• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MUGELLO 2018 - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 4 juin 2018

GP d'Italie 2018 - Rossi (3ème) : "Avec le pneu dur à l’avant, tout devient plus compliqué"

GP d'Italie 2018 - Rossi (3ème) : Avec le pneu dur à l’avant, tout devient plus compliqué

Valentino Rossi, auteur d'une pole position record au Mugello, s'est battu jusqu'au dernier tour du Grand Prix d'Italie 2018 pour figurer sur le podium devant "son" public. Cette troisième place alliée aux difficultés de Viñales et Zarco lui permettent de remonter à la deuxième place au provisoire, à 23 points de Marquez qui a chuté ! Débriefing.

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Movistar (1er en qualifs et 3ème en course) :  "Je pense que nous avons très bien travaillé. Ma pole position d’hier a vraiment été décisive pour ce podium. Toutefois je savais qu’en course nous allions souffrir car nous devions utiliser le pneu dur à l’avant et dans ce cas, tout devient plus compliqué... Mais sur la fin, j’ai tout de même réussi à me forger une petite avance !"

"A un moment donné j’étais un peu désespéré et je me disais que ce podium allait peut-être m’échapper... Au fond de moi, j’avais un petit espoir car mes adversaires avaient opté pour des pneus tendres. Sur la fin, ça n’a pas été évident face à Andrea Iannone. Il m’a battu cette année à Austin et à Jerez… Alors, je me suis dit "pas cette fois, j’ai fait tellement d’efforts pour arriver sur le podium, je ne peux pas lâcher maintenant !"

"Ce podium ici au Mugello n’a pas de prix. C’est une sensation incroyable que de se retrouver face à cette marée jaune sur le podium. Je voudrais tous les remercier. C’est mon troisième podium de la saison et je remonte en deuxième position au championnat, autant dire que je suis content. Ceci étant, je veux me battre pour la victoire : nous devons donc améliorer la moto. Sur un tour nous sommes désormais bien, mais sur la durée d’une course ce n’est pas encore ça"...

L'analyse Moto-Net.Com : Valentino Rossi a de nouveau fait parler sa longue expérience pour venir à bout d'adversaires bien déterminés à monter sur le podium du GP d'Italie 2018. A commencer par son compatriote Andrea Iannone, redoutablement consistant en fin de course, tout comme son jeune équipier Alex Rins !

Mais le nonuple champion du monde - premier pilote de l'histoire à atteindre 5000 points en catégorie reine - est parvenu à déjouer toutes les attaques pour franchir la ligne d'arrivée derrière les Ducati officielles de Lorenzo et Dovizioso et devant les Suzuki officielles de Iannone et Rins. Un vrai sandwich, dans lequel la Yamaha fait figure d'ingrédient isolé !

Car le fait est que les M1 ont de nouveau souffert au Mugello, un constat inquiétant sur ce circuit où les Yamaha sont habituellement à l'aise... Rossi - 3ème à 6,629 sec - est en effet le premier représentant du blason d'Iwata, loin devant Maverick Viñales (8ème à 11,060 sec) et Johann Zarco (10ème à 17,644 sec).

Autrement dit : sans Valentino Rossi, Yamaha n'avait aucun pilote dans le Top 5 hier en Italie. Rappelons que la dernière victoire du constructeur japonais est également à mettre au crédit de son plus vieux expérimenté pilote : c'était au GP des Pays-Bas 2017, soit déjà 15 courses sans succès... Et à ce stade, rien ne laisse espérer une rapide inversion de cette tendance.

"J'espère que Yamaha pourra régler ces problèmes, qu'ils reçoivent le message et se mettent au travail !", s'agace Viñales en rappelant que le blason d'Iwata l'a débauché de chez Suzuki en lui promettant "une moto pour gagner, pas pour finir 7ème et me battre avec des Ducati satellites" !

Yamaha patine dans la semoule !

Ces problèmes, quels sont-ils ? Le manque de grip à l'arrière pour commencer, ce mal récurrent apparu en 2017 et qui perdure course après course malgré des évolutions majeures et le retour à des solutions châssis de 2016, pendant l'ère Lorenzo.

Cette motricité défaillante serait, selon Rossi et Viñales, à imputer à une électronique en retrait par rapport aux Ducati et aux Honda. Johann Zarco, jusqu'à présent épargné sur sa M1 satellite, s'est à son tour retrouvé confronté à ce problème ce week-end : le français n'a rien pu faire pour l'éradiquer et a subi pendant toute la course une moto jugée "instable".

"Si le pilote n'a pas le contrôle de cette motricité à l'arrière, il ne peut presque rien contrôler", précise le n°5 qui a terminé l'épreuve en forçant sur sa moto, ce qui l'a épuisé. "Une course à oublier", déplore le pilote Tech3 qui descend à la 5ème place au général.

Autre mal directement lié à ce souci d'adhérence : la Yamaha M1 est assez lente dans les lignes droites - toutes proportions gardées ! -, car ses pilotes ne parviennent pas à passer toute sa puissance au sol. Rossi est ainsi resté "bloqué" à 345,2 km/h alors que la Ducati de Dovizioso qui le précède montait à 356,5 km/h (+11,3 km/h !)...

Même si Viñales et Zarco font un peu mieux avec respectivement 350,8 et 347,3 km/h, l'écart reste très important. Et les Ducati ne sont pas les seules à déboîter les Yamaha : la Honda de Crutchlow (349,8 km/h), la Suzuki de Iannone (350,0 km/h) et les pourtant récentes KTM de Smith (349,5 km/h) et Espargaro (347,7 km/h) ont toutes atteintes des vitesses plus élevées que Zarco et Rossi !

Or, toute cette distance perdue au moteur en remontant les 1141 m de la ligne droite des stands du Mugello doit être compensée au freinage et en courbes, ce qui implique davantage de contraintes sur l'avant. Voila entre autres pourquoi Rossi est parti avec un pneu dur, tout en étant conscient des limites de ce choix. 

Rossi favorable à un retour de Lorenzo chez Yamaha

Le retour possible de Jorge Lorenzo au sein du clan Yamaha en 2019 - sur une M1 privée - sera-t-il de nature à aider le blason d'Iwata à retrouver la voie du succès ? Rossi le pense, même s'il admet que cette situation serait "compliquée, car Lorenzo va très, très vite".

"Jorge est capable de piloter la M1 à merveille", reconnaît sportivement le Docteur qui est suffisamment intelligent pour mesurer les bénéfices à en retirer. Quitte à souffrir de la comparaison si d'aventure Jorge Lorenzo se montrerait plus rapide que lui sur la Yamaha : "nous sommes déjà dans ce cas  de figure cette année avec Johann", rappelle le n°46 qui a passé l'âge de s'embarrasser de faux-semblants !

Car à 39 ans, Valentino Rossi sait que le temps joue contre lui, chaque année un peu plus : sa dernière victoire au Mugello remonte à... 2008 ! Dix ans déjà sans succès à partager avec cette fameuse "marée jaune" qui recouvre les collines toscanes lors du GP d'Italie. Ni son public ni lui n'attendront dix ans supplémentaires !

Les fans du Docteur peuvent néanmoins se consoler avec sa position au provisoire : Rossi remonte à la 2ème place à 23 longueurs de Marc Marquez, soit moins d'une course d'écart. La régularité de l'italien fait de nouveau mouche, de même que sa pugnacité : malgré ses difficultés, le n°46 n'a pas cédé un pouce de terrain devant son public. En cela, le poids des années ne se fait pas sentir... et c'est tant mieux !

Rétrospectives du Grand Prix d'Italie MotoGP

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Fabio Quartararo sur une Yamaha d'usine en 2020 d'après son manager

Éric Mahé affirme sur Canal+ que Fabio Quartararo disposera d'une MotoGP Yamaha officielle l'an prochain... Sa fantastique deuxième place à Misano confirme le potentiel du prodige français, désormais considéré comme un prétendant au titre par Marc Marquez himself ! Explications.
2019 2020 3 commentaires
Le patron de KTM France comprend le remplacement de Zarco par Kallio

Pour Eric Antunes, la suspension de Johann Zarco au profit de Mika Kallio n'est pas vraiment surprenante. Le patron de KTM France s'exprime publiquement sur cette mise "à pied" jusqu'à la fin de la saison. Explications.
GP d'Aragón 2 commentaires
Johann Zarco "mis à pied" chez KTM par Mika Kallio !

L'aventure du pilote français chez KTM tourne à l'Orange amère : Johann Zarco sera remplacé par le pilote d'essai Mika Kallio dès ce week-end au GP d'Aragon et pour le reste de la saison MotoGP... Explications.
GP d'Aragón 15 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
H2Z : le futur roadster Kawasaki à moteur compressé ?

Kawasaki révèle dans une vidéo de teasing l'arrivée d'un nouvelle moto dans sa série Z, qui sera motorisée par le 4-cylindres à compresseur de sa H2. Cette possible "H2Z" suralimentée risque de malmener les actuels gros bras dans la catégorie des roadsters sportifs...
Nouveautés 2020 4 commentaires
Nouvelle offre spéciale airbag électronique pour les assurés de la Mutuelle des Motards

La Mutuelle des Motards renforce son partenariat avec In&Motion en proposant jusqu’au 18 octobre 2019 une offre dédiée à l'ensemble de ses assurés qui veulent choisir un airbag moto électronique. Explications.
La nouvelle Honda Africa Twin 2020 dévoilée le 23 septembre

Honda présentera sa nouvelle génération d'Africa Twin lundi 23 septembre. Le teasing ne dit rien sur la cylindrée du futur gros trail qui pourrait - hélas ? -  augmenter à 1100 cc.  Explications.
Trail 1 commentaire

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...