• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GUIDE ROADSTERS 2021
Paris, le 29 décembre 2020

Guide d'achat moto : quel roadster à 7000 euros en 2021 ?

Guide d'achat moto : quel roadster à 7000 euros en 2021 ?

Cette année, c'est décidé : votre future moto neuve sera un roadster de moyenne cylindrée avec un budget d'environ 7000 euros. Oui, mais laquelle choisir parmi toutes ces "Naked" de 650 à 750 cc extrêmement prisées des jeunes motards et des nouveaux permis A2 ? En suivant ce Guide pratique MNC, pardi !

Imprimer

Pourquoi et comment choisir un roadster à 7000 euros ?

Le choix de cette catégorie ne doit rien au hasard dans la mesure où ces motos de moyenne cylindrée dominent le marché français grâce à leur statut de première moto. Simple, léger et économique : le roadster de 650 à 750 cc est plébiscité après l'obtention du permis, malgré la concurrence pragmatique - mais excessivement chère - des alternatives de 300 à 400 cc (Z400, MT-03 et autres Duke 390 à presque 6000 €). 

Leur succès est justement lié à la formation puisque celle-ci se réalise à leur guidon : les candidats au permis A2 - obligatoire quel que soit l'âge depuis 2016 et remanié au printemps - vivent leurs premiers émois sur ces motos facilement bridables à 47,5 ch (voire nativement limitées à 35 kW), comme l'exige la législation pendant deux ans. 

Cibles logiques des jeunes motards, ces machines sont aussi idéales pour se remettre à la moto lorsque enfants et crédit(s) relâchent enfin la pression ! D'autant qu'elles sont devenues ludiques - finie l'époque des motos-écoles moches et tristes - et ramènent par ailleurs à l'essence même de la moto : deux roues, un guidon et un moteur (majoritairement bicylindre, plus léger et coupleux qu'un "4-pattes").

Du plaisir et quelques contraintes !

Le roadster, c'est le plaisir à l'état brut... en contrepartie d'une exposition directe aux éléments faute de protection. A moins d'y greffer un saut de vent optionnel (rarement inclus de série), au détriment du look. Quant aux mains et au bas du corps, point de salut : gants épais, pantalon de pluie et bottes étanches sont obligatoires lorsque la météo est chagrine.

Leur format compact limite aussi duo et capacités d'emport : seuls les passager et bloc disque peu volumineux y trouvent place ! Au fil du temps, l'espace a été "rogné" pour raccourcir leur partie arrière (au détriment du coffre, de l'arrimage et des poignées), tout en abaissant la hauteur de selle au profit de l'accessibilité. Tablez sur environ 800 mm, voire moins avec option selle basse et/ou réduction de la course de l'amortisseur.

Pouvoir transporter un antivol digne de ce nom serait pourtant utile au regard de leur popularité : gravage et alarme peuvent à ce titre être négociés à l'achat. Mais sachez que leur "prix plancher" bloque les leviers de remises, faute de marges dégagées par les concessionnaires : certains best-sellers ne sont tout bonnement pas négociables.

Gardez enfin à l'esprit que l'assise et l'amortissement sont rarement satisfaisants sur ces roadsters d'entrée de gamme, pour des motifs économiques parfois discutables... Une instrumentation sexy - en couleurs et connectée, si possible - est désormais préférée à une selle décemment rembourrée et des suspensions efficaces !

Toutes les infos MNC pour choisir un roadster à 7000 euros 

La référence : Yamaha MT-07 

La MT-07 est la poule aux oeufs d'or de Yamaha : c'est la moto la plus vendue en France depuis sa sortie 2014 ! Son succès s'appuie essentiellement sur son moteur, un bicylindre parallèle de 689 cc qui réalise d'exploit d'offrir du caractère sans être caractériel.

 

Diablement efficace dès 2500 tr/mn, ce twin de 73 ch tracte joyeusement ce roadster de seulement 184 kg - roue avant levée à la demande ! - sans négliger les bonnes manières : souplesse à très bas régimes, accélérateur et embrayage faciles à doser sont au rendez-vous. Le tout sans vibrations désagréables, ni consommation excessive : au contraire puisque MNC est déjà descendu à 4,28 l/100 km.

La maniabilité hors pair de la MT-07 se vérifie sur les "parcours-lents" des motos-écoles, alors que sa compacité générale - notamment entre les cuisses - rassure les plus court(e)s sur pattes. La MT-07 peut se vanter d'avoir dépoussiéré la catégorie en lui insufflant une réjouissante dose de fun.

Ses défauts ? Une finition ingrate sur les premières versions et une plastique "dérangeante"... qui ne s'adoucit - pas au contraire - en 2021. Son amortissement manque également de rigueur en conduite dynamique, sans toutefois perdre le cap. La MT-07 est une moto "vivante"... à l'image de son fabuleux moteur ! 

 

  • Performances : 73,4 ch et 67 Nm
  • Poids : 184 kg tous pleins faits
  • Hauteur de selle : 805 mm
  • Réservoir essence : 14 litres
  • Consos mesurées : 4,28 à 5,43 l/100 km
  • Compatibilité A2 : oui 
  • Prix kit A2 : 67,91 euros de pièces + reprogrammation cartographie (coût MO non communiqué par Yamaha France)
  • Coloris 2021 : noir avec jantes rouges, noir ou bleu et noire
  • Ventes 2019  : 6368 unités
  • Prix : 7299 euros 

Les points forts MT-07

  • Moteur à la fois doux et énergique 
  • Poids plume et petit format idéaux pour débutant(e)s
  • Look singulier

Les points faibles MT-07

  • Suspensions mollassonnes
  • Détails de finition 
  • Look singulier...

L'alternative : Kawasaki Z650 

Kawasaki lance sa Z650 en 2017 pour succéder à l'appréciée ER-6n et avec l'ambition de récupérer la première place cédée à la Yamaha. La "Verte" y met les formes : bicylindre en ligne de 649 cc totalement remanié, cadre tubulaire allégé et design anguleux calqué sur les célèbres "Zed". Ajoutez-y un écran TFT couleurs depuis l'an passé pour faire bonne mesure !

 

Ses lignes sont moins tarabiscotées que sa rivale - encore que ?! -, tandis que sa selle à seulement 790 mm permet à une collaboratrice de MNC de 1,59 m de poser l'avant de chaque pied au sol, plus solidement que sur la MT-07. Autre atout appréciable : son poids de 187 kg, en forte baisse par rapport à l'ancienne Er6, fait presque jeu égal avec la svelte Yamaha (+ 3 kg).

Facile à prendre en mains, la Z650 reçoit une partie-cycle de premier plan : son train avant est remarquable de franchise, en plus d'être rassurant à faible allure et puissamment freiné par ses jolis disques à pétales. Contrepartie de ses qualités sportives, son amortissement se révèle assez sec. Idem pour sa selle.

Son twin réunit souplesse et sobriété, avec des reprises en 6ème à 2000 tr/mn sans cahot et une consommation autour des 5 l/100 km. Seuls bémols : ses vibrations et son allonge sans panache. Certes mieux rempli à mi-régimes, son moteur a perdu son excitante explosivité d'autrefois... et son duel MNC face à la référence du marché.

  • Performances : 68 ch et 64 Nm
  • Poids : 187 kg tous pleins faits
  • Hauteur de selle : 790 mm
  • Réservoir d'essence : 15 litres
  • Consos mesurées : 4,66 à 5,86 l/100 km
  • Compatibilité A2 : oui 
  • Prix kit A2 : 90 euros + MO
  • Coloris 2021 : noir avec motifs rouges, noir-vert ou blanc-noir-vert
  • Ventes 2019 : 3676 unités
  • Prix : 7299 euros

Les points forts Z650

  • Train avant sûr et précis
  • Accessibilité record
  • Présentation soignée

Les points faibles Z650

  • Selle et amortisseur fermes
  • Manque de peps moteur 
  • Vibrations à partir de 5000 tr/mn

La prétendante : Triumph Trident 660

Avec son trois-cylindres de 660 cc, la nouvelle Trident 660 souffle un inédit vent de fraîcheur "mécanique" dans cette catégorie trustée par les bicylindres - en ligne ou en V - et quelques rares quatre-cylindres. Et avec ses 81 ch, la Triumph enfonce le clou face aux rivales ci-dessus.

 

L'ambitieuse anglaise poursuit l'offensive avec son cadre alu (gage d'un poids contenu à 189 kg), sa fourche inversée Showa, son instrumentation mi-LCD mi-TFT, ses modes de conduites, son anti-patinage et son embrayage anti-dribble. Chez Triumph, entrée de gamme ne rime certainement pas avec bas de gamme !

Son guide relevé et sa selle à 805 mm confirment pourtant ses ambitions "tout-public", qui appréciera ses révisions espacées (16 000 km). En théorie, la Trident 660 est en mesure de porter un rude coup aux MT-07 et Z650 avec cette partie-cycle sérieuse, son moteur performant et sa ligne distinguée... 

En pratique toutefois, la nouveauté principale de Triumph devra prouver la correcte valorisation de ses atouts pour justifier son prix supérieur de 9% face à ses expérimentées rivales japonaises. Seul un match à suivre sur MNC sera en mesure de répondre à cette question !

  • Performances : 81 ch et 64 Nm
  • Poids : 189 kg tous pleins faits 
  • Hauteur de selle : 805 mm
  • Réservoir d'essence : 14 litres
  • Consos mesurées : pas encore testée
  • Compatibilité A2 : oui 
  • Prix du kit A2 : 119 euros + 30 min de MO
  • Coloris 2021 : blanc, gris-rouge, noir-gris ou gris-rouge
  • Ventes 2019 : non commercialisée 
  • Prix : 7995 euros (+ 100 euros selon coloris)

Les points forts Trident 660 

  • Moteur et partie cycle valorisants
  • Équipements de premier plan
  • Lignes plus "mâtures" que concurrence japonaise

Les points faibles Trident 660

  • Écart de prix avec MT-07 et Z650 (669 €)
  • Conso à surveiller avec réservoir de 14 L
  • Impact du bridage A2 sur agrément moteur ?

La bonne affaire : Suzuki SV650

Relancée en 2016 pour effacer l'inévitable échec de la Gladius, la SV650 conserve de beaux restes : son bicyclindre de 645 cc concilie souplesse et vigueur (76 ch), sa partie cycle est saine et efficace, tandis que de discrètes évolutions la bonifient en 2019 (finition et freinage améliorés).

Cette moto homogène et accessible - selle à seulement 785 mm - se montre par ailleurs raisonnablement confortable, tout en offrant une prise en main ludique et une jolie sonorité grâce à son architecture en V désormais unique dans la catégorie. Son pneu arrière de 160 mm participe en outre à faire oublier son relatif embonpoint (+ 13 kg Vs MT-07). 

Autre atout : son prix extrêmement attractif de 6599 euros, qui la place à 700 euros de ses compatriotes et à presque 1200 euros de la Trident ci-dessus. La Suzuki est à peine plus chère que certaines motos de 400/500 cc alors qu'elle leur colle 20 ch ! Et pourtant ses ventes déçoivent avec six fois moins d'immatriculations que la MT-07 en 2019...

Plusieurs facteurs expliquent ce désintérêt, à commencer par ses origines veillottes qui remontent tout de même à 1999 ! Etouffé par les normes successives, son moteur - à l'origine avec carburateurs - n'a plus sa joyeuse vitalité d'autrefois, malgré toute sa bonne volonté et sa fiabilité reconnue. 

Son design daté renvoie également à une époque que les moins de 20 ans ne peuvent et ne veulent pas connaître. C'est comme si Peugeot relançait son emblématique "205" dans son jus d'origine !

 

  • Performances : 76 ch et 68 Nm
  • Poids : 197 kg tous pleins faits
  • Hauteur de selle : 785 mm
  • Réservoir d'essence : 14,5 litres
  • Consos mesurées : 4,70 à 5,50 l/100
  • Compatibilité A2 : oui 
  • Prix kit A2 : 100 euros + environ 15 minutes de MO
  • Coloris 2021 : noir avec cadre et jantes rouges, gris avec cadre et jantes bleus ou noir
  • Ventes 2019 : 965 unités
  • Prix : 6599 euros

Les points forts SV650

  • Moto facile 
  • Finition et freinage en progrès
  • Juste prix 

Les points faibles SV650

  • Maniabilité en léger retrait 
  • Caractère moteur aseptisé par normes
  • J'avais la même en 2003 !

La proposition "exotique" : Benelli 752 S

Le constructeur italien Benelli - sous capitaux chinois depuis 2005 - s'est enfin décidé à concrétiser son roadster de moyenne cylindrée maintes fois exhibé sous forme de concept : la 752 S. L'attente valait la peine pour cette moto de 754 cc joliment dessinée et sacrément équipée au regard de son prix calqué sur les best-sellers.

Fourche inversée Marzocchi entièrement réglable, étriers radiaux Brembo, cadre treillis façon "Monster", écran TFT : la 752 S ne se refuse rien, en plus d'afficher une allure râblée du plus bel effet. Son phare oblong renforce son identité, tout comme son splendide silencieux digne du MotoGP. Benelli et le groupe Qianjiang tordent le coup aux idées reçues sur les motos en provenance d'Asie !

Son bicylindre parallèle délivre des performances conformes au genre (76,2 ch) en plus d'être assez enjoué dans les tours, selon des confrères qui ont déjà pu la découvrir. MNC relève toutefois un poids excessivement élevé (+ 42 kg Vs M-07 !), ainsi qu'un rayon de braquage "mécaniquement" limité par le diamètre démesuré de sa fourche (50 mm !). 

 

  • Performances : 76,2 ch et 67 Nm
  • Poids : 226 tous pleins faits
  • Hauteur de selle : 810 mm
  • Réservoir d'essence : 14,5 litres
  • Consos mesurées : non testée
  • Compatibilité A2 : oui 
  • Prix du kit A2 : non communiqué
  • Coloris 2021 : noir, rouge, verte ou blanche
  • Ventes 2019 : non commercialisée en 2019
  • Prix : 7 299 euros

Les points forts 752 S

  • Design et équipements spectaculaires
  • Performances moteur
  • Prix séduisant 

Les points faibles 752 S

  • Poids élevé
  • Accord suspension a priori perfectible
  • Image et réseau en construction

L'option de plus petite cylindrée : Honda CB500F

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Honda est l'un des grands absents de ce guide MNC pour la bonne et simple raison qu'aucune de ses motos ne satisfait pleinement aux canons de la catégorie : la CB650R à 8249 euros est bien trop chère et la CB500F pas assez costaude face aux vedettes du marché.

Quelque 218 cc séparent ainsi la CB500F de la MT-07 (471 cc Vs 689 cc), soit presque un quart de litre : difficile, donc, de les considérer comme rivales naturelles. La preuve en matière de performances avec plus de 25 ch en faveur de la Yamaha : la CB500F entre davantage en concurrence avec les 390 Duke, Z300 et autres MT-03.

Pour autant, l'inclure parmi ses choix n'est pas délirant tant ce roadster réapparu en 2013 présente des qualités essentielles. Légère et hyper accessible, la petite Honda profite notamment de son format "intermédiaire" pour faire état d'une maniabilité confondante : ce n'est pas un hasard si de nombreuses moto-écoles en sont dotées ! 

Son twin parallèle présente toute la souplesse nécessaire pour mettre à l'aise, ainsi qu'une sobriété remarquable qui trouve matière à s'exprimer grâce à son "gros" réservoir de 17,1 litres (entre 2 et 3 litres de plus que ses rivales de plus forte cylindrée). Son judicieux accord de suspension lui garantit enfin une efficacité élogieuse. 

Ses défauts ? Un moteur linéaire et peu joueur, en plus d'être limité en performances car volontairement circonscrit à la puissance légale pour les permis A2. La CB500F souffre par ailleurs d'un prix élevé au regard de sa mécanique frustrante quand s'achèvent les deux ans de la période probatoire. 

  • Performances : 47,6 ch et 43,6 Nm
  • Poids : 189 tous pleins faits
  • Hauteur de selle : 785 mm
  • Réservoir d'essence : 17,1 litres
  • Consos mesurées : 4,2 à 4,6 l/100 km
  • Compatibilité A2 : oui 
  • Prix du kit A2 : pas de bridage puisque 35 kW d'origine !
  • Coloris 2021 : rouge, noir mat, bleu ou jaune
  • Ventes 2019 : 2683 unités
  • Prix : 6499 euros

Les points forts CB500F

  • Facilité et gabarit rassurants
  • Format intermédiaire pertinent pour première moto
  • Économique en carburant et assurance

Les points faibles CB500F

  • Bicylindre peu expressif
  • Pas assez de différence de prix avec 650/700 cc
  • Revente limitée aux permis A2

Les motos hors budget : GSX-S750, CB650R, Scrambler 800

D'autres motos présentent les qualités requises pour entrer dans ce guide, mais s'en trouvent écartées en raison de leur prix trop élevé : à ce titre, la Triumph Trident représente l'extrême limite haute. Espérons au passage que tous les constructeurs ne s'en inspirent pas à l'avenir pour calibrer leur roadster d'entrée de gamme... 

Parmi les prétendantes possibles, citons la Suzuki GSX-S750 et son rageur 4-cylindres de 749 cc. Sa forte puissance (114 ch) et son prix (8999 euros) ne la prédestinent pas aux motards débutants, et pourtant l'équilibre de sa partie cycle et l'onctuosité de son "4-pattes" la rendent plutôt évidente. Au pire, l'anti-patinage veille au grain !

Ce roadster de 213 kg réunit des étriers radiaux et une fourche inversée pour matérialiser ses accointances sportives, qui font honneur à ses racines de "Gex". Bien que compatible aux exigences du permis A2 (à 8799 €), la Suzuki reste toutefois autrement plus sélective et exigeante qu'une MT-07 et autre Z650.

La CB650R compte également parmi les motos compatibles avec les références de ce guide avec sa cylindrée de 649 cc et son éligibilité A2. Mais la jolie Honda de 202 kg "snobe" le clan des entrées de gamme avec son look et son accastillage raffinés - fourche inversée, étriers radiaux, anti-patinage -, qui font flamber son prix (8249 euros)... 

Intuitive, cette lointaine descendante de la Hornet exige néanmoins d'être savamment cravachée pour profiter de ses 95 ch : notre duel MNC face à la MT-07 avait justement consacré la Yamaha, bien plus expressive à bas et mi-régimes en plus d'être plus abordable. 

Ducati possède aussi sur le papier un roadster tout indiqué pour débuter ou se remettre à la moto : le Scrambler 800. "Ce n'est pas un roadster, mais un Scrambler", rétorqueront certains... en passant sous silence ses nombreuses entorses au genre comme ses jantes à bâtons, son silencieux en position basse ou encore ses débattements limités ! 

La Ducati est en fait un Monster habilement transformé pour s'inscrire dans la lucrative tendance néo-rétro. Et à 8990 euros, l'Icon Dark recycle avantageusement son "bon vieux" twin refroidi par air de 73 ch et 66,2 Nm ! Son prix élevé l'écarte de ce guide, alors que sa selle basse (798 mm), son moteur docile et son poids plume (189 kg) en font pourtant une alternative avisée.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Le concept Storr 500 annonce l’arrivée d’un trail chez Brixton Motorcycles

Comment, Brixton lance un concept-store ? Ah non, pardon, la marque autrichienne spécialisée dans les motos néo-rétro a dévoilé à l’Eicma 2022 un concept de trail baptisé Storr, équipé du moteur de la Crossfire 500 et croqué par son studio de design dirigé par un ancien de... Kiska. "Ach", bien vu !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Coloris nature pour l’Himalayan en 2023, finition militaire pour la Classic Signals

Royal Enfield dévoile de nouvelles peintures sur son Himalayan 410 et sur sa Classic 350 : les indiens jouent les poètes avec trois livrées inspirées de la nature sur leur trail, les compatriotes avec deux coloris militaires sur leur roadster en version "Signals". Tout cela arrivera en France courant 2023 à des tarifs indéfinis.
Le monstre Ducati Diavel V4, élu plus belle moto du salon Eicma 2022

Sacré champion du monde 2022 en MotoGP et en World Superbike, Ducati est également sorti vainqueur du concours de la moto la plus belle du salon Eicma, grâce à son nouveau Diavel V4. La firme de Bologne totalise ainsi onze victoires sur ses terres, contre six pour MV Agusta... et toujours zéro pour le collectif Piaggio-Aprila-Guzzi-etc.
Essai Royal Enfield Hunter 350 : chasseuse de primo

La nouvelle Hunter 350 (HNTR) place ses inédites jantes en 17 pouces - une première chez Royal Enfield - en direction des jeunes primo-accédants. Ses atouts ? Une jolie bouille classique et un prix attractif. Ses limites ? Réponses dans notre essai MNC…
Marché moto en octobre 2022 : coups de pompe, de chaleur, de pot...

L’analyse mensuelle des ventes de motocycles en France a rarement été aussi laborieuse... En octobre 2022, les stations-services asséchées, la météo détraquée et les livraisons de machines saccadées étaient autant de bâtons jetés dans les jantes de MNC. Bilan, malgré tout.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...