• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ERWAN NIGON
Paris, le 11 décembre 2018

Erwan Nigon remplace Randy de Puniet sur la Kawasaki SRC en championnat du monde d'endurance

Erwan Nigon remplace Randy de Puniet sur la Kawasaki SRC en championnat du monde d'endurance

Erwan Nigon quitte le team Honda Racing pour faire son retour chez Kawasaki, avec qui il avait gagné sa première course aux 8 Heures d'Oschersleben 2008 ! Explications.

Imprimer

"J'ai le plaisir de vous annoncer mon retour sur la n°11 du team Kawasaki SRC", annonce Erwawn Nigon qui roulait jusqu'à présent en championnat du monde d'endurance sur la n°111 du team Honda Racing avec Grégory Leblanc et Sébastien Gimbert.

"J'ai toujours su au fond de moi que je réintégrerai cette équipe qui m’avait permis de gagner ma première course d'endurance avec les 8H Oschersleben en 2008, mais je reviens avec beaucoup plus d’experience et de maturité et je me sens en forme et prêt pour cette nouvelle saison", prévient Erwan qui succède à Randy de Puniet aux côtés de Jérémy Guarnoni et David Checa, transfuge du GMT94.

De son côté, Randy de Puniet s'apprête à vivre une nouvelle aventure avec la Coupe du monde de motos électriques MotoE 2019, après avoir participé au développement de la KTM en MotoGP. "Tout le Team SRC Kawasaki France tient à le remercier pour son engagement et son énergie lors de ces trois saisons riches en émotions et en poles positions", conclut l'équipe.

Les réactions du team manager et des pilotes

Gilles Stafler, team manager du SRC : "Nous partons réaliser les premiers tests avec la nouvelle moto début janvier à Valence, en Espagne. Malheureusement ces tests ne seront pas complets car nous n’aurons pas reçu les nouveaux boîtiers ECU, mais cela nous donnera déjà des informations précieuses pour la suite. Nous avons une nouvelle moto qui promet de grandes performances et trois très bons pilotes. Sur le papier, tous les éléments sont en notre faveur. Concernant l’arrivée d’Erwan, j’ai entièrement confiance en lui. C’est un excellent pilote, réfléchi et expérimenté".

Jérémy Guarnoni : "Nous avons été très proches du but au Bol d’Or et avec la nouvelle moto qui arrive, je suis plutôt confiant pour la suite. Personnellement, je pars au Brésil juste après les premiers tests de janvier, pour m’entraîner physiquement et être au top dès le début de la saison. Au programme : boxe thaï et vélo sous 35°C pendant un mois ! Je suis désormais le plus ancien du team, donc forcément je me dois d’être à la hauteur ! En ce qui concerne Erwan, c’est un bon pilote qui a beaucoup d’expérience et on va tout faire pour l’intégrer au mieux dès son arrivée dans l'équipe".

David Checa : "Je suis arrivé dans le team sans rien connaître de la moto. Le Bol d’Or était ma première expérience au sein du SRC. Et même si on a subi les aléas de l’endurance au Bol d’Or avec cette panne électronique, je retiens surtout qu’on a mené la course pendant vingt-deux heures, ce qui me laisse présager de bonnes choses pour la suite ! Sur le papier nous avons tout pour briller cette saison. Je me prépare tous les jours physiquement et mentalement pour être au top. Erwan et moi,nous nous connaissons depuis quelques années maintenant. C’est un très bon pilote, il a déjà fait ses preuves et les membres du team sont très accueillants donc je ne me fais aucun souci au sujet de son intégration".

Erwan Nigon : "J’ai toujours apprécié Kawasaki, j’ai déjà roulé pour la marque il y a quelques années et je suis ravi de participer à cette nouvelle aventure ! J’ai hâte de rouler et de tester la moto. J’ai 35 ans et dix années d’endurance derrière moi, je connais mon métier et je sais ce que j’ai à faire pour être à la hauteur. Je fais beaucoup de course à pied et de VTT pour garder la forme et du motocross pour conserver le feeling avec la moto en attendant le début de la saison. Je connais Gilles Stafler depuis assez longtemps pour dire que c’est un team manager exceptionnel. Il y a beaucoup de respect entre lui et moi et c’est un grand plaisir de rouler pour le Team SRC Kawasaki France, aux côtés de Jérémy Guarnoni et David Checa qui sont tous deux d’excellents pilotes".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Manifestations contrôle technique : forte mobilisation contre le CT2RM

Plusieurs dizaines milliers de motards - 38 000 selon le ministère de l'intérieur - ont participé aux manifestations de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre le contrôle technique moto et scooter, qui est officiellement entré en vigueur ce lundi 15 avril.
Le Conseil d'État rejette la demande de suspension du contrôle technique moto de la FFMC

La Fédération française des motards en colère (FFMC) avait déposé deux recours en décembre 2023 auprès du Conseil d'État pour contester la mise en place du contrôle technique pour les motos et scooters à partir de ce lundi 15 avril. Requête rejetée par la plus haute autorité juridique, sans grande surprise…
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Johann Zarco en difficulté technique au GP des Amériques

Johann Zarco espérait trouver un bon élan sur le Circuit Of The Americas (COTA), fort de la victoire l'an passé de son prédécesseur chez LCR Alex Rins sur la Honda. Hélas, le Grand Prix des Amériques a tourné à la punition pour les quatre pilotes en RC213V, avec deux résultats blancs pour le pilote cannois.
Quartararo déçu de son rythme, mais content des évos au GP des Amériques

Fabio Quartararo sauve la 12ème place en course principale du GP des Amériques malgré un tout-droit dans le premier tour. Le niçois estime qu'une meilleure position était accessible même si son déficit de rythme n'autorisait pas l'accès au groupe de tête. 
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
  • En savoir plus...