• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 4 février 2013

Enduropale moto 2013 : Moussé remporte son 4ème Touquet

Enduropale moto 2013 : Moussé remporte son 4ème Touquet

Contre vents et marées : l'expression convient parfaitement pour illustrer la quatrième victoire de Jean-Claude Moussé à l'Enduropale moto du Touquet 2013 ! Les éléments ont en effet souri au natif d'Épernay (51), déclaré vainqueur devant Milko Potisek et Adrien Van Beveren après l'interruption de la course en raison des conditions…

Imprimer

Contre vents et marées : l'expression convient parfaitement pour illustrer la quatrième victoire de Jean-Claude Moussé à l'Enduropale moto du Touquet 2013 ! Les éléments ont en effet souri au natif d'Épernay (51), déclaré vainqueur devant Milko Potisek et Adrien Van Beveren après l'interruption de la course en raison des conditions météo.

Du sable, des pilotes... et la flotte !

Réunir plus de 1500 pilotes motos et quads sur les plages du nord de la France, leur mitonner un parcours aux petits oignons, prévoir chaque détail logistique, résister aux pressions écologistes et aux obstacles dressés par les détracteurs de compétition motorisées en tous genres : voila toute l'ampleur du défi relevé chaque année - avec brio - par les organisateurs de l'Enduro du Touquet.

La crise touche aussi l'Enduropale

Malgré son rayonnement international et son statut de plus grande course sur sable du monde, l'Enduropale du Touquet souffre aussi de la récession économique : l'édition 2013 a rencontré des difficultés pour faire le plein d'engagés (seulement 380 quads en décembre sur les 600 attendus), tandis que plusieurs constructeurs d'envergure ont fait confiance à des structures privées ou à des concessionnaires pour les représenter, comme Kawasaki ou Honda. Une situation préoccupante dans la mesure où l'Enduro du Touquet attire pourtant fréquemment plus de 250 000 spectateurs...

Mais il est un facteur contre lequel ces mêmes dirigeants ne peuvent rien : la météo. Et cette année, pour la huitième édition de cette course renommée "Enduropale", celle-ci s'est montrée particulièrement maussade et difficile à gérer. Pour faire simple, il a plu des cordes et le vent a soufflé fort pendant tout le week-end !

Par conséquent, les spectateurs réunis en masse autour du parcours d'un peu plus de 17 km ont courageusement grelotté sous la drache pendant que les organisateurs guettaient les bulletins météo et les indices de marée.

Car il est vite devenu évident que la montée des eaux - parfois très soudaine sur la Côte d'Opale - jouerait un rôle déterminant : samedi, la manche réservée aux quads a été raccourcie alors que les vagues commençaient à lécher le circuit. Et ce fut à peu de choses près le même scénario le lendemain pour la course moto.

Parti en tête, le jeune Milko Potisek ne s'est pas posé de questions sur le bon déroulement de l'épreuve et a cravaché sa Yamaha pour tenter de se mettre à l'abri des favoris, dont le tenant du titre, Jean-Claude Moussé.

A 42 ans, celui-ci a préféré une approche plus "prudente" en début de course, emmenant dans son sillage l'YZ450F d'Adrien Van Beveren.

Montant progressivement en puissance, Moussé profite alors du premier fait de course majeur : victime d'une chute au deuxième tour suite à un accrochage avec un pilote plus lent, Potisek doit passer par les stands pour changer de lunettes.

Solidement installé en tête, Jean-Claude Moussé fait alors parler son talent et son expérience pour verrouiller ce qui se présente comme une très probable quatrième victoire au Touquet. Mais un nouveau coup de théâtre intervient alors qu'il attaque son 7ème tour : lui aussi victime de soucis de lunettes, "JC" n'y voit plus rien sous la pluie qui redouble d'intensité !

Les fortes rafales du vent d'ouest n'arrangent pas ses affaires, puisqu'elles recouvrent son masque de sable mouillé et d'embruns... Même s'il ralentit l'allure, le n°1 chute à deux reprises et se fait rejoindre par Potisek et Van Beveren !

C'est le moment choisi par la direction de course pour interrompre l'Enduropale moto une heure et quart avant son terme, car les conditions sont devenues vraiment trop problématiques : les véhicules d'assistance ne peuvent plus accéder aux parties du circuit les plus proches de l'eau.

Vainqueur, pas vainqueur ?

S'engage alors un drôle de méli-mélo : tout à sa remontée sur Moussé, Milko Potisek n'a pas vu que le drapeau rouge signifiant l'interruption de course était brandi. Le pilote de Cassel redémarre pour un tour la poignée dans le coin après avoir dépassé son rival, et franchit la ligne d'arrivée un peu plus tard en pensant légitimement avoir remporté l'Enduropale du Touquet 2013 !

Touquet 2013 : l'hommage à JCO

Yamaha Motor France a tenu à honorer la mémoire de Jean-Claude Olivier, l'ancien DG la filiale française tragiquement disparu dans un accident de la circulation début janvier (lire notamment MNC du 12 janvier 2013).

Arnaud Demeester et Stéphane Peterhansel, deux pilotes découverts par "JCO", ont réalisé un tour d'honneur sur des motos lui appartenant (YZ250 2-temps et WRF450), tandis que la XT600 avec laquelle l'ex-big boss des Bleus a terminé 2ème du Dakar en 1985 était présentée au Palais de l'Europe. Un portrait de Jean-Claude Olivier était exposé sur un chevalet et un livre d'or était mis à la disposition de tous. Enfin, des stickers "JCO" ont été distribués à l'intégralité des concurrents.

Passionné de compétition en général et de tout-terrain en particulier, "JCO" nourrissait un très fort attachement pour l'Enduro du Touquet, épreuve à laquelle il a participé à plusieurs reprises avec une superbe deuxième place comme meilleur résultat en 1976.

Rapidement mis au courant de la situation, Potisek déchante : tous ses efforts ont finalement été vains, Jean-Claude Moussé est déclaré vainqueur après une petite heure de délibération du jury fédéral.

Le quadragénaire signe sa quatrième victoire au Touquet et empoche par la même occasion le titre de champion de France des sables.

Milko Potisek et Adrien Van Beveren complètent ce podium 100% Yamaha, un triplé dédié à la mémoire de Jean-Claude Olivier, l'ancien patron de Yamaha Motor France tragiquement disparu au début de l'année (lire encadré ci-dessus).

 Classement général de l'Enduropale moto du Touquet 2013 (80 premiers pilotes)

  1. 1 MOUSSE Jean Claude 01:47:30.155 - Yamaha
  2.  32 POTISEK Milko 01:48:31.530 1:01.375 Yamaha
  3. 9 VAN BEVEREN Adrien 01:48:56.192 24.662 Yamaha
  4. 2 PREVOT Damien 01:50:04.953 1:08.761 Kawasaki
  5. 40 MEO Antoine 01:50:33.040 28.087 KTM
  6.  4 VERGRIETE Rudy 01:50:58.462 25.422 Yamaha
  7.  7 AUBIN Nicolas 01:50:59.125 0.663 Honda
  8. 12 DEGOUSEE Arnaud 01:51:26.450 27.325 Yamaha
  9. 18 FURA Richard 01:53:51.941 2:25.491 Kawasaki
  10. 30 LAHOUSSE Tom 01:55:48.763 1:56.822 Yamaha
  11. BLANCHARD Florent 01:56:07.669 18.906 Suzuki
  12. 13 KLUTZ Thierry 01:56:48.453 40.784 Suzuki
  13. 10 QUENEHEN Theophane 01:58:58.814 2:10.361 Yamaha
  14. 6 CLAUS Ricky 01:59:43.524 44.710 Honda
  15. 15 GEMBALA Sabry 02:00:06.573 23.049 Honda
  16. 16 LUXEMBOURGER Mike 02:02:26.258 2:19.685 Suzuki
  17. 1072 ANSQUER Guillaume 02:02:46.951 20.693 Suzuki
  18. 29 TOURNESSI Julien 02:02:54.533 7.582 Honda
  19. 14 MAUREZ Romain 02:02:56.295 1.762 KTM
  20. CAMBIER Vincent 02:03:30.153 33.858 Suzuki
  21. 22 RAMON Steve 02:03:38.364 8.211 Honda
  22. 26 IVANYUTIN Aleksandr 02:03:42.049 3.685 Honda
  23. 57 EGLER Tanguy 02:03:52.653 10.604 Yamaha
  24. BONNARD Mathieu 02:03:58.443 5.790 Honda
  25. 3 BECHIS Lucas 01:34:45.451 1 Tr. Honda
  26. 36 STAUFER Michael 01:44:38.701 9:53.250 
  27. THIOLLIER Vincent 01:44:56.517 17.816 Suzuki
  28. WATEL Stephane 01:45:38.452 41.935 KTM
  29. WATSON Nathan 01:46:37.773 59.321 KTM
  30. 38 PAIN Olivier 01:46:48.464 10.691 Yamaha
  31. 31 5 POTISEK Sergei 01:47:00.955 12.491 Honda
  32. 28 WOUTERS Sven 01:48:03.932 1:02.977 KTM
  33. 33 LEROY Richard 01:48:18.164 14.232 Yamaha
  34. 907 TONKOV Vitaliy 01:48:29.463 11.299 Yamaha
  35. 43 WESTELYNCK Marc Antoine 01:48:35.012 5.549 Yamaha
  36. 523 SCHAFER Alain 01:48:39.913 4.901 Kawasaki
  37. 1071 CAILLY Nicolas 01:48:40.682 0.769 Honda
  38. 24 BIGNOT Rodolphe 01:49:25.090 44.408 Honda
  39. 39 17 LETEVE Nicolas 01:49:32.258 7.168 Suzuki
  40. 58 FLORIN Timothee 01:50:10.667 38.409 Yamaha
  41. 1086 JACQUELIN Morgan 01:50:52.220 41.553 Kawasaki
  42. 172 BECKER Florent 01:51:07.345 15.125 Ktm
  43. 1098 GENERAUD David 01:51:44.772 37.427 Yamaha
  44. 1070 BOURGAIN Marius 01:51:53.151 8.379 Kawasaki
  45. 145 MULEC Toni 01:51:57.095 3.944 Ktm
  46. LANCELOT Livia 01:53:55.786 1:58.691 Kawasaki
  47. 227 MIETTON Nicolas 01:54:29.214 33.428 Ktm
  48. 39 VASSEUR Renaud 01:54:46.188 16.974 Honda
  49. 25 DEMILLY Pierre 01:55:00.118 13.930 Yamaha
  50. 54 LIFE Nick 01:55:36.552 36.434 Suzuki
  51. 34 MEPLON Marshall 01:55:59.999 23.447 Suzuki
  52. 49 BRACKMAN Wieste 01:56:13.536 13.537 Suzuki
  53. 74 GENDRON Florent 01:56:14.275 0.739 Yamaha
  54. 52 GABREAUX Aurelien 01:56:41.603 27.328 Kawasaki
  55. 83 BRAIVE Yoann 01:57:05.892 24.289 Yamaha
  56. DEGAND Charles 01:57:06.572 0.680 Honda
  57. 50 TOSATTO Cedric 01:57:09.697 3.125 Honda
  58. 55 JACQUEMET Aurelien 01:57:23.619 13.922 Kawasaki
  59. 97 LAFARGE Julien 01:57:37.281 13.662 Yamaha
  60. 1087 SEGUIN Ludovic 01:57:47.151 9.870 Suzuki
  61. DELIEGE Hugues 01:57:48.742 1.591 KTM
  62. LEMAN Cedric 01:57:59.647 10.905 Honda
  63. 88 GANTIER Jerome 01:58:01.464 1.817 Yamaha
  64. 42 POTISEK Emilien 01:59:19.471 1:18.007 Honda
  65. 69 JAZ Thomas 01:59:28.188 8.717 Yamaha
  66. 1074 DEMARTHE Alexandre 01:59:49.626 21.438 KTM
  67. 100 MARTINY Je rome 02:00:04.423 14.797 Gasgas
  68. 60 BODIN Emmanuel 02:00:04.517 0.094 Honda
  69. 19 CAZAUNAU Benjamin 02:00:25.741 21.224 Suzuki
  70. 163 MORAS Arnaud 02:00:50.044 24.303 Suzuki
  71. 61 TEITE Anthony 02:00:51.586 1.542 Yamaha
  72. 114 FLAUTRE Mario 02:00:53.260 1.674 Kawasaki
  73. 945 MARELLE Luc 02:01:27.193 33.933 Yamaha
  74. 531 GERBIER Benjamin 02:01:31.225 4.032 Suzuki
  75. 103 SOUSA David 02:01:52.664 21.439 Kawasaki
  76. 261 DE ROTHIACOB Marin 02:02:16.558 23.894 Kawasaki
  77. 1073 FAURE Jessy 02:02:35.098 18.540 Husqvarna
  78. 48 PIRARD Joseph 02:02:39.459 4.361 Honda
  79. 79 MERLANDE Dominique 02:03:01.261 21.802 KTM
  80. 81 BAUCHART Julien 02:03:09.321 8.060 Yamaha

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !
Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
Le permis de conduire se dématérialise en 2024

Le célèbre papier rose cartonné peut désormais se doubler d'une version numérique, à télécharger sur son téléphone via l'application officielle France Identité. Ce permis de conduire dématérialisé se déploie progressivement en France depuis le 14 février. Explications.
Triumph Daytona 660 au prix de 9795 euros : good deal ?

Le constructeur anglais rescucite une appellation emblématique en 2024 avec sa nouvelle Daytona 660, sur la base de son excellent roadster Trident 660. Son prix contenu à 9795 euros comptera également parmi les qualités de la Triumph face à ses concurrentes. Panorama.
Sportive 1 commentaire
Il y a 10 ans : Duel R1200RT Vs FJR1300 AE, tsars de la route !

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "La BMW R1200RT et la Yamaha FJR1300 comptent parmi les plus souveraines des motos. En 2014, chacune fourbit et modernise méchamment ses armes pour régner. MNC les oppose dans un duel de tsars...". Aujourd'hui, la RT demeure une référence tandis que la FJR a cédé sa place à la Tracer 9 GT+.
Yamaha espérait être plus proche aux essais du Qatar

Malgré des progrès palpables, Yamaha dresse le constat de l'écart encore conséquent de sa nouvelle M1 2024 sur la concurrence au terme des derniers essais d'intersaison sur le circuit de Losail. Le directeur technique de l'équipe officiel espérait avoir davantage recollé Ducati et les autres marques européennes. Explications.
MotoGP 2024 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...