• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MUGELLO 2018 - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 4 juin 2018

GP d'Italie 2018 - Rossi (3ème) : "Avec le pneu dur à l’avant, tout devient plus compliqué"

GP d'Italie 2018 - Rossi (3ème) : Avec le pneu dur à l’avant, tout devient plus compliqué

Valentino Rossi, auteur d'une pole position record au Mugello, s'est battu jusqu'au dernier tour du Grand Prix d'Italie 2018 pour figurer sur le podium devant "son" public. Cette troisième place alliée aux difficultés de Viñales et Zarco lui permettent de remonter à la deuxième place au provisoire, à 23 points de Marquez qui a chuté ! Débriefing.

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Movistar (1er en qualifs et 3ème en course) :  "Je pense que nous avons très bien travaillé. Ma pole position d’hier a vraiment été décisive pour ce podium. Toutefois je savais qu’en course nous allions souffrir car nous devions utiliser le pneu dur à l’avant et dans ce cas, tout devient plus compliqué... Mais sur la fin, j’ai tout de même réussi à me forger une petite avance !"

"A un moment donné j’étais un peu désespéré et je me disais que ce podium allait peut-être m’échapper... Au fond de moi, j’avais un petit espoir car mes adversaires avaient opté pour des pneus tendres. Sur la fin, ça n’a pas été évident face à Andrea Iannone. Il m’a battu cette année à Austin et à Jerez… Alors, je me suis dit "pas cette fois, j’ai fait tellement d’efforts pour arriver sur le podium, je ne peux pas lâcher maintenant !"

"Ce podium ici au Mugello n’a pas de prix. C’est une sensation incroyable que de se retrouver face à cette marée jaune sur le podium. Je voudrais tous les remercier. C’est mon troisième podium de la saison et je remonte en deuxième position au championnat, autant dire que je suis content. Ceci étant, je veux me battre pour la victoire : nous devons donc améliorer la moto. Sur un tour nous sommes désormais bien, mais sur la durée d’une course ce n’est pas encore ça"...

L'analyse Moto-Net.Com : Valentino Rossi a de nouveau fait parler sa longue expérience pour venir à bout d'adversaires bien déterminés à monter sur le podium du GP d'Italie 2018. A commencer par son compatriote Andrea Iannone, redoutablement consistant en fin de course, tout comme son jeune équipier Alex Rins !

Mais le nonuple champion du monde - premier pilote de l'histoire à atteindre 5000 points en catégorie reine - est parvenu à déjouer toutes les attaques pour franchir la ligne d'arrivée derrière les Ducati officielles de Lorenzo et Dovizioso et devant les Suzuki officielles de Iannone et Rins. Un vrai sandwich, dans lequel la Yamaha fait figure d'ingrédient isolé !

Car le fait est que les M1 ont de nouveau souffert au Mugello, un constat inquiétant sur ce circuit où les Yamaha sont habituellement à l'aise... Rossi - 3ème à 6,629 sec - est en effet le premier représentant du blason d'Iwata, loin devant Maverick Viñales (8ème à 11,060 sec) et Johann Zarco (10ème à 17,644 sec).

Autrement dit : sans Valentino Rossi, Yamaha n'avait aucun pilote dans le Top 5 hier en Italie. Rappelons que la dernière victoire du constructeur japonais est également à mettre au crédit de son plus vieux expérimenté pilote : c'était au GP des Pays-Bas 2017, soit déjà 15 courses sans succès... Et à ce stade, rien ne laisse espérer une rapide inversion de cette tendance.

"J'espère que Yamaha pourra régler ces problèmes, qu'ils reçoivent le message et se mettent au travail !", s'agace Viñales en rappelant que le blason d'Iwata l'a débauché de chez Suzuki en lui promettant "une moto pour gagner, pas pour finir 7ème et me battre avec des Ducati satellites" !

Yamaha patine dans la semoule !

Ces problèmes, quels sont-ils ? Le manque de grip à l'arrière pour commencer, ce mal récurrent apparu en 2017 et qui perdure course après course malgré des évolutions majeures et le retour à des solutions châssis de 2016, pendant l'ère Lorenzo.

Cette motricité défaillante serait, selon Rossi et Viñales, à imputer à une électronique en retrait par rapport aux Ducati et aux Honda. Johann Zarco, jusqu'à présent épargné sur sa M1 satellite, s'est à son tour retrouvé confronté à ce problème ce week-end : le français n'a rien pu faire pour l'éradiquer et a subi pendant toute la course une moto jugée "instable".

"Si le pilote n'a pas le contrôle de cette motricité à l'arrière, il ne peut presque rien contrôler", précise le n°5 qui a terminé l'épreuve en forçant sur sa moto, ce qui l'a épuisé. "Une course à oublier", déplore le pilote Tech3 qui descend à la 5ème place au général.

Autre mal directement lié à ce souci d'adhérence : la Yamaha M1 est assez lente dans les lignes droites - toutes proportions gardées ! -, car ses pilotes ne parviennent pas à passer toute sa puissance au sol. Rossi est ainsi resté "bloqué" à 345,2 km/h alors que la Ducati de Dovizioso qui le précède montait à 356,5 km/h (+11,3 km/h !)...

Même si Viñales et Zarco font un peu mieux avec respectivement 350,8 et 347,3 km/h, l'écart reste très important. Et les Ducati ne sont pas les seules à déboîter les Yamaha : la Honda de Crutchlow (349,8 km/h), la Suzuki de Iannone (350,0 km/h) et les pourtant récentes KTM de Smith (349,5 km/h) et Espargaro (347,7 km/h) ont toutes atteintes des vitesses plus élevées que Zarco et Rossi !

Or, toute cette distance perdue au moteur en remontant les 1141 m de la ligne droite des stands du Mugello doit être compensée au freinage et en courbes, ce qui implique davantage de contraintes sur l'avant. Voila entre autres pourquoi Rossi est parti avec un pneu dur, tout en étant conscient des limites de ce choix. 

Rossi favorable à un retour de Lorenzo chez Yamaha

Le retour possible de Jorge Lorenzo au sein du clan Yamaha en 2019 - sur une M1 privée - sera-t-il de nature à aider le blason d'Iwata à retrouver la voie du succès ? Rossi le pense, même s'il admet que cette situation serait "compliquée, car Lorenzo va très, très vite".

"Jorge est capable de piloter la M1 à merveille", reconnaît sportivement le Docteur qui est suffisamment intelligent pour mesurer les bénéfices à en retirer. Quitte à souffrir de la comparaison si d'aventure Jorge Lorenzo se montrerait plus rapide que lui sur la Yamaha : "nous sommes déjà dans ce cas  de figure cette année avec Johann", rappelle le n°46 qui a passé l'âge de s'embarrasser de faux-semblants !

Car à 39 ans, Valentino Rossi sait que le temps joue contre lui, chaque année un peu plus : sa dernière victoire au Mugello remonte à... 2008 ! Dix ans déjà sans succès à partager avec cette fameuse "marée jaune" qui recouvre les collines toscanes lors du GP d'Italie. Ni son public ni lui n'attendront dix ans supplémentaires !

Les fans du Docteur peuvent néanmoins se consoler avec sa position au provisoire : Rossi remonte à la 2ème place à 23 longueurs de Marc Marquez, soit moins d'une course d'écart. La régularité de l'italien fait de nouveau mouche, de même que sa pugnacité : malgré ses difficultés, le n°46 n'a pas cédé un pouce de terrain devant son public. En cela, le poids des années ne se fait pas sentir... et c'est tant mieux !

Rétrospectives du Grand Prix d'Italie MotoGP

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 3 commentaires
Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP 2022

Annulé ces deux dernières années, le Grand Prix moto de Thaïlande redémarre ce week-end sur le Chang International Circuit à Buriram avec un invité surprise sur la Suzuki : Danilo Petrucci ! Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP, 17ème course du championnat du monde 2022 après laquelle il ne restera que trois épreuves pour savoir qui sera champion du monde MotoGP 2022... Attention au décalage horaire : demandez le programme en heure française !
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 1 commentaire
Les nouvelles Moto Guzzi V100 Mandello à partir de 15 499 euros 

La V100 Mandello - nouveau roadster refroidi par eau de Moto Guzzi - est enfin disponible au prix de 15 499 euros en standard et de 17 999 euros en version "S", plus perfectionnée. Présentation.
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
Monster SP : le roadster de Ducati monte en gamme en 2023

Après l’exclusive Streetfighter V4 Lamborghini - à 63 000 euros, mamma mia  ! -, Ducati présente un nouveau modèle 2023 quatre fois plus abordable... et quatre fois moins performant et sensationnel ? Sans doute pas, car la Monster SP dispose de solides atouts ! Présentation et vidéo.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...