météorique (quatre victoires et deux secondes places en six courses), Lorenzo compte déjà 47 points d'avance sur Pedrosa au provisoire à douze courses de la fin de saison.

Or malgré cette confortable avance, le majorquin ne semble pas décidé à se contenter "d'assurer" des places jusqu'à la finale à Valence et semble au contraire bien déterminé à prouver son statut de patron devant les siens : malgré les efforts de Stoner puis de Pedrosa, l'officiel Fiat-Yamaha a pris les rênes dès la mi-séance avant d'entreprendre une amélioration méticuleuse de ses temps au tour pour terminer en 1'43.259.

Un temps en retrait par rapport à la pole record de Stoner en 2008 (1'41.186) et même au meilleur tour en course de Dani Pedrosa la même saison (1'42.358), mais la piste de Montmelo, glissante en raison des fortes chaleurs, ne permet visiblement pas de faire descendre rapidement les chronos.

Malgré ses crampes dans les bras, Casey Stoner a lui aussi accumulé plusieurs tours rapides en descendant à chaque fois ses chronos pendant que son coéquipier, Nicky Hayden, pédalait dans la semoule en queue de peloton devant les deux pilotes-essayeurs japonais qui remplacent respectivement Rossi (sur Yamaha) et Aoyama (sur Honda) !

Heureusement, le Kid du Kentucky sera en mesure d'inverser la tendance et remontera progressivement jusqu'à une plus satisfaisante 8ème place.

Fidèle à son caractère de cochon en piste, Stoner s'est montré guère satisfait de sa seconde place à 0.153 seconde de Lorenzo : l'australien a même méchamment invectivé l'infortuné Loris Capirossi qui ne se serait pas écarté assez vite dans un droit pour le laisser passer durant un de ses derniers tours rapides...

L'ex-champion du monde devance Dani Pedrosa (1'43.631), Andrea Dovizioso (1'43725) et l'incroyable Ben Spies qui signe un remarquable 1'43.854 à 0.595 sec de Lorenzo, pour sa première sortie sur la piste catalane !

Belle performance à signaler aussi du côté d'Aleix Espargaro, sixième devant la Honda-LCR du français Randy de Puniet.

Longtemps dans le Top 5, Randy devra améliorer son rythme s'il veut tenir ses objectifs pour ce GP : "je ne veux pas placer la barre trop haute en rêvant du podium, car nous devons avant tout rester vigilants quant à nos objectifs qui sont de ramener le plus de points possibles. Mais il n'est pas à exclure non plus que nous puissions encore rouler aux avant-postes une bonne partie du week-end", prévoit Randy !

De son côté, Alvaro Bautista a été victime d'une chute sans gravité en début de séance, mais il reprend courageusement le guidon de sa GSV-R dans le dernier quart d'heure pour signer un encourageant douzième temps.

Enfin, pour sa première sortie en tant que remplaçant officiel de Valentino Rossi, le pilote-essayeur japonais Wataru Yoshikwa (n°8) termine en dernière position, derrière le remplaçant d'Aoyama, à 4,756 sec du meilleur temps.

Il était d'ailleurs assez cocace d'observer l'expression vaguement amusée de Jeremy Burgess, chef mécanicien de Rossi, lorsque le japonais rentrait aux stands pour demander des améliorations sur la M1 officielle : clairement, l'australien ne cachait pas son sentiment qu'avec un tel retard, son "nouveau pilote" avait sans doute plus à gagner en travaillant son adaptation à la Yam' que le contraire !

Classement de la première séance d'essais libres du GP de Catalogne (FP1)

  1. 99 Jorge LORENZO SPA Fiat Yamaha Team Yamaha 1'43.259
  2. 27 Casey STONER AUS Ducati Team Ducati 1'43.412 0.153
  3. 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 1'43.631 0.372
  4. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Repsol Honda Team Honda 1'43.725 0.466
  5. 11 Ben SPIES USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1'43.854 0.595
  6. 41 Aleix ESPARGARO SPA Pramac Racing Team Ducati 1'44.136 0.877
  7. 14 Randy DE PUNIET FRA LCR Honda MotoGP 1'44.196 0.937
  8. 69 Nicky HAYDEN USA Ducati Team Ducati 1'44.440 1.181
  9. 5 Colin EDWARDS USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1'44.551 1.292
  10. 58 Marco SIMONCELLI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 1'44.634 1.375
  11. 65 Loris CAPIROSSI ITA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 1'44.641 1.382
  12. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 1'44.692 1.433
  13. 36 Mika KALLIO FIN Pramac Racing Team Ducati 1'44.745 1.486
  14. 33 Marco MELANDRI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 1'44.806 1.547
  15. 40 Hector BARBERA SPA Paginas Amarillas Aspar Ducati 1'45.004 1.745
  16. 64 Kousuke AKIYOSHI JPN Interwetten Honda MotoGP Honda 1'47.757 4.498
  17. 8 Wataru YOSHIKAWA JPN Fiat Yamaha Team Yamaha 1'48.015 4.756

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Daytona 660 : le Petit test MNC en 5 minutes

Pas le temps, le courage ou le besoin de visionner notre essai complet de la Daytona 660 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer au guidon de la nouvelle sportive - de route - Triumph en allant directement à l'essentiel.
Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Nouveautés 2024 2 commentaires
Essai Honda CBR600RR 2024 : C'est Bon de la Revoir !

Retirée du catalogue européen en 2017, la Honda CBR600RR fait son retour avec son 4-cylindres en ligne de 121 ch et son silencieux sous la selle caractéristique. Comme au bon vieux temps du Supersport ! Moto-Net.Com l'a (re)découverte sur le circuit de Portimao (Portugal)... sous la pluie. Essai.
Essai vidéo Honda CBR1000RR-R Fireblade SP 2024

Honda met un peu d'eau dans son vin pour déradicaliser son incendiaire CBR1000RR-R 2024... Manque de bol : l'eau en question s'est écoulée jusqu'au circuit de Portimao où Moto-Net.Com s'est mouillé pour amadouer les 217,6 ch de la Fireblade haut de gamme SP, avec gestion électronique de l'amortissement Öhlins ! Récit dans notre essai vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Suzuki du SERT remporte les 24H Motos du Mans 2024

Suzuki accroche un nouveau record sur la classique de l'endurance au Mans avec sa 15ème victoire aux 24H Motos 2024 ! La n°12 du SERT Yoshimura termine avec un tour d'avance sur la BMW officielle et cinq sur la Yamaha du Yart, championne du monde en titre. Résultats.
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...