• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP - JEREZ
Paris, le 27 mars 2006

Le Grand Prix d'Espagne tour par tour

Le Grand Prix d'Espagne tour par tour

Rossi, qui gagne la première course de la saison depuis six ans, peut-il s'imposer à Jerez avec une M-1 difficile à régler et des adversaires plus affûtés que jamais ? La saison reprend sur Moto-Net avec les tours par tours exclusifs de J. Arsouille !

Imprimer

Jerez est l'un des circuits favoris de Rossi qui s’y sent comme chez lui. L’italien a gagné chaque première course de la saison depuis six ans. Pourra-t-il remporter celle-ci, malgré une M-1 difficile à régler et des adversaires plus prêts à en découdre que jamais ? Bridgestone pourra-t-il aider à battre Michelin - et Rossi ? 131 162 spectateurs se sont donnés rendez-vous à Jerez pour le savoir... Comme chaque année, la saison reprend sur Moto-Net avec le tour par tour exclusif de J. Arsouille !

Nouvelle saison, nouvelle donne... En 125, de nombreux jeunes talents arrivent pour se disputer le droit, un jour, de monter eux aussi en catégorie reine... En attendant, avec un plateau de 40 pilotes, c’est bien souvent le théâtre de luttes passionnées ! Bien malin qui saurait donner aujourd'hui le champion du monde 125 cette année : Tom Luthi remet son titre en jeu, KTM est plus fort que l’an dernier, mais Aprilia a réinvesti dans la course et semble-t-il, au vu des chronos, à bon escient... Les français Mike di Meglio et Alexis Masbou pourront-ils faire quelques coups d’éclat, voire mieux ?

Même constat en 250 : les Aprilia se montrent régulièrement rapides, en particulier les officielles de Lorenzo et Barbera. Mais là aussi, Honda, KTM et consorts n’ont probablement pas dit leur dernier mot... Côté cocorico, Sylvain Guintoli, Arnaud Vincent et Jules Cluzel ne semblent pas avoir les moyens techniques de monter sur les podiums hors conditions climatiques exceptionnelles. Notons tout de même les excellents débuts de Cluzel qui, sans avoir - et de loin - l’expérience des deux autres, se montre régulièrement dans les mêmes chronos : un garçon d’avenir !

Enfin en MotoGP, après un hiver bien long et des tests en dents de scie pour Honda et Yamaha, on a surtout remarqué la montée en puissance de Ducati, Kawasaki et Suzuki, tout comme l’outsider Roberts. Quelques soucis de mises au point de châssis ont empêché la domination outrancière de Rossi sur sa M-1 : tant mieux, le spectacle n’en sera que plus grand avec des Nakano, Capirossi et Gibernau, pour ne citer qu’eux, de plus en plus menaçants derrière le maître... N’oublions surtout pas Dani Pedrosa, qui mène régulièrement sa Honda aux avant-postes et ne cesse de progresser : Rossi lui-même le désigne comme son favori pour Jerez... Info ou intox ? Gageons que Vale aura à coeur de remettre les pendules à l’heure… si sa Yamaha le veut bien !

Catégorie 125

Après une première séance d’essais menée par Pesek sur la Derbi devant Bautista sur Aprilia, Simon sur KTM et Pasini sur Aprilia et Koyama sur Malaguti et Kallio sur KTM, on pouvait se demander où étaient les Honda : seul l’ex-KTM Talmacsi plaçait sa Honda en 7ème position. La deuxième séance voit Mattia Pasini s’emparer de la pole devant Bautista et Pesek à 1/10ème, tandis que Simon complète la première ligne à 0.4 s. Faubel, Talmacsi, Kallio et Gadea forment le 2ème rang, ce dernier étant déjà 1 s de la pole. En 3ème ligne se trouvent Nieto, Olive, Di Meglio et De Rosa, puis Corsi, Rodriguez, Koyama qui n’a pas amélioré son chrono après une chute qui lui a cassé la malléole et Iannone. Luthi, qui souffre de sa clavicule et s’est ouvert le talon à cause…d’une porte de camion dans les paddocks, n’a pas fait mieux que le 17ème temps ! Masbou souffre lui d’une fracture du cuboïde et ne sera pas là en course.

Au warm up, Bautista se montre le plus rapide : 0.5 s devant Pesek et 1 s devant Talmacsi ! Corsi fait le 4ème temps à 1.3 s, devant Gadea, Lai, Simon, Kallio, Faubel, Zanetti, Olive et Rodriguez. Di Meglio fait le 27ème temps à 3.4 s de Bautista…

Départ. Pesek prend le meilleur départ sur sa Derbi suivi de Simon, Kallio, Bautista, Talmacsi, Koyama, Gadea, Pasini et Faubel. Di Meglio part moyennement et pointe 13ème. Bautista fait les freins à Kallio et passe 3ème. Gadea, Faubel et Pasini passent Koyama dans ce premier tour. Au premier passage, Pesek, Simon, Bautista, Kallio, Gadea, Talmacsi et Faubel sont légèrement détachés, Pasini fait le forcing pour ne pas perdre le contact, puis Koyama emmène le peloton avec Di Meglio 13ème. Simon passe en tête devant Pesek, Bautista sur ses talons. Pesek tente de repasser sur le plus gros freinage du circuit, mais Simon retarde son freinage et reprend les devants. Bautista profite de l’occasion pour se faufiler devant Pesek. Un groupe de huit pilotes se détache, de Simon à Koyama revenu au contact. Tom Luthi, mal parti, est 23ème et tente de revenir. Simon, en tentant de forcer son rythme, sort trop large et voit Bautista passer en tête, puis Pesek s’infiltrer à la dernière seconde à l’intérieur, l’obligeant à relever sa machine. Kallio qui avait été légèrement distancé en a profité pour revenir dans la roue de son coéquipier.

Au 2ème tour, Bautista mène devant Pesek, Simon, Kallio, Gadea, Faubel, Pasini auteur du meilleur chrono et Talmacsi. A une bonne seconde derrière le groupe de tête, Mike Di Meglio est revenu 10ème. Talmacsi se fait peu à peu distancer dans ce tour. Pasini attaque et passe Faubel.

Au 3ème passage, Bautista mène toujours devant Pesek et Simon. Kallio s’accroche en emmenant derrière lui Faubel, Pasini, Gadea et Talmacsi revenu. Simon auteur du meilleur tour repasse 2ème devant Pesek. Koyama roule entre le groupe de tête et Di Meglio qui mène le peloton. Bautista, Pesek et Simon distancent quelque peu Kallio que passe Gadea.

Au 5ème tour, Bautista, Simon et Pesek ont encore augmenté leur avance sur Faubel, Kallio, Pasini, Gadea et Talmacsi à nouveau légèrement décroché. Pasini attaque et passe Kallio, voyant le finlandais ne pas réussir à suivre Faubel qui ente de revenir sur les trois leaders. C’est maintenant Nieto qui est 9ème et mène le peloton devant Corsi, les deux hommes ayant doublé Mike Di Meglio qui rétrograde en 16ème position.

Au 6ème passage, Bautista, Simon et Pesek sont nettement détachés. Faubel a pris quelques longueurs d’avance sur Pasini, Kallio et Gadea tandis que Talmacsi est à la limite de l’aspiration. Di Meglio est 17ème, Luthi 20ème. Bautista prend quelques longueurs sur Simon et Pesek passe le jeune espagnol au profit du plus gros freinage pour ne pas se laisser décrocher. Pesek refait son retard en un demi tour.

Au 7ème passage, Bautista voit le tchèque auteur du nouveau record du tour de Jerez revenu dans sa roue. Simon est 3ème à quelques longueurs. Suivent Faubel, Pasini revenu en ramenant Kallio et Gadea, puis Talmacsi toujours pas tout à fait au contact. Pasini passe 4ème devant Faubel.

Au 8ème tour, Bautista et Pesek ont 1.1 s d’avance sur Simon, puis Pasini emmène Faubel, Kallio, Gadea et Talmacsi qui s’accroche toujours. Di Meglio 19ème se fait dépasser par Luthi.

Au 9ème passage, Bautista et Pesek ont 1.8 s d’avance sur Simon, lui-même 2.4 s devant Pasini, Faubel, Kallio, Gadea et Talmacsi. Nieto emmène le gros des troupes 5.5 s derrière le hongrois.

Au 10ème tour les positions sont inchangées, mais Pasini revient sur Simon. Luthi passe 16ème devant Sandi, aux portes des points malgré ses blessures. Di Meglio est 20ème.

Au 11ème tour, Bautista et Pesek mènent toujours. Simon 3ème voit Pasini, Kallio, Faubel, Gadea et Talmacsi grignoter peu à peu leur retard réduit à 2.1 s.

Au 12ème passage, Bautista a toujours Pesek dans sa roue, Simon roule seul 3ème, puis Pasini fait le forcing pour ramener son groupe sur la KTM. Luthi va à la faute et abandonne alors qu’il effectuait une belle remontée, heureusement sans se blesser à nouveau. Bautista fait le forcing et lâche peu à peu Pesek.

Au 13ème tour, Bautista mène seul plus d’une seconde devant Pesek victime d’un problème de frein arrière, puis Simon. Plus loin, Pasini, Kallio, Faubel et Gadea ont lâché Talmacsi 8ème. Nieto est 9ème devant Olive, Corsi, Cortese, De Rosa, Koyama et Rodriguez. Di Meglio est 20ème.

Au 14ème passage, Bautista a pris le large 1.9 s devant Pesek seul 2ème. Simon voit revenir Pasini, Kallio, Gadea et Faubel, puis Talmacsi s’accroche à sa 8ème place. Koyama repasse 13ème devant De Rosa tandis que Pasini fait la jonction avec Simon et le passe aussitôt dans le dernier freinage.

Au 15ème tour, derrière Bautista 2.7 s devant Pesek, c’est donc Pasini qui monte provisoirement sur le podium, puis Kallio et Faubel qui ont lâché Gadea et Talmacsi nettement distancé.

Au 16ème tour, Bautista et Pesek maintiennent leur avance respective. Pasini lâche petit à petit Simon que Kallio ne parvient pas à passer, Faubel s’accroche et Gadea est lâché. Kallio parvient enfin à passer Simon, puis tente d’attaquer Pasini sans succès.

Au 17ème passage, Bautista a 3.8 s d’avance sur Pesek, lui-même 4.8 s devant Pasini, Kallio, Simon et Faubel. Gadea est 1.3 s plus loin, Talmacsi à 4.4 s de plus. Faubel passe 5ème devant Simon. Simon repasse Faubel au prix d’un gros freinage en bout de la descente.

Au 18ème tour, derrière les deux leaders, Pasini, Kallio, Simon et Faubel sont toujours dans cet ordre. Faubel tente de revenir, puis Talmacsi 8ème assure désormais loin devant Nieto 9ème.

Au 19ème passage, Bautista assure sa première place, Pesek sa 2ème, puis la bagarre est toujours vive entre Pasini, Kallio, Simon et Faubel pour la 3ème marche du podium. Rodriguez chute alors qu’il était 13ème. Di Meglio est 23ème.

Au 20ème tour, Bautista et Pesek sont sereins. Kallio tente de passer Pasini à l’aspiration mais l’italien résiste au freinage ! Simon et Faubel sont dans leurs roues. De Rosa est contraint à l’abandon sur casse mécanique...

Au 21ème passage, toujours loin derrière Bautista puis Pesek, Pasini tient sa 3ème place sous les attaques de Kallio, Simon et Faubel. Gadea revient légèrement, puis Talmacsi seul 8ème précède de loin Olive passé 9ème devant Nieto, Corsi, Cortese et le courageux Koyama. Di Meglio est 21ème.

A l’entame du dernier tour, Bautista mène devant Pesek puis Pasini, Kallio, Simon et Faubel sont rejoints par Gadea. Au bas de la descente, Kallio tente de faire les freins à Pasini qui résiste toujours ! Simon profite de l’occasion pour passer son coéquipier et prendre la 4ème place. Kallio repasse à l’intérieur au virage suivant. Finalement, Bautista emporte sa première victoire, Pesek est 2ème, puis Pasini a conservé sa place en profitant de la bagarre entre les deux KTM dont sort vainqueur Simon 4ème devant Kallio 5ème. Faubel est 6ème, Gadea 7ème, Talmacsi 8ème, Olive 9ème, Nieto 10ème, Corsi 11ème, Koyama 12ème, Zanetti 13ème, Sandi 14ème et Iannone prend le point de la 15ème place. Di Meglio termine en 21ème position. Pasini, l’auteur de la pole, n’a pas pu s'accrocher à cause d’un choix de pneu arrière trop dur : à suivre lors des prochaines courses !

Au championnat, le classement est celui de la course avec Bautista 25, Pesek 20, Pasini 16, Simon 13, Kallio 11, Faubel 10, Gadea 9, Talmacsi 8, Olive 7, Nieto 6, Corsi 5, Koyama 4, Zanetti 3, Sandi 2 et Iannone 1. Côté marques, Aprilia avec 25 points mène devant Derbi 20, KTM 13, Honda 8, Gilera 5 et Malaguti 4.

Catégorie 250

La première séance voit une domination des deux Aprilia officielles de Barbera et Lorenzo, une demi seconde devant Aoyama et De Angelis seuls à rester dans la seconde. Dovizioso, Heidolf, West, Aoyama et Takahashi suivent. Cluzel se montre 14ème devant Guintoli 17ème et Vincent 20ème. C’est finalement Lorenzo qui fait la pole à 0.4 s devant Takahashi, Barbera et Aoyama. En 2ème ligne, De Angelis est à 0.9 s, West, Aoyama et Simoncelli son déjà loin au chrono. Baldolini, Locatelli, Dovizioso et Heidolf forment le 3ème rang. Guintoli aux prises avec de gros problèmes techniques à résoudre avec sa Honda usine 2005 ne peut faire mieux que 19ème, juste devant Vincent et Cluzel, qui a impressionné les observateurs mais n’a pas amélioré son chrono de la veille après une chute en début de deuxième séance interrompue prématurément puisque Jules n’a qu’une moto. Sekiguchi, lui, est victime d’une fracture du col du fémur et sera indisponible pour trois mois... Du coup, Chaz Davies bénéficie de la moto du japonais et gagne 2 secondes sur son chrono !

Au warm up, Barbera se montre le plus rapide devant Lorenzo à 0.15 s, Dovizioso à 0.6 s, Takahashi à 0.8 s puis Smrz, Simoncelli, De Angelis, Locatelli, Baldolini et S. Aoyama dans un mouchoir entre 0.9 et 1 s. Guintoli progresse et signe le 12ème temps à 1.7 s. Vincent est 15ème à 2.6 s et Cluzel 20ème à 3.2 s.

Départ. Takahashi fait le hole shot devant Aoyama, Lorenzo passe immédiatement à l’intérieur le deuxième japonais mais Takahashi résiste. H. Aoyama, Dovizioso, Barbera, Simoncelli, De Angelis, West suivent dans cet ordre. Lorenzo s’empare du commandement par un superbe extérieur sur Takahashi ! Au bas de la descente, Dovizioso prend la 3ème place à S. Aoyama et Barbera passe 5ème devant H. Aoyama. Vincent est 13ème devant Porto, Guintoli parti 15ème est passé 16ème et Cluzel est 18ème. Simoncelli passe 8ème devant West.

Au premier passage, Lorenzo mène devant Takahashi, Dovizioso, S. Aoyama, Barbera, De Angelis, H. Aoyama, Simoncelli et West. H. Aoyama passe 6ème devant De Angelis. Lorenzo et Takahashi prennent quelques longueurs d’avance sur Dovizioso, lui-même légèrement en avance sur S. Aoyama qui mène la chasse. Vincent est 14ème, Guintoli 16ème et Cluzel 17ème. Barbera passe 4ème devant S. Aoyama qui chute.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 2ème passage, Lorenzo et Takahashi sont rejoints par Dovizioso et Barbera auteur du meilleur chrono, puis à quelques longueurs De Angelis passé 5ème, lui-même en avance sur Simoncelli, Aoyama et West qui ont distancé le reste des pilotes. Barbera tente un intérieur sur Dovizioso mais sort trop large et doit laisser repasser l’italien. De Angelis fait le forcing pour revenir sur les quatre leaders, puis Simoncelli qui découvre la 250 s’accroche. Vincent est 13ème, Guintoli 15ème, Cluzel 16ème. Dans le dernier virage, Dovizioso retarde son freinage, passe à l’intérieur de Takahashi mais le japonais résiste en restant à l’extérieur : Dovizioso finit par prendre l’avantage dans la ligne droite !

Au 3ème tour, Lorenzo mène devant Dovizioso, Takahashi et Barbera puis De Angelis qui a refait la jonction. Simoncelli est seul 6ème, puis suivent H. Aoyama et West. Takahashi repasse 2ème au freinage en bout de ligne droite. Cluzel part à la faute, sa moto s’envole très haut mais le jeune Jules n’a rien. Barbera passe Dovizioso pour la 3ème place. Dans le dernier virage avant la 4ème ligne droite, Barbera passe 2ème devant Takahashi et De Angelis passe 4ème devant Dovizioso. Lorenzo a pris quelques longueurs d’avance en tête. Simoncelli 6ème est presque rejoint par H. Aoyama et Locatelli qui remonte fort. Guintoli passe 13ème devant Vincent. Devant, De Angelis passe 3ème à l’intérieur de Takahashi dans le droite le plus rapide du circuit. Simoncelli est rejoint par H. Aoyama et Locatelli.

Au 5ème tour, Lorenzo mène devant Barbera, De Angelis, Takahashi et Dovizioso, puis Simoncelli, H. Aoyama et Locatelli. Baldolini chute et abandonne. Lorenzo et Barbera prennent un peu d’avance sur De Angelis et les deux Honda de Takahashi et Dovizioso qui repasse son coéquipier japonais.

Au 6ème passage, Lorenzo et Barbera mènent. De Angelis fait le forcing pour ne pas se faire décrocher en emmenant Dovizioso et Takahashi. Simoncelli emmène toujours Aoyama et Locatelli. Barbera attaque et passe Lorenzo au freinage du plus lent droit du circuit, obligeant Lorenzo surpris à se relever et à s’écarter de la trajectoire. De Angelis, Dovizioso et Takahashi en profitent pour revenir dans les roues des leaders. Au bas de la descente, Dovizioso profite du fort freinage pour repasser 3ème devant De Angelis, qui réplique et repasse deux virages plus loin. Dans le dernier virage, De Angelis passe 2ème devant Lorenzo.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 7ème tour, Barbera mène devant De Angelis mais Lorenzo reprend l’avantage dans la ligne droite sous les yeux de Dovizioso et Takahashi. Locatelli est passé 6ème devant Simoncelli et West, les trois hommes ayant distancé Aoyama. Au bas de la descente, Lorenzo montre à Barbera qu’il est le patron en le passant au freinage. De Angelis profite du trou de souris laissé pour passer 2ème !

Au 8ème passage, Lorenzo mène devant De Angelis, Barbera, Dovizioso et Takahashi. Plus loin, West est passé 6ème devant Locatelli et Aoyama a doublé Simoncelli pour la 8ème position. Cardenas est 10ème devant Heidolf, Smrz, Guintoli, Vincent et Tizon. Porto abandonne.

Au 9ème tour, Takahashi semble perdre le contact des leaders, avec Lorenzo qui accélère et emmène De Angelis quelques longueurs devant Barbera et Dovizioso.

Au 10ème passage, Lorenzo et De Angelis mènent, Barbera et Dovizioso s’accrochent, puis Takahashi est distancé. West 6ème a pris un peu d’avance sur Aoyama et Simoncelli, eux-mêmes quelques longueurs devant Locatelli.

Au 11ème tour, Lorenzo a pris un peu d’avance sur De Angelis, puis Barbera et Dovizioso à quelques longueurs tentent de ne pas décrocher, Takahashi est seul 5ème, West seul 6ème, Aoyama et Simoncelli voient revenir Locatelli.

Au 12ème passage, De Angelis passe en tête devant Lorenzo qui le repasse rapidement. Dovizioso passe 3ème devant Barbera qui repasse au bas de la descente mais s’écarte, Dovizioso malin ayant resserré la corde pour reprendre la 3ème position. Lorenzo met presque une seconde à De Angelis au 13ème tour, Dovizioso résiste à Barbera, puis Takahashi assure sa 5ème place. Lorenzo est passé à l’attaque et porte rapidement son avance à 1.8 s au 14ème passage. Dovizioso et Barbera tentent de revenir sur le san marinais, Takahashi est 5ème, puis West, Aoyama et Simoncelli. Dovizioso parvient à prendre quelques longueurs d’avance sur Barbera.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 15ème tour, Lorenzo a 2 s d’avance sur De Angelis, lui-même 1.9 s devant Dovizioso et Barbera. Takahashi est 2.6 s plus loin, 5.6 s devant West et Aoyama, puis Simoncelli.

Au 16ème passage, les positions sont inchangées en tête, Guintoli est 12ème et Vincent 13ème.

Au 17ème passage, derrière Lorenzo, Dovizioso et Barbera grignotent leur retard sur De Angelis qui est à 3.3 s de Lorenzo et dont l’Aprilia bouge beaucoup. Barbera passe Dovizioso pour la 3ème position au prix d’un superbe freinage. West et Aoyama se passent et se repassent, mais au 18ème tour, derrière Lorenzo, De Angelis, Barbera, Dovizioso et Takahashi, c’est West qui pointe 6ème devant Simoncelli qui à son tour s’est mêlé à la bagarre et a doublé Aoyama.

Au 18ème tour, Simoncelli chute et abandonne. Guintoli est donc 11ème et Vincent 12ème.

Au 20ème passage, Lorenzo seul leader précède toujours De Angelis tandis que Barbera contient Dovizioso. Takahashi roule seul 5ème, puis West précède Aoyama et Locatelli qui décroche légèrement. West se rate et manque de perdre l’arrière, s’écarte de la trajectoire et doit laisser passer Aoyama. Smrz chute et abandonne.

Au 21ème tour, derrière Lorenzo et De Angelis, Barbera contient toujours les assauts de Dovizioso. Takahashi revient très fort, puis Aoyama a pris quelques longueurs d’avance sur West, Locatelli seul 8ème puis Cardenas, Guintoli et Vincent. Dovizioso passe 3ème devant Barbera à présent sous la menace de Takahashi sur la lancée de son retour.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 22ème passage, derrière Lorenzo et De Angelis, Dovizioso, Barbera et Takahashi sont en bagarre. Aoyama est 6ème, West 7ème. Au bas de la descente, Barbera tente de freiner plus fort que Dovizioso mais n’y parvient pas. Il reprend la trajectoire mais a perdu de la vitesse, ce dont Takahashi profite aussitôt pour le passer d’un magnifique extérieur ! Locatelli passe 7ème devant West.

Au 23ème tour, Lorenzo mène, De Angelis suit, puis Dovizioso a fort à faire avec Takahashi et Barbera. Aoyama est seul 6ème, puis Locatelli est attaqué par West. Au bas de la descente, Takahashi attaque un freinage d’outre-tombe et passe Dovizioso, cette fois à l’intérieur. West est contraint à l’abandon sur casse.

Au 24ème tour, Lorenzo a 6.3 s d’avance sur De Angelis et 9.5 s sur Takahashi, Dovizioso et Barbera. Aoyama est 6ème, Locatelli 7ème, Cardenas 8ème, Guintoli 9ème et Vincent 10ème.

A l’entame du dernier tour, derrière Lorenzo et De Angelis qui assurent leurs positions, Takahashi, Dovizioso et Barbera sont roue dans roue. Barbera attaque et passe Dovizioso. Dans la descente, Barbera passe Takahashi dans la foulée, s’écarte légèrement de la trajectoire mais parvient tout de même à sortir de la courbe 3ème devant les deux Honda. Takahashi attaque à l’intérieur et entre en tête dans le long droit. Barbera tente de recroiser à la corde, Dovizioso se porte à l’extérieur à la hauteur de l’espagnol, puis dans le droit suivant Takahashi déporté à l’extérieur sur le vibreur est attaqué par Barbera à l’intérieur qui repasse 3ème mais sort large. Dovizioso en profite pour les passer à l’accélération, allant taper le carénage de Barbera qui revenait vers la corde et doit s’écarter pour laisser passer l’italien, Takahashi en profitant même pour s’infiltrer à l’intérieur et repasser 4ème ! Dovizioso reste milieu de piste avant le dernier gauche avant la ligne d’arrivée pour fermer la porte, Takahashi sur la bonne trajectoire tente de passer mais Dovizioso parvient à maintenir l’accélération !

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Pendant que Lorenzo triomphe et que De Angelis passe 2ème, Dovizioso se montre encore une fois le plus malin et sort vainqueur de la plus belle bagarre du week-end pour compléter le podium. Takahashi est 4ème et Barbera 5ème. Aoyama place sa KTM 6ème, puis Locatelli 7ème, Cardenas 8ème, Guintoli 9ème, Vincent 10ème, Poggiali 11ème, Tizon 12ème, Davies 13ème, Molina 14ème et Heidolf prend le dernier point.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Lorenzo a 25 points devant De Angelis 20, Dovizioso 16, Takahashi 13, Barbera 11, Aoyama 10, Locatelli 9, Cardenas 8, Guintoli 7, Vincent 6, Poggiali 5, Tizon 4, Davies 3, Molina 2 et Heidolf 1. Côté marques, Aprilia mène avec 25 points devant Honda 16 et KTM 10.

Catégorie MotoGP

Première séance d’essais libres pour Capirossi, deuxième pour Rossi et troisième pour Melandri, mais c’est Capirossi qui se montre le plus constant. Après un rocambolesque et dangereux début de séance qui voit Hofmann casser le moteur de sa Ducati et répandre de l’huile sur la piste, Rossi chute le premier puis c'est au tour de Nakano, de Randy de Puniet, d'Hayden et de trois autres pilotes de partir en glissade, heureusement sans dommages autres que matériels. Capirex s’empare de la pole avec le meilleur temps absolu de Jerez, 0.2 s devant Gibernau et 0.4 s devant Nakano : une révolution !

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

La première ligne est donc intégralement composée de Bridgestone avec deux Ducati et une Kawasaki ! Hayden, Pedrosa et Elias forment le 2ème rang avec leurs Honda puis Melandri, De Puniet et Rossi partent en 3ème ligne. Vous avez bien lu : Randy De Puniet est devant Rossi ! Edwards, Vermeulen et Hopkins occupent le 4ème rang. Au warm up, c’est Sete Gibernau qui signe le meilleur temps du matin devant Pedrosa et Capirossi. Hopkins, Hayden, Rossi, Stoner - absent des derniers essais hivernaux mais qui progresse très vite - et Elias sont les seuls dans la seconde. Randy réalise le 13ème temps du matin juste derrière Nakano, malgré une chute en fin de séance qui lui fera passer un long moment dans la clinique du Docteur Costa en raison d’une contusion douloureuse à la main droite. Rossi, lui, part avec de nouveau réglages de dernière minute pour la course : suspense…

Départ. Capirossi prend le meilleur départ devant Gibernau et Melandri venu de l’extérieur. Rossi parti comme un boulet de canon s’infiltre entre Elias à l’intérieur et Nakano milieu de piste, mais se fait percuter par Elias et chute, roulant au sol, évité de justesse par Elias et Edwards qui manque chuter en repartant dans l’herbe ! Rossi se relève furieux et met quelques secondes avant de courir relever sa moto et de repartir après la voiture de sécurité ! Si l'an dernier, le coup de théâtre de la saison s'était au produit dans le dernier virage de Jerez (lire Moto-Net du 14 avril 2005), cette année c’est dans le premier !

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

"J'ai vu Toni (Elias, NDLR) venir de l'intérieur et me percuter mais c'est la course, ce genre de choses arrivent", expliquera le septuple champion du monde, fair-play : "je connais Toni depuis de nombreuses années et c'est un bon pilote. Il est venu s'excuser après la course et je lui ai dit de ne pas s'inquiéter - seulement de ne pas oublier de freiner la prochaine fois et si c'est trop tard, de percuter une autre moto plutôt que la mienne !"

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Devant, Capirossi mène devant Gibernau incisif, Melandri, Hayden, Stoner, Nakano, Pedrosa, De Puniet et Checa. Melandri passe 2ème devant Gibernau, Nakano 5ème devant Stoner. Un léger trou dû à la chute du premier virage s’est déjà fait entre Hayden et Stoner. Checa passe 8ème devant De Puniet. Au dernier virage, Gibernau tente d’attaquer Melandri mais doit rester 3ème. Sur la ligne, Capirossi mène devant Melandri, Gibernau et Hayden. A quelques petites longueurs suit Nakano qui emmène Stoner, Pedrosa, Checa et De Puniet. Plus loin, Tamada emmène Roberts, Hopkins, Elias, Vermeulen, Hofmann, Ellison et Edwards. Rossi est 37 s derrière son coéquipier.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 2ème passage, Capirossi auteur du meilleur chrono a fait le trou : 8/10èmes sur Melandri, quelques longueurs devant Hayden, Stoner, Nakano, Pedrosa, Checa, Tamada et Hopkins passé devant Gibernau, victime d’un problème et qui va abandonner... De Puniet est 12ème. Pedrosa passe 5ème devant Nakano et revient tout de suite sur Stoner.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème tour, Capirossi mène devant Melandri, Hayden, Stoner, Pedrosa, Nakano, Checa, Hopkins et Roberts. Pedrosa passe 4ème devant Stoner, Elias 10ème devant Tamada et Edwards 14ème. Rossi tourne dans les temps des leaders et remonte. Au dernier virage avant la 4ème ligne droite, Hayden passe 2ème devant Melandri. Pedrosa est revenu comme une balle sur les deux hommes. Stoner tente de s’accrocher et emmène Nakano, Checa et Hopkins. Elias qui remonte fort est passé 9ème.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

En bout de ligne droite, Pedrosa attaque et passe Melandri : le jeune prodige espagnol est déjà 3ème ! Derrière Hayden qui entre fort sur les freins en glisse, on voit Pedrosa prendre des trajectoires très propres, enroulées et sans glisse, un peu comme le regretté Biaggi.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 5ème tour, Capirossi a 2 s d’avance, Pedrosa semble bouchonné par Hayden mais ne parvient pas à passer, Melandri suit, Stoner est à quelques longueurs puis viennent Nakano, Hopkins et Checa. Hayden perd la corde, s’écarte mais parvient à accélérer et tient toujours sa 2ème place. Melandri peine à suivre les deux Honda officielles.

Au 6ème passage, Capirossi a regagné 2/10èmes et Hayden bouchonne toujours Pedrosa. Melandri n’est plus dans l’aspiration et Stoner roule seul 5ème devant Nakano qui revient et lâche Checa, Hopkins et Elias passé devant Roberts. Pedrosa passe Hayden dans le droite le plus lent, s’écarte mais parvient à contenir Hayden qui sortait plus fort.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 7ème tour Capirossi mène toujours, devant Pedrosa qui lâche tout de suite Hayden, Melandri, Stoner rejoint par Nakano et plus loin Checa, Hopkins et Elias.

Au 8ème tour, Pedrosa a repris une demi seconde à Capirossi. Rossi est revenu 17ème.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 9ème passage, Capirossi n’a plus que 1.3 s d’avance sur Pedrosa. Hayden tente de ne pas trop se laisser distancer mais il semble battu. Melandri est seul 4ème tandis que Stoner contient les assauts de Nakano. Elias a passé Hopkins et Checa, l’américain en ayant profité pour passer l’espagnol. Roberts passe 8ème devant Checa. Edwards est remonté 13ème.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 10ème tour, Capirossi a 1.1 s d’avance sur Pedrosa. Hayden a perdu 7/10èmes dans ce tour devant Melandri 4ème, Stoner et Nakano en bagarre, Elias qui remonte fort en roulant dans les chronos des premiers, puis Hopkins et Roberts devant Checa. Rossi revient toujours vers les points. Randy de Puniet qui souffrait trop de sa main blessée abandonne.

Au 11ème passage, Capirossi bien panneauté a maintenu l’écart à une seconde sur Pedrosa. Hayden est 2.5 s derrière l’espagnol, 2.8 s devant Melandri. Stoner et Nakano sont à 1.8 s de plus et Elias est à 1.3 s du japonais. Derrière Hopkins et Roberts, Tamada revient sur Checa.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 12ème tour, Pedrosa n’est plus qu’à 0.8 s de Capirossi ! Elias passe 6ème devant Nakano et passe à l’attaque sur Stoner.

Au 13ème passage, Capirossi a repris 1.1 s d’avance sur Pedrosa ! Hayden tient sa 3ème place, Melandri sa 4ème, puis Elias est passé 5ème devant Stoner et Nakano. Cardoso abandonne. Pedrosa réduit son retard à 0.7 s !

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 16ème tour, Capirossi passe avec 0.5 s d’avance sur Pedrosa qui revient à nouveau ! Hayden est toujours 3ème, mais c’est Elias qui passe 4ème devant Melandri. Stoner contient toujours Nakano, puis Hopkins 8ème a quelques longueurs d’avance sur Roberts. Rossi passe Ellison : il est 15ème.

Au 17ème tour, Pedrosa est revenu dans la roue de Capirossi ! Hayden 3ème se fait remonter par Elias mais a une avance confortable. Melandri 5ème est lâché par son jeune coéquipier, puis suivent toujours Stoner, Nakano, Hopkins et Roberts. Tamada, Checa et Vermeulen voient revenir Edwards lui aussi en pleine remontée après la chute de Rossi au premier tour.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 18ème passage, Capirossi en glisse est suivi comme son ombre par un Pedrosa très propre. Derrière eux, les positions sont inchangées. Depuis la jonction de Pedrosa, Capirossi attentif à fermer les portes a baissé le rythme.

Au 19ème tour, Capirossi mène devant Pedrosa qui semble se contenter de suivre, Hayden tient sa 3ème place, Elias revient à 3.7 s et Melandri est complètement lâché. Vermeulen passe 11ème devant Checa.

Au 20ème passage, Capirossi et Pedrosa mènent roue dans roue, Hayden a repris de l’avance sur Elias tandis que Melandri s’accroche à sa 5ème place. Stoner a pris trois longueurs d’avance sur Nakano devant Hopkins, Roberts, Tamada, Vermeulen, Edwards, Checa, Hofmann et Rossi.

Au 21ème tour, Capirossi qui réaccélère a repris 3/10èmes d’avance sur Pedrosa. Hayden a perdu 7/10èmes sur Pedrosa et 0.2 s d’avance sur Elias. Melandri est 5ème, Stoner 6ème, Nakano 7ème, Hopkins 8ème, Roberts 9ème. Rossi est passé 14ème devant Hofmann.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 22ème tour Capirossi mène toujours devant Pedrosa. Hayden a perdu 0.6 s d’avance sur Elias à moins de 3 s de l’américain. Capirossi accélère à nouveau et lâche petit à petit Pedrosa.

Au 23ème passage, l’italien a 0.7 s d’avance sur son jeune poursuivant espagnol. Hayden 3ème conserve 2.4 s d’avance sur Elias qui lui a repris 0.8 s ! Pedrosa tente d’accélérer et stabilise son retard mais ne parvient pas à revenir.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 24ème tour, Capirossi a repris du temps à Pedrosa et Hayden a encore perdu 0.5 s d’avance sur Elias à moins de 2 s. Roberts 9ème revient sur Hopkins.

Au 25ème passage, Capirossi porte son avance sur Pedrosa à 1.6 s. Les deux leaders prennent un tour à Ellison. Hayden a encore perdu 0.5 s sur Elias à 1.5 s. A l’entame du dernier tour, Capirossi ne lâche pas tandis que Pedrosa assure à 3 s. Hayden fait le forcing pour contenir Elias presque revenu dans sa roue ! Capirossi en wheeling fête sa victoire, la 6ème de sa carrière en catégorie reine, puis Pedrosa montre qu’il faudra compter sur lui pour le titre après sa belle 2ème place.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Hayden voit Elias tenter de le passer à l’accélération mais sans succès. L'américain parvient à sauver de justesse sa 3ème place devant Elias 4ème, Melandri 5ème, Stoner joli 6ème pour sa première saison en MotoGP et Nakano 7ème. Roberts est parvenu à souffler la 8ème place à Hopkins 9ème, Tamada est 10ème, Edwards 11ème a passé Vermeulen 12ème, Checa est 13ème, Rossi termine 14ème et Hofmann 15ème.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Capirossi mène avec 25 points devant Pedrosa 20, Hayden 16, Elias 13, Melandri 11, Stoner 10, Nakano 9, Roberts 8, Hopkins 7, Tamada 6, Edwards 5, Vermeulen 4, Checa 3, Rossi 2 et Hofmann 1. Côté marques, c'est Ducati qui ouvre la bal avec 25 points devant Honda 20, Kawasaki 9, KR211V (Roberts) 8, Suzuki 7 et Yamaha 5.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Le team Repsol Honda mène avec 36 points devant Ducati Marlboro 25, Fortuna Honda 24, Rizla Suzuki 11, Honda LCR 10 (avec un seul pilote, Stoner), Kawasaki 9, Team Roberts 8, Camel Yamaha 7, Konica Minolta Honda 6, Tech 3 Yamaha 3 et Pramac d’Antin 1.

Le Grand Prix d'Espagne Moto 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Rendez-vous dans 15 jours au Qatar pour voir la confirmation de Capirossi ou celle de Pedrosa, la vengeance de Rossi ou le retour de Gibernau, à moins qu’Elias… Suspense !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel 790 Adventure Vs Ténéré 700 : Moto-Net.Com prend les paris, d'accord ? 

Invaincu sur le (Paris) Dakar depuis 18 ans, KTM lance cette année une nouvelle moto typée trail : la 790 Adventure. En face d'elle se dresse une autre grande nouveauté : la Ténéré 700 avec laquelle Yamaha compte s'imposer commercialement. MNC teste ces deux montures et livre son pronostic.
Tous les Duels 4 commentaires
Essai Africa Twin Adventure Sports 2020 : plus accessible mais moins abordable

La nouvelle Africa Twin Adventure Sports perd 50 mm de hauteur de selle et 5 kg, tout en faisant le plein de technologies et de centimètres-cubes supplémentaires. Mais cette déclinaison plus routière de la Honda CRF1100L 2020 fait payer au prix fort ses inspirations venues d'outre-Rhin... Essai complet.
Trail 16 commentaires
Essai Honda CRF1100L Africa Twin 2020 : la juste démesure ? 

Chassez le naturel, il revient à moto : Honda s'oriente à son tour vers le maxi-trail à fort contenu technologique avec sa nouvelle Africa Twin 2020, quatre ans après avoir fait l'éloge de la simplicité et de la juste mesure sur son ancienne CRF1000L. Essai.
Trail 13 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en octobre 2019

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en octobre 2019. En attendant notre analyse complète mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Vidéo : les nouveautés Yamaha 2020 au salon de Milan Eicma

En direct de l'Eicma à Milan, le Journal moto du Net effectue un tour d'horizon des motos Yamaha 2020 avec la dernière FJR 1300, la nouvelle Tracer 700, le nouveau Tmax 560, la MT-125, le Tricity 300 et les R1 et R1M déjà testées et approuvées par Moto-Net.Com, aux côtés de la M1 de Rossi. 
Essai comparatif vidéo : la KTM 790 Adventure face à la Yamaha Ténéré 700

En complément de notre essai comparatif complet entre la Yamaha Ténéré 700 et la KTM 790 Adventure, voici la vidéo tournée pendant le roulage.
Vidéo : les nouveautés BMW 2020 au salon de Milan Eicma

En direct de l'Eicma à Milan, le Journal moto du Net effectue un tour d'horizon des motos BMW 2020 avec les nouvelles F900R, F900XR et S1000XR.
Vidéo : les nouveautés Suzuki 2020 au salon de Milan Eicma

En direct de l'Eicma à Milan, le Journal moto du Net effectue un tour d'horizon des motos Suzuki 2020.
Vidéo : les nouveautés Kawasaki 2020 au salon de Milan Eicma

En direct de l'Eicma à Milan, le Journal moto du Net effectue un tour d'horizon des motos Kawasaki 2020 avec les Z900, Z650 et Ninja 1000 SX.
Vidéo : les nouveautés KTM 2020 au salon de Milan Eicma

En direct de l'Eicma à Milan, le Journal moto du Net effectue un tour d'horizon des motos KTM 2020 avec les 890 Duke R, 390 Adventure et 1290 Super Duke R. Présentation vidéo.
Vidéo : les nouveautés MV Agusta 2020 au salon de Milan Eicma

En direct de l'Eicma à Milan, le Journal moto du Net effectue un tour d'horizon des motos MV Agusta 2020 avec la Brutale 1000 RR, la Superveloce 800 en version de série (Ottocento) et la Brutale 1000 Rush.
Eicma Milan 4 commentaires
Vidéo : les nouveautés Ducati au salon de Milan Eicma

En direct de l'Eicma à Milan, le Journal moto du Net effectue un tour d'horizon des motos Ducati 2020 avec les nouvelles Streetfighter V4 inédite, Panigale V2 refondue, Panigale V4 mise à jour, Multistrada 1260 S Grand Tour et... vélos électriques !

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...