• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYE DE LA SARTHE 2007
Paris, le 3 avril 2007

Le Chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Le Chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Une victoire de plus pour Serge Nuques qui signe un retour fulgurant en Championnat de France des rallyes en remportant la première manche de la saison 2007, et très bonne opération pour Emmanuel Siaux qui prend la tête du championnat !

Imprimer

Une victoire de plus pour l'immonde chevalier Grolandais, qui signe un retour fulgurant en Championnat de France des rallyes en remportant la première manche de la saison 2007 malgré un passage pluvieux lors de ses sessions sur les spéciales de nuit sur circuit...

Bonne opération également pour Emmanuel Siaux qui prend la tête du championnat aux points par étapes malgré sa deuxième place scratch général.

Après une fraîcheur matinale à peine nuageuse, c'est cette fois sous un grand soleil que s'est déroulée cette superbe 50ème édition du Rallye de la Sarthe. Depuis 1958, année de naissance de l'épreuve, les pilotes avait en effet pris l'habitude de subir les caprices pluvieux de la météo sarthoise.

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Mais c'est sous un jour bien plus agréable que l'ensemble du plateau 2007 a pu apprécier un parcours routier complexe et le circuit Bugatti sous toutes ses formes (à l'endroit le jour et à l'envers la nuit !), le tout très bien organisé : coup de chapeau aux organisateurs !

L'édition 2007 était constituée de trois étapes en trois boucles différentes :

  • une boucle de 70 km le samedi matin avec les spéciales sur les circuits Bugatti et Maison Blanche (entre le Bugatti et le circuit de karting)
  • une boucle l'après-midi de 160 km avec les spéciales de Crannes-en-Champagne (deux passages) et Amne-en-Champagne (un passage) et un passage de plus sur le circuit de Maison Blanche
  • Etape de nuit de 180 km avec deux passages à Amne, un nouveau passage à Maison Blanche et... la surprise de cette 50ème édition : un tour du circuit Bugatti à l'envers !

Un parcours plutôt complexe avec quelques tronçons communs et des recroisements : malgré un excellent fléchage, il ne fallait pas perdre le road book de vue !

Enfin retrouvés !

Chaque année, les retrouvailles entre les pilotes de rallye sont, pendant les reconnaissance, un moment très attendu de l'inter saison. Et cette année, le grand retour de Serge Nuques rajoute d'autant plus de bonne humeur dans l'ambiance générale... Car le rallye est encore - et doit le rester ! - une discipline où règne l'esprit motard avant tout : un truc de potes !

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Les forces en présence

Ce qui n'empêche pas le sérieux de s'installer progressivement dans la discipline : le rallye se professionnalise et de plus en plus de marques s'y investissent, comme Aprilia qui confie une 1000 Tuono au champion de France en titre Greg Debize et une 550 SXV à Thierry Canazzi, ou Buell avec la fameuse XB 12 STT d'Emmanuel Siaux (bientôt à l'essai dans Moto-Net !).

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Sans compter Yamaha qui opte, en plus de Serge Nuques avec sa méchante R1 noire, pour la bonne recrue du CMPN en la personne de Thomas Laroche, qui pilote une 450 WR.

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Gros niveau donc cette saison : ça va causer grave ! Vendredi soir, tout le monde parvient à passer les contrôles techniques plutôt sévères.

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Première étape

Départ de la Suze à 7h00 le samedi matin pour s'élancer vers le circuit Bugatti du Mans, première spéciale de cette courte mais décisive étape.

Sans surprise, c'est Serge Nuques qui s'impose haut la main en collant plus de 20 secondes au deuxième, Nick Ayrton, le régional de l'étape.

Thomas Laroche, premier Mono de l'étape, place sa 450 WR à la 15ème place scratch tandis que le premier Sport, Jérome Argoud (Suzuki 650 SV) assure le 9ème scratch et prend par la même occasion la tête de la coupe espoir !

Du coté des side-cars, c'est l'équipage Guillet/Chanal sur son Hechard qui domine la catégorie en occupant la 26ème place du scratch. Enfin en anciennes, Luc Martin place sa BMW 80 GS en tête de la catégorie.

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Deuxième étape

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

13h30 : ça repart... avec cette fois 160 km de bonnes petites routes communales à s'enquiller comme des goinfres ! Du bon, du très bon sous le soleil de plus en plus présent !

Les spéciales se disputent majoritairement sur la route, avec un seul passage sur le circuit de Maison Blanche.

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Siaux scratche la première spéciale, tandis que Laroche s'empare de la deuxième. A noter dans ces deux spéciales les étonnants 2ème et 3ème temps de l'espoir Jérôme Argoud (également du CMPN) au guidon de sa Yamaha R1, devant le chevalier Sergeï en personne !

De quoi énerver sérieusement l'infâme personnage pour outrage à la noblesse grolandaise... Du coup, le sinistre Chevalier met le paquet et claque un temps de malade au deuxième passage de la spéciale de Crannes en affichant un chrono de... 1.15.17 ! Pour mémoire, rappelons que les meilleurs temps de cette spéciale n'étaient jusqu'alors jamais descendus en dessous des 1.17.26 effectués par Emmanuel Siaux lors de son premier passage...

"J'ai vraiment tout mis dans cette spéciale", admet le chevalier : "c'est strictement impossible d'aller plus vite ! A l'endroit de la légère bosse j'ai décollé, j'étais à bloc, ma roue avant en l'air regardait la cime des arbres, j'ai coupé léger pour la remettre de niveau et une fois retombé j'ai rouvert en grand, pleine accél, ça partait dans tous les sens mais je suis resté soudé... et c'est passé !", explique-t-il à Moto-Net.

Après ce score intouchable, Jérôme Argoud effectue tout de même un très honorable chrono de 1.16.79... Futur gros client en perspective !

A la fin de l'étape, on retrouve encore Serge Nuques en tête avec maintenant moins de 3 secondes d'avance sur Emmanuel Siaux. Thomas Laroche (premier Mono) est à 1 seconde à la troisième place scratch) tandis que le premier Sport Olivier Aubonnet (Suzuki 650 SV) se place en 12ème position du scratch, juste devant l'équipage Guillet/Chanal toujours premier side-car. En Anciennes, Luc Martin occupe la 74ème position scratch.

Suite à de petits soucis mécaniques à répétition sur sa belle italienne, Thierry Canazzi, champion de France en titre de la catégorie Sport, perd confiance... Dommage, car il a le potentiel pour la faire briller dans les classements et assure tout de même la 7ème place scratch.

Troisième étape : Boucle de nuit

Il est 21h00 lorsque le départ des 180 km de nuit est donné. La fatigue commence à se faire sentir et l'on se croirait en endurance avec des arrêts de deux heures avant de repartir. En outre, le beau temps fait ses adieux et la pluie s'annonce dans les heures qui viennent...

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Le parcours routier est néanmoins très bien choisi, avec des routes variées, du roulant, du moins roulant, du gravier et de la terre... La 50ème édition du Rallye de la Sarthe est vraiment un bon cru !

Il va cependant y avoir du remue-ménage dans les classements, car si les premiers n'ont fait que la dernière spéciale sous la pluie, les gros numéros partis plus tard l'ont rencontrée bien plus tôt sur le parcours.

Le Bugatti à l'envers !

Un tracé très inhabituel dans ce sens là, ce qui n'a pas empêché Emmanuel Siaux d'arracher ce scratch de quelques dixièmes à Nick Ayrton sur son increvable Yamaha R1 !

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Quant au sombre chevalier, il va cette fois vraiment passer du coté obscur de la force... Il s'en sortira avec un 20ème temps sur le Bugatti, une seconde derrière Marc Troussard : "bon, moi je l'ai faite presque entière sur le sec cette spéciale, il s'est juste mis a pleuvoir au moment de mon départ et la piste n'a pas vraiment eu le temps de se mouiller", explique Marcus le moine grolandais qui est tout de même "allé faire un petit tour dans les graviers : c'est un truc de malade ce circuit à l'envers, t'as beau le connaître par coeur à l'endroit, dans l'autre sens t'es perdu... Alors bien mouillé, j'imagine même pas !".

Le moine grolandais sera en effet de nouveau présent cette année pour défendre les couleurs de Moto-Net en rallyes nationaux et internationaux, afin de nous faire vivre les courses de l'intérieur. Il chevauchera une fois de plus sa Yamaha FZ6 2005 qui en est à sa 3ème saison au rupteur (40 000 km) mais marche "comme au premier jour, grâce notamment à son traitement moteur Energy Relase" (voir www.marctroussard.com)

Ce coup de Trafalgar du Dieu de la météo s'avère encore pire à Maison Blanche, ou le damné Sergeï se voit reléguer à la 34ème place ! Ce qui lui fait perdre une course qu'il avait pourtant en poche grâce à la fessée qu'il avait mise a tout le monde sur ses quatre tours de circuit le matin...

Le chevalier sort son épée de guerre !

Serge a donc dû sortir le grand jeu dans la dernière spéciale nocturne, en effectuant un temps 2 secondes plus rapide qu'à son meilleur passage de jour !

"Comme on n'avait pas précisément les temps, j'avais calculé en gros que je ne pouvais gagner mon rallye qu'à ce moment précis", explique le Chevalier : "alors j'ai remis un bon coup de gros gaz et j'ai bien fait ! Elle est fabuleuse cette moto !"

Au final, Serge remporte donc le rallye avec à peine une seconde d'avance sur Emmanuel Siaux qui lui, avec ses places de 3ème, 2ème et 2ème sur les trois étapes, prend la tête du championnat devant Serge (1er, 1er et 13ème).

Enfin, le premier "moins de 30ans" (et probable lauréat de l'inscription au Dark Dog Moto Tour 2007, lire Moto-Net du 2 mars 2007) est Jean-Philippe Menard sur sa Yamaha R6 2007, classé à la troisième place du général de la Coupe Espoir !

Remise des prix

Grosse cérémonie très réussie pour fêter cette 50ème organisation du Rallye de la Sarthe avec en invités, pour ouvrir la remise des prix, les vainqueurs des éditions précédentes (pas les 50, mais une bonne quinzaine étaient présents !)

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Joli podium pour cette 50ème édition : Nuques, Siaux et Laroche ! Laroche derrière Siaux à la première manche du championnat 2007 : c'est l'inverse de la finale 2006, mais la même complicité existe toujours entre ces deux sympathiques lurons...

Pour ma part j'ai eu le plaisir de récompenser personnellement Jérôme Argoud, brillant vainqueur de la coupe Espoir et excellent pilote. Bravo !

Championnat de France des Rallyes : le chevalier remporte à l'arrachée le 50ème Rallye de la Sarthe

Le championnat s'annonce donc pour le moins mouvementé et le titre 2007 sera très cher... Rendez vous en Corse à Porticcio le 28 avril pour la deuxième épreuve !

Les pneus de la gagne : les meilleurs temps au Bugatti

  1. Serge Nuques (Yamaha R1 2007) : Pirelli Corsa 3
  2. Nick Ayrton (Yamaha R1) : Pirelli Super Corsa (SC2)
  3. Yves Constantin (Yamaha R1 2006) : Pirelli "Super Corsa" (SC0, le plus tendre)

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

24 Heures Motos 2024 : une parade et moins de pétarades

Pour la première fois en 47 éditions, les motos engagées aux 24 Heures du Mans 2024 vrombiront dans les rues du Mans, le mercredi 17 avril entre 15 et 16 heures. A l'inverse, le public sera prié de la mettre en sourdine chaque nuit entre minuit et 8 heures du matin. Explications.
Le marché moto et scooter en France résiste bien en mars 2024

Malgré une météo délicate et un calendrier désavantageux à négocier, les motos et scooters se tirent plutôt bien de ce troisième mois de l'année 2024 : MNC observe un recul de -4 % des 125, un repli de -1,4 % des gros cubes…. et un effondrement de -27,3% des 3-roues. Bilan !
Horaires du Grand Prix des Amériques MotoGP 2024

Certes l'an dernier à Austin, Marc Marquez était absent et de nombreux pilotes n'avaient pas vu le drapeau à damier : Bagnaia, Martin, A.Espargaro, Miller, Binder, etc. Mais le podium composé de Rins sur Honda (remplacé par Zarco en 2024...), Marini sur Ducati et Quartararo sur Yamaha faisait plaisir à voir. Il est enthousiasmant même, pour cette année. Programme !
MotoGP 2024 1 commentaire
Comment remplir un constat amiable après un accident de moto ?

Un constat européen d'accident - ou constat amiable - doit être transmis à son assureur dans les cinq jours après un accident de circulation afin de déterminer les responsabilités. Les conseils Moto-Net.Com et de la Mutuelle des Motards pour bien remplir ce formulaire crucial pour la prise en charge des dégâts. Suivez le guide !
Fabio Quartararo reste sur la Yamaha M1 d'usine en 2025 et 2026 !

Depuis quelques semaines, la rumeur enflait dans le paddock MotoGP : Fabio Quartararo pourrait passer chez Aprilia l'an prochain… L'annonce est tombée ce matin : Fabio Quartararo est fidèle à son employeur Yamaha ! Les Bleus restent soudés et convaincus qu'ils peuvent redevenir champions. Explications.
MotoGP 2024 16 commentaires
Essai Metzeler Roadtec 02 : le pneu supersport-GT

Capacités sportives et qualités routières : voilà le délicat compromis auquel propose de répondre le nouveau pneu Metzeler Roadtec 02 et son intrigante bande de roulement décrite comme adaptative. Moto-Net.Com l'a testé sur plusieurs types de motos pour vérifier si les promesses sont tenues. Essai complet, vidéo incluse.
Fin des vignettes et cartes vertes, le mémo assure le relais

Ce n'était pas un poisson d'avril : depuis hier, les motards - scootéristes, automobilistes, etc. - n'ont plus à poser le papillon vert sur leur véhicule, ni à plier l'attestation annuelle dans leur portefeuille. Il faut en revanche conserver un "mémo véhicule assuré" à sortir en cas de pépin. Explications.
  • En savoir plus...