• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2007 - MUGELLO
Paris, le 4 juin 2007

Le Grand Prix d'Italie tour par tour

Le Grand Prix d'Italie tour par tour

Pour garder le contact avec Stoner au championnat, Rossi doit continuer sa série de victoires consécutives au Mugello depuis 2002. Mais la météo pourrait venir jouer les trouble-fête... Rejoignons les 85 480 tifosis pour le tour par tour de Moto-Net.Com !

Imprimer

Au Mugello, près de Florence, la vivacité est un gros atout. La puissance et le grip sur l’angle sont déterminants. Mais c’est aussi le circuit attitré pour les essais Ducati, dont l’usine n’est qu’à une soixantaine de kilomètres : un gros atout pour Casey Stoner, le leader du championnat !

D'une longueur de 5 245 m, le circuit du Mugello compte neuf virages à droites, six à gauche et une ligne droite pas tout à fait droite, qui demande un gros coeur avec 320 km/h pour les plus rapides dans la cassure à gauche qui oblige à trajecter à ras des bordures.

Surtout, cette ligne droite permet de faire jouer l’aspiration : le premier à y entrer a toutes les chances de se faire passer avant la ligne si son poursuivant est dans sa roue ! Cruciale en 125, importante en 250, l'aspiration au Mugello permet aussi aux MotoGP d‘user de cet artifice : Suspense assuré jusqu’au bout si le leader ne creuse pas l’écart...

125

Vendredi matin, sur piste sèche mais menacée par de gros nuages, c’est Mattia Pasini, le chat noir, qui réalise le meilleur chrono devant Iannone, Talmacsi, Corsi, Pesek, Gadea, De Rosa, Ranseder, Masbou, Di Meglio, Faubel et Olive.

L’après-midi, sous des trombes d’eau, Hektor Faubel prend la pole provisoire avec 0.75 s d'avance sur Di Meglio et 4.4 s sur Pesek. Talmacsi est à 5.1 s, Litjens à 7.1 s, Espargaro et Corsi à 8 s, Ranseder à 8.5 s, Lombardi à 8.6 s et Sancioni est le dernier qualifié à 9 s ! 24 pilotes sont au-delà des fatidiques 107% du meilleur chrono, dont Masbou, 12ème à 10 s !

Samedi matin, la piste est froide mais sèche. Pasini reprend les commandes devant Talmacsi, Pesek, Faubel, Corsi, Cortese, Koyama, Gadea, Ranseder, Smith, De Rosa, Zanetti, Terol et Di Meglio. Masbou est 17ème.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L’après-midi la pluie revient et c’est sous des trombes d’eau que Faubel et Di Meglio, grâce à leur chrono de la veille, conservent les deux premières places de la grille. Faubel réalise au Mugello la première pole de sa carrière. Talmacsi et Lombardi, avec des chronos distants de plus de 3 s, complètent la 1ère ligne. Au 2ème rang, Koyama, De Rosa, Iannone et Pesek seront à l’affût. Pasini, Olive, Smith et Masbou forment le 3ème rang tandis que Muresan, Corsi, Cortese et Ranseder partiront de la 4ème ligne.

26 pilotes sont qualifiés et huit sont hors temps, mais la direction de course décide de laisser partir tous les pilotes eu égard aux conditions exceptionnelles des essais qualificatifs.

Au warm up, sur piste sèche, c’est de nouveau Pasini qui devance Talmacsi, Corsi, Iannone, Gadea, Cortese, Pesek, Smith, Ranseder, Krummenacher, Di Meglio, Espargaro et Faubel. Masbou est 24ème.

Départ. C’est Koyama qui surgit de la 2ème ligne et emporte le hole shot en bout de ligne droite devant Faubel, Smith, Talmacsi qui passe 3ème dès le 2ème virage, De Rosa, Di Meglio, Pasini et Iannone qui passent tous les deux le français dans le virage suivant, pendant que Talmacsi passe 2ème devant Faubel au même endroit.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Talmacsi prend la tête devant Koyama dès le début de la descente puis De Rosa passe Smith. Faubel passe 2ème devant Koyama dans le virage suivant, Pasini double Smith et Corsi passe Di Meglio. Pasini passe De Rosa dans le 180 à droite, puis Iannone et Corsi passent Smith. Pesek passe 9ème devant Di Meglio à l’entrée du dernier virage dans lequel Lombardi, le coéquipier de Di Meglio, chute.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 1er tour, Talmacsi mène devant Faubel, Koyama, Pasini, De Rosa, Corsi, Smith, Iannone et Di Meglio. Gadea, parti 20ème, est déjà revenu 12ème juste devant Masbou. Au jeu de l’aspiration, Faubel passe en tête, Pasini 2ème et Koyama 3ème devant Talmacsi, qui repasse le japonais dans le premier enchaînement. Au bas de la descente, Pasini prend la tête devant Faubel. De Rosa, qui voit partir le trio de tête, passe Koyama.

Au 2ème passage, Pasini auteur du meilleur tour mène devant Faubel et Talmacsi. Suivent De Rosa puis Koyama, Corsi, Pesek et Iannone. Di Meglio est 10ème, Masbou 16ème. En bout de ligne droite, Talmacsi passe 2ème devant Faubel, et Pesek passe 6ème devant Corsi. De Rosa repasse Koyama qui venait de le doubler. Di Meglio peine à suivre le rythme des hommes de tête et perd le contact avec Iannone 8ème. Talmacsi prend la tête à Pasini à l’entrée du 180° à droite. Iannone passe 7ème devant Corsi.

Au 3ème tour, Pasini repassé à l’aspiration mène devant Talmacsi et Faubel, quelques longueurs devant Koyama, De Rosa, Pesek, Corsi et Iannone. Di Meglio 9ème est à 2 s du leader. De Rosa repasse 4ème devant Koyama, rapidement imité par Pesek. De Rosa revient dans les roues du trio de tête au bas de la descente. Mike Di Meglio chute et abandonne...

Au 4ème passage, Pasini mène devant Talmacsi, Faubel, De Rosa, Pesek, Corsi, Iannone et Koyama. Gadea est revenu 9ème et grappille son retard sur le groupe des leaders. Masbou est 16ème. Corsi passe devant Pesek entre le pif et le paf de la montée. Joan Olive rentre aux stands pour abandonner. De Rosa passe 3ème devant Faubel tandis que Iannone passe Pesek dans la descente. Iannone passe 5ème devant Corsi d’un superbe intérieur dans la dernière épingle.

Au 5ème tour, Pasini mène devant Talmacsi, De Rosa, Faubel, Corsi, Pesek, Iannone et Koyama quelques longueurs plus loin. Gadea n’est plus que 0.4 s derrière le japonais. Faubel et Corsi passent Talmacsi en bout de ligne droite et Pesek repasse Iannone dans le gauche qui suit. De Rosa passe 2ème devant Faubel, puis deux virages plus loin dans le 180°, Pesek passe lui aussi Faubel. De Rosa passe en tête avant le dernier virage devant Pasini qui se retourne et Pesek fait le freinage à l’intérieur de Talmacsi.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 6ème passage, De Rosa mène devant Pasini qui se relève plusieurs fois, comme en proie à des ennuis, ce dont profitent Talmacsi à l’intérieur et Faubel à l’extérieur. Corsi, qui bénéficie de plusieurs aspirations, passe 2ème juste derrière De Rosa après avoir même tenté de l’attaquer ! Suivent Faubel, Talmacsi et Pasini entrés de front dans le droit ! Koyama est revenu 6ème après avoir doublé Corsi et Iannone. Gadea est au contact du groupe et Cortese lui aussi revenu presque dans sa roue. Corsi passe en tête au début de la descente. Masbou est revenu 15ème devant Nieto. Talmacsi repasse 3ème devant Faubel au bas de la descente. Iannone passe 5ème devant Pasini à l’entrée du dernier virage.

Au 7ème tour, De Rosa, Faubel, Talmacsi et Koyama passent Corsi à l’aspiration. Faubel reprend la tête à De Rosa. Corsi reprend la 3ème place d’un superbe freinage dans le droit de fin de montée. Masbou chute et abandonne à son tour...

Au 8ème passage, Faubel mène devant De Rosa, Corsi, Talmacsi, Pasini, Iannone, Pesek, Koyama, Gadea et Cortese. Smith est seul 11ème à 4 s du leader. En bout de ligne droite, Corsi repasse en tête après un superbe freinage devant De Rosa et Faubel. De Rosa repasse en force devant Corsi dans le droit de la montée. Dans la descente, Corsi repasse De Rosa. Iannone passe 5ème devant Pasini.

Au 9ème tour, Faubel mène devant Corsi, De Rosa, Talmacsi, Pasini, Pesek, Iannone, Koyama, Gadea et Cortese. Pasini repasse 2ème devant De Rosa à la faveur de l’aspiration, puis Iannone double Pesek. Corsi repasse 4ème devant Talmacsi à l’entrée du dernier virage.

Au 10ème passage, Faubel mène devant Pasini, De Rosa, Corsi, Talmacsi, Iannone, Pesek, Koyama, Gadea et Cortese. De Rosa reprend la tête devant Pasini et Faubel en bout de ligne droite. Pasini reprend le commandement d’un intérieur dans le dernier virage de la montée. Faubel passe d’un coup De Rosa et Pasini et reprend la tête d’un superbe freinage à l’entrée du 1er gauche de la descente. Corsi repasse 3ème devant Talmacsi dans le virage suivant. Nieto rentre au stand et abandonne.

Au 11ème tour, Faubel mène devant Pasini, Corsi, Talmacsi, Koyama, De Rosa, Iannone, Pesek, Gadea et Cortese. En bout de ligne droite, c’est Pasini qui reprend la tête devant Faubel. Gadea passe 8ème devant Pesek. Corsi passe 2ème d’un superbe intérieur dans le dernier droit de la montée. Talmacsi prend la 3ème place devant Faubel dans le gauche de la descente. De Rosa et Iannone repassent Koyama.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 12ème passage, Corsi mène devant Pasini et Talmacsi qui passent à l’aspiration. Suivent Faubel, De Rosa, Koyama, Gadea, Iannone et Cortese qui s’échangent eux aussi les positions à la faveur de l’aspiration. Faubel en profite et grâce à un bon freinage en bout de ligne droite, il repasse Corsi. Talmacsi repasse en tête en haut de la montée et prend rapidement quelques longueurs d’avance sur Pasini et le groupe. Faubel passe 2ème devant Pasini au freinage du dernier gauche. Pesek se rate, se rattrape mais doit laisser passer Smith.

Au 13ème tour, Talmacsi mène devant Faubel, Pasini, Corsi, De Rosa, Koyama, Gadea puis Cortese et Iannone, légèrement décrochés suite à la "boulette" de Pesek. Faubel et Pasini profitent de l’aspiration pour repasser Talmacsi. Corsi passe 3ème devant Talmacsi de son intérieur préféré dans le droit qui termine la montée.

Au 14ème passage, Faubel mène devant Pasini, Corsi, Talmacsi, De Rosa, Koyama et Gadea. A 2.9 s du leader arrive Cortese, puis Iannone à 4.1 s et enfin Smith et Pesek à 5 s. Gadea passe 6ème devant Koyama. Corsi reprend la tête au bas de la descente, puis Pasini passe 2ème devant Faubel.

Au 15ème tour, Pasini mène devant Corsi, Faubel, De Rosa, Talmacsi, Gadea et Koyama, puis Cortese, puis Pesek qui a redoublé Smith. Corsi repasse en tête devant Pasini au bas de la descente.

Au 16ème passage, Corsi mène devant Pasini, Faubel, Talmacsi et De Rosa... mais ces quatre pilotes profitent de l’aspiration pour passer le leader dans la ligne droite ! Faubel entre en tête dans le droit devant De Rosa, Pasini, Talmacsi et Corsi. Corsi repasse 4ème devant Talmacsi de son intérieur favori de fin de montée. Cortese est presque revenu au contact de groupe de tête. Iannone, qui forçait pour revenir, fait une grosse chute en high side dans le droit de la descente et doit abandonner, groggy. Corsi repasse 3ème à l’entrée du dernier gauche devant Pasini.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 17ème tour, Faubel mène devant De Rosa, Corsi, Pasini, Talmacsi, Gadea et Koyama. Cortese est à quelques longueurs derrière le japonais. Pesek, le plus rapide en piste, est à 3.1 s du leader, 1.9 s derrière Cortese. Grâce à l’aspiration et à un bon freinage, Pasini repasse en tête devant Faubel, De Rosa et Corsi, qui repasse 3ème à l’intérieur dans son virage préféré de la montée. Talmacsi profite de l’écart creusé par De Rosa pour le doubler en sortie, imité immédiatement par Gadea. Cortese est revenu dans la roue de Koyama et le passe d’un superbe intérieur à l’entrée du gauche de fin de descente. Faubel repasse en tête devant Pasini à l’entrée du dernier droit.

Au 18ème passage, derrière Faubel, Talmacsi et Gadea profitent de l’aspiration pour passer Pasini. Corsi passe 4ème devant Pasini dans son droit préféré, puis bascule à l’intérieur de Gadea dans le droit de la descente. Cortese passe 5ème devant De Rosa. A l’entrée du 180° à droite, Gadea et Corsi passent Talmacsi.

A l’entame du dernier tour, Faubel mène devant Gadea, Corsi, Talmacsi, Pasini, De Rosa, Cortese et Koyama. Gadea profite le mieux de l’aspiration et vire en tête devant Talmacsi, Faubel, Corsi, De Rosa, Pasini, Koyama et Pesek revenu ! Corsi passe 3ème devant Faubel, puis Pesek passe 7ème devant Koyama. Corsi passe 2ème à l’intérieur du droit en montée, comma à chaque tour ou presque ! Faubel profite du léger écart de Talmacsi pour lui chiper la 3ème place. Pesek est revenu 6ème en doublant Cortese et Pasini. Pesek passe 5ème devant De Rosa, mais ce dernier résiste et le repasse à l’entrée du 180°. Pesek chute dans le dernier virage, gâchant le bénéfice de sa belle remontée...

Gadea entre en tête dans la dernière ligne droite, tente de zigzaguer pour éviter l’aspiration de Corsi, mais c’est Faubel qui profite de l’aspi des deux hommes pour passer en tête sur la ligne !

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Faubel emporte donc sa deuxième victoire de la saison devant Gadea auteur d’une incroyable remontée et Corsi, très constant pendant la course. Talmacsi termine 4ème, Koyama 5ème, Pasini 6ème, Cortese 7ème, Smith 8ème, Espargaro 9ème, Zanetti 10ème, Ranseder 11ème, Terol 12ème, Krummenacher 13ème, De Rosa 14ème et Aegerter 15ème.

Au championnat, Faubel fait la bonne opération en prenant la tête avec 102 points devant Talmacsi 95, Pesek qui reste à 91, Corsi 71, Gadea 66, Espargaro 46, Olive et Smith 44 et Koyama 43. Masbou passe 18ème avec 13 points et Di Meglio 19ème avec 11. Côté marques, Aprilia mène avec 145 points devant Derbi 96, Honda 56 et KTM 46.

250

Vendredi matin, Jorge Lorenzo ne laisse à personne le meilleur chrono et devance Barbera, De Angelis, Bautista, Simon, H. Aoyama, Dovizioso, Simoncelli, Espargaro, Luthi, S. Aoyama, Lai, Kallio, Heidolf et Takahashi. Cluzel est 22ème.

L’après-midi, sous la pluie, c’est De Angelis qui prend la pole provisoire et devance West, Dovizioso, Lorenzo, Barbera, Luthi, Bautista, Laverty, Simon, Abraham, Toth, Kallio, Baldolini, Simoncelli et Tizon. Cluzel est 19ème.

Samedi matin, sur piste sèche, Simon prend le meilleur temps devant Barbera, Lorenzo, De Angelis, Simoncelli, Bautista, Kallio, Dovizioso, Locatelli, West, Lai, Luthi, Heidolf et Cluzel 14ème.

L’après-midi, Bautista sur le mouillé réalise le meilleur chrono et sa première pole en 250 : il devance Dovizioso, S. Aoyama et Luthi sur la 1ère ligne. Au 2ème rang se trouvent De Angelis, Barbera, H. Aoyama et Kallio tandis que West, Simon, Toth et Baldolini forment la 3ème ligne. Simoncelli, Abraham, Locatelli et Heidolf sont au 4ème rang, puis Menghi, Cluzel et Wilairot sont les derniers dans les 107%.

Lorenzo lui-même est sous la barre fatidique des 107% mais il sera repêché comme les sept autres pilotes qui partiront en fonction de leur chrono : Jorge Lorenzo, vainqueur l’an dernier et leader du championnat, partira de la 20ème position sur la grille, en 5ème ligne !

Au warm up, Lorenzo reprend le meilleur temps devant Barbera, De Angelis, Dovizioso, Bautista, Kallio, Luthi, Simon, S. Aoyama, Simoncelli, Wilairot, Locatelli, H. Aoyama, Heidolf et Baldolini. Cluzel fait le 21ème temps.

Départ. Luthi vire en tête devant Bautista, Dovizioso, S. Aoyama, De Angelis, Kallio, Simon, H. Aoyama, West, Simoncelli et Lorenzo, auteur d’un superbe départ et d’un extérieur dans le premier droit qui lui a permis de gagner une dizaine de positions ! Lorenzo passe 10ème devant Simoncelli dès le troisième virage, puis passe West dans le suivant. De Angelis passe 4ème devant S. Aoyama au bas de la descente.

Au 1er tour, Bautista prend la tête à Luthi avant la ligne devant Dovizioso, de Angelis puis un peu plus loin Simon, Kallio, S. Aoyama, Lorenzo et H. Aoyama. Lorenzo passe S. Aoyama au freinage, puis pousse Kallio en forçant à l’intérieur. Mais Kallio réagit aussitôt et repasse dans le droit suivant ! Cluzel est 19ème. Dovizioso plonge sous la roue de Luthi dans le droit en bas de la descente. Barbera, mal parti en raison de soucis d’embrayage, est revenu dans la roue de Simoncelli. Lorenzo parvient à passer Kallio pour se retrouver 5ème en moins de deux tours en étant parti 20ème ! Kallio repasse Lorenzo à l’entrée du 180°. A la sortie du dernier gauche, Lorenzo, calé dans la roue de Kallio, ne peut éviter de le percuter, le finlandais ayant connu une coupure moteur : l’échappement de la KTM de Kallio vole et l’oblige à l’abandon !

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 2ème passage, Bautista mène devant Dovizioso, Luthi, De Angelis, Simon, Lorenzo, puis plus loin S. Aoyama et H. Aoyama, ce dernier passant son frère à l’aspiration. Barbera passe successivement les deux frères dans la montée. De Angelis profite d’un léger écart de Luthi dans le 180° pour le passer à la corde, voyant Bautista et Dovizioso prendre quelques longueurs d’avance. Simon double à son tour Luthi à l’entrée du dernier gauche.

Au 3ème tour, Bautista et Dovizioso, dont la Honda peine à tenir l’aspiration de l’Aprilia, ont 1.1 s d’avance sur De Angelis, Luthi repassé devant Simon et Lorenzo. Barbera est 0.7 s derrière son compatriote et ennemi juré, 0.7 s devant Shuhei et Hiroshi Aoyama. Cluzel est toujours 19ème. Lorenzo profite de la ligne droite pour passer 5ème devant Simon. De Angelis fait le forcing pour revenir et distance légèrement Luthi, Lorenzo, Simon et Barbera revenu dans sa roue. Barbera passe 6ème devant Simon dans la descente.

Au 4ème passage, Bautista, Dovizioso et De Angelis ont 1.6 s d’avance sur Lorenzo et Barbera auteur du meilleur tour. Tous deux sont passés devant Luthi dans la ligne droite. Simon est distancé à 2.3 s du leader. Derrière, Shuhei et Hiroshi Aoyama sont à 3.6 s, Simoncelli à 6 s et West à plus de 11 s. Lorenzo et Barbera dans sa roue distancent Luthi sur qui revient Simon. Barbera passe 4ème devant Lorenzo au freinage du premier droit de la descente.

Au 5ème tour, Bautista mène devant De Angelis passé devant Dovizioso sur la ligne. Barbera est à 1.2 s du leader, Lorenzo à 1.6 s, Simon à 2.2 s, Luthi à 3.1 s, H. Aoyama et S. Aoyama à plus de 4 s. A mi circuit, Barbera est revenu dans la roue de Dovizioso.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 6ème passage, Bautista mène devant De Angelis, Barbera auteur d’un nouveau meilleur tour passe 3ème devant Dovizioso. Lorenzo est à 1.5 s, puis Simon, Luthi et les frères Aoyama qui s’échangent la 8ème place. Cluzel est 20ème. Barbera prend la 2ème place devant De Angelis au bas de la descente.

Au 7ème tour, Bautista, Barbera, de Angelis et Dovizioso ont légèrement augmenté leur avance sur Lorenzo qui distance Simon et Luthi en bagarre, puis les Aoyama. Lorenzo fait l’effort dans ce tour et revient peu à peu sur le quatuor de tête. Ou plutôt sur les deux duos de tête car Bautista et Barbera ont pris quelques longueurs d’avance sur De Angelis et Dovizioso.

Au 8ème passage, Barbera prend la tête à Bautista sur la ligne, 0.9 s devant De Angelis, Dovizioso et Lorenzo revenu. Luthi et Simon sont à plus de 6 s, les Aoyama à presque 9 s, Simoncelli à 15 s et West emmène le peloton à 25 s. Bautista reste collé à Barbera, mais De Angelis lâche légèrement Dovizioso.

Au 9ème tour, Barbera et Bautista mènent, De Angelis est seul 3ème et Lorenzo passe 4ème devant Dovizioso. Bautista repasse en tête devant Barbera en bout de ligne droite. De Angelis et Lorenzo recollent les deux leaders, tandis que Dovizioso fait tout pour rester au contact et parvient à revenir sur Lorenzo à la force du poignet.

Au 10ème passage, Barbera tente de repasser Bautista à l’aspiration, mais ce dernier résiste au freinage et reste en tête. Derrière eux, Lorenzo passé devant De Angelis mais placé à l’extérieur parvient quand même à rejoindre la corde devant le san marinais. Dovizioso est revenu sur leurs talons. Luthi précède toujours Simon, puis Hiroshi et Shuhei Aoyama. Les cinq hommes sont à nouveau groupés dans la descente.

Au 11ème tour, Barbera déborde Bautista dans la ligne droite, imité par Lorenzo qui passe même en tête à la faveur d’un superbe freinage. De Angelis profite lui aussi de l’aspiration pour passer 3ème devant son coéquipier Bautista, sous les yeux de Dovizioso dont la Honda ne lui permet pas de se mêler à la lutte à cet endroit. Bautista repasse un peu en force devant De Angelis dans le double droit de la descente. De Angelis repasse 3ème dans le long droit. Pendant ce temps, Lorenzo et Barbera ont pris quelques longueurs d’avance, profitant de la bagarre derrière eux.

Au 12ème passage, Barbera repasse en tête à l’aspiration, 0.7 s devant De Angelis, Bautista et Dovizioso. Luthi et Simon, à 12 s du leader, sont rejoints par les Aoyama. H. Aoyama passe 7ème devant Simon. En tête, Barbera glisse à l’accélération en haut de la montée, se rattrape de justesse mais sort dans l’herbe et doit laisser passer les quatre hommes qui le suivent : chaud !

Au 13ème tour, Lorenzo mène devant De Angelis, Bautista et Dovizioso. Barbera est à 1.7 s du leader. Bautista repasse 2ème devant De Angelis en bout de ligne droite. Mais De Angelis, furieux, le repasse au freinage en gesticulant pour lui faire comprendre que l’ennemi c’est Lorenzo et qu’il devrait rester derrière, le tout plein angle !

Au 14ème passage, Lorenzo a 0.4 s d’avance sur De Angelis, 0.6 s sur Bautista, 0.7 s sur Dovizioso et 1.7 s sur Barbera. C’est insuffisant pour la longue ligne droite du Mugello. Les trois hommes reviennent au freinage en bout de ligne droite sur l’espagnol. 16 s plus loin, Luthi tient tête à H. Aoyama, Simon et S. Aoyama qui passe le jeune espagnol en bout de ligne droite.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 15ème tour, Lorenzo, Bautista repassé devant De Angelis et Dovizioso ont 1.1 s d’avance sur Barbera qui a 17 s de marge sur Luthi, H. Aoyama, S. Aoyama et Simon. Shuhei passe 7ème devant son frère, puis 6ème devant Luthi en deux virages dans la descente.

Au 16ème passage, Bautista reprend la tête à Lorenzo qui a De Angelis dans sa roue. Dovizioso, 0.5 s plus loin, peine à présent à suivre. Barbera est à 2.5 s de Bautista. De Angelis s’infiltre sous la roue de Lorenzo, dont la moto bouge beaucoup, dans le droit qui entame la descente.

Au 17ème tour, Bautista mène devant De Angelis et Lorenzo. Dovizioso est à 1.8 s, Barbera à 3.3 s. Luthi, H. Aoyama, Simon et S. Aoyama sont toujours roue dans roue. Bautista se fait une chaleur au bas de la descente : De Angelis tente d’en profiter, mais mal placé pour le droit suivant, il cède de nouveau.

Au 18ème passage, au profit de l’aspiration, Lorenzo se porte à la hauteur de De Angelis, lui-même revenu sur Bautista : Lorenzo sort vainqueur du freinage devant De Angelis et Bautista. Dovizioso est lâché à 3.4 s. Barbera est revenu dans sa roue et le passe à l’aspiration de la longue ligne droite. Le groupe de Luthi est à 22 s, toujours en bagarre pour la 5ème place.

Au 19ème tour, Lorenzo mène. Bautista déborde De Angelis à l’aspiration, mais le san marinais retarde son freinage et conserve sa deuxième position. Derrière Barbera 4ème, Dovizioso tente de garder le contact, puis Luthi tient toujours la dragée haute à S. Aoyama, Simon et H. Aoyama. Lorenzo produit son effort et parvient à prendre quelques longueurs d’avance sur De Angelis et Bautista. Mais les deux hommes sont revenus au contact à l’entrée de la ligne droite. Hiroshi Aoyama se rate et perd une cinquantaine de secondes, reprenant la piste 18ème.

A l’entame du dernier tour, De Angelis passe en tête à l’aspiration et la conserve au prix d’un freinage bien retardé. Barbera a pris 0.5 s de marge sur Dovizioso. Au changement d’angle qui termine la montée, Bautista s’infiltre sous la roue de Lorenzo qui touche son pneu arrière : il est déstabilisé, sort dans l’herbe avec trop d’angle et chute ! L’espagnol parvient à remonter sur sa machine pour repartir en 8ème position, derrière Simon...

Après la course, M. Dani Amatrian, team manager de l'équipe Fortuna Aprilia, a déposé une réclamation contre Alvaro Bautista pour "comportement antisportif" envers Jorge Lorenzo, mais "après avoir visionné plusieurs images de l’incident et écouté les déclarations de toutes les personnes présentes à l’audience, la Direction de Course a décidé que la réclamation était acceptable mais infondée". Aucun appel n’ayant été déposé, la décision de la Direction de course est donc définitive.

De Angelis a profité de l’incident pour se mettre à l’abri de quelques bonnes longueurs, mais Bautista fait le forcing et grignote mètre après mètre sur son coéquipier. Derrière eux, Dovizioso est revenu dans la roue de Barbera mais ne trouve pas l’ouverture. En tête, à l’entrée du dernier virage, De Angelis ferme la porte en restant milieu de piste. Mais Bautista, qui a anticipé la manoeuvre, s’infiltre plein angle à la corde : il arrive à la hauteur de De Angelis qui accélère à son extérieur, mais se déporte trop et ne profite pas à plein de son accélération, tandis que Bautista, qui peut accélérer plus tôt, le passe et gagne !

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Derrière eux, Dovizioso, qui était parvenu à doubler Barbera dans la fin du circuit, doit s’incliner face à la puissance supérieure de l’Aprilia, juste sur la ligne : dégoûté, Dovi..

Bautista remporte donc sa première victoire 250 devant De Angelis. Barbera complète le podium. Dovizioso termine 4ème, Luthi 5ème, Shuhei Aoyama 6ème, Simon 7ème, Lorenzo sauve les points de la 8ème place, puis Simon 9ème, West 10ème, Takahashi 11ème, Espargaro 12ème, Lai 13ème, Baldolini 14ème et Sekiguchi 15ème. Cluzel termine 19ème.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au championnat, Lorenzo conserve la tête avec 128 points devant Dovizioso 101, De Angelis 95, Bautista 89, Barbera 63, Simon 46, Luthi 43 et Shuhei Aoyama 32. Côté marques, Aprilia mène avec 145 points devant Honda 101, KTM 40 et Gilera 34.

MotoGP

Vendredi matin, sur le sec, Pedrosa réalise le meilleur temps de la première séance libre devant Rossi, Hopkins, Stoner, Checa, Elias, Barros, Hayden, Capirossi, Tamada, Hofmann, Melandri, Vermeulen, Nakano et De Puniet. Guintoli est 17ème et Jacque, de retour de blessure, 18ème.

L’après-midi, sous la pluie, Stoner n’a besoin que de sept tours pour emporter le meilleur temps devant Hopkins, Vermeulen, Rossi, Roberts, Melandri, Edwards, Capirossi, Jacque, Pedrosa, Elias, Checa, De Puniet et Hayden. Guintoli, qui n’a roulé que deux tours, est 20ème et dernier.

La troisième séance libre disputée sur le sec voit de nouveau Pedrosa dominer Rossi devant Stoner, Capirossi, Melandri, Barros, Hopkins, Tamada, Hofmann, Vermeulen, Hayden, Edwards et De Puniet. Guintoli est 16ème, Jacque 18ème.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Lors de la séance qualificative, disputée sous la pluie, Stoner prend la pole avec une seconde d'avance sur Vermeulen et Rossi ! Au 2ème rang, Jacque, Capirossi et Melandri sont entre 1.3 et 1.6 s. A 2 s, De Puniet est avec Pedrosa et Hopkins sur la 3ème ligne. Le 4ème rang est formé de Barros, Hofmann et Nakano entre 2.6 et 3.8 s de la pole. Hayden, Checa et Elias sont en 5ème ligne, Edwards, Guintoli et Kenny Roberts en 6ème et Kurtis Roberts et Tamada, le japonais repêché alors qu’il était hors des 107 %, terminent la grille.

Au warm up, Pedrosa se montre de nouveau très rapide sur le sec et devance Hopkins, Melandri, Barros, Elias, De Puniet, Stoner, Rossi, Capirossi, Edwards, Vermeulen, Hayden, Hofmann, Tamada, Nakano, Checa, Guintoli, Roberts, Jacque et Kurtis Roberts.

Départ. Stoner prend un bon départ suivi de Vermeulen qui assure sa 2ème place devant Capirossi, Barros, Melandri, Pedrosa très bien parti et Rossi prudent. Hopkins, menacé par Hayden et Hofmann, fait l’extérieur à Rossi dans le droit de la montée pour leur résister, et en profite pour basculer devant l’italien dans le gauche suivant ! Rossi repasse Hopkins dans le premier droit de la descente, mais Hopkins lui rend la pareille deux virages plus loin. Melandri passe 4ème devant Barros au bas de la descente et Rossi repasse Hopkins au même endroit...

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au premier tour, Stoner mène avec plusieurs longueurs d’avance sur Vermeulen qui se fait immédiatement passer par Capirossi. Un peu plus loin viennent Melandri, Barros et Pedrosa qui devancent Rossi, Hopkins et Hayden. Jacque, pourtant parti en quatrième position, est 12ème et De Puniet 14ème. Hopkins repasse Rossi dans la ligne droite. De Puniet passe 13ème devant Nakano. Melandri passe 3ème devant Vermeulen dans le double droit de la descente. De Puniet chute dans ce même virage et abandonne. Hopkins passe 6ème devant Barros.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 2ème passage, Stoner mène devant Capirossi auteur du meilleur tour. Suivent Melandri, Pedrosa qui a doublé Vermeulen dans la ligne droite, Hopkins, Barros, Rossi, Elias, Hayden, Hofmann et Jacque. Rossi passe 7ème devant Barros au début de la descente. Capirossi est revenu dans la roue de Stoner.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 3ème tour, Capirossi déboîte et passe Stoner sur la ligne. Pedrosa auteur du meilleur tour passe Melandri de la même manière. Suivent Vermeulen et Hopkins roue dans roue, quelques longueurs devant Rossi, Barros, Elias et Hayden qui a lâché Jacque, maintenant passé par Hofmann. En bout de ligne droite, Melandri repasse Pedrosa au freinage et ramène Pedrosa sur Capirossi et Stoner. Derrière eux, Hopkins et Vermeulen voient se rapprocher la Yamaha n°46 de Rossi, qui semble avoir lancé la machine après son départ prudent ! Rossi passe Vermeulen au bas de la descente.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 4ème passage, Capirossi mène devant Stoner, Melandri, Pedrosa, Hopkins, Rossi, Vermeulen et Barros. Edwards est passé 13ème devant Jacque. Melandri se porte à l’extérieur de Stoner dans le droit de la montée et bascule 2ème dans le gauche qui suit : superbe manoeuvre ! Dans la descente, Rossi se place dans la roue d’Hopkins dans le droit et plonge sous ses roues dans le long gauche : tout aussi superbe !

De Capirossi à Vermeulen, les sept pilotes de tête sont roue dans roue mais Barros et Elias ne sont pas loin !

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 5ème tour, Capirossi mène devant Stoner repassé devant Melandri dans la ligne droite. Pedrosa passe lui aussi l’italien. Suivent Rossi et Hopkins qui le repasse dans la ligne droite, Vermeulen, Barros et Elias. Capirossi qui a raté son freinage s’écarte et voit passer Pedrosa et Melandri. Jacque est repassé 13ème devant Edwards. Hopkins plonge sous la roue de Capirossi dans la montée, puis c’est Rossi qui profite de l’hésitation du n°65 pour le passer à son tour dans le premier freinage de la descente. Pedrosa, rivé à la corde, profite d’un léger écart de Stoner dans le double droit pour passer en tête ! Rossi réagit aussitôt et repasse Hopkins au freinage du gauche qui précède le 180° à droite : il colle quasi instantanément la roue de Melandri, puis passe 3ème devant son compatriote au freinage du dernier gauche.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 6ème passage, Pedrosa mène devant Stoner qui le déborde dans la ligne droite. Rossi tasse Melandri pour l’empêcher de passer dans la cassure, puis viennent Hopkins, Capirossi, Barros, Vermeulen, Elias et Hofmann. Pedrosa reprend la tête au freinage du gauche de début de montée, puis Rossi déborde Stoner dans le gauche suivant. Pedrosa et Rossi, très rapides dans le sinueux, prennent alors quelques longueurs d’avance sur Stoner.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 7ème tour, Pedrosa distance Rossi dans la ligne droite et Stoner revient sur eux grâce à sa Ducati, meilleure en moteur et en aérodynamique. Melandri, Hopkins et Barros distancent légèrement Capirossi, lui aussi à l’abri d’une attaque de Vermeulen, Elias, Hayden ou Hofmann. Jacque et Edwards se battent et s’échangent la 13ème place. Dans la partie sinueuse, le scénario reprend : Pedrosa et Rossi distancent peu à peu Stoner, qui lui-même s’est mis à l’abri des attaques d’Hopkins.

Au 8ème passage, Pedrosa distance Rossi qui revient au freinage, Stoner sur ses talons. Hopkins est un peu plus loin, quelques longueurs devant Barros et Melandri qui lâchent Capirossi et Elias. Checa est passé 14ème devant Jacque et Guintoli est 17ème derrière Tamada. Dans le droit au bas de la descente, Rossi passe en tête devant Pedrosa et le distance aussitôt de plusieurs longueurs.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 9ème tour, Pedrosa repasse Rossi sur la ligne ! Stoner revient mais ne refait pas la jonction tandis qu'Hopkins voit revenir Barros puis Melandri, Capirossi et Elias. En bout de ligne droite, Rossi d’un maître freinage dont il a le secret reprend la tête sous les clameurs du public italien !

Au 10ème passage, Rossi mène devant Pedrosa et Stoner, puis Hopkins et Barros. 2.3 s plus loin, Capirossi est repassé 6ème devant Melandri et Elias, 1.8 s devant Hayden et Vermeulen. Rossi porte son avance sur Pedrosa à 0.4 s dans ce tour.

Au 11ème tour, Rossi mène devant Pedrosa qui le recolle à la cassure à gauche. Stoner est à 0.8 s, Hopkins à 1.4 s, Barros à 1.9 s, Capirossi à 4.8 s, Melandri et Elias à 5.3 s, Hayden à 6.9 s, Vermeulen à 7.3 s, Hofmann à 9.9 s, Nakano et Edwards revenu à 12.4 s, Tamada à 17.7 s et Jacque et Guintoli revenu dans sa roue à 18.3 s. A mi circuit, Rossi a repris 0.4 s d’avance sur Pedrosa, puis presque 0.6 s au dernier intermédiaire. Elias passe 7ème devant Melandri.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 12ème passage, Rossi à 300 km/h mène devant Pedrosa à 306 qui revient de nouveau au bout de la ligne droite ! Stoner est à 310, Hopkins à 303 et Barros à 317 ! Derrière Capirossi, Melandri repasse Elias.

Au 13ème tour, Rossi mène toujours mais Pedrosa revient dans sa roue dans la ligne droite... Derrière eux, Stoner qui ne suit plus le rythme infernal des deux leaders voit Hopkins et Barros revenus dans sa roue... 3.4 s plus loin, Capirossi s’est mis à l’abri avec 1.8 s d'avance sur Melandri et Elias. Dans ce tour, Rossi ne parvient pas à distancer Pedrosa comme lors des précédents.

Au 14ème passage, Rossi mène toujours devant Pedrosa collé à sa roue. Stoner est à 2.5 s, Hopkins à moins de 0.5 s de l’australien et Barros 0.3 s derrière eux ! Capirossi augmente son avance sur Elias qui a repassé Melandri. Derrière Tamada 14ème, Jacque et Guintoli font le forcing.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 15ème tour, derrière Rossi et Pedrosa, Stoner contient toujours Hopkins mais celui-ci est à présent talonné par Barros. Rossi produit un nouvel effort et distance Pedrosa de presque 1 s. Derrière, Stoner voit revenir Hopkins et Barros affamés...

Au 16ème passage, Rossi mène encore et pour la première fois, il n'est pas rejoint en bout de ligne droite par Pedrosa ! Stoner profite d’un nouveau répit grâce à sa vitesse, mais Hopkins et Barros se rapprochent tour après tour... Capirossi 6ème à 10 s de Rossi voit revenir Elias à 11.3 s, qui a distancé Melandri de presque 2 s. Hayden talonne Vermeulen pour la 9ème place, Hofmann sur ses talons.

Au 17ème tour, Rossi mène tandis que Pedrosa tente de limiter l’écart. Stoner tient sa 3ème place et Barros passe Hopkins sur la ligne pour la 4ème place. Le brésilien lâche peu à peu Hopkins et revient sur Stoner.

Au 18ème passage, Rossi a presque 1 s d’avance sur Pedrosa sur la ligne, 4.6 s sur Stoner talonné par Barros, 5.8 s sur Hopkins, 12.5 s sur Capirossi sur qui est revenu Elias, 16.4 s sur Melandri, 17.9 s sur Hayden qui a doublé Vermeulen sur la ligne, Hofmann dans sa roue, 21 s sur Nakano et 23 s sur Edwards. Checa chute et abandonne : c’est sa troisième chute en six courses... Elias passe 6ème devant Capirossi dans la montée.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 19ème tour, Rossi maintient son avance de 1.1 s sur Pedrosa. 3.4 s plus loin, Stoner est attaqué par Barros dans la ligne droite, sans succès pour cette première tentative du brésilien. Hopkins assure sa 5ème position et Elias distance peu à peu Capirossi.

Au 20ème passage, derrière Rossi et Pedrosa, Barros parvient enfin à passer 3ème devant Stoner en bout de ligne droite, d’un superbe freinage retardé. Stoner tente de s’accrocher, mais Barros le distance légèrement. En tête, Rossi gère parfaitement son avance sur Pedrosa, qui reste autour de 1.3 s derrière.

Au 21ème tour, au passage de la ligne, Rossi a 1 s d’avance sur le jeune espagnol, 5.3 s sur Barros et 5.5 s sur Stoner qui tient le rythme du brésilien. Derrière Hopkins 5ème, Capirossi a repris à Elias sa 6ème position. Guintoli est passé 14ème devant son expérimenté coéquipier Tamada. Jacque sur leurs talons, les trois hommes sont au coude à coude.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l’entame du dernier tour, si Rossi mène avec une confortable avance sur Pedrosa, Barros est toujours talonné par Stoner. Derrière Hopkins, Capirossi lui aussi est sous la menace d’Elias, comme Melandri sous celle de Vermeulen derrière eux... Stoner ne parvient pas réellement à menacer Barros, mais Elias repasse 6ème devant Capirossi et Vermeulen 8ème devant Melandri.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Rossi emporte donc sa 6ème victoire d’affilée au Mugello devant Pedrosa et Barros, qui renoue avec le podium ! Stoner termine 4ème, Hopkins 5ème, Elias 6ème, Capirossi 7ème, Vermeulen 8ème, Melandri 9ème, Hayden 10ème, Hofmann 11ème, Edwards 12ème, Nakano 13ème, Guintoli 14ème et Tamada 15ème. Olivier Jacque termine 16ème, au pied des points.

Au championnat, Stoner reste leader avec 115 points mais Rossi revient à 9 longueurs avec 106. Pedrosa 3ème est assez loin avec 82 points, Melandri 4ème avec 68, Vermeulen 5ème avec 63, puis Hopkins 59, Capirossi 47, Elias 45, Barros 43, Edwards 39, Hayden 36 et Hofmann 35.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Ducati mène le bal des marques avec 118 points devant Honda 109, Yamaha 106, Suzuki 82, Kawasaki 28 et KR211V 4. Et le team Ducati reste leader avec 162 points devant Fiat Yamaha 145, Suzuki 122, Repsol Honda 118, Honda Gresini 113.

La suite se déroulera dès week-end prochain en Catalogne : restez à l’écoute !

Ils s'expliquent...

Valentino Rossi (1er) :
Gagner de nouveau au Mugello me procure une incroyable émotion et j'en suis très heureux ! Courir devant mes fans ici est toujours quelque chose d'incroyable, ils me donnent une motivation supplémentaire. C'est impressionnant de voir autant de jaune tout autour de la piste, les fans devenaient dingues aujourd'hui et c'était une course merveilleuse ! Comme nous l'avions espéré la piste est restée sèche aujourd'hui , le soleil était de la partie et tout s'est déroulé comme prévu ! Mon team a été brillant car ma moto était parfaite et j'ai pu la piloter exactement comme je le voulais. Je dois vraiment leur adresser un immense merci ainsi qu'à Michelin. Je n'ai pas pris un très bon départ mais dès que mes pneus ont commencé à monter en température, ma M1 volaot littéralement et j'ai pu me battre pour remonter sur la tête de la course. Depuis le tout début, tout le monde se battait à 100% et ces premiers tours étaient vraiment sympas ! Le Mugello est un circuit magique pour moi et cette victoire nous donne beaucoup de confiance pour les prochaines courses. J'avais fait faire un casque spécial avec un gros coeur aujourd'hui, et je pense avoir montré qu'on avait vraiment un gros coeur chez Yamaha.

Grand Prix Moto d'Italie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Dani Pedrosa (2ème) :
Je suis très content d'être de retour sur le podium aujourd'hui et c'est un bon résultat pour moi, surtout en étant parti de la huitième place sur la grille. J'ai pris un très bon départ et j'ai pu doubler de nombreux pilotes. Puis dans le premier virage quand j'ai voulu remettre les gaz j'ai fait une grosse glisse et ils sont repassés devant. J'ai fait une très bonne performance depuis le début de la course jusqu'aà la moitié, j'ai pu remonter et m'emparer de la tête. Puis j'ai commencé à avoir les mêmes problèmes que sur d'autres courses cette année. Je pouvais voir que Valentino s'échappait lentement, mais quand j'essayais d'accélérer je partais en glisses des deux roues donc je n'ai pas pu pousser les pneus à leur maximum et j'ai dû mettre un peu moins de gaz et conserver ma deuxième place. Mais c'est néanmoins un résultat utile pour nous et nous avons eu de la chance que la piste soit restée sèche aujourd'hui. La dernière s'était bien passée également et maintenant nous allons apprécier d'aller disputer ma course nationale à Barcelone le week-end prochain.

Alex Barros (3ème) :
Je suis bien sûr très content d'être monté sur mon premier podium de la saison, qui est arrivé au meilleur moment : le Mugello est la course nationale de Ducati et Pramac, donc je suis ravi de leur offrir un bon résultat. Je voudrais remercier tout le team Pramac d’Antin pour leur très bon travail, ainsi que Bridgestone pour m'avoir fourni des pneus capables d'atteindre le podium. Après notre quatrième place en Turquie, j'ai eu mon lot de malchance dans les dernières courses, donc c'est bon d'obtenir un tel résultat sur un circuit que j'aime beaucoup. Maintenant, j'espère que l'on pourra continuer à montrer notre compétitivité pendant le reste de la saison et je suis presque certain qu'on y parviendra ensemble, mon team travaille très bien, je suis confiant et je me sens à l'aise avec chacun des membres de l'équipe.

Nick Hayden (10ème) :
On se met au fond du trou en se qualifiant 13ème et ça ne m'a vraiment pas aidé aujourd'hui. Ce fut une course difficile. J'ai pris un départ correct et dans le premier tour j'ai passé quelques pilotes, mais je n'avais vraiment pas le bon rythme pour me battre avec les leaders. Dans les deux derniers tours j'ai eu une assez belle passe d'armes avec Vermeulen et Melandri, mais j'étais beaucoup trop loin à mon goût. Ce n'était vraiment pas notre jour. En gros, j'ai eu un problème avec les réglages aujourd'hui, et la moto n'était pas à l'aise dans la plupart des virages rapides. L'équilibre n'était pas bon et à chaque fois que j'essayais de pousser un peu j'étais à la limite. L'équipe et moi-même allons travailler dur pour améliorer les choses lors de la prochaine course en catalogne.

Sylvain Guintoli (14ème) :
J’ai eu du mal à me mettre dans le rythme en début de course et j’ai perdu du temps avant de revenir sur Makoto Tamada et Olivier Jacque. Finalement, je les ai passés en fin de course, je ne voulais pas lâcher cette opportunité ! Côté pneumatique, la performance a été stable pour l’arrière et je suis content d’avoir fait le pari de partir en course avec le nouveau 16 avant. Hier, je ne le sentais que moyennement aux essais, j’ai même repris le 16,5 ce matin au warm up, mais je savais que la course était le meilleur des tests et finalement le bilan est positif. Si l’histoire suit son cours, nous devrions être bien à la course de Barcelone dimanche prochain...

Olivier Jacque (16ème) :
J'ai terminé la course, ce qui était notre priorité, et j'ai été surpris de voir que je pouvais suivre le rythme mais maintenant je suis vraiment épuisé. J'ai pris un bon départ, mais quand j'ai passé la seconde et la troisième plusieurs pilotes m'ont doublé. Je suis peut-être resté trop longtemps en première, mais en tout cas je me suis retrouvé de la 4ème à la 12ème position dans le premier tour... Finalement, la course s'est déroulée sur le sec et cette piste est très exigeante, sonc après sept tours j'ai commencé à perdre de la force dans le bras. Je ne pouvais plus être aussi précis et je ne voulais prendre aucun risque. Au contraire je voulais économiser mon énergie pour le reste de la course. J'ai beaucoup transpiré pendant les derniers tours. J'ai essayé de passer Guintoli et Tamada mais malheureusement, ils étaient plus forts que moi sur les freins à la fin de la ligne droite et je n'ai pas pu profiter de notre moteur. C'est un premier pas, et je suis sûr qu'à Barcelone ça va aller beaucoup mieux !

Randy de Puniet (abandon) :
Ce week-end n'a pas été terrible, mais la course a vraiment été le pire moment... D'abord, j'ai pris un mauvais départ et j'ai perdu sept positions d'un coup. Je pense que j'ai eu le même problème q'Olivier, mais il va falloir qu'on vérifie. En tout cas, j'essayais de regagner des places aussi rapidement que possible, avant que le groupe de tête ne puisse s'échapper. J'ai doublé Nakano et Olivier et j'avais Hofmann en ligne de mire quand j'ai perdu l'avant dans Arrabbiata... Je suis entré trop large, je me suis retrouvé hors de la trajectoire au milieu du virage et j'ai perdu l'avant en heurtant les vibreurs sur la ligne extérieure. Heureusement, je n'ai pas aggravé ma blessure à l'épaule. J'ai mal dans le genou gauche, mais ça ne devrait pas être un problème pour la Catalogne la semaine prochaine. Je ne peux que présenter mes excuses à tous les membres de l'équipe, et je suis bien décidé à me rattraper à Barcelone dans sept jours.

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
La chute n'est pas un phénomène culturel franco-français... le meilleur exemple est peut-être Stoner, qui n'avait pas bonne réputation dans ce domaine jusqu'à l'année dernière! Du coup, ça doit laisser de l'espoir pour Randy...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Salut ! quand on compare la grille à l’ordre d’arrivée on se dit quand même qu’il s’est passé des choses pendant la course motoGP. De plus comme Rossi s’est retrouvé rapidement 8 après le départ et qu’il lui a fallu près de 11 tours pour sembler maîtriser la course, ça a rajouté du spectacle. Enfin, la saison dernière a démontré à ceux qui en avait besoin que Rossi pouvait avoir, comme tous les autres pilotes, des pépins de toutes natures et que la course n’était bouclée qu’après la ligne. Et Pedrosa n’a jamais été très loin. Bref, j’ai plutôt aimé le spectacle. Les français ? SG le meilleur comme d’hab, OJ a eu l’intelligence d’éviter le pire, RdP….reste un cas. Il sait, évidemment, lui aussi que ce qu’il peut faire de pire pour tout le monde (lui-même, son équipe, son publique, ses sponsors) c’est de se mettre au tas, mais il semble ne pas pouvoir maîtriser ses ardeurs. Les essais confirment qu’il sais piloter sa Kawa, mais quand arrive la course, il craque. Je reste convaincu que c’est le mental qui ne suit pas. Dans ce domaine d’ailleurs les images de la grille de départ diffusée par Eurosport n’étaient pas rassurantes. Le « body language », comme ils disent, faisait penser à un gamin qui va faire une course de mob devant les vénus du quartier et pas à un pilote professionnel qui se prépare à courir un grand prix. Je sais, c’est de la psycho à deux balles mais…Par ailleurs, je ne tiens pas de statistiques, mais j’ai vaguement dans l’idée que depuis une bonne dizaine d’années la chute est un phénomène culturel dans la vitesse moto française. Je me trompe ? V.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...