• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2010 - MUGELLO
Paris, le 7 juin 2010

Déclarations, classements et analyses du Grand Prix d'Italie

Déclarations, classements et analyses du Grand Prix d'Italie

Chaque lundi suivant un Grand Prix, retrouvez désormais les déclarations des principaux acteurs de la catégorie reine, les classements de la course et du championnat et l'analyse du Grand Prix par l'équipe de Moto-Net.Com !

Imprimer

Le Grand Prix d'Italie 2010 restera désormais avant tout dans les mémoires comme celui du forfait de Valentino Rossi : pour la première fois depuis son arrivée au sein du Continental Circus en 1996, le pilote italien n'a pas pris la piste et n'a pu exécuter son numéro habituel... le 46, bien sûr ! (lire MNC du 5 juin 2010 : 4 à 5 mois d'absence pour Rossi selon son chirurgien et ses déclarations ci-dessous)

Ses 16 camarades - ça ne fait pas lourd sur la grille... - ont néanmoins proposé au public italien un spectacle de qualité : le petit soliste Pedrosa a suivi sa partition sans fausse note, Lorenzo et Dovizioso ont offert un superbe duel tandis que Stoner, Melandri et De Puniet ont joué les contorsionnistes (lire MNC du 6 juin 2010 : victoire de Dani Pedrosa en MotoGP).

Dani Pedrosa, Repsol - Honda (1er aux qualifs, 1er en course) : "Gagner de nouveau est une sensation incroyable ! Nous avons travaillé vraiment très dur et nous avons eu des problèmes cet hiver et sur les premières courses, mais je suis vraiment heureux de cette victoire, surtout après avoir mené et manqué la victoire à Jerez. Nous sommes apparemment de retour au niveau où nous devions être et le team mérite cette victoire. J'avais un excellent feeling sur la moto aujourd'hui, notamment sur la première section de la course durant laquelle j'ai pu creuser l'écart. Il est important d'être compétitif maintenant parce que nous avons une semaine de repos et ensuite trois courses d'affilée. La prochaine course sera à Silverstone, c'est une piste mythique et j'espère que nous pourrons reproduire ce genre de performance là-bas et que cette partie de l'Angleterre a une meilleure météo ! Je tiens à remercier le public d'avoir soutenu Valentino ici, car il traverse un moment difficile et tout le monde dans le paddock lui souhaite le meilleur".

Analyse MNC : Dani était imbattable dimanche et Rossi himself aurait eu bien du mal à rester au contact : Lorenzo et Dovizioso en tout cas ont très vite lâché prise, le n°26 étant le seul de la bande à descendre - largement - en dessous des 1' 50...

C'est dans le 5ème tour que l'espagnol a établi un nouveau record du tour en course en 1'49.531, soit 1,5 seconde plus vite que Stoner en 2008... Mais surtout 1,2 seconde plus vite que Lorenzo et Dovizioso au même moment : du grand art !

Imbattable en qualif', imbattable en course... et imbattable en sourires lors de la conférence de presse suivant la course, Dani Pedrosa a retrouvé son meilleur niveau, tout comme Honda qui place quatre machines "ailées" au six premières places et les deux Repsol officielles sur le podium... On se croirait revenu aux ères NSR 500 - Doohan ou RC211V - Rossi ! Reste maintenant pour la RS212V et Pedro à tenir la distance !

Jorge Lorenzo, Fiat - Yamaha (2ème aux qualifs, 2ème en course) : "Notre rythme d'aujourd'hui n'a malheureusement pas été aussi bon que celui d'hier et je n'ai pu faire que deuxième. Quelque chose s'est passé et je ne pouvais pas piloter comme avant, mais vu les circonstances je suis content de mon résultat. Dani a fait une course parfaite aujourd'hui, il avait un rythme incroyable et je ne sais pas si j'aurais pu le battre si j'avais gardé mon rythme d'hier ! Prendre 90 points sur 100 est excellent et je mène le championnat, je ne peux pas demander plus ! Je dois améliorer mon style de pilotage et Yamaha doit essayer d'améliorer la puissance de la moto. Nous avons plusieurs choses à travailler, mais je suis confiant pour les prochaines semaines. C'était très étrange aujourd'hui sans Valentino... Je suis vraiment content que les fans lui aient fait honneur comme ça ! Je voulais gagner pour lui dédier la victoire, mais je n'ai pas réussi alors je ne peux que lui souhaiter de se remettre le plus rapidement possible !".

Analyse MNC : Jorge Lorenzo serait-il le prochain "Rossi" ? Incroyablement rapide - comme Vale -, le n°99 nous prouve en ce début d'année qu'il sait également parfaitement gérer ses courses, temporiser, accélérer et doubler - comme Vale -, voire se satisfaire d'une 2ème place. En outre, à Jerez puis au Mans, il s'est montré facétieux, voire farceur - comme Vale...

Ce dimanche au Mugello, Jorge a fait preuve de compassion envers son coéquipier blessé, au moyen d'une pancarte sur la grille de départ et en revêtant un t-shirt jaune "VR 46" sur le podium. Comme Vale donc, Jorge a su se mettre le public - la presse, MNC, tout le monde - dans sa poche !

Mais son message de sympathie - en gros, "Rossi est une légende" - peut aussi être interprété de manière plus cocasse : "Rossi est une légende, ce qu'il a réalisé est extraordinaire, chapeau l'artiste... et place aux jeunes désormais" !

Totalisant désormais 90 points (sur 100 maximum !) au classement provisoire, Lorenzo possède 25 points d'avance sur Pedrosa. À ce rythme, il pourrait être sacré trois ou quatre courses avant la fin de la saison - comme Vale toujours... Mais attention à ne pas partir à la faute d'ici là... comme Vale, Casey, Nicky, Loris, Ben et d'autres cette année !

Andrea Dovizioso, Repsol - Honda (8ème aux qualifs, 3ème en course) : "C'est spécial pour moi d'être sur le podium au Mugello devant mon public, parce que je n'avais jamais été sur le podium MotoGP ici - j'étais toujours obligé de le regarder depuis le garage ! C'est vraiment émouvant avec tous ces fans qui me soutenaient. J'ai fait un bon départ et ça a été très important pour la course. Je voulais finir en me battant avec Lorenzo parce que je pense que nous aurions eu une belle bataille dans le dernier tour, mais je n'ai pas pu le rattraper. Nous nous rapprochons, mais nous n'y sommes pas encore et nous devons encore avancer si nous voulons nous battre pour la victoire. Avec trois podiums, c'est un bon début de saison et c'est très important pour le championnat. C'est grâce à tout le travail que nous avons fait durant l'hiver et les premières courses. Je tiens à féliciter Dani pour sa victoire parce qu'il a été incroyablement rapide, et pour nous c'est une motivation supplémentaire pour franchir une nouvelle étape et lutter pour la victoire".

Analyse MNC : L'honneur des tifosis est sauf : un pilote italien se trouve sur leur podium ! Pour la troisième fois en quatre courses cette année, Andrea Dovizioso monte sur la troisième marche et goûte - avec modération - au Champagne à la boisson pétillante des lauréats !

Parti d'une lointaine 8ème place sur la grille, le pilote Honda est grimpé en 3ème position dès la première boucle ! Deux tours durant, Andrea a même devancé Lorenzo : le HRC squatte alors les deux premières places en course, du jamais vu depuis... Estoril en 2006, lorsque Pedrosa avait éperonné son coéquipier Hayden ! (lire MNC du 16 octobre 2006 : le Grand Prix du Portugal tour par tour).

Avec ses 16 nouveaux points, Dovizioso se hisse à trois points de Rossi (58 contre 61), qu'il doublera nécessairement lors des prochaines épreuves - on n'ose dire "la" prochaine épreuve à Silverstone, pour ne pas lui porter la poisse...

Casey Stoner, Marlboro - Ducati (3ème aux qualifs, 4ème en course) : "Pour être honnête, nous nous attendions à être un tout petit peu mieux après les résultats du warm up (3ème), mais peut-être a-t-il fait trop chaud pour les modifications que nous avions effectuées et les pneus que nous avions montés. Dans les virages à gauche, la gomme tenait bien, mais à droite je devais élargir la trajectoire quelquefois même en perdant un peu l'avant. Quand je suis passé devant Marco et Randy j'ai essayé de m'éloigner mais je ne pouvais pas, donc j'ai décidé de rester derrière et de les attaquer dans le dernier tour. Je suppose que sur ce plan j'ai réussi, mais ce n'est pas tout à fait le résultat que j'espérais, car c'est un circuit que j'aime et c'est celui de Ducati"...

Marco Melandri, Honda Gresini (14ème aux qualifs, 5ème en course) : "Nous avons lutté davantage au Mugello qu'en France, mais après le warm up ce matin je savais que j'étais en meilleure forme et je suis heureux d'avoir été en mesure de produire une course comme ça. Honnêtement, je ne pensais pas me battre avec Stoner et De Puniet aujourd'hui parce que je pensais qu'ils auraient tous deux un meilleur rythme que moi, mais nous avons fait un excellent travail, j'ai pris un départ fantastique et mise à part ma petite perte de temps derrière Hayden, mon rythme a été bon. Je tiens à remercier l'équipe, qui a souffert en silence tout le week-end, et ce résultat montre qu'à l'avenir il ne faudra jamais perdre la foi en nos possibilités dans une course, même si les choses ne se déroulent pas dans le bon sens aux essais. Maintenant, l'objectif est de nous améliorer pendant les essais et nous assurer d'être en meilleure forme encore pour la course".

Randy de Puniet, LCR - Honda (6ème aux qualifs, 6ème en course) : "C'est vrai que je m'étais fixé comme objectif ici de finir la course dans le top 6, mais je ne peux m'empêcher d'être un petit peu déçu en pensant à cette quatrième place qui était à ma portée... Après un départ plutôt moyen, je ne pointais qu'en douzième position au milieu du premier tour. J'ai alors vraiment forcé pour revenir dans le bon groupe. J'occupais ensuite la huitième place à l'issue du second tour avant que ne commence une superbe bagarre avec Melandri et Stoner, qui aura duré jusqu'à la fin de course. À sept boucles de l'arrivée, j'ai tout donné pour tenter de faire la différence mais je me suis rendu compte que ce ne serait pas possible. À l'entame des deux derniers tours, ma moto a commencé à guidonner à la sortie du dernier virage avant d'attaquer la ligne droite... Et Casey et Marco en ont bien sûr profité pour me dépasser. Nous conservons malgré tout notre sixième place au classement provisoire du championnat, ce qui est plutôt honorable pour une équipe comme la nôtre".

Analyse MNC : Après ses courses calamiteuses de Losail et du Mans - et une décevante 5ème place à Jerez -, Casey Stoner devait reprendre confiance. Quelle meilleure piste pour ça que celle du Mugello, où il avait mis fin l'an dernier à une impressionnante série de victoires de Valentino "7 fois de suite" Rossi ?

Classé troisième à l'issue des essais qualif', l'australien a malheureusement pris un départ timide et n'a pu suivre la roue ni de Pedrosa, ni de Lorenzo, ni de Dovizioso... En revanche, Casey n'a pu se débarrasser de Marco Melandri - littéralement transcendé en course : aurait-il trouvé le réglage miracle dans la nuit du samedi au dimanche ?! - et de notre compatriote Randy de Puniet.

Heureusement d'ailleurs que ces trois hommes ont conservé leur formation serrée tout au long de la ourse, sans quoi les 76 000 spectateurs auraient volontiers poussé un petit roupillon sous le soleil entre 14h15 et 14h45...

Le plus impressionnant, en toute objectivité, a sans doute été notre playboy national : Randy n'a pas ménagé sa Honda satellite pour lutter contre l'allonge du V4 de la Ducati n°27 et l'expertise du local de l'étape sur sa Honda n°33. Wheeling en sortie de courbe sur les vibreurs, dérives dans des freinages plus que tardifs, cordes attrapées de justesse dans les virages... Chaud !

Un peu trop bouillant même, puisqu'en sortant un peu trop large au moment dans le dernier virage pour entamer le dernier tour, notre unique représentant en MotoGP s'est fait déboîter par ses deux adversaires... Peu importe : le spectacle était superbe et le contrat (top 6) rempli !

Ben Spies, Monster - Yamaha Tech3 (7ème aux qualifs, 7ème en course) : "L'objectif était de rentrer dans le top 10. Je suis donc plutôt satisfait après la déception des deux dernières courses. J'ai fait un bon départ et je sentais que je roulais aussi vite que je pouvais, mais je n'ai pas réussi à participer à la bataille qui se livrait juste devant moi pour la 4ème place et j'en ai été un peu frustré. J'attends Silverstone avec impatience !"

Analyse MNC : Derrière Casey "Aramis" Stoner, Marco "Athos" Melandri et Randy "Porthos" de Puniet, Ben Spies avait véritablement des airs de "d'Artagnan" aux commandes de sa Yamaha Tech3 ! Parti comme un boulet de canon, le texan n'a pas pu se mêler à la bagarre pour la 4ème place mais a néanmoins de nouveau marqué les esprits.

Ben se serait-il ainsi assuré le guidon de la M1 officielle de Vale ? Il est encore trop tôt pour le dire : en tant que rookie, Ben ne devrait d'ailleurs pas avoir accès à une "moto d'usine"... Officielle ou pas, la Yamaha n°11 sera à suivre de près dans deux semaines à Silverstone : les adversaires du poulain d'Hervé Poncharal découvriront eux aussi cette nouvelle piste... Un nouveau gros coup de Big Ben en perspective ? Affaire à suivre sur Moto-Net.Com !

Valentino Rossi (forfait sur chute aux essais libres) : "J'ai eu peur à certains moments, mais je vais mieux maintenant ! L'opération s'est bien passée, le Dr Roberto Buzzi a été exceptionnel et ils m'ont traité comme un membre de leur famille ici. Il y a eu des moments très durs parce que c'est une mauvaise chute et une vilaine blessure. J'ai revu l'accident et c'était horrible de voir comment était ma cheville... On m'a mis une broche dans la jambe et ils refermeront la plaie avec des points de suture lundi. Je devrai ensuite attendre et commencer un bon programme de rééducation. Maintenant, je peux dire que mon moral est assez haut, parce que j'ai découvert que j'avais une excellente relation avec la morphine !"

Analyse MNC : S'il n'a pas perdu son sens de l'humour, l'homme aux neuf titres de champion du monde (6 en MotoGP, un en 500 cc, un en 250 cc et un en 125 cc) a en revanche vraisemblablement perdu tout espoir de 10ème titre cette année. Souffrant d'une double fracture ouverte au tibia et au péroné droits qui devrait entraîner une convalescence de "4 à 5 mois" selon son chirurgien (lire MNC du 5 juin 2010 : 4 à 5 mois d'absence pour Rossi selon son chirurgien et notre encadré "Qui pour remplacer Rossi ?"), le prodige de Tavullia devra selon toute vraisemblance être remplacé au sein du team Fiat Yamaha... Par qui ? Si le nom du jeune Ben Spies, en raison de son statut de pilote officiel Yamaha chez Tech3, est actuellement celui qui revient le plus fréquemment, les paris restent ouverts... Restez connectés !

Résultats du Grand Prix d'Italie MotoGP 2010

  1. 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 170,4 42'28.066
  2. 99 Jorge LORENZO SPA Fiat Yamaha Team Yamaha 170,2 +4.014
  3. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Repsol Honda Team Honda 170,0 +6.196
  4. 27 Casey STONER AUS Ducati Marlboro Team Ducati 168,7 +25.703
  5. 33 Marco MELANDRI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 168,7 +25.735
  6. 14 Randy DE PUNIET FRA LCR Honda MotoGP Honda 168,7 +25.965
  7. 11 Ben SPIES USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 168,5 +28.806
  8. 41 Aleix ESPARGARO SPA Pramac Racing Team Ducati 167,8 +40.172
  9. 58 Marco SIMONCELLI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 167,7 +41.394
  10. 65 Loris CAPIROSSI ITA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 167,7 +42.107
  11. 7 Hiroshi AOYAMA JPN Interwetten Honda MotoGP Honda 167,6 +43.095
  12. 40 Hector BARBERA SPA Paginas Amarillas Aspar Ducati 167,6 +43.363
  13. 5 Colin EDWARDS USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 165,6 +1'14.393
  14. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 165,0 +1'24.389

Non classés

  • 36 Mika KALLIO FIN Pramac Racing Team Ducati 166,7 15 tours
  • 69 Nicky HAYDEN USA Ducati Marlboro Team Ducati 167,4 18 tours

Non partant

  • 46 Valentino ROSSI ITA Fiat Yamaha Team Yamaha

Classement provisoire au championnat du monde

  1. Jorge LORENZO Yamaha SPA 90 points
  2. Dani PEDROSA Honda SPA 65 points
  3. Valentino ROSSI Yamaha ITA 61 points
  4. Andrea DOVIZIOSO Honda ITA 58 points
  5. Nicky HAYDEN Ducati USA 39 points
  6. Randy DE PUNIET Honda FRA 36 points
  7. Marco MELANDRI Honda ITA 32 points
  8. Casey STONER Ducati AUS 24 points
  9. Marco SIMONCELLI Honda ITA 23 points
  10. Ben SPIES Yamaha USA 20 points
  11. Hector BARBERA Ducati SPA 19 points
  12. Colin EDWARDS Yamaha USA 19 points
  13. Hiroshi AOYAMA Honda JPN 18 points
  14. Aleix ESPARGARO Ducati SPA 16 points
  15. Loris CAPIROSSI Suzuki ITA 13 points
  16. Mika KALLIO Ducati FIN 12 points
  17. Alvaro BAUTISTA Suzuki SPA 8 points

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...