• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2010 - BARCELONE
Paris, le 5 juillet 2010

Déclarations, classements et analyses du Grand Prix de Catalogne

Déclarations, classements et analyses du Grand Prix de Catalogne

Chaque lundi suivant un Grand Prix, retrouvez désormais les déclarations des principaux acteurs de la catégorie reine, les classements de la course et du championnat et l'analyse du Grand Prix par l'équipe de Moto-Net.Com !

Imprimer

A l'issue d'un Grand Prix de Catalogne riche en rebondissements, Jorge Lorenzo s'est imposé devant Dani Pedrosa et Casey Stoner. Brillant quatrième, Randy de Puniet réalise son meilleur résultat de la saison à Barcelone (lire MNC du 4 juillet 2010 : résumés des courses MotoGP, Moto2 et 125 à Barcelone).

Jorge Lorenzo, Fiat-Yamaha (1er en course) : "C'est un moment très spécial pour moi ! Après avoir perdu d'aussi peu l'an dernier (après un duel d'anthologie avec Rossi, lire MNC du 15 juin 2009, NDLR), je n'étais pas vraiment content et aujourd'hui je peux dire que je suis pleinement satisfait de gagner ici chez moi. Ça a été très difficile aujourd'hui parce qu'il faisait très chaud et que le pneu avant glissait beaucoup. Je pensais que nous allions avoir une grosse bataille avec Dovizioso car il poussait très fort, mais il a chuté et je me suis retrouvé seul. C'était un coup de chance pour moi et j'ai pu finir un peu plus tranquillement. Je pense avoir fait une course intelligente aujourd'hui. Je suis très reconnaissant envers mon team et tout le monde chez Yamaha et Bridgestone, parce qu'ils travaillent très dur pour rendre notre moto compétitive sur chaque circuit".

L'analyse Moto-Net.Com : Avec cette cinquième victoire en sept courses, Jorge Lorenzo affirme non seulement son incontestable emprise sur le MotoGP, mais du haut de ses 23 ans, le majorquin inscrit déjà son nom en haut des tablettes en devenant le premier pilote Yamaha à remporter trois victoires consécutives depuis la pole position en catégorie reine depuis Eddie Lawson (1986). Avec 52 points d'avance sur Dani Pedrosa, le n°99 compte désormais plus de deux Grands Prix d'avance sur ses rivaux, alors qu'il ne reste que onze courses à disputer... Vu sa domination depuis le crash de Rossi, affirmer que le titre 2010 est bel et bien à sa portée n'a rien d'une gageure !

Reste qu'à écraser ses adversaires de la sorte (même si Pedrosa, Stoner et Dovizioso se sont auto-éliminés en sortant de piste en Catalogne), Lorenzo tue le suspens et le spectacle en course : à Barcelone, les tribunes étaient visiblement moins remplies que d'habitude et plusieurs annonceurs auraient demandés à la Dorna d'abaisser le coût des spots publicitaires diffusés pendant les Grands Prix. On pourra toutefois rétorquer que Valentino Rossi a lui aussi largement cannibalisé le MotoGP - notamment aux débuts des années 2000 -, mais il apparaît que même si Lorenzo imite consciencieusement son aîné (bas de combinaison bicolore, sketches en fin de course, etc.), l'aura du majorquin n'égale pas encore celle du Docteur italien...

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (2ème en course) : "Nous avons fait deux bons résultats d'affilée, c'était notre objectif et maintenant nous devons garder cette régularité et nous battre pour la victoire sur les prochaines courses. J'ai vraiment pris un bon départ et je menais à l'arrivée dans le premier virage. Mon train avant s'est mis à trembler avant le premier virage, mais je n'y ai pas fait attention jusqu'à ce que je touche les freins... et là je n'avais rien ! J'ai été très surpris parce qu'il y a eu une grosse secousse, mais j'ai appuyé plusieurs fois et les freins sont revenus. Il était cependant trop tard et j'ai dû partir large. Je suis revenu en piste doucement parce que je ne voulais pas être pénalisé (pour avoir coupé le virage, NDLR). J'ai essayé de revenir le plus vite possible en reprenant les positions que j'avais perdues. J'ai passé Casey lorsqu'il a fait une erreur et nous sommes restés ensemble longtemps. Je poussais très fort mais nous avions quelques soucis avec le train avant durant la course. Je pense que beaucoup de pilotes ont eu ce problème aujourd'hui. J'ai cependant réussi à tenir jusqu'à la fin de la course et je suis plutôt content de cette seconde place après ce premier tour".

L'analyse Moto-Net.Com : Malgré son deuxième podium d'affilée, Dani Pedrosa, déjà guère souriant lorsque tout va bien, ne rayonnait pas de bonheur sur le podium du GP de Catalogne. Longtemps considéré comme le pilote qui supplanterait Valentino Rossi, l'officiel HRC doit non seulement accepter de voir son rival de toujours jouer ce rôle qu'il convoitait tant, mais aussi supporter que Lorenzo réalise ce tour de force en accumulant les victoires comme d'autres enfilent des perles ! De quoi avoir sérieusement les nerfs pour le petit espagnol qui ne compte "que" neuf victoires en catégorie reine depuis son arrivée en MotoGP en 2006... contre déjà dix succès pour Jorge Lorenzo, arrivé en en MotoGP deux saisons plus tard.

Casey Stoner, Ducati (3ème en course) : "Sans une petite erreur de ma part, je pense que nous aurions pu nous battre en tête de la course. Nous avions le rythme pour réussir et la moto se comportait très bien. Les deux autres me sont malheureusement passés devant et je me suis retrouvé bloqué. Je n'allais tout de même pas m'arrêter sur ce virage, alors j'ai décidé de jouer la prudence et d'éviter la collision pour finir la course. Je suis un peu déçu parce que je pensais que je pouvais prendre la deuxième place. Dani a réussi toutes les sorties de virage, il a été régulier sur les freinages mais il creusait l'écart à chaque sortie de virage et il était donc impossible de le rattraper. J'avais quelques problèmes avec le train avant et j'ai préféré ne pas prendre le risque d'oser une manoeuvre et de nous mettre tous les deux par terre. Il fallait que je trouve le bon endroit et que j'essaye de passer, mais il n'a fait aucune erreur et je l'en félicite".

L'analyse Moto-Net.Com : Si certains pilotes ont toujours une bonne excuse, ce n'est pas le cas de Casey Stoner : sans sa sortie de piste durant les premiers tours, l'australien et sa Ducati GP10 pouvaient légitimement compter se battre avec Lorenzo pour la victoire. Véloce et pugnace, le n°27 est l'un des derniers pilotes à maltraiter sa MotoGP de 240 ch comme s'il s'agissait d'un Supermotard de moins 50 ch : roue arrière levée aux freinages, plongeon à la corde avec un angle de têtu, sortie de courbe tellement violente que le châssis de la Ducati donne l'impression de se tordre... Stoner a tout donné pour refaire son retard après sa bévue ! Mais cela n'a pas suffi pour contrer l'envolée d'un Lorenzo qui ne commet pas d'erreur, contrairement au pilote Ducati dont les deux chutes au Qatar et en France pèsent lourd au moment de faire les comptes...

Randy de Puniet, Honda-LCR (4ème en course) : "Je suis très content ! Ça faisait vraiment longtemps que j'attendais d'être dans le top 5 (...). Je pense que j'ai fait une super course. Je suis quatrième ex-aequo au championnat (avec Nicky Hayden, NDLR), donc pour moi c'est un début de saison de rêve. On a décidé de rouler avec le pneu le plus dur et au début j'ai eu quelques problèmes d'adhérence au niveau des épaules du pneu. Je n'ai pas pris un bon départ sur la première ligne mais j'ai immédiatement attaqué pour rattraper les trois pilotes qui étaient devant moi et ensuite j'avais exactement la cadence que nous attendions. J'ai pris la quatrième position et j'ai décidé de garder mon rythme jusqu'à la fin parce que je pouvais facilement contrôler l'écart avec les autres pilotes".

L'analyse Moto-Net.Com : Après trois sixièmes places d'affilée, le pilote français avait prévenu : la Catalogne accueillerait son meilleur résultat de la saison, foi de Randy ! Connaissant sa propension à trop vouloir bien faire, les mécanos LCR et Rev'it (le sponsor équipement de Randy) devaient déjà commencer à trembler, mais que nenni : Randy a réalisé une course magnifique, intelligente et audacieuse ! Probable que l'encadrement "technique" du pilote LCR lui fournit un surcroît de motivation (voir photo !). Quatrième derrière les pilotes qu'il surnommait l'année dernière "les extra-terrestres", le n°14 ravit ses fans, son team et aussi - surtout - Honda : fidèle à ses engagements de début de saison, le premier constructeur a fourni le châssis des RCV de Dovizioso et Pedrosa au français qui devrait aussi bénéficier de la centrale électronique des motos officielles pour le prochain GP en Allemagne. Un premier pas vers un guidon d'usine en 2011 ?

Alvaro Bautista, Suzuki Rizla (5ème en course) : "Je suis vraiment très heureux car terminer cinquième à Barcelone, c'est un peu comme une victoire pour moi après une dernière course à Assen très difficile (14ème, NDLR). Nous avons vraiment besoin de ce genre de résultats, pour moi, pour l'équipe et surtout pour Suzuki. J'ai été très rapide durant tout le week-end, alors je savais que je pouvais faire une bonne course. J'ai pris un bon départ mais j'ai rencontré des soucis de freinage durant le GP. J'avais toutefois un bon rythme et j'ai essayé de contrôler ce qui se passait derrière moi pour faire un bon résultat. Dans les derniers tours, j'ai vu que Spies revenait de plus en plus vite, alors j'ai essayé de pousser un peu plus fort, mais mon pneu arrière était fini et je ne pouvais pas lui en demander plus !".

L'analyse Moto-Net.Com : Avec ce fantastique top 5, l'ex champion du monde 125 n'a pas laissé passer l'occasion de démontrer l'étendue de son potentiel : jusqu'ici, l'ibère n'avait accroché qu'une dixième place à Jerez comme meilleur résultat, avec une GSV-R une fois de plus en retrait face aux Yamaha, Honda et Ducati. Certes, l'espagnol termine à 21,361 secondes de Lorenzo en course, mais quel plaisir de voir de nouveau les Suzuki dans le groupe de tête puisque son coéquipier, Loris Capirossi, termine à une encourageante septième place !

Ben Spies, Yamaha Tech3 (6ème en course) : "J'ai pris un bon départ, mais mes premiers tours n'ont pas été satisfaisants et j'ai perdu plusieurs positions : je n'avais pas le rythme de certains pilotes lors des dix premiers tours et j'ai perdu des places. Une fois les pneus usés, j'ai commencé à remonter et j'étais probablement l'un des pilotes les plus rapides lors des dix derniers tours. Mais je ne suis pas satisfait cette sixième place, d'autant que je la dois aussi à la chute d'autres pilotes...".

L'analyse Moto-Net.Com : Après son podium à Silverstone et sa quatrième place à Assen, "Big Ben" se montre légitiment déçu de ne terminer "que" sixième à Barcelone. Pourtant, l'américain n'a pas vraiment à rougir de sa performance sur un circuit qu'il découvrait, alors que les cinq hommes devant lui l'arpentent depuis plusieurs saisons ! Exigeant envers lui-même, Spies prouve par cette réaction qu'il n'est pas venu en MotoGP pour faire de la figuration, mais bel et bien pour jouer la gagne !

Résultats du Grand Prix de Catalogne 2010 MotoGP

  1. 99 Jorge LORENZO
  2. 26 Dani PEDROSA
  3. 16 27 Casey STONER
  4. 14 Randy DE PUNIET
  5. 19 Alvaro BAUTISTA
  6. 11 Ben SPIES
  7. 65 Loris CAPIROSSI
  8. 69 Nicky HAYDEN
  9. 33 Marco MELANDRI
  10. 40 Hector BARBERA
  11. 5 Colin EDWARDS
  12. 36 Mika KALLIO
  13. 64 Kousuke AKIYOSHI
  14. 4 Andrea DOVIZIOSO
  15. 8 Wataru YOSHIKAWA

Non classés :

  • 58 Marco SIMONCELLI
  • 41 Aleix ESPARGARO

Classement général provisoire du championnat du monde MotoGP 2010

  1. Jorge LORENZO Yamaha SPA 165
  2. Dani PEDROSA Honda SPA 113
  3. Andrea DOVIZIOSO Honda ITA 91
  4. Nicky HAYDEN Ducati USA 69
  5. Randy DE PUNIET Honda FRA 69
  6. Casey STONER Ducati AUS 67
  7. Valentino ROSSI Yamaha ITA 61
  8. Ben SPIES Yamaha USA 59
  9. Marco MELANDRI Honda ITA 39
  10. Marco SIMONCELLI Honda ITA 39
  11. Colin EDWARDS Yamaha USA 39
  12. Hector BARBERA Ducati SPA 34
  13. Aleix ESPARGARO Ducati SPA 28
  14. Alvaro BAUTISTA Suzuki SPA 25
  15. Loris CAPIROSSI Suzuki ITA 25
  16. Mika KALLIO Ducati FIN 24
  17. Hiroshi AOYAMA Honda JPN 18
  18. Kousuke AKIYOSHI Honda JPN 4
  19. Wataru YOSHIKAWA Yamaha JPN 1

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
Horaires du Grand Prix de Catalogne MotoGP 2024

Exceptionnellement décalé en septembre, le GP de Catalogne 2023 avait été dominé par les deux Aprilia officielles ! Cette année, le deuxième Grand Prix espagnol (sur quatre !) retrouve sa date traditionnelle... et sera gagné par une Ducati ? Martin est favori chez lui devant Bagnaia, Marquez et Bastianini, mais Vinales, Acosta et Binder sont chauds aussi.
Catalogne 2 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
Ça roule pour le marché français des - grosses - motos en avril 2024

En avril, remonte les files ! Malgré la mise en œuvre du contrôle technique, la prolifération et diversification des radars, certaines interdictions de rouler ou de stationner gratuitement, les français perçoivent encore et toujours la moto comme une solution, et non comme un problème. La preuve ? Ils en achètent toujours plus ! Bilan.

Calendrier MotoGP 2024

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2024

GP moto du Qatar 10 mars : GP du Qatar
GP moto du Portugal 24 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  07 avril : GP d'Argentine (annulé)
GP moto des Amériques 14 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 28 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 12 mai : GP de France
GP moto de Catalogne 26 mai : GP de Catalogne
GP moto d'Italie 02 juin : GP d'Italie
GP moto du Kazakhstan 16 juin : GP du Kazakhstan (reporté)
GP moto des Pays-Bas 30 juin : GP des Pays-Bas
GP moto d'Allemagne 07 juillet : GP d'Allemagne
GP moto de Grande-Bretagne 04 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 18 août : GP d'Autriche
GP moto d'Aragon 01 septembre : GP d'Aragon
GP moto de San Marin 08 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 22 septembre : GP d'Inde
GP moto d'Indonésie 29 septembre : GP d'Indonésie
GP moto du Japon 06 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 20 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 27 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 03 novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 17 novembre : GP de Valence

SAISON 2024   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...