• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE
Paris, le 2 mai 2021

GP d’Espagne 2021 : Jack Miller remporte sa première victoire sur le sec

GP d’Espagne 2021 : Jack Miller remporte sa première victoire sur le sec

Ducati qui ne s’était plus imposé à Jerez depuis 2006 réalise en 2021 un magnifique doublé Miller - Bagnaia ! Le poleman Quartararo - son pneu, son bras ? - a malheureusement fait pschitt à dix tours du drapeau à damier alors qu’il menait la course. Zarco termine à une frustrante huitième place.

Imprimer

Cocori-zarco ! Ce matin au warm-up, la Ducati Pramac n°5 figurait en tête de la feuille des temps, devant quatre machines d’usine (les Yamaha n°12 et n°20, la KTM n°33, la Suzuki n°36) et la Yamaha satellite n°21. Qualifié à une solide sixième place, Johann semble avoir une belle carte à jouer cet après-midi...

Hier en FP4 toutefois - ainsi qu’en Q2 bien sûr -, Fabio Quartararo était le plus rapide sur "sa" piste de Jerez : pour rappel, notre "Diablo-lique" compatriote est invaincu en qualifications sur le tracé andalou en catégorie reine. Il a aussi - et surtout - remporté les deux Grand Prix disputés ici l’an dernier (GP d’Espagne et d’Andalousie).

Les fans de Rossi et Marquez sont bien moins excités à l’idée de suivre le - jeter un coup d’oeil au résultat du ! - Grand Prix d’Espagne 2021 : le n°46 italien n’est plus que l’ombre de lui même et s’élance d’une anonyme 17ème place sur un circuit qu’il affectionne pourtant énormément...

Quant au n°93 espagnol, sa nouvelle et impressionnante chute en entrée de courbe (la 4 ce matin au warm-up, la 7 hier en FP3) va nécessairement le contraindre à rendre - un peu ! - les gaz en course afin de ne pas risquer un dangereux roulé-boulé dans les graviers et/ou une mauvaise réception dans un air-fence.

Dernier point avant que les pilotes s’élancent pour 25 tours : tous ont sélectionné les pneus medium avant et arrière... Tous, sauf Maverick Vinales, Enea Bastianini et Joan Mir qui ont préféré sélectionner un tendre à l’avant, censé apporter plus de grip sur l’angle maxi, tout en réduisant un peu la stabilité au freinage.

Départ : Quartararo ne part pas très fort... Le poleman est débordé par les deux Ducati officielles et par Morbidelli qui parvient à s’infiltrer entre Miller et Bagnaia ! Suivent Aleix Espargarao, Nakagami, Mir, Vinales, Rins , Zarco, Marc Marquez, Pol Espargaro, etc. Rossi est 19ème. Alex Marquez termine - déjà - sa course dans les graviers...

Tandis qu’un groupe de neuf pilotes se détache du peloton, Binder chute dans le virage 2 du 2ème tour ! Fabio Quartararo se chamaille avec Pecco Bagnaia mais ne peut prendre l’ascendant. Bradl puis Batiasnini doublent un Marc Marquez parti prudemment.

Franco Morbidelli et sa Yamaha ne quittent pas la roue arrière de la Ducati de Jack Miller. Fabio Quartararo passe Pecco Bagnaia au freinage du dernier virage et verrouille sa place toute provisoire sur le podium en restant sur la droite de la ligne des stands puis au freinage suivant.

Alex Rins tombe dans le virage 6 du troisième tour ! Les télé-spectateurs n’ont toutefois pas le temps de s'appesantir sur la seconde chute de la Suzuki n°42 (après celle de Portimao) : Quartararo reproduit son imparable attaque dans le virage "Lorenzo" sur Morbidelli et entame le 4ème tour à la deuxième place.

Alors que Fabio vise la tête de la course, Johann mène le peloton aux commandes de sa Ducati Pramac et signe le meilleur chrono en piste ! Le n°5 cherche à faire la jonction sur Maverick Vinales placé - scotché ? - dans le sillage de Joan Mir, Takaaki Nakagami, Pecco Bagnaia et Aleix Espargaro.

Notre "bon 20" français continue de s’améliorer au fil des tours : pour la troisième fois d’affilée, Fabio sort comme un diable de sa boite du virage n°12 et fait les freins à son copain australien ! Miller tente de contre-attaquer dans le bout droit suivant mais doit s’incliner au freinage... La Yamaha n°20 va tenter de prendre la poudre d’escampette...

En pleine remontée au sein du premier groupe, Joan Mir se loupe dans le 5ème tour et offre un peu d’air au Top 5. Nakagami en profite pour passer devant le champion du monde et repartir en quête de son meilleur résultat en MotoGP : il a décroché deux quatrièmes places obtenues à Jerez et à Valence.

Auteur du nouveau record du tour dans la cinquième boucle, Quartararo fait imploser le groupe de tête. Le leader - de la course comme au championnat - tutoie les zones vertes de la piste (hors-piste techniquement, attention !) pour tenter d’accroître sa légère avance sur Miller... qui s’accroche le bougre !

À la fin du 7ème tour, Fabio ne devance Jack que de trois quarts de seconde. Morbidelli en revanche semble décrocher, à plus d’une seconde. Aleix Espargaro défend chèrement une somptueuse quatrième place face à Pecco Bagnaia. Les fans d’Aprilia prient pour un premier Top 5 en MotoGP (4-temps).

En arrière plan, Marc Marquez reprend du poil de la bête et se trouve dans le dosseret de son nouveau coéquipier Pol Espargaro qui clôt désormais le Top 10. L’autre grand nom du MotoGP, Valentino Rossi, se trouve à une distante 17ème place, derrière Lecuona et devant son frangin Marini.

Profitant d’une belle sortie de la courbe Sito Pons et de la monstrueuse allonge de sa Desmosedici, Bagnaia double Espargaro et sa RS-GP dans la principale ligne droite du circuit. Zarco bataille contre Vinales pour le gain d’une huitième place, un brin décevante.

À l’instar de Bagnaia qui commence à klaxonner Morbidelli à partir de la mi-course, Miller se maintient dans le sillage du leader français... Quartararo se contente-t-il de gérer sa grosse seconde d’avance ? Ou cherche-t-il à faire craquer son unique rival, comme il l’a fait il y a deux semaines à Portimao face à Rins ?

Remonté sur sa KTM pour essayer de marquer quelques points, Brad Binder chute une seconde fois et doit abandonner ce GP d’Espagne 2021. La première KTM, la n°88 de Miguel Oliveira, se trouve à une lointaine 13ème place. Aprilia continue de croiser les doigts : la n°41 s’accroche à sa cinquième place !

À 11 tours de la fin, la belle mécanique de Quartararo s’enraye subitement... Miller fond sur lui avec une confondante facilité et se retrouve dans sa roue le tour suivant ! "Jackass" prend les commandes de la course juste devant les stands, où l’on imagine le staff Yamaha "bleuir" d'un coup.

Dans le box Ducati à l'inverse, si les mines des responsables restent impassibles et concentrées, MNC sait que leurs coeurs font des bonds : la dernière victoire d’une Desmosedici à Jerez remonte à 2006 ! Or Miller vient de poser une main sur le trophée... et son coéquipier Bagnaia place son pied sur la deuxième marche du podium dans le 18ème tour !

Le calvaire se poursuit pour Quartararo qui ne peut contrer les attaques de ses adversaires en entrée de courbe ! Bien malgré lui, Fabio est à l’origine d’un magnifique dépassement sur l’extérieur de Nakagami sur Aleix Espargaro, puis d’une attaque éclair de Mir sur le même pilote Aprilia. Le Prosecco restera au frais à Noale, cette fois encore..

Le dépassement le plus dur à avaler pour Fabio Quartararo est peut-être celui de Marc Marquez dans le 20ème tour ! Ca y est, le champion de la discipline va finir une course devant lui... Pas évident à digérer non plus , Miguel Oliveira qui lui pique la onzième place dans le 23ème tour, ce qui fait perdre à Fabio la tête du provisoire 2021.

Placé sous pression par son coéquipier Bagnaia dans les deux derniers tours, Miller ne craque pas et remporte sa deuxième victoire en catégorie reine, cinq ans après son succès néerlandais sur bitume mouillé... et sur la Honda du team Marc VDS. À l’époque pour mémoire, Jack était le premier pilote privé à s’imposer en MotoGP depuis 10 ans !

Cette fois, c’est sur le sec et en tant que pilote d’usine Ducati que le pilote de 26 ans - catapulté directement du Moto3 au MotoGP en 2015 - accède à la plus haute marche du podium. Miller se projette pour de bon (?) sur la trajectoire de son compatriote Stoner, seul champion du monde MotoGP sur Desmosedici en 2007...

L’écurie de Bologne est aux anges naturellement : elle renoue avec la victoire en Andalousie via un remarquable doublé de ses pilotes de pointe, Miller et Bagnaia... qui étaient désagréablement éclipsés par le duo Zarco et Martin du team Pramac en début de saison !

Malgré - ou grâce à ? - sa M1 d’ancienne génération, Franco Morbidelli monte sur son premier podium cette saison. La troisième place du vice-champion du monde 2021 réjouit certainement son team Yamaha SRT... et enfonce un peu plus son vieux coéquipier et bon copain Valentino Rossi, seulement 17ème de cette quatrième course de l’année.

Le(s) point(s) au championnat

En plus d’empocher sa première victoire 2021, Pecco Bagnaia hérite des commandes du championnat grâce à la mystérieuse - cet après-midi du moins - baisse de régime et déconvenue de Fabio Quartararo. Les deux hommes cumulent respectivement 66 et 64 points.

"Touché" à l’occasion de ce Grand Prix, le n°20 du team officiel Yamaha va devoir rebondir dans deux semaines chez lui - chez nous ! - au Mans. Pour rappel - il le faut bien... -, notre "Quartar-héros" parti de la pole position avait sombré à la neuvième place du GP de France 2020, disputé sur le mouillé. Mais il assurait ne pas avoir "coulé", nuance.

Septième de "son" GP d’Espagne 2021, Maverick Vinales totalise 50 points, soit un de plus que le champion du monde en titre Joan Mir et deux de plus que Johann Zarco. Chaud bouillant ce matin mais trop tiède cet après-midi, notre double champion de Moto2 se console en conservant la tête du classement des pilotes indépendants.

Fort de sa victoire et de ses 25 points correspondants, Jack Miller bondit à la sixième place du classement général et double Aleix Espargaro auteur d’un second Top 6 d’affilée avec Aprilia. Franco Morbidelli décolle lui aussi du fond de classement et passe devant Alex Rins auteur d’une seconde bulle d’affilée...

Malgré son abandon, Brad Biner clôt toujours le Top 10 mondial, juste devant Takaaki Nakagami, premier représentant Honda... Respectivement dixième et neuvième cet après-midi, Pol Espargaro et Marc Marquez restent derrière les rookies Enea Bastianini et Jorge Martin qui n’ont pourtant marqué aucun point ce dimanche (abandon et forfait).

Ce début de saison reste laborieux pour de grands noms du MotoGP relégués au-delà du Top 15 : Marquez (Alex), Marini (lui aussi "frère de") et Rossi justement, repartent de Jerez avec le même nombre de points qu’en arrivant. Prochaine distribution : dans deux semaines au Mans !

Résultats du Grand Prix d’Espagne Moto 2021

 GP d’Espagne 2021

Classement MotoGP 2021 après le GP d'Espagne

  1. Francesco BAGNAIA Ducati ITA 66
  2. Fabio QUARTARARO Yamaha FRA 64
  3. Maverick VIÑALES Yamaha SPA 50
  4. Joan MIR Suzuki SPA 49
  5. Johann ZARCO Ducati FRA 48
  6. Jack MILLER Ducati AUS 39
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA 35
  8. Franco MORBIDELLI Yamaha ITA 33
  9. Alex RINS Suzuki SPA 23
  10. Brad BINDER KTM RSA 21
  11. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN 19
  12. Enea BASTIANINI Ducati ITA 18
  13. Jorge MARTIN Ducati SPA 17
  14. Pol ESPARGARO Honda SPA 17
  15. Marc MARQUEZ Honda SPA 16
  16. Stefan BRADL Honda GER 11
  17. Miguel OLIVEIRA KTM POR 9
  18. Alex MARQUEZ Honda SPA 8
  19. Danilo PETRUCCI KTM ITA 5
  20. Luca MARINI Ducati ITA 4
  21. Valentino ROSSI Yamaha ITA 4
  22. Lorenzo SAVADORI Aprilia ITA 2
  23. Iker LECUONA KTM SPA 2

Rétrospective des Grands Prix d'Espagne MotoGP

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 11 commentaires
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Nouvel ensemble veste et pantalon RST Pathfinder pour moto trail

Le manufacturier britannique RST (groupe Bihr) étoffe sa gamme de vêtements pour motos baroudeuses avec l'ensemble veste et pantalon Pathfinder, à respectivement 319,95 euros et 239,95 euros. Présentation.
Le circuit de Spa-Francorchamps confirme son retour en endurance mondiale

Absent du calendrier d'endurance mondiale depuis 2003, le circuit de Spa-Francorchamps (Belgique) reviendra officiellement en 2022 avec les 24H de Spa, comme prévu en 2019.
Le scooter électrique BMW CE 04 bientôt en concession... et au commissariat ?

Unique "maxiscooter" à avoir converti plus de 4000 Français à l’électrique, le BMW C Evolution va être relayé en début d’année prochaine par le futuriste CE 04. Les Parisiens peuvent déjà le croiser dans un showroom éphémère et au salon Milipol Paris, façon "police" du film Le Cinquième Élément !
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...