• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BLUFF
Paris, le 21 janvier 2003

Les chiffres de la sécurité routière sont faux

Un rapport du Sénat dénonce les lacunes des statistiques de sécurité routière qui sont incomplètes, peu fiables et biaisées. La gravité des accidents est surestimée tandis que les points noirs les plus dangereux ne sont pas identifiés.

Commentaires

Bestof: 
0
Lectures: 
0
je voudrais savoir les chiffres exact de motard blessés et tués en 2004(je passe mon permis). merci
Bestof: 
0
Lectures: 
10
Vous parlez de quoi quand vous dites "pompe à fric" ? Quand aux "20% des accidents graves ou mortels qui auraient eu lieu à + de 100 km/h", faudra-t-il le comparer au pourcentage d'accidents entre 90 et 100 km/h (que je n'ai pas) ? Grandes questions qu'amènent ces statistiques... je crois que je vais lire uniquement les témoignages. Pour saisir deux trois choses.
Bestof: 
0
Lectures: 
12
Facile, pour calculer l'âge d'une DTMX : 2003 - année de construction = âge de la moto... hihihihihi En plus l'année prochaine, elle aura un an de plus...
Bestof: 
0
Lectures: 
13
quell age ont les dtmx ancien model parce que j'en ai acheter une et je voudrait en savoir des renseignement. MERCI
Bestof: 
0
Lectures: 
91
Ces cons jouent tellement avec les chiffres, qu'en Suisse les pompes veulent limiter les sutoroutes à 80km/h. Ces conneries on déjà été appliqué en Scandinavie et le taut d'accident impliquant les motards, fautifs ou non, a augmenté de près de 60% A bon entendeur
Bestof: 
0
Lectures: 
117
Tu as touché là où ça fait mal pour nos "spécialistes" de la sécurité. Effectivement, la courbe de l'accidentologie s'infléchit de façon spectaculaire à partir de 72. Année de la limitation de vitesse... et du port de la ceinture. Aujourd'hui, certains ne veulent se souvenir que de la imitation de vitesse. Pourkwaaa? Parce que c'est une pompe à fric. Je rappelle que, selon les enquêtes REAGIR, dans 20% seulement des accidents graves ou mortels on relève une vitesse supérieure à 100km/h...
Bestof: 
0
Lectures: 
112
Bien vrai monsieur, tout a fait d'accord avec toi, a M a je pense qu'une petite mobilisation générale serait apropriée pour enfin , comme Mulder, trouver la verité parceque elle n'est pas visible le cul posté sur le fauteuil devant la TV mais dans la rue, nos aieuls nous l'on prouvé en 68 ... a suivre !
Bestof: 
0
Lectures: 
99
Beaucoup et vérités des deux côtés de l'article. Mais arrêtons de nous renvoyer la balle. Tous les jours je vois des infractions graves commises par des autos. Mais aussi des vitesses excéssives commises en pleines villes par des motos. Je ne parle pas des dépassement sur la ligne continue je ni porte aucune attention quand il reste dans le raisonnable et je le pratique. Que dire du conducteur d'auto qui coupe la route sans regarder ou qui fait un écart et du motocycliste qui fait une roue arrière en pleine ville devant un magasin auto ou qui tire une bourre au retour d'une manif motard devant une école primaire.En cas d'accident le resultat est là. La répréssion les statistiques tout est faux. Il faudrait changer les mentalités et retrouver un peu de respect de soi et des autres. Je rêve!!!! Allez un hop petit tour en pan.
Bestof: 
0
Lectures: 
94
merci à tous pour vos remarques, le hic, c'est que vous étes déjà en train de vous disputer pour des pourcentages de ceci ou cela, en fait les deux chiffres qui font mal (et qu'on est pas prêt de voir diffusés dans un grand média de masse ou dans le tube chaotique, c'est que depuis 1972 le nombre de morts sur les routes a été divisé par deux (de 17000 à 8500 environ) alors que l'indice de circulation (nb de véhicules en circulation et kilométrage parcouru) a été multiplié par plus de trois ! au final, le ratio permettrait donc d'annoncer que le nombre de morts sur les routes diminue fortement chaque année et que tout va bien, mais alors, quid des radars, des contrôles et des politiques repressives à la mode ? le seul domaine qui n'a pas évolué, ou si peu, c'est l'état du réseau routier (hors tronçons payants…) hasta la vista ! (PS : je suis moi aussi IDSR, et je confirme les affirmations d'enquêtes étouffées, de pressions en tous genres et surtout de mépris général et caractérisé vis à vis des motards ( y compris ceux de l'administration, avec leurs pantalons tergals, leurs chemisettes ridicules et leurs casques pétrimés depuis des années…)
Bestof: 
0
Lectures: 
133
Commentaires fort intéressants. Mais quelques réactions : 40% des 17/24 ? si les 10% de flux noctures attestent la gravité, je pense que 10% c'est en moyenne, quid des 17/24 ? sont-ils au dessus ou en deça de ces 10% (on peut imaginer que la voiture, 1 fois sur 2 ou dans seulement 40% des cas c'est pour sortir, non ?). Mais que les 17/24 représentent 14% de la circulation, ça ne fait rien par rapport au fait que 40% de leurs accidents soient après la teuf. 80% de vie sauvées des deux roues avec un casque ? tu accuses les scoots, mais représentent-ils 80% des accidents mortels ? dire que dans 60% des cas, le motard n'est pas en cause, cela veut aussi dire que dans près d'un cas sur deux il l'ait ! Ah les chiffres...!!
Bestof: 
0
Lectures: 
226
Personnellement, je suis d'accord avec le sénateur et avec papy900. J'ai été durant quelques années IDSR, bénévole donc, pour R.E.A.G.I.R. J'ai cessé de l'être le jour où j'ai constaté que les rapports qui attaquaient trop certains pontes ou institutions étaient mis au placard. De même, en tant qu'IDSR et motard, j'ai été ulcéré par la façon dont les motards étaient traités par certains (pas tous heureusement) fonctionnaires de la gendarmerie ou de la police. Je me souviens d'un accident entre une voiture et une 125 DTMX dans lequel le motard, DCD, était donné pour responsable. Il était accusé de rouler trop vite et de doubler une file de voiture en coupant une bande blanche. Dans les faits, c'est une auto qui a fait demi-tour sur cette route nationale, en coupant la bande blanche. Le motard n'a même pas eu le temps de freiner.... Quand j'ai vu le rapport de gendarmerie, j'ai constaté l'absence de témoin (dans une file de voiture ?). Devant mon interrogation, le gendarme a reconnu qu'il a écrit cela sur son rapport parce que les motards, je le cite "doublent tous n'importe où et n'importe comment" (ce qui n'est pas complètement faux, il faut le reconnaître). L'automobiliste qui a fait demi-tour avait pourtant déclaré qu'il avait fait sa manœuvre parce qu'il n'y avait personne sur la route (tient !). Ensuite, quand j'ai vu la moto, j'ai constaté que sa fourche était à peine pliée, mettant en l'air la théorie de la vitesse excessive (une 125 DTMX, lancée, plafonne à 100 - 110 km/h). Dans le rapport, le gendarme avait noté que le motard roulé phare éteint. Or, les contacteurs étaient sur "on" au niveau éclairage. En fait, le gendarme a constaté que le phare ne s'allumait pas lorsque le contact était mis. Hors, le phare de la DTMX ne s'allume que moteur en marche, car il n'est pas alimenté par la batterie... et comme il ne savait pas comment elle démarrait (pas de démarreur électrique), il n'est pas allé plus loin. Au final, dans son rapport, le motard était "responsable", laissant une famille avec 3 gosses sur le carreau (il était artisan, et la moto ne lui appartenant pas, l'assurance de la moto ne le couvrait pas au niveau corporelle). Heureusement que j'ai pu faire changer cela. Cela à fait grand bruit à l'époque, j'ai même eu des pressions de la part des supérieurs du gendarme pour que j'enterre mon rapport... qui était censé être confidentiel... Par mon métier (assurance moto) je peux affirmer que les motards sont plus souvent victimes (à 76% des cas) que fautifs dans un accident de la circulation, mais c'est toujours le permis moto que l'on réforme, jamais le permis B. Le jour ou les rapports dont se servent les pontes de la sécurité routière feront le distinguo entre cyclo et moto, on aura fait un grand pas… Eric
Bestof: 
0
Lectures: 
175
Donc, un train de sénateur = un train de retard. Dont acte ;-)) Cela dit, ce que le papier d'Eric comme le tien soulignent bien, c'est que les bluffeurs ont de beaux jours devant eux, et que si on veut savoir la vérité, faut pas seulement lire les journaux, faut faire un réel travail d'investigation ! En attendant, les moutons continuent de croire bêêêêêtement ce qu'on leur dit, sans plus loin que le bout de leur nez, lequel est collé au tube cathodique. Partant de là, il n,'y a plus qu'à sortir les chiffres qui "conviennent" à l'action voulue, et à les agiter à la meute bêêêêlante et bêêêêtifiante. Finalament, De Gaulle s'est trompé, quand il disait des français qu'ils sont ds veaux. En réalité, ils sont des moutons, tant ils ont BESOIN d'un leader à suivre... Et tant pis s'il ment, c'est bien plus confortable de ne pas chercher à savoir, on risquerait fort de trouver de l'inconfort à revendre... Beati pauperes spiritu, qu'ils disaient...
Bestof: 
0
Lectures: 
336
Le monsieur Miquel cité dans l'info du jour, il ne manque pas d'air... Faire croire à ses contemporains que (je cite) "depuis les années 60, les statistiques sur les accidents corporels sont basées (faute de français: on doit dire "fondées") essentiellmeent sur les BAAC (bulletins d'analyse d'accident d'accident corporel) est une ânerie! Je veux bien admettre que les sénateurs adoptent un train un tantinet plus lent que le commun des élus, mais ce sénateur-là devrait tout de même sortir un peu. Les BAAC, c'était le système d'étude statistique qu'on utilisait avant même que je décroche (péniblement) mon certif. Je me souviens que mon grand-père en possédait la copie d'un exemplaire bien conservé. Youhouuuu... Monsieur le "sénateur socialiste du Lot", depuis belle lurette, il y a des spécialistes des CDES (Cellules d'exploitation et de sécurité de l'Equipement), des PDSR (Pelotons départementaux de sécurité routière) de la gendarmerie (des motards, des vrais, avec du poil sur le ventre et du cambouis sous les ongles), des délégués à la Sécurité routière -j'en suis- qui travaillent (bénévolement, en plus de leurs heures de boulot) à établir des rapports de type REAGIR (ce sont des études approfondies des causes d'accidents corporels). Vous semblez les ignorer: c'est faire insulte au travail qu'ils effectuent pour vous, M. le sénateur du Lot. Oui, pour vous: en tant qu'élu, si vous preniez mieux en compte les conclusions de ces enquêtes REAGIR, vous conviendriez: *que moins de 20% des accidents mortels se produisent à des vitesses supérieures à 100km/h *que le cocktail alcool+week-end+heure tardive=40% des 17/24 ans tués sur la route (alors qu'ils ne représentent que 14% de la population et la circulation nocturne 10% du flux quotidien). En aurez vous assez entre les jambes pour ordonner des contrôles systématiques en sortie de boîte de nuit? Emeutes assurées, dites-vous? Et alors... *que dans 60% des accidents mortels de "motocyclette" (comme vous dites") le motard n'était pas fautif (en revanche, en cas de collision, un motard a 14 fois plus de risque d'être tué qu'un automobiliste) *que dans 80% des accidents de "deux-roues" le pilote aurait pu avoir la vie sauve s'il avait porté un casque (qu'est-ce que vous attendez pour aller faire verbaliser les petits rigolos qui se la jouent "fureur de vivre" tête nue ou casque au dessus de la tête au guidon de scoots trafiqués et donc non homologués -donc pas assurés en cas de pépin grave). Monsieur le "Sénateur socialiste du Lot", au lieu de vous lamenter sur les techniques de comptabilisation des accidents, mettez donc votre imagination au service de la sécurité routière. Cela dit, il n'a pas tout à fait tort, le sénateur, quand il déplore que le créneau "moto" ne bénficie pas d'une comptabilisation spécifique: tous les ans à pareille époque, quand il faut fazire un papier sur le bilan de l'année écoulée, je me casse la tête pour faire le tri, dans la rubrique "deux-roues" entre motos, cyclos, vélos (bientôt trottinettes?). N'empêche, y m'a énervé avec ses BAAC, le sénateur... APLDH4 à tous papy900
Bestof: 
0
Lectures: 
183
Je me demande quel meuble se rapport va bien pouvoir caler ?

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

 

 

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net