• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#AUSWORLDSBK
Paris, le 26 février 2019

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

La première épreuve du WorldSBK 2019 s'est disputée ce week-end à Phillip Island. Moto-Net.Com fait les comptes à l'issue des trois courses Superbike afin d'établir le classement global de ce rendez-vous australien. Alvaro Bautista est le grand vainqueur devant Rea, Melandri, Lowes et Van der Mark. Bilan et résultats.

Imprimer

Cette année, les pilotes du World Superbike disputent trois courses par épreuve ! Une première manche le samedi, la nouvelle course "Superpole" de 10 tours le dimanche matin, suivie l'après-midi de la traditionnelle seconde manche. Plus d'action donc, et plus de points distribués : 62 au maxi... Mais au final, qui a gagné ?

Afin d'établir le classement de chacune des treize épreuves du championnat WSBK 2019, Moto-Net.Com additionne les scores de chaque pilote. Ce week-end à Phillip Island (Australie), les calculs sont déjà faits : il suffit de se référer au classement provisoire ! Et Bautista simplifie encore la donne en réalisant le premier triplé de l'histoire du World Superbike...

Le soleil n'est pas le seul à avoir brillé tout au long du week-end sur la piste australienne, ainsi qu'en début de semaine lors des ultimes tests "hivernaux" : Alvaro Bautista, tout juste débarqué du prestigieux championnat MotoGP, a été étincelant aux commandes de la toute nouvelle Panigale V4 R.

Dès samedi, le n°19 Ducati s'est très, très largement imposé sur le quadruple champion du monde Jonathan Rea et le reste du - petit mais costaud - plateau du WorldSBK 2019. Une victoire dès sa première participation ? On n'avait plus vu cela depuis 2007 en World Superbike...

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

ll y a douze ans en effet, Max Biaggi avait remporté l'épreuve d'ouverture du championnat qui se déroulait alors au Qatar, de jour. L'Empereur Romain rejoignait la courte liste des vainqueurs de leur toute première course en Mondial Superbike : Davide Tardozzi, Peter Goddard, John Kocinski et Yuichi Takeda.

Pour mémoire, le célébrissime n°3 italien avait terminé troisième (héhéhé) du championnat 2007 aux commandes d'une Suzuki GSX-R1000 titrée deux ans plus tôt en compagnie de Troy Corser. Biaggi a mis le gant sur le titre mondial trois années plus tard : en 2010, après une saison à rôder l'Aprilia RSV4.

Bautista gagne d'entrée

Les fulgurants débuts de Bautista pourraient inciter l'Espagne à s'intéresser de nouveau au World Superbike. Si Marquez, Lorenzo, Vinales et Pedrosa empilent les victoires en MotoGP (13 victoires sur 18 en 2018, 11 en 2017 et 2016, 14 en 2015, etc.), en World Superbike ce sont les britanniques qui dominent depuis de quatre saisons.

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Avant le tour de force (les 22 tours de force !) de Bautista ce samedi, la "Marcha Real" n'avait plus retenti en World Superbike depuis la victoire de Jordi Torres en première manche de la finale 2015 au Qatar. Dimanche soir, Alvaro figurait en tête du championnat : cette fois, il faut remonter au début de la saison 2012 pour voir le champion en titre Carlos Checa mener au provisoire.

L'attente a été plus longue encore pour "Bati" : le n°19 n'était plus monté sur la plus haute marche du podium depuis le 14 juin 2009 et le Grand Prix de Catalogne. Alavaro courrait alors en 250 cc 2-temps, catégorie dans laquelle il était alors "vice-champion" du monde.

Autre exploit que la nouvelle recrue du team Ducati Aruba a réalisé samedi : battre le record du plus grand écart pour la victoire dans l'histoire de Phillip Island, circuit réputé pour ses courses aussi haletantes que serrées ! Trois autres courses WorldSBK ont été dominées plus largement par le passé en Australie, mais sur le mouillé.

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

En première manche, Bautista a franchi la ligne d'arrivé 14,983 secondes avant Rea. Or il aurait pu accroitre son record le lendemain puisqu'il disposait de plus de 18 secondes d'avance à un tour du drapeau à damier ! Le n°19 a toutefois préféré savourer sa victoire et saluer sa nouvelle équipe devant les stands. Rapide, constant et reconnaissant ? Alvaro a les traits d'un grand champion !

Bautista dispose aussi d'une moto diablement performante. À la fin de sa première course victorieuse, le pilote Ducati remerciaient la firme de Bologne et ses hommes de lui avoir confectionné toute nouvelle moto rapide... et "confortable" ! Au sens figuré, non ? Qui assure des revenus confortables...

La Panigale V4 R, vite fait bien fait !

Ce week-end était également historique pour Ducati qui s'engageait pour la première fois en World Superbike avec sa toute nouvelle machine : la Panigale - à moteur - V4 dans sa configuration de course "R"... Dès sa première sortie, elle rejoint les précédents modèles victorieux en WSBK : 851, 888, 916, 996, 998, 999, 1098 et la 1199 Panigale... qui avait attendu deux longues années avant de s'imposer !

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Grâce aux trois succès de Bautista cette année, Ducati devient invaincu en Australie depuis deux saisons : l'an dernier déjà, Marco Melandri avait réussi à devancer Jonathan Rea et sa Kawasaki "Number One"... La marge était infiniment moins grande, mais seule la victoire conpte !

Logiquement chez les Rouges pour une sixième saison d'affilée, Chaz Davies a été totalement éclipsé par son nouveau coéquipier ce week-end... Depuis 2015 pourtant, le Gallois avait toujours réussi à monter au moins une fois sur le podium à Phillip Island.

"Chazie" s'est drôlement - tristement ?! - compliqué la tâche en se qualifiant au sixième rang de la grille australienne seulement (le dernier des pilotes titulaires !). De sa distante 16ème place, il n'est remonté qu'aux dixièmes positions lors de la première manche samedi et de la course Superpole dimanche matin...

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Affaibli et ralenti tout l'hiver par des blessures au dos, Davies peine semble-t-il à accorder toute sa confiance à sa nouvelle monture. Son équipe n'a pas hésité à chambouler les réglages de sa Pangiale V4 R pour l'ultime course, permettant au n°7 d'atteindre la 7ème place... alors que le n°19 caracolait seul en tête, une trentaine de secondes devant lui !

À l'instar du vice-champion (2015, 2017 et 2018), le champion du monde (2015-2016-2017-2018 !) repart sonné de ce premier "round" à l'autre bout du ring globe. Samedi matin pourtant, le "Number One" de la discipline avait remis les pendules à l'heure...

Davies et Rea sonnés au premier round

En parcourant les 4,445 km du circuit de Phillip Island en 1' 29, 413 durant l'épreuve qualificative de Superpole, "Johnny" signalait à ses adversaires qu'il demeurait le patron. Contrairement à ce que les tests hivernaux semblaient indiquer, l'homme le plus rapide était toujours l'impitoyable "JR".

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Rea enregistrait à l'occasion la 17ème pole position de sa carrière en World Superbike, égalant ainsi Doug Polen à la cinquième position du classement des meilleurs "polemen". Pour rappel, Tom Sykes trône en haut de cette liste avec 48 poles, contre 43 pour le précédent détenteur du record, Troy Corser.

Malheureusement pour Jonathan Rea, la démonstration a tourné à la déculotté en première manche. Invaincu depuis Laguna Seca en juin dernier, soit un record de 11 courses gagnées (!), le quadruple champion du monde a finalement été défait par le "rookie" Bautista.

Sans doute le plus brave au moment d'aborder la première courbe hyper rapide du circuit, Jonathan a su rester au contact d'Alvaro durant toute la course Supersport et a même signé le record du tour de cette nouvelle épreuve. Mais que ce soit sur 10 ou 22 tours, il s'est incliné à chaque fois, récoltant le maximum de points laissés à disposition par Bautista : 20+9+20.

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Pour être en mesure de tenir la cadence imposée par son nouveau meilleur ennemi, Johnny et son équipe vont devoir veiller à ce que leur ZX-10RR dégomme moins vite son pneu arrière. Il faudrait également que Rea se débarrasse plus tôt de ses autres adversaires en course... Surtout cet infernal jumeau qui porte le n°91.

Les trois courses australiennes ont été le théâtre de magnifiques retrouvailles et de superbes passes d'armes entre Rea et Haslam qui courraient déjà ensemble en 2013 et 2014 chez Honda Ten Kate et partagent cette saison le box du Kawasaki Racing Team pour cette saison.

Haslam réapparait aux avant-postes !

Plus rapide - ou plus pressé ? - que Rea en début de première manche, le champion 2018 de Superbike britannique roulait avec une marge de sécurité moindre. La preuve ? La "Pocket Rocket" s'est écrasée dans le 12ème tour au milieu de l'épingle Honda, un virage dans lequel Leon a porté de nombreuses et fructueuses attaques....

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Solide comme un roc, le second pilote d'usine Kawasaki est tout de même reparti et a réussi à rejoindre la ligne d'arrivée en 15ème position. Samedi soir, le compteur de Haslam affichait un petit point qui pourrait se révéler décisif en fin de saison...

Le lendemain, Leon est resté sur ses deux roues, ainsi que sur les talons de nouveau coéquipier, grand ami mais farouche adversaire Jonathan. Or les âpres batailles entre les deux membres du KRT en seconde manche ont non seulement facilité l'envol de Bautista de s'envoler, mais également accéléré le retour des Yamaha !

Heureusement pour Rea et Haslam, les querelles fratricides entre Marco Melandri et Michael van der Mark les ont à leur tour détourné de leur cible... En se chamaillant pour mener leur duo, le n°33 et le n°60 se sont retrouvés hors de portée du podium. Ils se sont même fait rattrapé par leur collègue Alex Lowes, toujours excellent finisseur.

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Le "Hérisson de Ravenne" s'est montré le plus piquant à la fin de la première course, montant ainsi sur le podium aux côtés de son remplaçant chez Ducati... À quand remonte la dernière fois qu'un pilote Yamaha a pu sabrer le champagne Proseco an Australie ? En 2011, grâce à Melandri "himself" !

Moto-Net.Com observe que le premier podium de la saison 2019 est gravi par trois constructeurs de motos différents : derrière l'imbattable Ducati n°19 et la redoutable Kawasaki n°1 se place la Yamaha n°33, suivie de deux autres R1, les très officielles n°22 et 60.

Trois Yamaha dans le Top 5 en 1ère manche

Au-dessus de ce premier podium australien flottent aussi trois drapeaux différents : l'Union Jack est hissé pour Rea le nord-irlandais qui domine le World Superbike depuis quatre ans déjà, le vert-blanc-rouge pour Melandri l'italien couronné en 2003 en GP 250 et au milieu, le drapeau espagnol trône grâce à Bautista, titré en 2006 chez les 125.

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Malheureusement pour Marco, il ne s'est pas montré suffisamment vif en course Superpole, puis pas assez endurant en seconde manche face à ses confrère Van der Mark et Lowes. Chez les Bleus d'Iwata au final, Melandri ressort vainqueur de cette première épreuve avec un total de 30 points, soit le même qu'Alex Lowes (qui s'incline faute de podium) et un point de plus que "Magic Michael".

Les grands statisticiens du championnat du monde Superbike se demandent si l'histoire se répètera : au cours des 31 saisons passées, le pilote titré en fin d'année a toujours terminé la course d'ouverture dans le Top 5. Van der Mark apparait donc comme le dernier pilote en lice pour le sacre mondial...

Toprak Razgatioglu et Tom Sykes qui ont franchi la ligne d'arrivée deux secondes derrière le "Hollandais volant" sont-ils définitivement éliminés de la course au titre mondial ? Les statistiques jouent en leur défaveur, mais le poulain de Sofuoglu et le champion du monde 2013 ne vont certainement pas s'avouer vaincu dès le premier week-end !

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Pilote le plus expérimenté du plateau avec 260 départs, le n°66 ouvre d'ailleurs une nouvelle page de sa carrière au guidon de la toute nouvelle S1000RR. La "zouperbaïke" allemande semble satisfaire Sykes : au tout début de la première manche, "Major Tom" était si motivé et confiant qu'il a bien failli perdre l'avant comme Haslam. Mais il n'a pas chu, lui.

Enfin, concluons ce premier bilan de la saison WSBK 2019 avec un mot au sujet du HRC : décevant ? Les deux Honda officielles étaient à l'arrivée de la première manche, mais en dehors du Top 15. Camier et Kiyonari n'ont marqué leurs premiers qu'en course Superpole dimanche matin.

Tombé après avoir doublé son grand copain Chaz Davies samedi et 13ème dimanche matin, le n°2 anglais du team Honda Moriwaki Althea s'est rattrapé en intégrant le Top 10 à l'issue de la seconde "vraie" course Superbike, au terme d'une magnifique bagarre contre Laverty, Mercado et Reiterberger... mais à 30 secondes du flamboyant Bautista...

Classement WorldSBK 2019 après l'Australie

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Résultat WorldSBK 2019 : 1ère course en Australie

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Résultat WorldSBK 2019 : course Superpole en Australie

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

Résultat WorldSBK 2019 : 2nde course en Australie

WorldSBK Australie : Bautista et sa Panigale V4 R survolent leurs adversaires

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Horaires et objectifs du GP de Teruel MotoGP 2020

Alors qu'il ne reste que quatre courses à disputer, le championnat du monde MotoGP 2020 est désormais mené par Joan Mir au détriment de Fabio Quartararo... Horaires, enjeux et programme de la 11ème manche de cette bien étrange mais captivante saison : le Grand Prix moto de Teruel, qui réinvestit le circuit d'Aragon (Espagne).
GP de Teruel 2 commentaires
Présentation vidéo du nouveau scooter Honda Forza 750

Tour du propriétaire, tarif et disponibilité du Honda Forza 750 : MNC vous livre ses premières impressions en direct de son lancement presse à Montpellier !
Honda MSX125 Grom : mini moto, maxi succès et gros taro 

Lancé en 2013 - à 3050 euros - et remodelé en 2016, le MSX125 évolue en 2021 : nouveau monocylindre Euro5 à boite 5 rapports, nouvelle plastique à personnaliser et nouveau surnom... à la Grom ? Présentation du best-seller mondial que Honda affiche à... 3950 euros !
Motos 3 commentaires
Suzuki GSX-R1000R 2021 : 70 exemplaires aux couleurs des MotoGP

Condamnée par la norme Euro5, la GSX-R1000R fait de la résistance ! En novembre prochain, 70 exemplaires millésimés 2021 arriveront dans le réseau Suzuki France... et dans la magnifique livrée MotoGP 2020 qui célèbre les 100 ans de la marque. Rins et Mir en assurent la promo en vidéo.
La KTM 890 Adventure (Euro5) remplace aussi la 790, mais à quel prix ?

Deux semaines après avoir dévoilé ses nouvelles 890 Adventure R et Rally, KTM présente la version standard de son trail de "quasi" moyenne cylindrée. La 890 Adventure bénéficie des mêmes mises à jour par rapport à la 790 qu'elle remplace... et engendre une hausse tarifaire que la filiale française promet légère.
Nouveautés 2021 1 commentaire
[Vidéo] Ducati présente le nouveau V4 Granturismo de la Multistrada 2021

En 2021, la Multistrada dit "ciao" au bicylindre et "benvenuto" au 4-cylindres ! Après la sportive Panigale et le roadster Streetfighter, le maxitrail Ducati reçoit sa propre version - à ressorts ? - du V4 surnommé Granturismo au lieu de Stradale... Présentation MNC et vidéo - du boss de - Ducati !
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...