• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOSTALGIE
Paris, le 26 décembre 2017

L'histoire de Motobécane et MBK, des Mobylette et Booster

Née en 1924 sous le nom de Motobécane, la marque MBK tourne une page en 2017 : celle des mobylettes et boosters ! L'usine de St-Quentin continue en revanche de produire des motos et scooters pour la maison-mère Yamaha. Retour sur un siècle d'histoire(s).

Commentaires

Et les "de Wendel" non plus n'ont pas senti le vent.....
Hélas, la famille propriétaire de la marque n'a pas senti le vent tourner, et ils ne sont pas les seuls en Europe. D'ailleurs en passant aux mains des japonais, l' entreprise, ou plutôt ses salariés ne s' en sont pas si mal tirés puisque l'usine produit toujours. En Allemagne, Kreidler ou Zundapp par exemple, ne peuvent pas en dire autant
Bestof: 
1
St Quentin c'était une véritable ville, une usine où l'on fabriquait à peu près tout. Je ne comprends pas comment une telle marque a pu péricliter aussi vite et pourtant le Peugeot 103 aurait du ouvrir les yeux aux dirigeants qu'il fallait un peu changer de plateau! J'avais une bleue trafiquée, une fois lancée ça allait mais putain pour la démarrer c'était du sport mais en effet que de souvenirs, quand tu vois une vieille motobec c'est un pan de notre histoire que tu vois défiler, au début heureuse et puis après tragique. Je voulais écrire un truc court sur cette faillite mais cela me foutait tellement le bourdon qu'au bout d'une heure d boulot j'arrêtais, c'est une marque chargée d'émotions, qui n'a pas eu une motobec dans les années 60 et 70?
On ferait bien de s'en mettre 2/3 à gauche !....enfin ni à G ni à D...car vu le sens du vent "en marche", même avec la culasse aussi rabotée que nos finances par Bercy, les transferts aussi tapés qu'Emmanuelle Béart, le Dell'Orto de 19 réglé aussi..."fin"... qu'un voyage du 1er Ministre !! et un pot "insoumis"...faudra une bonne descente et un sacré coup de vent pour allumer un flash sur nos nationales.....à 80kmh !! ....en même temps on va se marrer !
Voici qu'arrive l'année 2018 et avec elle, l'histoire de "Mobylette MBK". J'ai eu l'occasion de visiter à St Quentin le musée MBK qui est une petite merveille historique de notre savoir faire des années d'après guerre. Un musée unique en France et qui mérite toute l'attention qui lui est dû grâce au remarquable travail et à la passion de ses employés et bénévoles. Redécouvrir ces "Mobylettes" que j'ai eu l'occasion d'enfourcher dans les années 60/70 alors que je n'étais qu'un jeune adolescent m'ont redonné jeunesse et pincement au cœur. Peut-être une raison de continuer à vivre au milieu du monde des motards avec mon italienne et son increvable V2.
Un petite séquence doucereuse nostalgie n'a jamais fait de mal à personne. Motobécane et son bijou Bleue c'est un peu la Madeleine de Proust.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

 

 

A lire aussi sur le Journal moto du Net