• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
HAIKEI GOODBYE SAYONARA
Paris, le 18 juillet 2018

WSBK : Tom Sykes et Kawasaki se séparent fin 2018

WSBK : Tom Sykes et Kawasaki se séparent fin 2018

Pièce maîtresse du retour de Kawasaki au sommet de la hiérarchie Superbike en 2013, Tom Sykes est passé au second plan depuis l'arrivée au sein du team officiel Kawasaki de Jonathan Rea. Pour espérer battre le triple - quadruple ?! - champion du monde, "Major Tom" va changer de moto en 2019...

Imprimer

Moins médiatique que le divorce d'Angelina Jolie et Brad Pitt, la séparation de Tom Sykes et Kawasaki en World Superbike est, dans le monde de la moto, aussi fracassante que la fin du couple que formait le couple Dani Pedrosa et Honda en Grand Prix...

Les statistiques du Ninja n°66 en WSBK (voir plus bas) ne sont en effet pas loin d'être aussi impressionnantes que celles du Samurai n°26 en MotoGP. Et à la différence de Dani, Tom est parvenu à remporter le titre dans "sa" catégorie reine !

Entré en World Superbike dans l'ombre de Ben Spies au sein du team officiel Yamaha en 2009, "Major Tom" avait trouvé sa place chez Kawasaki : dans l'équipe privée de Paul Bird tout d'abord, puis dans le team d'usine géré par les espagnols de Provec, aux côtés du malchanceux Joan Lascorz.

Sacré champion du monde Superbike en 2013 (20 ans après Scott Russel !), Sykes n'était déjà passé qu'à un demi-point du sacre l'année précédente face à Max Biaggi... et son serviable coéquipier Eugene Laverty ! En 2014, le pilote Kawa avait bataillé jusque dans la dernière course pour conserver sa couronne face à notre champion Sylvain Guintoli.

 WSBK : Tom Sykes et Kawasaki se séparent fin 2018

Membre du Top 3 mondial entre 2012 et 2016, le pilote anglais avait logiquement renouvelé ses voeux avec les Verts d'Akashi pour les saisons 2017 et 2018. Les deux parties considéraient alors que "le meilleur" restait à venir... Mais le meilleur était déjà là, titré une, deux, puis trois fois avec Kawa, bientôt quatre : Jonathan Rea !

Éclipsé par le "dieu Réa", Tom Sykes est toutefois entré un peu plus dans la légende du Superbike cette saison en inscrivant chez lui, à Donington Park, sa 44ème Superpole. Il effaçait ainsi le record de Troy Corser et privait le double champion australien de son titre de "Mister Superpole".

 WSBK : Tom Sykes et Kawasaki se séparent fin 2018

Dans l'impossibilité de priver son coéquipier n°1 du titre de champion WSBK - le seul qui compte vraiment, non ? -, Sykes a décidé de quitter l'équipe Kawasaki : Jonathan ayant signé pour deux années supplémentaires sur la ZX-10RR, Tom préfère changer de moto, en espérant que sa nouvelle monture lui permettra de prendre l'ascendant...

De nombreuses pistes s'ouvrent au pilote de bientôt 33 ans (le 19 août). L'option la plus tentante est sans conteste de retourner chez Yamaha, avec qui il a effectué ses débuts en World Superbike, au guidon d'une R1 de plus en plus compétitive. Mais il faudrait déloger Michael van der Mark qui le devance actuellement au championnat, ou Alex Lowes qui obtient de meilleurs résultats que Tom depuis sa victoire à Brno.

 WSBK : Tom Sykes et Kawasaki se séparent fin 2018

Sykes pourrait essayer de repartir de zéro avec Ducati et sa Panigale V4, aux côtés de Chaz Davies... ou à sa place plutôt, le gallois pouvant être tenté de rejoindre Kawasaki afin d'essayer de battre Rea à armes égales ? Un tel échange serait aussi intéressant pour les pilotes que pour les constructeurs... et enthousiasmant pour les organisateurs du championnat et ses fans !

Autre possibilité : après avoir œuvré au retour de Kawasaki au sommet du World Superbike, Tom pourrait passer chez Honda dont le dernier titre "pilote" remonte à 2007 (James Toseland) et le titre "constructeur" à 1997. Leon Camier ou Jake Gagne devrait alors céder sa place au futur ex-Vert, dont la dernière collection de "goodies" est à dominante rouge... Simple hasard ? Cette couleur est portée à Bologne et à Tokyo... mais aussi à Noale (Aprilia) !

 WSBK : Tom Sykes et Kawasaki se séparent fin 2018

Dernière option envisagée par MNC, mais hautement improbable : retrouver Suzuki avec qui il était monté sur son tout premier podium WSBK en tant que pilote invité à Donington Park. Là encore, la riche expérience et la stupéfiante vélocité du n°66 pourrait s'avérer précieuses afin de hisser nouvelle GSX-R1000R au top de la catégorie. La "Gex" était censée revenir en WSBK cette année. Sera-ce pour l'an prochain ? Affaires à suivre sur Moto-Net.Com : restez connectés !

Déclarations

Tom Sykes : "Je sens que le moment est arrivé... Le moment de prendre un virage dans ma carrière et de chercher de nouveaux défis. Avoir la motivation de repousser ses limites et celles de sa machine est capital quand on cherche la victoire à chaque course et j'ai l'impression d'avoir donné tout ce que je pouvais au sein du KRT. Je suis aujourd'hui à mon meilleur niveau, et j'ai l'expérience et la performance pour continuer à gagner. J'ai donc décidé de m'éloigner du projet KRT pour 2019 et chercher de nouveaux objectifs et défis. Je vais maintenant me concentrer pour finir sur le podium lors des quatre dernières épreuves 2018. Je suis déterminé à profiter de ces courses : faire cette annonce met fin à toute spéculation. Le moment pour ces grandes orientations de carrière n'est jamais facile, et il l'est d'autant moins que je suis également confronté à de grands changements dans ma vie personnelle. En cela, je sens que la pression s'est légèrement amoindrie de mes épaules et je suis sûr que 2019 me permettra de rouler à pleine capacité".

Guim Roda - KRT Team Manager : "Ces dernières semaines ont été très occupées et nous avons évidemment discuté de nombreuses heures en interne. Lors des dernières épreuves, la concentration de Tom n'a pas pu être au top car il devait prendre une grande décision, en plus de quelques problèmes familiaux à résoudre. J'espère que cette décision finale nous permettra de terminer l'année de la même manière que nous avons dominé à Assen. Nous avons du pain sur la planche jusqu'à la fin de l'année, alors il n'est pas encore temps de se dire au revoir. Bien sûr, il s'agit d'une annonce pour 2019, mais le plus important est de travailler dur pour achever l'année avec la même détermination que celle avec laquelle nous l'avons commencée".

Ichiro Yoda - Ingénieur principal KRT : "Nous comprenons les souhaits de Tom et nous convenons qu'il est temps de prendre des chemins différents en WorldSBK. L'ensemble du groupe KHI et moi-même avons un grand respect pour son travail effectué depuis le début du projet WorldSBK en 2010, et pour celui qui doit encore être fait jusqu'à la fin de l'année bien sûr. Ses capacités à boucler les tours les plus rapides, développer des pièces et comprendre dans le détail le retour de la moto pour améliorer le matériel ont été très utiles, nous serons toujours reconnaissants pour ses efforts".

Steve Guttridge - KME Racing Manager : "Nous avons beaucoup d'histoire commune et des milliers de kilomètres heureux avec Tom au fil des ans. Ses efforts sur la piste, en essais, en développement ainsi qu'auprès de la presse et lors d'événements publics avec les fans ont eu un impact très positif sur Kawasaki. Il est populaire car il se donne toujours à 100%. C'est triste de perdre un si grand ambassadeur au sein de KRT, mais je comprends qu'il soit temps pour lui de trouver de nouveaux objectifs et motivations. Quelle que soit la direction qu'il prend, nous voulons l'aider à se créer un meilleur avenir possible, ce qui signifie bien sûr repartir de la pole à Portimao à la reprise de la saison !"

Tom Sykes en World Superbike : les statistiques

Avant le WorldSBK de Portimao 2018

  • 10 saisons (1 sur Yamaha, puis 9 sur Kawasaki)
  • 1 titre mondial en 2013
  • Départs : 252 (222 sur Kawasaki)
  • Podiums : 106 (105 sur Kawa)
  • Victoires : 34 (34)
  • Superpoles : 46 (46) - Record WSBK !
  • 1ères lignes : 76 (76)
  • Record du tour en course : 38 (38)

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires
Essai RSV4 1100 Factory : opération gros volume chez Aprilia !

Les 4-cylindres en V italiens se sentent décidément à l'étroit dans un simple litre : la RSV4 1100 Factory franchit comme la Panigale V4 ce volume symbolique pour tutoyer les 220 ch ! Cap sur le somptueux circuit du Mugello (Italie) où le Journal moto du Net a testé ce week-end la "Super(be)bike" Aprilia et ses spectaculaires ailettes... Essai MNC.
Sportive 8 commentaires
Essai Suzuki GSX-S750 A2 : la moto A2 mi-mesure

Suzuki étend sa gamme de motos A2 avec une version de son roadster GSX-S750 bridée à 47,5 chevaux. De quoi satisfaire les attentes les plus sportives des nouveaux permis, jeunes et moins jeunes puisque tous passent désormais par la période probatoire de deux ans limitée à 35 kW. Essai.
Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Kawasaki remporte les 24H Motos du Mans et prend la tête du championnat du monde EWC

Vainqueur des 24 Heures Motos devant la Honda n°111 et la Suzuki n°2 au terme d'une course irréprochable, la Kawasaki SRC n°11 passe en tête du championnat du monde ! Le rêve d'Erwan Nigon commencerait-il à prendre forme ?
Quelle moto prépare Suzuki avec son nouveau trail sur base de V-Strom ?

Une photo "volée" par nos confrères de Road Trip confirme l'existence d'un nouveau trail en préparation chez Suzuki, sur l'excellente base de la vieillissante V-Strom. Quelques caractéristiques peuvent être interprétées comme un retour de la célèbre DR800 "Big DR" des années 1990... MNC explore les pistes.
Trail 4 commentaires
Abandon pour la BMW ERC et la Yamaha du YART aux 24H Motos 2019

La BMW ERC n°6, qualifiée en pole position, abandonne les 24 Heures Motos 2019, tout comme la Yamaha n°7 du YART, deuxième sur la grille, et la BMW n°56 en Superstock... Explications.
Harley-Davidson rappelle ses Street 750 et Street Rod de 2015 à 2018

Harley-Davidson procède actuellement au rappel de ses motos Street 750 et Street Rod pour un risque de corrosion autour de l'étrier de frein. Explications.
BMW en pole position des 24H Motos 2019 !

Première surprise au Mans pour la 42ème édition des 24 Heures Motos : c'est la BMW n°6 (Kenny Foray, Julien da Costa, Mathieu Gines et Jan Bühn) qui s'élancera en tête devant deux Yamaha, la R1 officielle n°7 du YART et la n°333 de Viltaïs Pierret Experiences. Explications.
Pré-commandes ouvertes pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

Les pré-commandes de la nouvelle moto électrique Harley-Davidson LiveWire sont ouvertes depuis hier : les premiers clients européens seront livrés à l'automne 2019. Explications.
Rappel des scooters BMW C 600 Sport, C 650 Sport et C 650 GT

BMW Motorrad rappelle ses scooters  C 600 Sport, C 650 Sport et C 650 GT produits entre le 9 février 2011 et le 23 août 2018. Explications.
Rappels 2 commentaires
Honda rappelle ses scooters PCX 125 et 150

Honda procède actuellement au rappel de ses scooters PCX 125 et PCX 150 pour un risque d'oxydation des commandes des clignotants, du warning et des phares. Explications.
Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires
  • En savoir plus...