• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RÉACTIONS
Paris, le 26 février 2019

Déclarations WSBK 2019 à Phillip Island : Bautista n'oubliera jamais cette journée

Déclarations WSBK 2019 à Phillip Island : Bautista n'oubliera jamais cette journée

Afin de compléter notre bilan des trois courses du World Superbike disputées ce week-end sur le circuit de Phillip Island en Australie, Moto-Net.Com vous traduit les déclarations des pilotes qui ont brillé - ou pas - durant ce premier rendez-vous 2019. Do you speak french ?

Imprimer

Après chaque épreuve Superbike (trois courses par week-end dans la catégorie 1000 cc désormais !), le Journal moto du Net établit le classement des pilotes... En Australie, le "débutant" Bautista s'est largement imposé à trois reprises au guidon de sa toute nouvelle Ducati et marque le maximum de points : 62 !

Le quadruple champion du monde Rea et sa Kawasaki ont du se contenter de trois 2èmes places, collectant ainsi 49 points... Les pilotes Yamaha Melandri et Lowes inscrivent le même score, mais l'italien profite de son podium en première manche pour monter sur le podium "global"...

Moto-Net.Com publie les réactions - en français ! - du Top 5 à Phillip Island dimanche soir. MNC donne également la parole aux meilleurs - ou moins pires ? - représentants de chaque marque de motos. Do you speak french ?

Alvaro Bautista (Ducati n°19), 1er avec 62 pts :

#AUSWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2019 à Phillip Island

"C'était un week-end parfait, mes débuts en Superbike n'auraient pas pu être meilleurs ! Nous avons tout raflé en remportant la course 1, la course Superpole et la course 2. Si on m'avait dit que je gagnerai trois courses, je n'y aurais pas cru. Mais nous avons travaillé dur pendant les tests hivernaux pour préparer une moto fantastique. J'ai pris beaucoup de plaisir à me battre avec Rea en course Superpole de ce matin. Je savais qu'il était très fort et qu'il attaquerait tout du long. Le rythme était incroyable, j'ai dû me concentrer à fond, mais j'ai eu raison de lui au final. En seconde manche, les conditions de piste étaient plus difficiles que le matin, et il était important d'économiser les pneus à cause de la température plus élevée de la piste. Donc j'ai poussé fort dans les premiers tours pour essayer de gérer la situation jusqu'à la fin. Je suis si heureux des résultats, je n'oublierai jamais cette journée ! Un grand merci au Team Aruba, à Ducati et à mon équipe pour avoir rendu tout cela possible ! Nous devons continuer à travailler dur, nous n'en sommes qu'au début et je pense que ce sera un championnat de très haut niveau".

Jonathan Rea (Kawasaki n°1), 2ème avec 49 pts:

#AUSWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2019 à Phillip Island

"Nous avons fait un petit changement par rapport à hier, pour rendre la moto un peu plus posée, et je pense que nous y sommes parvenus. Notre course a été plus rapide qu'hier et je suis satisfait des résultats du week-end. Je suis un peu déçu du classement car l'écart par rapport aux avant-postes (Bautista et sa Panigale V4 R, NDLR) est trop important. Nous nous attendions à une course très difficile ici. J'ai toujours dû me battre pour obtenir des résultats, donc je suis satisfait de repartir avec trois deuxièmes places, une pole position et un tour le plus rapide en course Superpole. Bien sûr, il y reste du travail à accomplir. Nous ne pouvions pas prendre plus de risques aujourd'hui qu'hier. Après la première course, mon pneu était presque le meilleur dans le parc fermé, mais j'avais fait une course plus lente. Beaucoup d'autres gars avaient eu des problèmes, alors aujourd'hui en seconde manche, avec la température qui montait, j'ai eu le même esprit : essayer d'arriver à la fin de la course et ne pas abuser du pneu".

Marco Melandri (Yamaha n°33), 3ème avec 30 pts :

#AUSWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2019 à Phillip Island

"Aujourd'hui, je m'attendais à un peu plus. En course Superpole, j'ai fait quelques erreurs au début et j'ai perdu beaucoup de places. J'ai essayé de revenir mais c'était une course très courte. En seconde manche, j'ai pris un bon départ et j'ai eu un bon rythme au début. Une fois rattrapées les deux Kawasaki, j'ai décidé d'attendre un peu parce que c'est une course très difficile pour le pneu. Mais quand Johnny a dépassé Leon pour la première fois, j'ai essayé d'attaquer et le pneu arrière ne m'a pas suivi. J'ai dû baisser mon rythme et juste tenter de terminer la course. Van der Mark et Lowes m'ont malheureusement dépassé, mais je pense toujours que ce week-end a été très bon pour nous. Les tests hivernaux ont été difficile mais la course est autre chose. Je me sens bien et je pense que les prochaines courses peuvent être encore meilleures".

Alex Lowes (Yamaha n°22), 4ème avec 30 pts :

#AUSWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2019 à Phillip Island

"J'ai perdu pas mal de temps au départ derrière Eugene Laverty : la Ducati est si rapide en ligne droite que je n'ai pas pu le dépasser proprement. Je n'ai pas voulu paniquer et essayer d'aller trop vite, car c'est facile d'user les pneus, comme nous l'avons constaté en course Superpole. Je suis resté calme et ça l'a presque fait à la fin (il termine un quart de seconde derrière son coéquipier Van der Mark, NDLR). C'est un peu frustrant parce qu'en regardant les chronos, j'avais probablement le rythme pour défier les Kawasaki pour un podium. Mais quand on a trois secondes de retard à la fin du deuxième tour ici, c'est difficile de se rattraper. C'est dommage, mais je vais me contenter de la cinquième place (en seconde manche, quatrième au global, NDLR !) et voir si nous pouvons être forts la prochaine fois en Thaïlande".

Michael van der Mark (Yamaha n°60), 5ème avec 29 pts :

#AUSWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2019 à Phillip Island

"J'ai pris un très bon départ et mon rythme était rapide, mais j'avais un peu peur d'user le pneu trop rapidement. Je ne voulais pas ralentir, car je voulais rester avec les deux Kawasaki, mais quand Marco est passé devant moi, j'ai eu l'impression que je devais attaquer un peu trop pour rester avec lui. J'ai décidé de rouler à mon propre rythme, qui n'était pas aussi rapide que je l'aurais souhaité, mais je savais que c'était le seul moyen de boucler la course. Vers la fin, les Kawasaki ont ralenti, Marco aussi, ce qui m'a permis de le rattraper et de le dépasser dans le dernier tour. Je suis assez content de la quatrième place après avoir lutté tout le week-end avec la longévité des pneus. Nous avons eu quelques problèmes, mais nous avons quand même gagné beaucoup de points ici à Phillip Island".

Tom Sykes (BMW n°66), 9ème avec 12 pts :

#AUSWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2019 à Phillip Island

"La journée a été difficile, mais je dois dire que nos résultats ne reflètent pas où nous en sommes vraiment. C'est juste dommage qu'en ce moment, la moto pêche encore en performances dans les lignes droites. Mais il est encore très tôt et l'aspect positif, c'est que nous avons un très bon réglage du châssis. Pendant la seconde course, nous avons pu faire de bons dépassements, mais nous les avons perdus sur la partie facile de la piste (nez dans la bulle, gaz en grand, NDLR). Pendant tous les tests officiels puis les essais, et lorsque nous roulons seuls, nous avons démontré que nous sommes capables de courir dans le Top 5. Nous savons donc dans quel domaine nous devons travailler. Nous avons quelques kilomètres de course à notre actif et je sais que toute l'équipe BMW Motorrad WorldSBK va maintenant travailler dur pour continuer à progresser".

Leon Camier (Honda n°2), 16ème avec 6 pts :

#AUSWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2019 à Phillip Island

"Hier, je me sentais vraiment bien et je sentais que nous avions le potentiel de rouler avec Melandri et Cortese. Mais dans la course de ce matin (Superpole de 10 tours dans des conditions moins chaudes, NDLR), je n'avais pas les mêmes sensations et j'avais du mal à faire ce que je voulais sur la piste. Cet après-midi j'étais mieux sur la moto, mais j'ai perdu un peu de temps très tôt et cela n'a pas aidé bien sûr. Il y a encore quelques domaines où nous sommes en retrait. Nous avons certainement fait quelques progrès au cours de ce week-end, de très bons progrès. Mais nous avons encore du travail à fournir pour arriver là où nous voulons être. Nous allons nous améliorer, petit à petit".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Comment la jeune pilote moto Lucie Boudesseul revient plus forte grâce au confinement

En attendant la reprise des courses (de moto), la jeune pilote Lucie Boudesseul suit ses cours (de première) et s'entraîne pour garder la forme au moyen d'un simulateur d'entraînement moto et d'un programme sportif intense. Présentation.
Auto et moto-écoles : l'UNIC craint beaucoup de casse en septembre prochain

En plus de son effroyable crise sanitaire, le Covid-19 est responsable d'une colossale crise économique et sociale. Après avoir fait le point avec la CSIAM (constructeurs) et le CNPA (concessionnaires), Moto-Net.Com étudie la situation des écoles de conduite avec l'UNIC, 1er syndicat indépendant de la profession.
Permis moto 1 commentaire
Royal Enfield rappelle plus de 15 000 motos

Retour à l'atelier pour les Interceptor 650, Continental GT 650 et le trail Himalayan de Royal Enfield en raison d'une possible corrosion des étriers de frein exposés aux fondants salins utilisés pour le salage des routes en hiver. 15 200 motos sont concernées par cette mesure de rappel préventif. Explications.
[Vidéo] Quand Nicky Hayden se confiait à son "friend Joey", Matt LeBlanc

Trois ans déjà que le légendaire "Kentucky Kid" nous a quitté, des suites d'un malheureux accident de la circulation lors d'un entrainement à vélo en Italie. Moto-Net.Com lui rend hommage en partageant une émission TV de moto présentée par l'acteur Matt LeBlanc. Mais si, Joey dans la série Friends...
L'union européenne "allège" l'accès au permis moto A2 

Introduit en 2013 et rendu obligatoire pour tous les nouveaux motards en 2016, le permis A2 devient un peu plus facile : l'examen pourra se passer sur une moto de 250 cc, au lieu des 400 cc minimum requis jusqu'à présent. La FEMA se félicite de cette décision prise en faveur des petits gabarits...
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 2 commentaires
Excès de vitesse : les gendarmes du Lot (46) stoppent un fan de Rossi... 

Libéré, délivré, déconfiné... mais pas débridé, attention ! Un jeune motard de Pradines (46) supporteur de Valentino Rossi a été attrapé par le peloton motorisé de Cahors alors qu'il roulait bien trop vite sur route ouverte au guidon de sa Yamaha R6 dépourvue de plaque. Gloups.
Radars 13 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...