• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉS MOTO GUZZI 2017
Milan (Italie), le 8 novembre 2016

Moto Guzzi V7 III et V9 2017 : premières informations

Moto Guzzi V7 III et V9 2017 : premières informations

Moto Guzzi célèbre le cinquantenaire de son emblématique V7 avec plusieurs modifications mécaniques et techniques conformes à Euro4 et une version "Anniversario". Outre cette V7 III, le constructeur de Mandello présente aussi au salon de la moto de Milan (Italie) sa gamme de V9 au confort amélioré. Premières informations et smart-vidéo en direct de l'EICMA.

Imprimer

Moto Guzzi V7 III Stone, Special, Racer et Anniversario

La gamme V7 fête ses 50 ans et ouvre son troisième chapitre en 2017, seulement deux ans après sa profonde refonte découverte en septembre 2014. Poussé par les normes Euro4, Moto Guzzi en profite pour dépoussiérer le V-twin refroidi par air de 744 cc en renforçant notamment son système de dépollution via un catalyseur trois voies et une double sonde Lambda.

Le twin étrenne aussi d'autres modifications plus profondes visant à améliorer son rendement tout en collant aux nouvelles exigences, à l'image de sa pompe et de son carter d'huile inédits et de son nouveau vilebrequin. L'injection monocorps Marelli répond aux ordres d'un accélérateur électronique, tandis que la boîte reste au format six rapports étrenné en 2014. L'embrayage monodisque à sec est lui aussi reconduit.

Au final, les motoristes italiens réussissent avec les honneurs cette délicate transition - surtout pour un moteur à air - puisque les performances grimpent à 52 ch à 6200 tr/mn et 60 Nm à 4900 tr/mn, contre 48 ch à 6250 tr/mn et 59 Nm à 3000 tr/mn sur la V7 II. Au niveau partie cycle, le train avant aurait été "revu et renforcé", assure Moto Guzzi qui annonce aussi l'arrivée de nouveaux combinés amortisseurs de "qualité supérieure" dont  l'angle d’inclinaison"plus important" apporterait une réponse "plus progressive et contrôlée". Pas négligeable au regard de l'amortissement assez sec de cette rétro aux saveurs authentiques !

Le passager profite par ailleurs de meilleurs égards grâce à au repositionnement de ses repose-pieds, plus bas. Le pilote profite quant à lui d'une nouvelle selle installée plus bas (770 mm) et de repose-pieds en aluminium forgé. Comme en 2016, la V7 III se décline en trois versions, dont les détails sont à découvrir ci-dessous : la sobre Stone, la classique Special et la sportive "Racer" et ses demi-guidons. 

Assez (trop ?) modernes sous leurs dehors classiques, les motos possèdent de série l'ABS (obligatoire en 2017), un anti-patinage (peu utile vu la puissance…) et sont toujours connectables à un smartphone via l'application "MG-MP". Cette fonctionalité très "Geek" permet entre autres d'enregistrer les détails d'un trajet grâce au GPS intégré dans le téléphone ou encore de la localiser facilement en gardant en mémoire ses coordonnées géographiques à chaque coupure du moteur : pratique pour les têtes-en-l'air ! 

Chacune des trois versions de V7 III profitent de quelques ajustements esthétiques, comme un nouveau bouchon de réservoir, une nouvelle selle, des caches latéraux amincis et des clignotants et rétroviseurs élargis de 40 mm. Pour 2017, Moto Guzzi célèbre en outre le cinquantenaire de la gamme via une quatrième déclinaison appelée "Anniversario" (anniversaire), en édition numérotée à 750 exemplaires. 

La gamme Moto Guzzi V7 III 2017 

  • V7 III Stone : peinture mat, jantes à bâtons, tableau de bord à un seul cadran, garde boue avant court.
  • V7 III Special : bande de couleur sous la selle, touches de chromes, roues à rayons, tableau de bord à double cadrans, selle matelassée, protection de tubes de fourche (soufflets sur Racer et Stone). 
  • V7 III Racer : demi-guidons, dosseret de selle, porte-numéro, roues à rayons, platines de repose-pieds réglables taillées dans la masse. Amortisseurs Ôhlins totalement réglables. 
  • V7 III Anniversario : 750 exemplaires en noir ou en bleu, à partir d'une Special. Finitions chromées et aigle couleur or sur le réservoir, selle cuir, bouchon de réservoir en alu taillé dans la masse, numéro gravé au laser sur le té supérieur, garde-boue en alu brossé, jantes polies avec moyeux gris.

La Moto Guzzi V9 2017 améliore son confort

Proche de la V7 d'un point de vue technique et stylistique, la V9 apporte depuis l'an passé un surcroît de performances dans la gamme grâce à sa plus forte cylindrée de 850 cc au lieu de 744 sur la V7 (lire notamment notre Duel V9 Vs Street Twin). Déclinée en deux versions, Roamer et Bobber, cette moto refroidie par air subit quelques modifications pour 2017, principalement ergonomiques.

La V9 Roamer, custom d'allure classique, ménagerait un meilleur accueil grâce à une nouvelle selle - "plus longue et plus confortable" - et des repose-pieds reculés de 100 mm. Espérons que cela suffise à éviter que les genoux ne viennent au contact des cylindres, comme c'était le cas en 2016. Conscient de ce problème d'ergonomie presque rédhibitoire, Moto Guzzi propose par ailleurs aux actuels propriétaires et aux futurs acquéreurs de la première génération de V9 de profiter des bienfaits de ces nouvelles platines, en option évidemment.

La nouvelle selle au confort retravaillé fait aussi partie des équipements optionnels accessibles sur la V9 2016. En revanche, la partie cycle n'évolue pas pour 2017, y compris au niveau des suspensions : dommage, tant les combinés arrière de la V9 Roamer se montrent décevants, aussi bien en termes de confort que de rigueur. La Moto Guzzi avait particulièrement souffert à ce niveau face à l'équilibrée - et bien mieux finie - Triumph Street Twin lors de notre duel MNC.

La V9 Bobber, version au style poussé par l'emploi d'une roue avant plus large que l'arrière ou encore d'un guidon "drag bar", reçoit aussi de nouvelles platines avec repose-pieds reculés, ainsi qu'une nouvelle selle annoncée "plus confortable". Sur l'une comme sur l'autre, le moteur à transmission par cardan n'évolue pas pour 2017 puisqu'il était déjà homologué Euro4 à sa sortie. Il conserve sa puissance de 55 ch et son couple de 62 Nm, soit guère plus que la V7 III. La V9 reconduit son ABS et son antipatinage réglable, dispositif pas franchement nécessaire au regard de la puissance et qui se montrait assez sec lors de son actionnement sur la première version.

.

.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Daytona 660 : le Petit test MNC en 5 minutes

Pas le temps, le courage ou le besoin de visionner notre essai complet de la Daytona 660 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer au guidon de la nouvelle sportive - de route - Triumph en allant directement à l'essentiel.
Essai MT-09 2024 : Yamaha révolutionne son roadster

La MT-09 a soufflé cet hiver ses 10 bougies ! Yamaha lui offre comme cadeau une profonde mise à jour 2024 pour fêter ce cap important…. Et pour lui permettre surtout de régner sur le segment des roadsters "maxi-mid-size" composé notamment des Z900, Street Triple 765 et 990 Duke. Test MNC !
Nouveautés 2024 2 commentaires
Essai Honda CBR600RR 2024 : C'est Bon de la Revoir !

Retirée du catalogue européen en 2017, la Honda CBR600RR fait son retour avec son 4-cylindres en ligne de 121 ch et son silencieux sous la selle caractéristique. Comme au bon vieux temps du Supersport ! Moto-Net.Com l'a (re)découverte sur le circuit de Portimao (Portugal)... sous la pluie. Essai.
Essai vidéo Honda CBR1000RR-R Fireblade SP 2024

Honda met un peu d'eau dans son vin pour déradicaliser son incendiaire CBR1000RR-R 2024... Manque de bol : l'eau en question s'est écoulée jusqu'au circuit de Portimao où Moto-Net.Com s'est mouillé pour amadouer les 217,6 ch de la Fireblade haut de gamme SP, avec gestion électronique de l'amortissement Öhlins ! Récit dans notre essai vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Horaires du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2024

Deux semaines après sa démonstration à Austin (Texas, USA), Maverick Vinales pourra-t-il confirmer à Jerez où l'an dernier, son coéquipier chez Aprilia avait signé la pole position ? Les pilotes espagnols sont nombreux à vouloir briller à domicile : MNC attend notamment Marc Marquez et Pedro Acosta au tournant… ou plutôt dans le dernier virage !
Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Pourquoi Fabio Quartararo resigne avec Yamaha jusqu'en 2026 ?

La décision de Fabio Quartararo de prolonger chez Yamaha deux saisons supplémentaires interpelle au regard du manque de compétitivité de la M1. Le niçois de 24 ans s'en explique par les moyens déployés pour revenir au sommet du MotoGP, tandis qu'Aprilia ne lui aurait pas fait d'offre…
MotoGP 2024 9 commentaires
  • En savoir plus...