• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MUGELLO
Paris, le 7 juin 2005

Le Grand Prix d'Italie tour par tour

Le Grand Prix d'Italie tour par tour

Malgré une météo aux humeurs changeantes, les spectateurs italiens sont venus en force, la majorité pour voir Sa Sainteté Rossi. Mais les Ducatistes, Biaggistes et autres ne sont pas en reste. L'ambiance festive ne se dément pas : en piste !

Imprimer

Sur le technique circuit du Mugello, très difficile à apprendre pour les débutants, certains favoris jouent déjà un jeu délicat. En 125, Simoncelli prétendra au titre mais, pas le mieux placé au championnat, aura à coeur de briller chez lui.

Lai, Kallio et l'armada KTM, Luthi, devraient lui compliquer la tâche. Mike Di Meglio, auteur de son meilleur résultat en terre française, tentera de confirmer en Toscane.

En 250, Randy de Puniet doit confirmer sa belle course du Mans, et surtout marquer de gros points pour entretenir l'espoir du titre final.

En MotoGP, Gibernau est dans une position délicate lui aussi. Il doit impérativement finir devant Rossi pour ne pas se laisser encore davantage distancer ! Là aussi, les Biaggi, Melandri, chez eux, tout comme les Ducati de Capirossi et Checa en manque de podiums, devraient lui mener la vie dure.

L'absence d'Olivier Jacque, normale d'un point de vue contractuel, mais frustrante après l'annonce de début de semaine, est regrettable. En revanche, la présence de David Checa, même s'il ne découvre la M-1 que le vendredi (lire Moto-Net du 30 mai 2005) sera à surveiller pour déterminer l'éventuel potentiel du "petit frère". Mais Rossi, chez lui, sera là pour la gagne et rien d'autre ! D'autant qu'il voudra faire honneur à son doctorat en droit honoris causa décerné par l'université d'Urbino, que Il Dottore a aussitôt relayé avec un casque vert-blanc-rouge arborant fièrement "il Laureato"...

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Catégorie 125

C'est Mika Kallio qui domine ces essais au guidon de sa KTM. Meilleur temps des deux séances, il semble très à son aise sur le difficile tracé vallonné du Mugello. A ses côtés, Gabor Talmacsi continue sa progression au plus haut niveau. Hector Faubel et Mattia Pasini complètent la 1ère ligne. Au 2ème rang, on trouve Simoncelli, Luthi, Conti, et Simon. Lai, Pesek, Di Meglio et Rodriguez forment la 3ème ligne. Alexis Masbou, lui, place sa Honda en milieu de grille avec le 22ème temps.

Au warm up, c'est à nouveau Mika Kallio, intraitable, qui signe le meilleur chrono. Suivent Talmacsi, Simoncelli, Koyama, Gadea, Pasini, Luthi, Olive, Faubel, Di Meglio, Cortese, Rodriguez, Zanetti, Alexis Masbou qui a visiblement trouvé des solutions de bonne augure, et Simon.

Départ. C'est Kallio qui profite à plein de sa pole et vire en tête, suivi de Luthi, Talmacsi, Faubel, Pasini, Lai, Simoncelli, Simon, Pesek et Di Meglio. Pasini et Lai passent Faubel. Talmacsi s'infiltre devant Luthi dans la descente. Di Meglio passe 9ème devant Pesek. Luthi attaque Talmacsi dans le long gauche en appui, les 2 hommes restent au coude à coude, mais le hongrois sort finalement devant Luthi après avoir fait tout le virage à l'extérieur ! Au 1er passage, Kallio qui a profité de la lutte derrière lui a quelques longueurs d'avance. Talmacsi voit Pasini à sa droite et Luthi à sa gauche le passer ! Lai et Simoncelli s'en mêlent eux aussi avec le jeu de l'aspiration, Faubel et Simon en embuscade. Finalement, c'est Simoncelli qui sort 2ème devant Luthi, Faubel, Talmacsi, Lai qui tente de l'attaquer mais doit renoncer, Simon, Pesek et Di Meglio suivent. Alexis Masbou bien parti est 16ème. Kallio pousse très fort dès le début, les positions s'étirent rapidement.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 2ème tour, Faubel auteur du meilleur chrono passe coup sur coup Luthi et Simoncelli pour se retrouver 2ème ! Talmacsi est 5ème devant Pasini, Simon et Lai, Simoncelli repasse 2ème au freinage. Talmacsi se paye Luthi d'un magistral intérieur. A cet instant, les 5 leaders forment un premier groupe suivi par un trio, les autres semblent déjà peiner à suivre le rythme des premiers. Luthi rend la politesse à Talmacsi d'un tout aussi joli freinage. Masbou est passé 15ème devant Espargaro.

Au 3ème passage, Kallio tient toujours la tête devant Simoncelli, Faubel, Luthi, Talmacsi, puis Pasini, Lai et Simon. Pesek mène un quatuor avec Koyama, Di Meglio que vient de passer Gadea.

Au 4ème tour, Kallio emmène Simoncelli et Faubel qui signe à nouveau le meilleur tour, puis Luthi et Talmacsi. Pasini, Lai et Simon tentent de ne pas se faire lâcher ! Simoncelli prend la tête devant Kallio au freinage. Simoncelli fait l'effort pour tenter de partir, mais Kallio ne le lâche pas. Derière Pasini, Lai et Simon, Pesek a lâché son groupe et revient fort sur le trio qui le précède.

Au 5ème tour, Kallio, Luthi et Faubel passent Simoncelli à l'aspiration. Au freinage, Kallio reprend la tête devant Luthi, Faubel et Simoncelli, Talmacsi revenu au contact. Simoncelli repasse Faubel. Pasini, Lai, Simon, Koyama, Gadea et Pesek ne sont plus qu'à 2.5 s.

Au 6ème passage, Kallio et Luthi ont pris assez d'avance pour se mettre à l'abri de l'aspiration. Luthi, lui, en profite à plein et prend la tête !

A l'entrée de la 7ème ligne droite, Faubel passe Luthi à l'extérieur, les 2 hommes manquant se percuter ! Pire, avec le jeu de l'aspiration, Faubel mène après le virage en bout de ligne droite devant Simoncelli, Kallio, Talmacsi et Luthi, qui passe de leader à 5ème ! Pasini, Lai, Koyama et Pesek font le forcing pour tenter de profiter de la lutte en tête pour revenir. Di Meglio est 15ème, Masbou 16ème. Simoncelli et Kallio repassent devant Faubel. Pesek chute et abandonne alors qu'il était 9ème.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

A l'entrée de la ligne droite, Talmacsi se porte à la hauteur de Kallio qui résiste. Faubel et Luthi passent les 2 KTM à l'aspiration. Au virage, Kallio est repassé en tête devant Faubel, Simoncelli, Luthi et Talmacsi. Poggiali a doublé Masbou 14ème et Di Meglio, sans doute victime de soucis. Kallio tente à nouveau de s'échapper seul, mais Faubel le premier revient sur lui, les 3 autres suivent.

Au 8ème tour, Luthi passe Simoncelli mais s'écarte et voit Simoncelli repasser. Kallio et Faubel mènent toujours. Mike Di Meglio 16ème rétrograde toujours, tournant 1' moins vite que Masbou. Luthi repasse 3ème devant Simoncelli.

Au 10ème tour, Kallio et Faubel qui s'étaient mis à l'abri voient revenir leurs 3 adversaires à l'aspiration. Pasini et Koyama viennent ensuite, puis Gadea mène la chasse encore un peu plus loin. Comme à chaque tour, Kallio et Faubel prennent quelques longueurs d'avance dans le sinueux, mais Luthi, Simoncelli et Talmacsi ne sont pas loin.

Au 11ème passage, Simoncelli repasse 3ème devant Luthi. Pasini et Koyama sont toujours 6ème et 7ème, Gadea 8ème un peu plus loin. Dans la descente, Kallio prend à nouveau un peu d'avance, mais cette fois sur les 4 prétendants. Simoncelli met un peu trop de gaz entre le gauche et le droit de la descente, perd l'arrière et voit ses espoirs de bien figurer devant son public s'envoler.

Au 12ème passage, il n'y a plus que 4 leaders groupés : Kallio, Faubel, Luthi et Talmacsi. Pasini et Koyama toujours, puis Olive a doublé Gadea pour la 7ème position.

Au 13ème tour, Kallio, Faubel, Luthi et Talmacsi sont toujours dans cet ordre. Lai bien revenu est passé devant Simon.

Au 14ème, Faubel tente de s'emparer de la tête, mais Kallio retarde son freinage et reste devant. Pasini et Koyama ne se lâchent pas, puis Olive, Gadea, Lai et Simon. Poggiali est 11ème devant Kuzuhara et Alexis Massbou qui tient bon en 13ème position! Di Meglio n'est plus que 20ème, perdant des places à chaque tour... Kallio semble dominant, comme l'ont montré les essais. Ses poursuivants sont distancés à chaque fois dans le sinueux, et refont leur retard grâce à l'aspiration dans la ligne droite.

Pourtant, en bout de 15ème ligne droite, Faubel passe en tête au freinage. Federico Sandi chute dans le rapide enchaînement de la descente et doit être emmené sur une civière, KO, après une série de cabrioles dans les graviers. Poggiali 11ème double Simon, Kuzuhara passe Masbou 14ème. Dans le sinueux, Faubel conserve la tête, mais Kallio semble très à l'aise derrière lui. Mika reprend d'ailleurs la tête au freinage dans l'épingle à droite de fin de descente. Poggiali continue de se battre et passe 9ème. Di Meglio tourne à nouveau dans de meilleurs chronos et revient 19ème.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 17ème tour, Kallio qui avait à nouveau pris un peu d'avance voit revenir Faubel, Luthi et Talmacsi à l'aspiration. Dans ce tour, Talmacsi semble marquer le pas et peiner à suivre Kallio, Faubel et Luthi. Au 18ème passage, Kallio et Faubel ont pris quelques longueurs d'avance sur Luthi et Talmacsi qui n'est pas parvenu à revenir dans la ligne droite, pour la 1ère fois. Pasini, Koyama, Olive et Gadea maintiennent leurs positions. Di Meglio chute et abandonne. Dans ce tour, Faubel reste au contact de Kallio, Luthi est légèrement distancé, comme Talmacsi. A l'entame du dernier tour, Faubel passe en tête à l'aspiration, mais Kallio retarde son freinage et repasse devant. Luthi n'est pas tout à fait revenu, et Talmacsi, lui, recolle le suisse. Olive est passé 5ème devant Pasini, Koyama et Gadea. Faubel s'accroche à la roue de Kallio, Luthi est distancé et voit Talmacsi à nouveau collé derrière lui ! Talmacsi s'infiltre à l'intérieur de Luthi qui tente de résister mais se retrouve à l'extérieur dans le dernier virage et doit céder !

Dans le dernier virage, Kallio qui sent la menace de Faubel accélère trop tôt, perd l'arrière, chute dans la trajectoire de Faubel qui ne parvient pas à l'éviter. Faubel est projeté dans les airs par l'infortuné Kallio ! Les 2 hommes seront évacués KO, mais qu'on se rassure, ils n'auront rien de grave malgré la vitesse et la percussion !

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Pendant ce temps, Talmacsi parvient à conserver la tête et gagne son premier grand prix devant Luthi. Les 2 hommes triomphent ensemble, l'un pour la victoire, l'autre pour la tête du championnat ! Olive et Pasini se battent comme des chiffonniers pour le podium, manquant se percuter : Olive l'emporte d'un cheveu, 12/1000èmes, et fait son meilleur résultat en course ! Koyama est 5ème, Poggiali qui ne baisse pas les bras malgré un matériel qui n'est pas à son niveau est 6ème, Simon 7ème, Lai 8ème, Kuzuhara 9ème, Masbou 10ème fait le meilleur résultat de sa carrière pour mieux fêter ses 18 ans, Conti 11ème, Bautista 12ème, Hernandez 13ème, Zanetti 14ème et De Rosa 15ème.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Luthi passe leader provisoire avec 74 points devant Kallio 66, Talmacsi 62, Pasini 59, Lai 57, Simoncelli 52, Poggiali 41. Di Meglio est 13ème avec 23 points et Masbou 19ème avec 9. Côté marques, Aprilia mène avec 106 devant KTM 102 et Honda 97.

Catégorie 250

C'est un Jorge Lorenzo impressionnant d'attaque qui fait la pole en améliorant le record de la piste : sa 1ère en 250 ! C'est aussi la 1ère pole d'une Honda sur le terrain d'Aprilia depuis 1991 ! Stoner, Dovizioso et Randy De Puniet complètent la 1ère ligne : Randy est le seul qui ne vient pas de la 125 ! De Angelis, Porto, Pedrosa et Barbera suivront du 2ème rang. Au 3ème, on trouve Aoyama, Ballerini, Smrz et Corsi. Guintoli est 14ème temps. Marchand dont le compteur est toujours à zéro avec 3 chutes et 3 casses mécaniques fait le 19ème temps, Leblanc le 20ème. Arnaud Vincent, dont la Fantic a un gros déficit de puissance donc de vitesse, avec plus de 20 km/h de moins que les plus rapides, fait étalage de son pilotage dans le sinueux pour se qualifier 25ème.

Au warm up, Pedrosa fait le meilleur temps, montrant qu'il va falloir compter avec lui malgré ses essais en demi-teinte. Suivent Stoner, Porto, de Puniet, Lorenzo, De Angelis, Takahashi, Aoyama, Barbera, Dovizioso et Locatelli. Guintoli est 13ème, Leblanc 20ème, Marchand 22ème et Vincent 28ème.

Départ :

Pedrosa, surgi de la 2ème ligne, fait le meilleur départ et vire en tête devant Randy De Puniet, qui voit passer Dovizioso à l'entrée du 1er virage. Suivent Porto, De Angelis, Lorenzo, Stoner. Lorenzo attaque et passe De Angelis. Randy se fait une frayeur mais reste sur ses roues et revient rapidement au contact des 2 leaders. Guintoli est 15ème, Marchand 17ème. Arnaud Vincent poussé par Dirk Heidolf chute avec l'allemand dans ce premier tour et abandonne.

Au 1er passage, Pedrosa mène devant Dovizioso et De Puniet, puis Porto, Stoner et Corsi, et plus loin Lorenzo, De Angelis, Barbera, Aoyama, Ballerini, Takahashi. Guintoli est 15ème, Marchand 18ème, Leblanc 22ème. Randy attaque Dovizioso au freinage. L'italien résiste, Randy retarde encore son freinage et passe du même coup en tête devant Pedrosa ! Dovizioso profite de l'écart de Pedrosa pour s'infiltrer en 2ème position ! Stoner fait la même manoeuvre sur Porto et De Angelis. Sur l'élan, Stoner passe Pedrosa pour la 3ème place. Casey Stoner continue d'attaquer et passe Dovizioso. Lorenzo profite de la bagarre pour recoller De Angelis et le groupe de tête.

Au 2ème passage, Randy mène devant Stoner auteur du meilleur tour, Dovizioso, Pedrosa, Porto, De Angelis, Lorenzo et Corsi. Stoner attaque et passe De Puniet qui résiste mais doit céder et s'écarter de la trajectoire. Dovizioso en profite aussitôt pour passer 2ème ! Pedrosa qui voit ses plus dangereux adversaires devant passe à son tour le français. Locatelli et Marchand chutent ensemble, mais Hugo repart en course.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème passage, Stoner qui continue d'attaquer passe en tête avec le meilleur tour en course. Dovizioso et Pedrosa sont à la lutte à l'aspiration, puis De Puniet, Porto, De Angelis, Lorenzo et Corsi. Au freinage, Dovizioso conserve le meilleur sur Pedrosa. De Angelis passe Randy au freinage.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Pedrosa passe Dovizioso à l'intérieur dans la descente. De Angelis qui voit Stoner et Pedrosa partir fait un superbe intérieur à Dovizioso pour passer 3ème. Pedrosa tente de passer Stoner qui résiste, et Randy reprend la 4ème place à Dovizioso. Porto peine à suivre le rythme des leaders. Lorenzo passe l'argentin pour la 6ème position. Randy De Puniet accélère un peu trop tôt en sortie de virage, perd l'arrière et chute : c'est l'abandon ! Devant, Stoner et Pedrosa sont rejoint par De Angelis. Dovizioso est à quelques longueurs, puis Lorenzo revient très fort.

Au 6ème tour, Stoner et Pedrosa sont à la lutte, mais c'est De Angelis qui surgit et passe l'espagnol au freinage. Guintoli est 13ème, Leblanc 18ème. Marchand qui revient bien après son accrochage est 19ème, lui qui a un poignet très abîmé et roule sous antalgiques ! Derrière le trio de tête, Lorenzo grignote mètre après mètre sur Dovizioso au prix d'une attaque impressionnante.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 7ème tour, Stoner mène toujours devant De Angelis et Pedrosa, puis Dovizioso est rejoint par Lorenzo. Porto, Barbera, Corsi et Takahashi sont loin, puis Aoyama, Ballerini, Davies. , Guintoli, Smrz, Giansanti. Lorenzo passe Dovizioso dans le long droite en descente. L'italien s'accroche à la roue du jeune espagnol pour se faire ramener sur les leaders. Pedrosa attaque et passe De Angelis, mais s'écarte et doit laisser repasser le san marinais. Lorenzo est revenu au contact des premiers et a lâché Dovizioso qui lâche prise d'un coup ! Lorenzo attaque et passe Pedrosa dans le dernier virage avant le 9ème passage. Pedrosa profite de son meilleur moteur pour repasser 3ème devant Lorenzo dans la ligne droite. Au freinage, Lorenzo repasse le champion du monde avec une apparente facilité : impressionnante qualité de freinage ! Corsi passe devant Porto et Barbera.

Au 10ème passage, Pedrosa qui est repassé grâce à son moteur nettement meilleur, voit Lorenzo le doubler à nouveau au freinage. D'autant plus impressionnant que Pedrosa n'est pas le plus mauvais freineur du plateau ! Dovizioso est 5ème, puis Porto est repassé 6ème devant Corsi et Barbera.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 11ème tour, le scénario Pedrosa se joue à nouveau : le champion en titre passe dans la ligne droite, et Lorenzo le punit au freinage. Guintoli se fait percuter par Smrz, chute et doit abandonner. Dans la 12ème ligne droite, Lorenzo qui sort mieux du dernier virage préserve sa 3ème position et n'a pas besoin de refaire les freins à Pedrosa : ça change... De Angelis tente d'attaquer Stoner, mais l'australien résiste bien et reste leader. A plus de 5 s, Dovizioso, Porto, Barbera, Corsi, Aoyama et Takahashi sont regroupés. Porto passe Dovizioso visiblement en proie à des soucis. Leblanc est 15ème, Marchand 16ème.

Au 12ème tour, Pedrosa est repassé dans la ligne droite, mais Lorenzo repasse encore au freinage. Mais cette fois, Pedrosa s'impose dans la descente et s'infiltre en 3ème position à l'intérieur. Lorenzo profite d'une trajectoire différente dans le grand gauche pour repasser en 3ème position avant la 14ème ligne droite. De Angelis se retourne au début de celle-ci, prend l'aspiration de Stoner, le passe. 15 mètres derrière, Pedrosa se porte à la hauteur de Lorenzo, mais ce dernier retarde son freinage, oublie Pedrosa, et dans la foulée, taxe successivement Stoner et De Angelis : il est en tête ! Un freinage d'anthologie, du jamais vu, sans même que la moto ne fasse aucune amorce de mouvement : du grand art !

Lorenzo mène le Grand Prix d'Italie, son 5ème en 250, devant De Angelis, Stoner et Pedrosa ! Porto est seul 5ème, Dovizioso parvient encore à contenir Barbera, Aoyama, Takahashi et Corsi. Suivent Davies, Ballerini et Giansanti. De Angelis se porte à la hauteur de Lorenzo qui reste à l'extérieur et conserve la tête. Pedrosa profite de la confusion pour passer 3ème devant Stoner.

Au 15ème tour, Lorenzo qui sort très fort du dernier virage voit De Angelis se porter à sa hauteur mais conserve le commandement grâce à sa qualité de freinage. Stoner attaque et passe Pedrosa à ce même freinage. Leblanc est 15ème. Dans le virage qui commande la 16ème ligne droite, De Angelis se fait une grosse chaleur à l'accélération, parvient à rester sur ses roues après avoir manqué se faire éjecter. Pedrosa et Stoner en profitent aussitôt pour le passer dans cet ordre. De Angelis attaque et repasse Stoner, survolté devant le public italien.

Au 17ème passage, Pedrosa passe à nouveau en tête grâce à son moteur, et voit Lorenzo le repasser au freinage ! Derrière eux, Porto a accéléré et tourne presque 1 seconde plus vite que Stoner qui le précède. Takahashi, à la lutte avec Aoyama, va à la faute, chute et abandonne. Barbera parvient enfin à se défaire de Dovizioso. Rizmayer chute et abandonne à son tour.

Au 18ème tour, Pedrosa et De Angelis profitent de la ligne droite pour passer Lorenzo. De Angelis tente d'attaquer Pedrosa au freinage, mais l'espagnol résiste bien. Porto est 5ème, Barbera 6ème revient sur l'argentin, Dovizioso 7ème et Aoyama 8ème. Pedrosa fait le forcing pour tenter de s'échapper, mais de Angelis, Lorenzo et Stoner ne le laissent pas faire.

Au 19ème tour, Pedrosa mène toujours devant De Angelis, Stoner passe devant Lorenzo. Stoner glisse légèrement dans une droite en descente, Lorenzo en profite pour se porter à sa hauteur et le passer à l'extérieur à l'entrée du gauche suivant. A l'entame de la 20ème et avant-dernière ligne droite, Pedrosa a pris une petite avance qui le met à l'abri de l'aspiration. Au freinage, De Angelis force mais ne parvient pas à revenir, Stoner tente en vain d'attaquer Lorenzo. Pedrosa est parti, mais Lorenzo est revenu sur les talons de De Angelis et ramène Stoner avec lui. Lorenzo passe De Angelis dans l'enchaînement de trois virages qui précèdent le dernier du circuit, et prend de suite quelques longueurs d'avance.

A l'entame de la dernière ligne droite, Pedrosa n'est plus rattrapable, Lorenzo a distancé de Angelis, mais Stoner dans la roue du san marinais n'a pas dit son dernier mot, tente d'accrocher l'aspiration, mais en vain. Pedrosa l'emporte devant un brillant Lorenzo qui monte sur son premier podium en 250, De Angelis est 3ème. Stoner 4ème ne fait pas une mauvais opération. Porto est 5ème, Barbera 6ème, Aoyama 7ème, Dovizioso 8ème, Corsi 9ème, Davies 10ème, Ballerini 11ème, Giansanti 12ème, Rous 13ème, Leblanc 14ème et Marchand, au prix du courage avec son poignet blessé et sa chute de début de course, sauve le point de la 15ème place, son premier de la saison !

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Pedrosa prend de l'avance : il mène avec 98 points, 21 devant Dovizioso 77, Stoner 76, De Angelis 56, Lorenzo 54, Porto 49, Aoyama 45, Barbera 44, Randy De Puniet est 9ème avec 36. Guintoli est 13ème avec 19, Leblanc 21ème avec 3 et Marchand 22ème avec son point chèrement gagné.Côté marques, Honda avec 115 augmente son avance sur Aprilia :106.

Catégorie MotoGP

Aux essais, malgré le retour en forme des Ducati et de leur vitesse record de plus de 340 km/h, malgré la présence d'un Gibernau bien décidé à prouver qu'il peut encore jouer le titre, c'est Il Laureato, Sa Sainteté Rossi, qui s'empare de la pole en battant le record absolu du circuit. Sur ses terres, Vale ne veut pas laisser de miettes à ses adversaires, devant plus de 88000 spectateurs dont la majorité est venue pour lui.

A ses côtés en 1ère ligne, Gibernau et Biaggi. Au 2ème rang, Hayden, Hopkins et Capirossi. Melandri, Checa qui s'est montré rapide tout au long des essais et Nakano sont en 3ème ligne. Tamada, Roberts et Edwards forment la 4ème ligne. David Checa, le remplaçant d'Elias, signe un joli 16ème chrono, à seulement 0.025 s de Xaus, son coéquipier pour l'occasion.

Au warm up, c'est Loris Capirossi qui se montre le plus rapide devant Rossi, Barros, Checa, Gibernau, Biaggi, Melandri, Hayden, Edwards, Tamada, Hopkins, Hofmann, Nakano, Roberts et Bayliss. David Checa fait le 18ème temps.

Départ :

Capirossi prend le meilleur départ devant Gibernau, Checa, Biaggi, Rossi, Hayden, Hopkins, Melandri, Nakano, Barros, Roberts, Bayliss. Rossi passe Biaggi dès les 1ers virages, imité par Melandri qui passe Hopkins. Rossi attaque et passe Checa : il est 3ème. Melandri passe 5ème devant Biaggi.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Dans la foulée, Rossi passe Gibernau, puis Capirossi dans le virage suivant. Gibernau ne veut pas laisser partir Rossi : il passe Capirossi, qui se fait une chaleur en tentant de résister.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 1er passage, Rossi mène avec quelques longueurs d'avance en s'écartant de la trajectoire pour éviter d'offrir l'aspiration à ses adversaires. Suivent Gibernau, Capirossi, Melandri, Checa, Biaggi, Hayden, Hopkins, Nakano. Au freinage, Melandri attaque et passe Capirossi et Gibernau d'un coup ! Gibernau est obligé de s'écarter et doit laisser repasser Capirossi. Derrière eux, Biaggi a fait les freins à Checa. Gibernau repasse Capirossi au prix d'une attaque virile, les deux hommes manquant de peu de se percuter. Rossi tente de s'envoler, et seul Melandri parvient à le suivre. Edwards passe Bayliss, et Barros passe Nakano. Biaggi attaque et passe Capirossi.

Au 2ème passage, Rossi mène devant Melandri auteur du meilleur tour, qui bat le record du circuit de Gibernau 3ème, puis Capirossi profite de sa vitesse pour repasser Biaggi dans la ligne droite. Checa, Hayden, Hopkins et Barros suivent à déjà quelques longueurs. Rossi accélère et prend une petite avance sur Melandri.

Au 3ème passage, les deux italiens se rejoignent à la faveur de la ligne droite. Biaggi attaque et passe Gibernau en bout de ligne droite, Capirossi est 5ème, Checa 6ème, Hayden 7ème, Barros 8ème et Tamada qui revient est 9ème. Gibernau repasse Biaggi au virage suivant, Biaggi résiste et se replace à l'extérieur pour se retrouver à l'intérieur du droite suivant : le romain est passé !

Au 4ème tour, Rossi auteur du meilleur chrono a distancé Melandri, Biaggi revient et lâche Gibernau menacé par Capirossi, Checa et Hayden. Edwards passe 10ème devant Hopkins. Byrne passe 18ème devant David Checa, rapidement imité par Battaini. Checa, victime de soucis mécaniques, va s'arrêter aux stands puis repartir en course bon dernier.

Au 5ème passage, Rossi mène toujours devant Melandri, mais c'est Biaggi qui revient en signant le meilleur tour en course ! Gibernau est de plus en plus menacé par Capirossi qui le passe en bout de ligne droite.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Biaggi est revenu sur Melandri : il l'attaque et le passe dans la descente. Coup de théâtre, Gibernau chute en forçant sur l'avant pour tenter de suivre le rythme, sous la clameur du public italien !

Au 6ème tour, Melandri attaque Biaggi en bout de ligne droite, mais s'écarte et doit laisser repasser Max. Capirossi est 4ème devant Checa, puis Hayden, Barros et Tamada précède Edwards. Dans le dernier virage, Hayden passe Checa au freinage. Dans la 7ème ligne droite qui suit, Rossi a perdu 7/10èmes de son avance sur Biaggi qui a distancé Melandri qui roule pourtant plus vite que Rossi ! Capirossi, Hayden, Checa, Barros, Tamada et Edwards suivent.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 8ème tour, Biaggi est presque revenu sur Rossi, Melandri est à 1.2 s du leader, Capirossi à 2.5 s, Hayden à 3.9 s, Checa à 4.2 s, Barros à 5.2 s, Tamada à 9.4 s, Edwards à 9.9 s, Hopkins à 14.4 s, Nakano à 14.5 s, Bayliss à 15.3 s, Hofmann à 15.5 s, Xaus à 21.1 s, Roberts à 21.7 s et Rolfo à 26.4 s.

Au 9ème passage, Biaggi reste derrière Rossi, ce qui permet à Melandri de revenir au contact. Capirossi à l'attaque n'est pas loin derrière et roule plus vite que Rossi ! Les 4 leaders ont tous été champions du monde !

Au 10ème tour, Melandri au prix d'un superbe freinage passe Biaggi et Rossi en bout de ligne droite ! Il s'écarte légèrement de la trajectoire idéale, Rossi s'infiltre mais ne passe pas devant, et Melandri mieux placé à l'intérieur du virage suivant reste leader! Rossi se retourne pour voir ce qui se passe derrière, "tranquille"...

Au 11ème tour, Melandri passe en tête avec quelques longueurs d'avance sur Rossi et Biaggi. Ce dernier passe 2ème dans la ligne droite, se cale à l'intérieur pour fermer la trajectoire à Rossi : mais le romain a été obligé de retarder son freinage, s'écarte et doit laisser repasser Rossi. Derrière, Capirossi a repris 4/10èmes. Rossi attaque et reprend la tête à Melandri.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 12ème passage, Melandri tente de revenir sur Rossi au freinage, mais doit à nouveau s'écarter : Biaggi en profite aussitôt pour repasser 2ème. Capirossi qui profite de la bagarre en tête est presque revenu au contact de Melandri, qui semble peiner à suivre le rythme de Rossi et Biaggi dans ce tour. Hayden 5ème est à 3.2 s de Rossi, Checa 6ème est le plus rapide en course à ce moment !

Au 14ème tour, Biaggi suit toujours Rossi collé à sa roue. Capirossi est revenu 0.5 s derrière Melandri, et Checa est en mesure d'attaquer Hayden. Edwards passe 8ème devant Tamada, Hofmann passe 12ème devant Bayliss, Nakano est 10ème.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 15ème passage, Rossi et Biaggi se suivent toujours dans cet ordre. Au 16ème tour, 3 duos se suivent en tête : Rossi et Biaggi, puis Melandri et Capirossi à 1.3 s, et Hayden et Checa à 1.3 s de plus. Capirossi tente de passer Melandri par l'extérieur en bout de ligne droite, mais doit rester 4ème. Dans l'enchaînement en descente, Biaggi passe en tête avec une grande facilité. Il se retourne d'ailleurs, visiblement surpris d'être devant sans vraiment avoir attaqué Rossi : est-ce une manoeuvre volontaire de Sa Sainteté ? On peut se poser la question, pour le moins.

Au 17ème tour, Biaggi mène donc devant Rossi. Melandri et Capirossi en ont profité pour se rapprocher nettement des leaders. Capirossi retarde son freinage, passe, mais s'écarte et doit rester 4ème.

Au 18ème passage, Biaggi, Rossi et Melandri sont regroupés, Capirossi est tout près. Checa passe 5ème devant Hayden. Rossi reste scotché à la roue de Biaggi mais ne l'attaque pas, ce qui semble bien montrer qu'il a volontairement laissé passer Biaggi pour l'observer et gérer la course, empêchant le romain de le faire.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Dans le virage en bout de la 19ème ligne droite, Rossi, bien plus rapide que Biaggi, manque le percuter alors qu'il semblait pouvoir passer à l'intérieur, le romain utilisant une trajectoire différente, qui le fait rejoindre la corde plus tard : chaud ! Obligé de ralentir, Rossi perd quelques longueurs sur Biaggi et se voit rejoindre par Melandri. Mais The Doctor remet aussitôt du charbon, revient sur Biaggi et lâche à nouveau Melandri.

Au 20ème passage sur la ligne, Biaggi et Rossi ont 1 s pleine d'avance sur Melandri et Capirossi. Capirossi passe Melandri dans la ligne droite, mais s'écarte et voit encore repasser Melandri. Dans la descente, Rossi attaque et passe Biaggi dans le gauche. Max se porte à la hauteur de Vale avant le droite, mais Il Laureato retarde son freinage et reste devant ! Rossi fait le forcing et prend quelques longueurs d'avance sur le romain.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 21ème et avant-dernier passage, Biaggi n'a pas pu attaquer Rossi dans la ligne droite. Derrière eux, Capirossi essaye à nouveau de passer Melandri, s'écarte à nouveau, mais peut accélérer pour rester à la hauteur de Marco. Capirossi est à l'intérieur du droite suivant, mais Melandri résiste, tente de fermer la porte un peu tard, manque de percuter Loris mais reste placé pour l'intérieur du gauche suivant et referme la porte en prenant d'autorité la corde du droite. Quel enchaînement ! Devant, Rossi reprend un peu d'avance sur Biaggi dans le sinueux, Capirossi est on ne peut plus menaçant sur Melandri, et Checa a lâché Hayden.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au dernier passage, Rossi ne peut pas être attaqué par Biaggi. Capirossi, lui, passe devant Melandri avant le franchissement de la ligne. Melandri repasse au freinage, mais s'écarte et doit laisser Capirossi confirmer sa 3ème place.

Dans le dernier tour, Rossi conforte son avance dans les enchaînements de virages du Mugello. Capirossi ferme les portes dans les entrées de virage pour préserver le podium. Mais à l'entrée du dernier virage, Melandri retarde son freinage, passe, mais ne peut pas rejoindre la corde : Capirossi repasse à l'intérieur et s'envole vers la ligne droite et le 1er podium Ducati de la saison, à quelques kilomètres de Bologne !

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Triomphe italien au Mugello : Rossi victorieux, Biaggi 2ème et 1er Honda, Capirossi 3ème avec la Ducati, Melandri 4ème ! Checa prend la 5ème place avec l'autre Ducati officielle, Hayden est 6ème, Barros 7ème, Tamada 8ème, Edwards 9ème, Nakano 10ème, Hopkins 11ème, Hofmann 12ème, Bayliss 13ème, Xaus 14ème et Roberts 15ème.

Le Grand Prix d'Italie Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Le classement du championnat est le reflet d'un triomphe : celui de Sa Sainteté, bien entendu. 120 points sur 125 possibles, Il Laureato est bien le meilleur. Melandri est 2ème avec 71, Biaggi revient, 3ème avec 67. Gibernau scotché à 53 est distancé, presque rejoint par Barros 52 ! Edwards 48 est 6ème, Capirossi 39, 7ème, Hayden 36, 8ème, Nakano 33, 9ème et Checa 28, 10ème.

Côté marques, Yamaha mène avec 120 devant Honda 101, Kawasaki 53 et Ducati 46.

Le team Gauloises Yamaha complète le tableau, leader avec 168 devant Movistar 124, Repsol 103, Camel 76 et Ducati ex-aequo avec Kawasaki 67.

Il est intéressant de noter que dans les 3 catégories, un prétendant au titre en retard au classement est allé à la faute : Simoncelli en 125, De Puniet en 250 et Gibernau en MotoGP.

Gageons qu'ils auront à coeur d'effacer ce mauvais souvenir la semaine prochaine en Espagne !

En revanche, toujours dans les 3 catégories, les hommes forts étaient au rendez-vous : Kallio, Pedrosa et Rossi, sur le très technique circuit du Mugello, ont marqué les esprits de leurs adversaires. La saison est loin d'être finie, mais l'ascendant est bien réel, même si 125 et 250 restent des catégories plus disputées que le MotoGP, dans lequel l'incroyable Rossi ne laisse que des miettes...

Mention spéciale pour David Checa, qui n'a pas pu courir normalement "son" Grand Prix. Bien entendu, on ne peut que souhaiter le retour de Toni Elias à Barcelone, et déjà Hervé Poncharal, le team manager de Tech-3, a demandé au "petit" Checa d'être présent en Espagne au cas où Elias ne serait pas en mesure de courir.

Pas le temps de souffler, le spectacle reprend dès le week-end prochain à Barcelone pour le Grand Prix de Catalogne : à très bientôt, donc !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...