• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LIMITATION A 80 KM/H
Paris, le 9 janvier 2018

CISR du 9 janvier : le gouvernement baisse la vitesse à 80 km/h sur les routes

CISR du 9 janvier : le gouvernement baisse la vitesse à 80 km/h sur les routes

C'est désormais officiel : la France limite à 80 km/h la vitesse sur les routes à deux sens sans séparateur, soit près de 400 000 km de nationales et départementales, à compter du 1er juillet 2018. Mais le CISR réuni à Matignon cet après-midi a également annoncé 17 autres mesures, dont le renforcement des sanctions pour le téléphone au volant et le développement des éthylotests antidémarrage (EAD).

Imprimer

La baisse de la vitesse maximale à 80 km/h sur l'ensemble du réseau routier à deux sens de circulation sans séparateur central (soit près de 400 000 km de routes) sera donc bien effective le 1er juillet 2018. Ainsi en a décidé le premier ministre à l'issue du Comité interministériel de la sécurité routière, contrairement à ce qui se pratique ailleurs dans le monde et notamment au Danemark.

Après avoir transmis aux préfets une note confidentielle révélée par MNC pour les préparer aux 80 km/h tout en jurant que "rien n'avait été décidé", le gouvernement d'Edouard Philippe - qui se disait "favorable" à cette mesure, tout en s'étant fait flasher à 150 km/h avant de facturer aux Français 350 000 euros un vol Tokyo Paris - a tranché en faveur des associations de victimes et lobbyistes de tout poil, au mépris des arguments soulevés par des associations comme la Fédération française des motards en colère (FFMC), 40 millions d'automobilistes, des députés et même des sénateurs...

0 km/h pour créer des vies supplémentaires !

Au-delà du personnage, l'ambition affichée par ce gouvernement et les précédents - réduire le nombre de morts sur les routes en "sauvant des vies" - a ceci de terrible qu'on ne peut, a priori, que la partager. Mais si la baisse à 80 km/h permettait de passer de 3469 morts (chiffres 2016) à, disons, 3069 morts par an (la Sécurité routière estime que la baisse de 10 km/h permettra de "sauver" environ 400 vies), pourquoi ne pas la baisser à 70, 50 ou même 10 km/h ?

En marge du grand matraquage officiel à base de hashtags #SauvonsPlusDeVies et d'experts en tout genre (un regret toutefois : aucun "coeur avec les doigts" dans la communication du gouvernement), MNC s'est livré à un petit calcul parfaitement idiot - mais l'est-il vraiment beaucoup plus que ceux des pourfendeurs de la vitesse, qui ne parlent plus de "sécurité" mais de "délinquance" et de "violence" routière ? - montrant qu'avec un peu de bonne volonté, on ne se contentera pas de "sauver des vies" : on en créera !

  • 90 km/h : 3469 morts (chiffres officiels 2016)
  • 80 km/h : 3069 morts (sur la base des projections officielles)
  • 70 km/h : 2669 morts
  • 60 km/h : 2269 morts
  • 50 km/h : 1869 morts
  • 40 km/h : 1469 morts
  • 30 km/h : 1069 morts
  • 20 km/h : 669 morts
  • 10 km/h : 269 morts
  • 0 km/h : -131 morts, soit 131 vies créées !

Imaginez la scène : Cruchot s'assoit pépère dans sa Twingo, sans même la sortir du garage ni insérer la clé dans le démarreur, à peine le temps d'ouvrir son paquet de chips et bim : 131 lardons de génération spontanée - ou macchabées ressuscités façon Walking Dead ? - sur la banquette arrière ! Etonnant, non ?

Si l'on tente d'élargir un peu le débat, de réfléchir aux implications d'un tel "choix" - imposé contre leur gré à une majorité des Français - en examinant la réalité de cet objectif à la lumière d'autres raisons nettement moins fédératrices - comme la manne financière que cette baisse de 10 km/h va implacablement générer, y compris pour les sociétés privées chargées de conduire les radars embarqués -, l'inévitable "mettez vous à la place des familles" a tôt fait de clore toute velléité d'échanges : "bim dans ta face, délinquant routier sans coeur, et si c'était ta fille !"

La misère est-elle moins pénible à 80 km/h ?

Mais OK. Après tout, imaginons que vouloir à ce point "sauver des vies" - pardon, sauver "plus" de vies - soit réellement le désir le plus cher du gouvernement. Merci, c'est vraiment gentil. Mais pourquoi en priorité - pour ne pas dire en exclusivité - sur la route ? Pourquoi ne pas reprendre le contrôle des autoroutes et imposer leur gratuité, puisqu'il s'agit du réseau routier le plus sûr - et sur lequel, entre parenthèses, on roule le plus vite ?

Parce que c'est plus facile que d'éradiquer la misère, qui tue en France près de 2000 SDF chaque année et place des millions de gens en situation de survie ? Parce que ça rapporte des sommes colossales (920 millions d'euros en 2016, sans doute bientôt plus d'un milliard) ? Parce que gesticuler sur le terrain médiatique avec de bons sentiments permet de masquer l'impuissance du gouvernement sur les vrais problèmes ?

La misère, le chômage et les attentats sont-ils moins pénibles à 80 km/h ? Vous avez deux heures !

Quel que soit le but exact, c'est donner beaucoup de crédit à des statistiques basées sur des chiffres qu'on hésite à qualifier de dérisoires - douleur des familles, sans coeur, tout ça. D'une part, les bilans mensuels de la Direction de la sécurité routière (qui dépend du ministère de l'intérieur) sont basés sur les rapports établis sur place par les forces de l'ordre au moment de l'arrivée des secours, ces fameux bulletins d'analyse d'accident corporel (BAAC) à la fiabilité discutée.

D'autre part, ces chiffres - et leurs variations abondamment commentés, aussi infimes soient-elles - gagneraient à être analysés en regard des centaines de milliards de kilomètres parcourus chaque année en France par des millions de véhicules, des dates des vacances scolaires, des conditions météo, des grèves dans les trains ou les avions, de l'explosion du nombre de véhicules en circulation depuis 40 ans, des énormes progrès réalisés par les constructeurs en termes de sécurité passive ou de l'état des infrastructures...

#SauvonsPlusDeVies mais #RentronsPlusDeCash

Voitures, motos, camions et autocars défileront donc à la queue leu-leu, tous à la même vitesse, sur le réseau secondaire... Prochaine étape : les entasser directement sur un train ? Ou plus simplement, les mettre "en marche" à pied ? Ou plus sérieusement, les envoyer encore plus nombreux aux péages des autoroutes payer leur écot aux sociétés d'exploitation ?

Evaluation dans deux ans

Cette baisse de la vitesse à 80 km/h fera l'objet d'une évaluation le 1er juillet 2020 et "si les résultats ne sont pas à la hauteur, le gouvernement prendra ses responsabilités", assure Edouard Philippe avant d'annoncer d'autres mesures :

  • Ethylotests antidémarrage (EAD) obligatoires pour les récidivistes de conduite alcoolisée, possibilité pour les forces de l'ordre en contrôle d'alcoolémie de se rendre indétectables par les avertisseurs ("mais cette possibilité ne concerne pas les contrôles de la vitesse", promet le premier ministre qu'on est prié de croire sur parole)
  • Mise en fourrière immédiate du véhicule en cas de conduite sans permis, ou avec un taux de plus de 0,8 g d'alcool ou sous l'emprise de stupéfiants
  • Rétention de permis lorsqu'une infraction pouvant mettre en danger autrui (oubli de clignotant par exemple) est commise avec un téléphone en main
  • Sécuriser les passages piétons et généraliser la vidéo-verbalisation des infractions de non-respect de priorité pour les piétons
  • Encourager les "conducteurs vertueux" avec la mise en place d'une étude au sein du Conseil national de sécurité routière (CNSR) pour voir comment récompenser les conducteurs pour leur bonne conduite (une image, NDLR ?)...

Pour les deux-roues motorisés

  • Autoriser l'allumage de jour, en dehors des périodes de faible visibilité et hors agglomération, des feux de brouillard pour les motocyclistes. Échéance prévisionnelle : 2018.
  • Encourager le port de bottes et d’une protection gonflable de l’ensemble thorax/abdomen (airbag) certifiés CE à moto, en développant des partenariats avec les moto-écoles afin d’accoutumer les futurs conducteurs au port de ces équipements durant l’apprentissage de la conduite. Échéance prévisionnelle : 2018.
  • Moderniser les modalités d’examen pour les catégories A1 et A2 et le contenu des formations de 7 heures pour la conduite des motocyclettes. Échéance prévisionnelle : 2019.
  • Expérimenter un rendez-vous pédagogique pour les parents d’un enfant mineur qui se présente au permis AM réservé au cyclomoteur sur le même modèle que celui qui existe pour la conduite accompagnée. Échéance prévisionnelle : 2018.

A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Le Premier Ministre de la France vient d'annuler le projet de construction d'un aéroport à Notre-Dame Des Landes au motif que, je cite: " "Un tel projet qui structure le territoire pour un siècle ne peut se faire dans un contexte d’opposition exacerbée de la population." et que " Les grands projets récents se sont réalisés malgré les oppositions locales car portés par la population. Notre-Dame-des-Landes, aujourd’hui , c’est l’aéroport de la division. Le projet sera donc abandonné.".... J'en conclus donc que le projet 80, lui, avait bénéficié de l'assentiment et l'approbation enthousiaste de la majorité de la population pour qu'il soit ainsi appliqué....
Bestof: 
1
Évidemment, dans ce forum "assez" orienté, je ne m'attends pas à retrouver la répartition des avis des français sur cette mesure impopulaire, et bien que faisant personnellement partie des 4 français sur 10 qui la voient pourtant plutôt d'un bon œil -vous l'avez sans doute compris !- je reste attentif aux contre-arguments de ceux qui ne lui sont pas favorables. Merci donc d'éclairer ma lanterne comme vous le faites, avec des arguments et des articles intéressants, sans pour autant me faire changer d'avis ! Je reconnais notamment que le comportement des conducteurs "rapides" (dont je suis) va être encore plus perturbé par la présence des conducteurs "lents" -ceux qui respecteront la limitation à 80 km/h (dont les seniors, les prudents, les lents de nature, les terrorisés des radars, les disciplinés, les jeunes conducteurs, les conducteurs accompagnés, les moissonneuses-batteuses, etc)- et que cela risque de provoquer un accroissement du nombre d'accidents lors des dépassements des lents par les rapides ! Ah là là, que c'est compliqué ! Vivement l'arrivée en masse de la voiture autonome (et électrique) !
Bestof: 
1
Pour ceux qui aimeraient savoir quel est le farfadet à l'origine du : -10 km/h = 400 vies sauvées, c'est un suédois Nilsson. Ses travaux sont démontés (et pas démontrés) dans l'article qui suit : https://www.challenges.fr/automobile/dossiers/80-km-h-des-juillet-2018-l-etude-suedoise-nilsson-a-l-origine-de-la-mesure_558945

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...