• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
JEREZ
Paris, le 3 mai 2004

Le Grand Prix d'Espagne tour par tour

Le Grand Prix d'Espagne tour par tour

Comme lors des essais IRTA de Barcelone en mars, la pluie qui s'est abattue ce week-end sur le circuit de Jerez a quelque peu bousculé la hiérarchie dans les trois catégories... Le tour par tour.

Imprimer

Comme lors des essais IRTA à Barcelone (lire Moto-Net du 29 mars 2004), la pluie qui s'est abattue ce week-end sur le circuit de Jerez a quelque peu bousculé la hiérarchie dans les trois catégories...

125 : la grille
Simoncelli réalise la pole tandis que Bautista, Stoner et Nieto complètent la première ligne. Au 2ème rang on trouve Dovizioso, Locatelli, Ui et Kallio. Mike Di Meglio, auteur du 15ème temps vendredi, est sur la 4ème ligne. La pluie est de la partie au moment où les pilotes vont se placer sur la grille : pneus pluie de rigueur !

125 : la course
Départ canon de Stoner et Kallio : les deux KTM virent en tête devant Bautista qui attaque Kallio dès le 2ème virage et chute. Stoner sasit l'occasion pour prendre tout de suite quelques longueurs ! Locatelli en profite pour passer Kallio, précédant Talmacsi, Simoncelli, Barbera, Dovizioso, Pasini et Jenkner. Pablo Nieto, lui, est resté scotché, ratant complètement son départ. Barbera et Dovizioso passent Simoncelli, qui repasse aussitôt Dovizioso. Jenkner passe Pasini. Mike Di Meglio est parti prudemment aux alentours de la 20ème place.

Au premier tour, Jenkner a une avance d’une bonne centaine de mètres sur Locatelli qui mène la chasse. Pasini est repassé 8ème devant Jenkner et Di Meglio remonte à la 18ème place. Talmacsi passe à l’attaque et prend la 2ème place à Locatelli, barbera passant Kallio en 4ème position. Locatelli reprend la 2ème place deux virages plus loin. Talmacsi voit Barbera lui chipant la 3ème place à l’intérieur après avoir déposé Kallio à la peine. Dans la foulée, Barbera prend la 2ème place à Locatelli au prix d’un extérieur plutôt osé sur le vibreur détrempé ! Kallio repasse 4ème devant Talmacsi. Stoner augmente encore son avance au 2ème passage avec le meilleur tour. Derrière lui, Barbera s’est tout de suite détaché de quelques longueurs. Kallio prend la 3ème place à Locatelli sur la ligne et Dovizioso passe Talmacsi au freinage. Suivent Lai, Pasini, Simoncelli, Jenkner. Les positions commencent à s’étirer. Di Meglio est toujours 18ème mais a recollé ce groupe. En trois virages, il règle deux pilotes et passe 16ème ! L’avance de Stoner est de plus de 5 secondes ! Dovizioso passe 4ème devant Locatelli, Simoncelli et Jenkner désormais juste derrière lui.

Au 3ème tour, nouveau meilleur tour de Stoner. Barbera à presque 7 secondes passe seul 2ème, Kallio 3ème se fait faire l’aspi par Dovizioso, Simoncelli qui a fait l’intérieur à Locatelli passe 5ème, Jenkner sur leurs talons. A quelques longueurs, Pasini, Lai, Talmacsi, Ui... et Di Meglio 12ème, qui roule dans les meilleurs chronos et fait LA remontée ! Seul Stoner roule plus vite ! Dovizioso 3ème met du charbon et ramène Kallio et Simoncelli sur Barbera.

Au 4ème tour c’est Dovizioso qui fait le meilleur chrono et revient sur Barbera. Kallio, Simoncelli et Jenkner suivent un peu plus loin. Di Meglio est 10ème ! Simoncelli prend la 4ème place à Kallio et s'éloigne rapidement. Jenkner, ne voulant pas le laisser partir, passe à son tour Kallio. Di Meglio passe 9ème devant Talmacsi, puis 8ème devant Ui au 5ème passage. Locatelli a rétrogradé à la 12ème place. Jenkner pique Simoncelli à l’intérieur pour la 3ème place. Steve Jenkner fait le meilleur chrono dans le 6ème tour et reprend une seconde pleine à Stoner ! Dovizioso, lui, a rejoint Barbera, qui n’est plus qu’à 4,5 secondes de Stoner au 7ème passage. Nouveau meilleur tour de Jenkner. Di Meglio est 6ème, ayant passé Pasini 8ème et Kallio 7ème ! Stoner bien panneauté réaccélère et reprend ses distances. Jenkner dépasse Dovizioso pour la 3ème place. Au 8ème tour, Stoner a remis presque une seconde à Barbera. Jenkner, Dovizioso et Simoncelli roulent ensemble. Di Meglio se rapproche. Jenkner sort de la piste et au prix d’une acrobatie digne des meilleurs crossmen, reprend la piste juste devant Di Meglio. Sur l’élan, le jeune français passe 5ème devant l’allemand. Simoncelli profite de ce moment de flottement pour repasser Dovizioso. La pluie ayant redoublé, Borsoi, Toth et Kallio vont successivement au tapis.

Au 9ème tour on a toujours Stoner loin devant Barbera, Simoncelli et Dovizioso à quelques longueurs, Di Meglio, Jenkner et Pasini 3 secondes plus loin. Simoncelli passe Barbera à l’intérieur dans le virage précédant le 10ème passage, mais Barbera le repasse à l’aspiration dans la ligne droite des stands. Di Meglio, auteur d’une belle remontée, va à la faute en bout de cette ligne droite. Au 11ème passage, Stoner qui gère très bien son avance a 8 secondes d’avance sur Barbera qui parvient à contenir les assauts de Simoncelli à coups de freinages retardés, Dovizioso les observant à quelques longueurs. Simoncelli parvient finalement à passer Barbera à l’extérieur pendant que Di Meglio est contraint d’abandonner.

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

Au 12ème tour, Simoncelli a pris une légère avance sur Barbera et Dovizioso. Pasini 5ème a passé Jenkner, suivis de Ballerini, auteur lui aussi d’une belle remontée et qui vient de doubler Ui. Au tour suivant, Barbera réagit, revient sur Simoncelli et lui reprend la 2ème place, les 2 hommes prenant à nouveau quelques longueurs d’avance sur Dovizioso. Au 14ème passage, Stoner a 10 secondes d’avance sur Barbera, Simoncelli et Dovizioso, eux même 3 secondes devant Pasini, Jenkner, Ballerini et Ui. Dans ce tour, Simoncelli se fait une chaleur en sortant au-delà du vibreur, à l’attaque derrière Barbera ! Dovizioso, qui n’a pas pu suivre le rythme, est deux secondes derrière et se voit passer par Pasini, Jenkner sur ses talons. Alors que Jenkner attaque à son tour Dovizioso, les trois hommes arrivent sur une moto en perdition, celle de Barbera qui vient de se rater et voit le trio lui passer sous le nez ! Du coup, Simoncelli est seul 2ème derrière Stoner !

Au 15ème tour, Stoner mène toujours avec 9 secondes d'avance sur Simoncelli. Pasini est 3ème à 5 secondes de plus, emmenant Dovizioso et Jenkner. Barbera est en difficultés et voit passer Ballerini, Ui et Talmacsi juste derrière eux. Barbera revient dans le rythme et reprend la 6ème place à Ballerini. Jenkner réussit un joli extérieur sur Dovizioso. Talmacsi chute et abandonne. Au 16ème passage, Stoner prend déjà un tour aux plus attardés ! Au tour suivant, Pasini, Jenkner, Dovizioso et Barbera se sont regroupés. Barbera passe 5ème devant Dovizioso, puis Jenkner prend la 3ème place à Pasini. Barbera survolté passe à nouveau devant Jenkner ! Les écarts sont alors de 8,8 secondes entre Stoner et Simoncelli, Barbera et Jenkner 7,3 secondes plus loin, Dovizioso et Pasini se faisant légèrement distancer avant le 19ème passage. Dans ce tour, Pasini réaccélère trop tôt et chute à quatre tours de l’arrivée...

Devant, Stoner et Simoncelli roulent seuls 1er et 2ème. Jenkner essaye de passer Barbera à chaque freinage. Dovizioso est à présent seul 5ème un peu plus loin. Enorme coup de théâtre : Stoner, en passant un trio d’attardés, réaccélère trop tôt lui aussi et chute, manquant de passer sous les roues du concurrent à qui il venait de prendre un tour ! Il parvient à redresser sa machine, mais doit lui faire faire demi-tour ! Simoncelli passe en tête sous son nez, Barbera manque faire la même faute juste devant lui et se récupère de justesse ! A deux tours de l’arrivée, Simoncelli passe seul en tête. Jenkner, qui a enfin réussi à doubler Barbera, est à 3 secondes, ayant repris 3 secondes à Simoncelli ! Dovizioso passe 4ème, puis Ballerini, Ui, Stoner qui est reparti est 7ème devant Locatelli.

125 : le podium
A l’entame du dernier tour, Simoncelli passe en ayant réussi à maintenir l’avance de 3 secondes sur Jenkner et Barbera. Barbera prend la deuxième place à Jenkner, mais fait preuve d’optimisme pour rester devant l’allemand et sort dans les graviers, parvenant par miracle à rester lui aussi sur ses roues et à reprendre la piste devant Dovizioso ! Simoncelli gagne son premier Grand Prix à l’âge de 17 ans devant son coéquipier Steve Jenkner, Barbera complétant le podium juste devant Dovizioso 4ème. Stoner, qui avait mené toute la course avec une belle avance, est parvenu à revenir 5ème devant Ballerini, Ui et Locatelli. Nieto, après son départ catastrophique, sauve les points de la 9ème place après s’être qualifié en première ligne. En 25 grand prix 125, aucun pilote n’a gagné deux courses d’affilée et Simoncelli est le 8ème vainqueur différent en onze courses ! Le sang neuf n’est pas un vain mot en 125 !

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

Au championnat c’est Dovizioso, le vainqueur de Welkom, qui mène avec 38 points devant Jenkner et Locatelli 28, Stoner 27, son erreur le privant du leadership et Simoncelli 5ème provisoire avec sa victoire du jour et ses 25 points. Di Meglio est 9ème avec les 11 points de Welkom, mais il progresse et devrait à nouveau marquer de gros points au cours de la saison !

125 : réactions
Simoncelli : "Je suis extrêmement heureux ! Mon premier podium est ma première victoire ! Pourtant, hier, je ne me sentais pas particulièrement bien sous la pluie. J’ai pu trouver de bons réglages pour la course et après un départ prudent, ça s’est bien passé. Bien entendu, j’ai de la chance que Stoner soit tombé à la fin et je suis désolé pour lui, mais c’est la course !"

250 : la grille
Porto, très en verve en ce début de saison, est en pole. Avec lui sur la première ligne : Poggiali, Pedrosa et De Puniet. Au 2ème rang se trouvent Rolfo, Elias, Nieto et De Angelis. Parmi les autres français, Guintoli est 12ème, Bataille 16ème, Marchand 20ème, Vincent 21ème, Lefort 28ème et Leblanc, le wild card, 31ème. Il pleut toujours...

250 : la course
C’est Dani Pedrosa qui s’élance le plus vite devant Rolfo surgi du 2ème rang, De Puniet, Poggiali qui passe 3ème devant Randy dès le 2ème virage... et chute dès le 2ème ! Exit l’Aprilia n°1 en une centaine de mètres ! La chute de Poggiali permet en tout cas à Pedrosa et Rolfo de prendre tout de suite une petite avance, Randy menant la chasse devant Aoyama qui a doublé Elias, Debon, Nieto, Porto et De Angelis. Arnaud Vincent est 12ème devant Guintoli 13ème et Bataille 15ème. Rolfo attaque Pedrosa et le passe au freinage. Randy et Aoyama reviennent et distancent légèrement leurs poursuivants. Elias rétrograde en 7ème position, Vincent passe 11ème et Guintoli 12ème. Rolfo prend quelques longueurs d’avance et s’en va seul en tête.

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

Au premier passage sur la ligne, Rolfo mène seul. Pedrosa est rejoint par Randy qui se fait doubler par Aoyama au freinage en bout de ligne droite. Porto passe 7ème devant Elias. Marchand est 17ème, Lefort 20ème. Aoyama prend la 2ème place à Pedrosa, suivi par Randy qui ne veut visiblement pas le laisser partir. Au 2ème tour, Rolfo grâce au meilleur temps en course augmente son avance. Aoyama et De Puniet ont décroché Pedrosa. Debon mène la chasse détaché devant Nieto, Porto et Battaini. Au 3ème passage, Rolfo fait à nouveau le meilleur chrono, Aoyama et De Puniet suivent ensemble et c’est déjà la débandade derrière eux. Pedrosa roule seul, Debon aussi, Nieto se détache de Porto et Battaini. Aoyama chute et abandonne, laissant la 2ème place à Randy ! Battaini passe Porto au freinage suivant. Eric Bataille chute à son tour alors qu’il faisait une belle remontée et abandonne, groggy. Guintoli est 9ème, West a doublé Arnaud Vincent, Lefort est 18ème.

Au 4ème passage, Rolfo a encore accéléré. Randy est à près de 4 secondes, Pedrosa à 4 secondes de De Puniet. Suivent Debon, Nieto, Battaini, Porto et Guintoli qui est passé 8ème ! West continue sa remontée en 10ème position, Vincent est 12ème, Marchand 15ème et Lefort 17ème. Pedrosa, vainqueur à Welkom, chute et abandonne à la fin du 4ème tour, laissant la 3ème marche provisoire à Debon au 5ème passage. Battaini est 4ème devant Nieto, Guintoli, Porto, De Angelis et West qui confirme son talent sur le mouillé. Arnaud Vincent est passé 10ème devant Elias. Battaini attaque et passe Debon mais sort large et se fait repasser. Battaini insiste et passe Debon à l’intérieur du virage qui commande la 6ème ligne droite. Nieto et Guintoli en profitent pour revenir, suivis à quelques longueurs par Porto, West et Vincent. Elias continue de rétrograder, 12ème devant Marchand 13ème et Lefort 14ème ! Au 7ème tour, Rolfo devance De Puniet de 5 secondes, Battaini roulant 11 secondes derrière le français. Nieto et Guintoli ont rejoint Debon. Nieto attaque et passe Debon de façon virile, l’obligeant à relever la moto pour ne pas être percuté. Du coup, Guintoli opportuniste passe les deux à l’intérieur !

Au 8ème passage, les trois hommes de tête roulent seuls et c’est Guintoli qui mène le groupe de chasse avec Nieto, Debon, West qui a recollé et distancé Porto. Nieto passe 4ème devant Guintoli. Debon sort de la piste sous la pression de West, parvient à revenir en piste mais derrière Porto ! Arnaud Vincent est 8ème juste derrière Debon, Lefort est 13ème. A la fin de ce tour, Battaini chute et laisse la 3ème place à Guintoli, 17 secondes derrière Randy qui a repassé Nieto, West sur leurs talons. Arnaud Vincent est passé 6ème, Lefort 12ème, Marchand 13ème.

Dans la 10ème ligne droite, Nieto passe Guintoli à l’aspiration mais Sylvain reprend la 3ème place au freinage en bout de ligne droite ! Du coup, West qui s’impatiente passe 4ème devant Nieto et double facilement Guintoli deux virages plus loin ! Debon a repris la 6ème place à Vincent pendant que Nieto passe Guintoli de façon virile comme à son habitude, s’excusant un peu plus loin de sa manoeuvre. Au 12ème tour, pas de changement en tête de course, Rolfo augmentant encore son avance. West 3ème est suivi par Nieto mais plus par Guintoli qui est à plus d’une seconde et chute à la fin du tour. Debon est donc 5ème devant Vincent et De Angelis. Rolfo fait à nouveau le meilleur tour en course, roulant presque une seconde plus vite que Randy !

Au 15ème tour, c’est De Puniet qui fait le meilleur tour en course, passant à 6,7 secondes de Rolfo. West est à 21 secondes derrière le français. Plus loin, De Angelis profite de sa moto d’usine pour passer Vincent dans la ligne droite. Lefort est 11ème à plus d’une minute de Rolfo, Marchand 14ème. Rolfo remet la pression et fait le meilleur tour suivant, renvoyant Randy à plus de 7 secondes. Au 17ème passage, Nieto tient bon derrière West qui ne parvient pas à lâcher l’espagnol devant son public. Debon, De Angelis, Vincent et Porto roulent seuls, Porto remontant sur Arnaud.

Au 18ème tour, Rolfo a 9 secondes d’avance sur De Puniet, son team manager Cecchinello avouant qu’il est encore plus tendu en bord de piste que quand il roulait ! A sept tours de l’arrivée, Nieto passe 3ème devant West, ayant passé l’australien au prix d’un block pass digne des crossmen les plus virils avec touchette en virage ! Au 20ème passage, Nieto semble avoir pris la mesure de West à 6/10ème, Vincent est toujours 7ème, maintenant Porto à plus d’une demi seconde. West parvient à revenir sur les talons de Nieto, prenant des risques l’un après l’autre à coups de glisse bien rattrapées.

A 4 tours de l'arrivée, West reprend la 3ème place à Nieto à l’intérieur en entrée de ligne droite ! Porto est sur les talons de Vincent. Lefort est passé 9ème devant Matsudo ! Guintoli est revenu 12ème devant Elias, Marchand est 14ème. A deux tours de la fin, Rolfo et De Puniet assurent leurs positions, West 3ème ne lâchant pas le morceau devant Nieto. Battaini, qui avait déjà chuté en début de course, retombe alors qu’il était 15ème. Son coéquipier chez Campetella, Guintoli, abandonne moteur serré, conséquence de se chute.

250 : le podium
A l’entame du dernier tour, Nieto fait le forcing, soutenu par le public. Porto, lui, est repassé 7ème devant Vincent. Au final, Rolfo gagne après avoir mené pratiquement toute la course en tête, Randy De Puniet passe second aussi content que s’il avait gagné et Nieto, qui aura eu raison de West dans ce dernier tour, complète le podium. Arnaud Vincent est 8ème et Grégory Lefort superbe 9ème, lui qui roulait en Open de France 125 la saison passée ! Hugo Marchand est 13ème et Grégory Leblanc finit 21ème et dernier mais classé et sur ses roues !

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

Au championnat, c’est Randy De Puniet qui fait la bonne opération et mène avec 40 points devant Rolfo 32 et Pedrosa scotché avec les 25 points de sa victoire à Welkom, ex-aequo avec Nieto et Porto. Debon et De Angelis suivent avec 21 points.

250 : réactions
Rolfo : "Après les problèmes rencontrés cet hiver et à Welkom avec la nouvelle machine, je crois qu’elle commence à révéler son potentiel. Je suis resté très concentré depuis le début parce que les conditions étaient réellement très difficiles. Beaucoup d’endroits de la piste étaient détrempés et il était très difficile de rouler tout le temps à 100 % ! Je dois remercier mon team et Honda qui ont travaillé très fort pour mettre la moto au point, et bien que nous ayons encore à travailler, je pense que le potentiel est très bon. Merci !"

De Puniet : "Aujourd’hui, pour moi, la course a été parfaite. J’ai pris un bon départ et j’ai roulé ensuite dans des chronos réguliers. Dans ces conditions, finir second est parfait. Je mène le championnat après deux courses, c’est parfait ! Aujourd’hui, ma moto était très bonne pour ces conditions : merci à mon team, Aprilia et Dunlop !"

Vincent : "La piste nivelait les performances des machines : j’ai montré que j’étais là, je suis très satisfait pour mon équipe et moi, qui avons bossé très dur pendant le week-end. Pour moi, c’est l’apprentissage, ce n’est que la deuxième course, donc je suis très satisfait du résultat. Sachant qu’on a une moto privée, des pneus pas officiels non plus, on fait notre maximum et j’espère qu’on va continuer à progresser durant toute la saison pour faire des choses sympa comme aujourd’hui".

MotoGP : la grille
Première ligne menée par l’incontournable Rossi devant Gibernau et Checa. 2ème rang : Biaggi, Tamada et Nakano. A partir du 3ème rang, on a dans l’ordre Hayden, Edwards, Barros, Roberts, Melandri, Xaus, Hopkins, Hofmann, Capirossi... Les jolies espagnoles sur la grille remplissent leur office de parapluie girls car la pluie est toujours là...

MotoGP : la course
Gibernau fait le hole shot devant Rossi et Checa bien parti. Suivent Biaggi, Hayden, Barros, Melandri, Roberts, Capirossi et Edwards. Barros passe 5ème devant Hayden et Roberts prend la 7ème place à Melandri. Biaggi passe Checa au freinage mais l'espagnol mieux placé reprend tout de suite sa 3ème place. Hayden se rate et voit passer Melandri 6ème, Capirossi 7ème, Roberts 8ème et Xaus 9ème. Byrne chute et abandonne. Au 1er passage, Gibernau a pris 6/10ème d’avance sur Checa qui a passé Rossi. Xaus 8ème et Bayliss 9ème ont passé Capirossi, Edwards est 11ème devant Hayden. Xaus chute et abandonne. Biaggi passe à nouveau Checa qui résiste et repasse mais le romain qui a gardé l’intérieur finit par remporter le duel et passe 2ème. Bayliss tombe à son tour pendant sa belle remontée. Barros double Rossi en 4ème position, Biaggi faisant le meilleur tour au 2ème passage. Capirossi tire tout droit dans les graviers et repart loin derrière. Rossi, qui avait repassé Barros, voit Melandri lui prendre la 4ème place !

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

Au 3ème passage, Gibernau puis Biaggi sont légèrement détachés. Checa voit Melandri auteur du meilleur tour revenir comme une balle. Roberts est 7ème devant Hodgson 8ème. Gibernau et Biaggi s’échappent, 1,5 seconde devant Melandri, Checa et Rossi, Barros et Roberts étant encore 2 secondes plus loin. Au 4ème tour, Melandri et Checa distancent légèrement Rossi. Tamada, coéquipier de Biaggi, s’arrête aux stands pour changer de pneus. Au 6ème tour, Biaggi fait le meilleur tour et montre de plus en plus sa roue à Gibernau. Capirossi est 16ème ! Fabrizio, qui a été repêché, est 14ème devant Abe, Capirossi, Hofmann et Hopkins ! Au 7ème tour, Gibernau auteur du meilleur tour et Biaggi ont 2,7 secondes d’avance sur le trio Yamaha mené par Melandri, eux-mêmes presque 2 secondes devant Barros. Suivent toujours dans le même ordre Roberts, Hodgson, Hayden, Edwards, Nakano, Aoki, Mc Williams et Fabrizio...

Au 8ème passage, Gibernau auteur à nouveau du meilleur tour est maintenant 6/10ème devant Biaggi. Melandri, lui, roule 2 secondes devant Checa menacé par Rossi, Barros revenant sur eux. Rossi attaque et passe Checa. Au 9ème passage, Biaggi fait à son tour le meilleur chrono, revenant à 4/10ème de Gibernau. Barros passe 5ème devant Checa, Rossi se faisant une première chaleur à l’accélération. Au 10ème passage, Biaggi a recollé Gibernau, Melandri passe à presque 7 secondes, Rossi et Barros à 10, Checa à 13. Hodgson et Hayden à 18 secondes ont doublé Roberts suivi par Edwards. Nakano est à 36 secondes de Gibernau. Au 12ème tour, Gibernau fait un nouveau meilleur tour. Barros est presque revenu au contact de Rossi. L’italien se fait une énorme chaleur à la remise des gaz en sortie d’épingle. Un high side l’envoie valdinguer en l'air mais il parvient à rester au dessus de la moto et à retomber sur sa selle... en restant sur ses roues ! Barros en profite immédiatement pour passer 4ème. Aoki abandonne et laisse la 12ème place à Fabrizio. Mc Williams rentre aux stands à son tour : plus d’Aprilia en course !

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

Au 12ème passage, Gibernau et Biaggi sont toujours leaders ensemble, Melandri seul 3ème, Barros seul 4ème, Rossi seul 5ème à 15 secondes du groupe de tête. Hayden est revenu 7ème derrière Checa. Fabrizio chute alors qu’il était 12ème et peine à repartir du gravier en raison de sa petite taille. Au tour suivant, Biaggi tente le freinage après l’aspiration de la ligne droite, mais Gibernau tient bon. Au 14ème tour, Hayden est revenu au contact de Checa. Gibernau et Biaggi ont presque 9 secondes d’avance sur Melandri, lui-même 7 secondes devant Barros. Au 15ème passage, Gibernau a pris une demi seconde à Biaggi et semble le distancer, mais peu après la ligne droite il subit une légère glissade à l’accélération et Biaggi en profite immédiatement pour prendre la tête !

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

Au 16ème tour, Gibernau attaque mais ne passe pas dans la ligne droite. Hayden 6ème et Hodgson 7ème ont passé Checa. Biaggi accélère mais ne parvient pas à lâcher Gibernau, survolté devant son public. Biaggi élargit légèrement : Gibernau se jette dans le trou et reprend la tête ! Hodgson abandonne sur casse moteur alors qu’il était 7ème ! Au 19ème tour, Gibernau semble à nouveau distancer Biaggi mais Max ne lâche pas ! Melandri chute et abandonne, laissant la 3ème place à Barros et privant Tech-3 d'un podium ! A 7 tours de l’arrivée, Gibernau et Biaggi mettent un tour à Hopkins ! Hayden 5ème est revenu à moins de 4 secondes de Rossi ! Edwards a passé Checa pour la 6ème place, Roberts est toujours 8ème.

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

A 6 tours de la fin, Hayden a repris 9/10ème à Rossi et n’est plus qu’à 2,8 secondes de l’italien ! Gibernau semble cette fois avoir pris la mesure de Biaggi et assure son avance à 5 tours de l’arrivée, Rossi n’ayant, lui, plus que 2 secondes d’avance sur Hayden. Au passage suivant, Gibernau a 1,4 seconde d’avance sur Biaggi. Barros est toujours seul 3ème et Rossi voit Hayden à moins d’une seconde derrière lui ! A 3 tours de l’arrivée, Biaggi reprend 3/10ème à Gibernau et les deux hommes prennent un tour à Capirossi : tout un symbole ! Malheureusement pour le romain, il ne peut pas passer les attardés aussi facilement que Gibernau et perd le bénéfice des derniers dixièmes qu’il avait grappillés ! A l’avant-dernier passage, ce sont 2,2 secondes qui le séparent de Sete Gibernau ! Rossi, lui, a accéléré et maintient Hayden à distance !

MotoGP : le podium
A l’entame du dernier tour, Gibernau prend un tour à Nakano et a 3,8 secondes d’avance sur Biaggi qui semble s’être résigné? Le catalan remporte finalement sa 6ème victoire devant Biaggi à 5 secondes, qui monte à cette occasion sur son 100ème podium en Grand Prix, chapeau le romain ! Barros complète le podium à 52 secondes de l’espagnol ! Rossi a sauvé les gros points de la 4ème place en maintenant Hayden 5ème à quelques dixièmes. Seuls Checa 6ème, Edwards 7ème et Roberts 8ème finissent dans le même tour que le vainqueur, Nakano 9ème ayant pris un tour ! Belle 10ème place de Fabrizio sur la WCM malgré sa chute. Seuls 15 pilotes finissent classés, huit ayant été contraints à l’abandon.

Grand Prix d'Espagne 2004 : le tour par tour

Au championnat, c’est Gibernau qui prend la tête avec 41 points devant Biaggi 40 et Rossi 38. Les pilotes officiels du HRC, Barros et Hayden, suivent avec respectivement 29 et 22 points. Les conditions très piégeuses de Jerez ont donc permis de resserrer les positions parmi les trois hommes forts de la catégorie... Tant mieux pour le spectacle et rendez-vous au Mans le week-end du 16 mai !

MotoGP : réactions
Gibernau : "Nous avons 25 points de plus qu’avant, c’est ce qui est le plus important. Nous n’avons pas commencé la saison du mieux possible, nous avons travaillé très dur pour mettre la moto au point avec les nouvelles pièces. Honda nous aide beaucoup et mon team a fait un excellent travail. La moto était très bien réglée pour la pluie, j’ai fait de mon mieux et je pense que Max a fait une belle course aussi. Nous étions très souvent à la limite ! A la fin, j’étais un tout petit peu plus rapide mais nous avons encore beaucoup de travail. Faire deux podiums avec des problèmes c'est très bien, mais il faut garder la tête froide et trouver des solutions, ce que les journées d’essais prévues lundi et mardi ici même devraient nous aider à accomplir"

Biaggi : "Je suis très content, c’était une course incroyable tellement il pleuvait à verse ! En suivant Sete, j’ai essayé de passer devant pendant quelques tours, mais il en avait un peu sous la main et à la fin, il poussait un petit peu plus fort que moi. J’ai perdu du temps, j’ai essayé de refaire mon retard, mais finalement, je me suis contenté de ma 2ème place. Je suis très satisfait de ce résultat parce que depuis le matin, nous avions testé plusieurs réglages et ça marchait bien mieux cet après-midi. Deux podiums, deux deuxièmes places, nous sommes là et j’attends la victoire !""

Rossi : "C'est étrange de ne pas être sur le podium ! La dernière fois que ça m'est arrivé, c'était à Brno en 2002, quand j'avais eu un problème de pneus. Aujourd'hui, on a joué de malchance. Sur le sec, nous sommes très rapides, mais dans ces conditions nous devons comprendre encore certaines choses sur la moto. Là il n’y avait pas moyen, tout simplement ! Quand j’ai essayé d’accélérer, j’ai failli chuter 2 ou 3 fois donc j’ai baissé mon rythme, c’était la seule chose à faire. Ma place finale n’est pas si mauvaise, le championnat sera long et il est certain que le combat sera très dur ! Et comme je l'ai toujours dit, Sete et Max seront mes principaux concurrents "

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 7 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

PGM V8 : la moto australienne à 8-cylindres de 334 ch !

L'australien Paul Maloney est à l'origine d'une moto spectaculaire propulsée par deux moteurs de Yamaha R1 que cet ancien ingénieur en Grands Prix et en Superbike a accouplé pour former un 8-cylindres en V. Partie-cycle de haute volée et poids raisonnable distinguent aussi son délirant roadster PGM V8 à... 160 000 euros !  Présentation.
Découverte 2 commentaires
Quartararo a vécu "le meilleur moment" de sa vie en se battant avec Marquez !

A seulement 20 ans, Fabio Quartararo a décroché hier au GP de San Marin à Misano son quatrième podium MotoGP : sur sa Yamaha satellite, le pilote français a maintenu dans son sillage la Honda officielle du champion du monde en titre Marc Marquez pendant 24 tours... Déclarations et analyse MNC.
Analyses 6 commentaires
A Misano, Zarco profite des chutes et Espargaro tire le maximum de la KTM

Johann Zarco efface la déception de sa faute pendant le GP de Grande-Bretagne avec la 11ème place au GP de San Marin. Lucide, le cannois reconnaît avoir profité des chutes devant lui, tandis que son coéquipier Pol Espargaro a reculé de la deuxième place sur la grille à la 7ème position... Déclarations et analyse MNC.
Analyses 2 commentaires
Toujours un manque de motricité pour Viñales et Rossi, 3ème et 4ème à Misano

Maverick Viñales et Valentino Rossi, 3ème et 4ème du Grand Prix de San Marin MotoGP, ne peuvent que dresser le constat de la supériorité du vainqueur Marc Marquez et de Fabio Quartararo, brillant deuxième à Misano sur sa M1 privée ! De quoi s'interroger sur les soucis récurrents des Yamaha officielles... Déclarations et analyse MNC.
Analyses 9 commentaires
Compte rendu et résultats du GP de San Marin MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez remporte sa 77ème course en Grands Prix - sa 51ème en MotoGP - après avoir suivi pendant tout le GP de San Marin la Yamaha privée de Fabio Quartararo. Le débutant français s'incline dans le dernier tour, non sans avoir opposé une remarquable résistance ! Viñales, tenu à distance de ce duel haletant, complète le podium loin devant Rossi. Débrief et résultats.
Course 27 commentaires
Préparation Yamaha XSR900 CP3 par JvB-moto

Le préparateur allemand Jens vom Brauck, fondateur de JvB-moto, personnalise la Yamaha XSR900 en s'inspirant des motos de dirt track. L'influence germanique se fait également ressentir dans les traits rectilignes de sa "CP3"...  Découverte.
Préparations moto 3 commentaires
L'avenir des écrans d'instrumentation moto passe-t-il par la 3D ?

Bosch lance un nouvel écran sur lequel les informations s'affichent en trois dimensions pour améliorer leur perception. Cette technologie 3D développée pour l'automobile pourrait-elle intégrer le tableau de bord des motos ? Pas dans un futur proche, selon le manufacturier allemand interrogé par MNC. Explications.
High-tech 5 commentaires
La nouvelle Indian Challenger refroidie par eau débusquée derrière les Scout 2020 !

Est-ce vraiment par inadvertance qu'Indian a fait fuiter un visuel officiel de son futur custom routier doté d'un inédit bicylindre refroidi par eau ? Tout ça en dévoilant sa gamme Scout 2020, qui comprend une série limitée et une Bobber Twenty pour fêter les 100 ans de l'emblématique Scout...
Les 80 km/h fragilisés par l'augmentation de 17,9% de la mortalité routière en août 2019

Les éventuels effets positifs du 80 km/h sur la mortalité routière se font toujours attendre, alors que l'accidentologie et le nombre de morts sur les routes ne cessent d'augmenter depuis plus d'un an et particulièrement au mois d'août dernier (+ 17,9%). Bilan.
Radars 5 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...