• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ÇA TOURNE
Paris, le 19 novembre 2014

WSBK 2015 : bilan des premiers essais en Espagne

WSBK 2015 : bilan des premiers essais en Espagne

Les deux équipes officielles de WSBK Ducati et Kawasaki ont roulé ensemble lundi et mardi sur le grand tracé d'Aragon en Espagne. L'équipe privée Ducati Althea tournait aussi ces deux jours, mais un peu plus au sud, à Valence. Moto-Net.Com fait le bilan

Imprimer

Les pilotes Ducati en avance sur Kawasaki

Les premiers essais hivernaux de la nouvelle saison de World Superbike se sont achevés hier soir. En tête à la fin de la première journée (lundi), Davide Giugliano est parti du Motorland d'Aragon avec le meilleur temps, non officiel et non comparable avec ceux inscrits en début de saison dernière.

Le n°34 italien du team officiel Ducati et ses quatre petits camarades Chaz Davies, Tom Sykes, Jonathan Rea et Kenan Sofuoglu roulaient en effet sur la version "MotoGP" du circuit espagnol et non sur celle empruntée habituellement par les Superbike (normes FIA).

"Le circuit est utilisé dans sa configuration FIM", précisaient dès lundi soir les organisateurs du WSBK :"longue de 5,078 km et comprenant le long virage à gauche menant à la ligne droite de départ/arrivée".

En esquivant les 250 m de l'épingle particulièrement lente en fin de parcours, les pilotes officiels Ducati et Kawasaki ont pu tourner plus de six secondes en dessous du record officiel détenu depuis deux ans par Tom Sykes avec sa Superpole en 1'56.339 (lire MNC du 13 avril 2013).

Le meilleur chrono de Giugliano (1'50,2) peut être comparé avec le record absolu du tracé FIM signé par Marc Marquez himself en septembre (1'47,187). Trois - petites - secondes séparent donc le pilote italien et sa 1199 Panigale R du double champion espagnol et son prototype Honda RC213V. Pas mal, non ?

"Rouler vite à Aragon est très important pour moi car c'est une piste qui m'a toujours causé des problèmes", analyse Davide. "Nous devons encore travailler sur le rythme de course qui est l'aspect le plus critique pour moi", reconnaît-il volontiers.

Hyper véloce en qualification, le n°34 a trop rarement transformé ses essais en course cette année. Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de mémoire vive que les autres - se souviennent par exemple de sa bourde à Aragon...

Alors qu'il s'était élancé en tête de la deuxième ligne de la grille espagnole, Giugliano s'était planté à la toute fin de la première manche, manquant de peu de faucher la Fireblade de Jonathan Rea - alors troisième ! - et terminant finalement à une décevante huitième place.

"Déjà au cours de ces deux jours d'essai, nous avons vu que je pouvais tourner rapidement de manière constante avec des pneus usés", assurait hier soir "DG", ravi de la version 2015 de sa machine d'usine, plus proche de la 1199 Panigale R "du commerce" que sa Panigale 2014 en raison du nouveau règlement (lire MNC du 18 juin 2014).

Premier pilote Ducati du classement WSBK 2014, Chaz Davies était tout d'abord enchanté de retrouver son équipe et sa moto pour une deuxième saison d'affilée, ce qui ne lui était jamais arrivé : passé sur diverses Aprilia de GP au début des années 2000, le gallois a roulé sur Yamaha, Kawasaki et Aprilia en AMA SBK, Daytona 675 et R6 en WSSP et Aprilia, BMW puis Ducati en WSBK...

"L'approche avec la nouvelle moto a été très facile car les sensations sont très proches de celles que j'avais sur la moto que j'ai pilotée au Qatar", note "CD" qui a profité des deux jours pour "effectuer quelques tests pour confirmer certaines des solutions utilisées au cours de cette saison".

D'autre part, "les nouveaux composants introduits sur la moto de 2015 nous ont apporté des réponses très claires et positives. La nouvelle électronique fonctionne bien et le nouveau moteur se comporte de manière fluide et linéaire".

De quoi lui assurer un excellent tempo, à un dixième de seconde seulement de son coéquipier italien... et près d'une seconde plus vite que ses compatriotes britanniques Tom Sykes et Jonathan Rea !

Pilote officiel Kawasaki depuis cinq saisons - et pour les deux années à venir également ! -, Tom Sykes avouait hier soir ne pas avoir trouvé les réglages parfaits sur sa nouvelle Ninja ZX-10R. Son meilleur chrono de 1'51,1 en atteste...

"Il y a beaucoup de changements dans le règlement technique de 2015 et je savais que nous allions avoir beaucoup de travail dès que j'ai quitté la pit-lane", relativise Tom qui avait reçu "une longue liste de choses à voir et plusieurs demandes de la part de KHI" (l'usine Kawasaki Heavy Industries, NDLR).

"J'ai aussi travaillé sur mon pilotage et sur la nouvelle configuration parce que d'une certaine manière, nous sommes repartis de zéro lors de ce test", estime même le n°66 dont l'unique objectif l'an prochain sera de récupérer "sa" plaque de n°1, désormais propriété de Sylvain Guintoli !

Malgré la pluie lundi matin, l'ancien "Number One" de la discipline a bouclé en deux jours plus de 100 tours de circuit afin de détecter "ce dont nous avons besoin pour aller plus vite". Son nouveau coéquipier en a effectué près de 80, presque aussi rapidement...

À l'instar de son camarade Chaz Davies, Jonathan Rea innovait lui aussi puisqu'il prenait les commandes d'une moto dépourvue du blason ailé (Honda) : une grande première dans sa carrière professionnelle !

Privé de commentaires officiels jusqu'à la fin de l'année - mais pas de tests, ouf ! -, "JR" a tout de même signalé via les réseaux sociaux que ses premières impressions au guidon de la Ninja étaient très positives et qu'il appréciait beaucoup son nouveau boulot.

Son nouveau chef mécanicien, Pere Riba, se déclare tout aussi satisfait : "c'est un très bon pilote (il a terminé 3ème du championnat 2014, NDLR !), il est très professionnel et les informations qu'il nous transmet sont très bonnes".

"Jonathan a fait près de 40 tours chaque jour", rapporte le mécano espagnol. "C'était un premier test et il fallait donc trouver ses réglages de base. Nous avons passé beaucoup de temps dans le box à faire des changements, mais ça a été positif".

En bouclant son meilleur tour un dixième de seconde moins vite que l'expérimenté Tom, Johnny prouve qu'il a déjà la main verte... Pour la petite histoire, c'est lui qui passait aujourd'hui des tests médicaux pour le compte de Kawasaki.

En toute logique, le n°65 devrait être déclaré - très - "bon pour le service" ! Comme Giugliano et Davies, Rea et Sykes doivent remonter en selle dès la semaine prochaine, entre le 24 et le 28 novembre, sur le circuit de Jerez cette fois.

"Aragon et Jerez sont deux pistes très différentes", analyse Ernesto Marinelli, directeur du projet Superbike chez Ducati : "il sera important de consolider les informations et résultats rassemblés ici lorsque nous arriverons à Jerez la semaine prochaine, afin d'aborder la reprise en janvier en toute confiance".

Tests Superbike Aragon - lundi 18 novembre 2014

  1. Davide Giugliano - Ducati SBK : 1'51,3
  2. Chaz Davies - Ducati SBK : 1'51,3
  3. Tom Sykes - Kawasaki SBK : 1'52,2
  4. Jonathan Rea - Kawasaki SBK : 1'52,7
  5. Kenan Sofuoglu - Kawasaki SSP : 1'55,6

Tests Superbike Aragon - mardi 19 novembre 2014

  1. Davide Giugliano - Ducati SBK : 1'50,2
  2. Chaz Davies - Ducati SBK : 1'50,3
  3. Tom Sykes - Kawasaki SBK : 1'51,1
  4. Jonathan Rea - Kawasaki SBK : 1'51,2
  5. Kenan Sofuoglu - Kawasaki SSP : 1'54,3

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !