• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW CONFINEMENT
Paris, le 8 mai 2020

Confiné avec... Cyril Zanaglia, directeur commercial moto chez Racer

Confiné avec... Cyril Zanaglia, directeur commercial moto chez Racer

Que font les principaux acteurs du monde de la moto pendant le confinement lié à la pandémie de Covid-19 ? Cyril Zanaglia, directeur commercial pour les gants de moto Racer, s'est confié au Journal moto du Net.

Imprimer

MNC : Où êtes-vous confiné ?

Cyril Zanaglia : Je suis confiné chez moi à la frontière belge, entre Valenciennes et Lille, avec mon épouse, mes trois filles et mes deux chiens.

MNC : Comment se déroulent vos journées ?

C. Z. : Chez nous il n'y a pas vraiment de "journée type", la routine n'est pas vraiment notre amie ! Bien entendu il y a un rythme qui s'est mis en place naturellement entre les cours en visio pour la plus grande qui passe le bac et les cours à donner aux deux autres, mais ma femme a su les encourager à se prendre en main. Ma fille de 10 ans se lève à 7h30 et fait son travail immédiatement pour être tranquille ! Grâce à ça, je peux me consacrer pleinement au travail et c'est vraiment top parce qu'on profite de ce "break" imposé pour recréer des synergies entre nos différentes activités - pas seulement celles liés aux sports - pour vraiment nous retrouver ensemble et porter la marque Racer avec des valeurs communes. Au-delà de cela, on cherche aussi à soutenir aux mieux nos revendeurs dans cette période qui est très difficile pour tous. Nous avons donc mis en place par exemple un service de "Drop Shipping", qui permet aux motards de commander leurs paires de gants ou leurs protections à leur revendeur habituel et de se faire livrer directement chez eux. Nous proposons également des conditions particulières aux revendeurs qui se feront livrer leurs commandes d'implantation été, ainsi que du gel hydroalcoolique à prix coûtant pour leur faciliter la vie et leur éviter de se soucier de cela. En plus nous avons acheté ce gel à un parfumeur marseillais qui a stoppé son activité habituelle pour fabriquer du gel et 10% du chiffre d'affaires réalisé va directement aux hôpitaux de Marseille (en plus des 2 tonnes qu'il leur a livrées gratuitement). Nous avons d'autres idées en tête pour aider nos revendeurs que nous sommes en train d'étudier, donc entre tout ça et l'export dont je suis également chargé, les journées sont bien remplies !

MNC : Qu’est-ce qui vous manque le plus ? Le moins ?

C. Z. : Ce qu'il me manque le plus c'est de pouvoir bouger comme j'en ai envie, pas par besoin mais par envie. J'ai toujours accordé une place très importante à ma liberté, que ce soit dans mes choix, dans mes paroles ou dans mes actes et là je ne peux pas prendre la moto sur un coup de tête pour faire un tour. Je ne suis pas en colère contre ça parce que les conditions actuelles sont très particulières, mais c'est frustrant. Ce qui me manque le moins, c'est la routine quotidienne rythmée par les horaires d'école et ce genre de choses.

MNC : De quoi avez-vous peur ?

C. Z. : J'ai très peur que nous ne tirions pas les conséquences de cette crise qui ne se résume pas à ce virus et que nous ne prenions pas les bonnes décisions en termes de consommation et de façon de vivre... J'ai trois filles et ma priorité numéro 1, c'est qu'elles aient un bel avenir !

MNC : Un livre, un film, une série, un disque à recommander ?

C. Z. : La série "Les Soprano" ! C'est une série qui n'est pas récente mais que j'adore et qu'on peut trouver en intégralité sur Amazon Prime.

MNC : Votre vidéo de moto préférée ?

C. Z. : Je n'en ai pas vraiment une que je préfère plus que les autres, ça dépend de l'humeur du moment. Je peux rester sans bouger devant une vidéo du Tourist Trophy ou une ancienne course de MotoGP, tout comme on peut rester avec ma femme  scotchés devant l'émission "Ne te dégonfle pas" de Mélusine Mallender, qui nous fait voyager à travers le monde.

MNC : La première chose que vous ferez à la fin du confinement ?

C. Z. : Trouver un prétexte pour faire un tour en moto, comme par exemple aller à la librairie commander le livre de David Dumain... ou aller chez le coiffeur !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Bagnaia et Ducati éclipsent leurs rivaux aux tests du Qatar 

1'50.952 : c'est le chrono absolument stratosphérique avec lequel le champion MotoGP en titre Francesco Bagnaia termine les deux jours d'essais sur le circuit de Losail ! L'officiel Ducati est suivi par son équipier Enea Bastianini et l'Aprilia d'Aleix Espargaro. Fabio Quartaro et Johann Zarco, distancés, sont respectivement 14ème et 17ème.
Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
Marché moto et scooter : le show et l’effroi en janvier 2024

À l’image de la météo en France, le marché français du motocycle a connu un premier mois de l’année 2024 extrêmement contrasté. Agréablement douillet pour certains constructeurs, sinistrement frisquet pour d’autres, janvier a été globalement négatif : -6,4 % par rapport à 2023... Bilan.
Bilans marché 1 commentaire
Changement de coloris pour la Suzuki V-Strom 800 DE en 2024

Si la tenue jaune portée par la V-Strom 800 DE à son lancement l’an dernier reste dans sa garde-robe, le trail Suzuki de moyenne cylindrée échange pour 2024 sa robe grise contre une blanche perle et son camouflage noir contre un vert kaki. Le tarif de 11 499 euros lui, ne varie pas.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...