• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CODEVER
Paris, le 14 novembre 2005

Mobilisation pour la défense de la moto verte

Mobilisation pour la défense de la moto verte

Les défenseurs des loisirs verts motorisés organisent ce dimanche 20 novembre à Paris un rassemblement contre la circulaire de la ministre de l'écologie, Nelly Olin, visant à interdire la circulation sur tout chemin jugé "non carrossable".

Imprimer

Le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) et le Collectif contre la circulaire Olin (CCCO) appellent à une mobilisation générale contre la directive de Nelly Olin, ministre de l'écologie et du développement durable, visant à restreindre la circulation des engins motorisés sur les chemins jugés "non carrossables".

Un rendez-vous est fixé ce dimanche 20 novembre au pied de la Tour Eiffel à Paris pour une randonnée pédestre qui s'achèvera par un pique-nique devant le ministère de l'écologie, 20 avenue de Ségur, où sera déposée une pétition "actuellement forte de 30 000 signatures" et représentant "toutes les familles du loisir vert motorisé (particuliers, clubs, organisateurs et guides de randonnées, loueurs, constructeurs) de partout en France", expliquent les organisateurs.

"Une voie doit être manifestement praticable par un véhicule de tourisme non spécialement adapté au tout terrain pour que la présomption d'ouverture existe", indique la circulaire qui se juxtapose à la Loi "Lalonde" du 3 janvier 1991.

Ce texte donne de fait aux agents de l'administration "le pouvoir subjectif de décider si une voie est carrossable, donc autorisée à la circulation, alors qu'aucun texte législatif ou réglementaire ne définit cette notion de carrossabilité", regrettent les organisateurs qui dénoncent un risque "d'arbitraire le plus dangereux" car les administrations concernées sont "réputées pour leurs positions radicalement anti-randonneurs qu'ils soient motorisés, à VTT ou encore à cheval".

"Les ventes de véhicules à moteur conçus pour progresser "hors piste" en dehors des voies ouvertes à la circulation publique ne cessent de progresser", constate de son côté la ministre, invoquant les plaintes "de nombreuses catégories de professionnels et d'usagers de la montagne, forestiers, chasseurs, randonneurs et associations de protection de l'environnement" contre la présence "de plus en plus fréquente et anarchique de ces véhicules, et tout particulièrement des quads, des motos vertes et des 4x4 sur les sentiers, en forêt, dans les dunes, sur les plages et d'une façon générale dans les espaces naturels".

"Outre les dangers qu'ils peuvent représenter pour les randonneurs, les cavaliers et les autres usagers de la nature, les véhicules à moteur circulant dans les espaces naturels peuvent porter gravement atteinte aux habitats naturels ainsi qu'à la faune et à la flore sauvage", poursuit Nelly Olin, rappelant que "la circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels est pourtant strictement réglementée" mais que "cette réglementation qui remonte à 1991 est encore méconnue et lorsqu'elle est connue, très largement transgressée".

La ministre a donc décidé de donner "des instructions de grande fermeté aux préfets et aux services de police impliqués dans la lutte contre ces pratiques dommageables pour l"environnement".

Ce qui, on s'en doute, ne fait pas les affaires des adeptes de la moto verte, qui considèrent que "cette circulaire Olin témoigne surtout d'une méconnaissance profonde du terrain" : la ministre "ignore ou feint d'ignorer que les doléances sur lesquelles s'appuie sa circulaire, concernant la présence de plus en plus fréquente de véhicules à moteur dans les chemins, émanent d'une écologie intégriste alimentée par des intolérances locales".

"On peut rouler des journées entières sur des chemins, y compris aux portes de l'Ile-de-France, sans rencontrer plus de trois ou quatre randonneurs pédestres, des personnes à cheval ou à vélo, quelques chasseurs et un ou deux tracteurs", remarquent le CODEVER et le CCCO qui mettent en garde contre un risque de disparition d'une "grande partie des 2 millions de kilomètres de chemin" si la pratique des loisirs verts motorisés était amenée à disparaître, car "les collectivités locales avouent elles-mêmes n'avoir pas les capacités budgétaires pour entretenir ce patrimoine".

Quant à l'impact sur l'environnement, "aucune étude scientifique sérieuse n'est encore venue étayer ce qui jusqu'à présent ne relève que de la désinformation", estiment les deux collectifs qui pointent également du doigt l'aspect économique en évaluant à "25 000" les emplois directement générés par les loisirs verts motorisés "qui font vivre 8 000 entreprises dont quatre fabricants français : Sherco (Gard), Scorpa (Gard), Ligier (Allier) et AXR (Val-d'Oise)".

Les défenseurs de la moto verte sont notamment soutenus par la FFMC, car même si son objet est "avant tout de défendre les droits des motards en tant qu'usagers de la route, la FFMC tient à exprimer sa solidarité devant les menaces qui pèsent sur les droits et libertés des motards qui pratiquent le tout-terrain", explique l'association.

La FFMC appelle ainsi ses antennes départementales et plus largement les motards à "apporter leur aide à toute action des motards verts qui va dans le sens du respect de leurs droits et libertés, de la préservation de l'environnement et d'une conception citoyenne du partage des chemins". Estimant que "la libre circulation de ces véhicules homologués et assurés, dans le respect de l'environnement et des autres usagers, doit être préservée, elle "encourage une pratique responsable des loisirs motorisés tout terrain".

Parallèlement la SIMA, importateur en France des motos MV Agusta, Husqvarna, Cagiva, Hyosung et Husaberg et des quads homologués Barossa, Adly et Arctic Cat - hautement concernée par l'avenir des loisirs verts motorisés - s'est fendue d'une lettre au président de la République himself.

Lysiane Seura-Richebourg, directrice générale de la SIMA depuis la mort de son père Marcel Seurat, fondateur de l'entreprise en 1960, attire l'attention de Jacques "le bruit et l'odeur" Chirac sur le fait que c'est "toute l'activité économique relative à la pratique de la discipline qu'est le loisir vert conforme au Code de la route qui se trouve menacée par l'action des lobbies qui veulent l'extinction des loisirs verts motorisés".

La directrice générale de la SIMA demande ensuite au président "l'accélération de la mise en place des Commissions départementales des espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature (CDESI)", un organisme prévu par une loi de février 2005 chargé de répertorier les sites naturels utilisés par une activité de pleine nature. "Les pratiquants de loisirs motorisés veulent que cessent les actions sauvages arbitraires et zélées dont ils sont victimes au profit d'un dialogue véritablement constructif", conclut Lysiane Seura-Richebourg, estimant que "le danger de disparaître est au plus haut niveau" et que "le même danger pèse sur beaucoup d'autres entreprises de notre corporation"...

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Au fait, bien d'accord avec Kawabistouille...le Bon Sens ne s'enseigne pas, n'est pas légiférable ni obligatoire...mais quand on sait ce que c'est (et à fortiori en communauté) c'est le pied, l'extase, la fin de tout stress de toute origine...etc, pour tout le monde.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Désolé, mais suis pour un règlementation sévère de l'accès des chemins de randonnée aux véhicules motorisés. Je ne crois pas à la propension naturelle du "motard vert"à préserver l'environnement.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

L'équipe française Tech3 vise le titre Moto3 pour GasGas en 2024

Un an après leurs collègues en MotoGP, les membres de l'écurie française Tech3 en Moto3 revêtent le rouge GasGas ! L'objectif de leur pilote de pointe Daniel Holgado sur la (KTM) RC4 est le titre mondial qui lui a glissé des gants en 2023. L'espagnol est rejoint par l'australien Jacob Roulstone, nouvelle pépite de la filière Red Bull. Présentation.
Yamaha MT-09 2024 : notre essai complet en vidéo

La MT-09 s'est vendue à près de 200 000 exemplaires dans le monde en 10 ans. Malgré ce succès retentissant, le roadster Yamaha est devancé en France par la Z900, rattrapé par la Street Triple 765… Pour bien attaquer 2024 et ses rivales, la firme d'Iwata fait évoluer sa moto une troisième fois : essai !
L'Europe rejette la visite médicale pour le permis de conduire, mais...

Après le contrôle technique pour rouler à moto, le contrôle médical pour conserver son permis ? Les eurodéputés ont majoritairement votés non, considérant que les conducteurs doivent eux même évaluer leur aptitude à conduire. En France toutefois, l'idée n'est pas abandonnée, bien au contraire. Explications...
Permis moto 1 commentaire
Les Journées K-awasaki en tournée sur trois circuits en 2024 !

Limitées depuis 2018 à une simple mais prestigieuse étape sur le circuit Bugatti du Mans, les Journées K se rendront en 2024 sur deux circuits supplémentaires et pas moins intéressants : Alès et Dijon-Prenois. Organisés sur deux jours, ces roulages sont ouverts aux clients Kawasaki… et à leurs copains !
La Virée Auvergnate Dunlop remet le couvert en 2024

La Virée Auvergnate Dunlop repart pour un tour ! Comme prévu à l'issue de sa première édition réussie, la randonnée trails et maxitrails organisée par Greg Fayard avec le soutien du manufacturier anglais est reconduite pour 2024 avec de nouveaux itinéraires notamment... et une inscription à gagner sur le stand AXA Passion au Salon de Lyon !
Petit test MNC : la Kawasaki Eliminator 500 en 6 minutes

Pas le temps de visionner notre essai complet de l'Emiminator 500 ? Optez pour notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Quatre minutes seulement (bon, six en l'occurence, désolé...) pour vous placer au guidon du petit custom Kawasaki en allant directement à l'essentiel.
Guide pratique du Salon du 2 Roues de Lyon 2024

Le plus grand salon 2-roues de France s'apprête à ouvrir ses portes, le jeudi 7 mars ! Durant quatre jours, des milliers de motards vont essayer de nouvelles motos et scooters, tester des équipements, rencontrer des pilotes, participer à des concours, assister à des shows, voir des expositions... Demandez le programme !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...