• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 18 octobre 2015

WSBK Qatar (2) : Haslam arrache la dernière victoire

WSBK Qatar (2) : Haslam arrache la dernière victoire

L'ultime course du championnat du monde Superbike 2015 a été marquée par la chute de Torres, l'abandon de Rea, mais aussi - et surtout - par un magnifique duel entre Davies et Haslam, dont le n°91 Aprilia est sorti vainqueur ! Seconde course Superbike Xavi Fores étant porté malade, Chaz Davies hérite de la troisième place sur la grille qatarie.

Imprimer

L'ultime course du championnat du monde Superbike 2015 a été marquée par la chute de Torres, l'abandon de Rea, mais aussi - et surtout - par un magnifique duel entre Davies et Haslam, dont le n°91 Aprilia est sorti vainqueur !

Seconde course Superbike

Xavi Fores étant porté malade, Chaz Davies hérite de la troisième place sur la grille qatarie. L'ensemble de ses poursuivants gagnent aussi une place suite au forfait du remplaçant (!) de Davide Giugliano.

Départ : Jonathan Rea prend un meilleur départ que Tom Sykes et plonge en tête dans le premier virage. Mis sous pression par Chaz Davies, Tom conserve la deuxième place. Leon Haslam et Jordi Torres prennent en chasse la Ducati n°7, suivis par Van den Mark, Randy de Puniet (!), Leandro Mercado, David Salom et Leon Camier. Sylvain Guintoli est 11ème, Christophe Ponsson 19ème et Alex Lowes déjà dans les stands...

Davies dépasse Sykes à la fin de la première boucle et fait les freins à Rea au début de la deuxième ! Haslam hisse sa RSV4 devant la ZX-10R n°66. Torres et Van den Mark se trouvent dans le sillage du Ninja anglais et sont suivi à quelques longueurs par De Puniet sur sa GSX-R1000 n°14 !

Devant, Rea entame le troisième tour en essayant de passer Davies par l'extérieur au freinage de la longue ligne droite (un peu plus d'1 km !). Mais placée sur la trajectoire idéale, la Panigale n°7 conserve la tête à la sortie de la première courbe.

En troisième position, Leon Haslam se contente d'observer. Le pilote Aprilia devance d'un rien Sykes, Torres et Van den Mark. Le groupe de chasse se trouve à quatre secondes : il est composé de De Puniet, Guintoli, Mercado et Salom. Ponsson roule seul en 18ème position.

Le 4ème tour débute très fort : Davies, Rea et Haslam attaque le premier virage quasiment de front ! Excellent freineur, Davies conserve la tête de la course. Rea ne résiste pas à un Haslam particulièrement motivé... et encore moins à la panne de sa Kawasaki qui le contraint à regagner les stands !

Dépité, Jonathan rejoint son box en roue libre et ne pourra repartir pour tenter de marquer les 5 points qui lui manquaient pour battre le record de Colin Edwards : 522 points inscrits en une saison (2002). Le champion du monde 2015 enregistre son unique bulle à l'occasion de cette dernière manche.

Sur la piste, Davies mène toujours le peloton de tête composé de Haslam, Sykes, Torres et Van den Mark. À huit secondes de là, Sylvain Guintoli domine le deuxième groupe où roulent De Puniet, Mercado, Badovini et Salom. Christophe Ponsson accède à la 16ème place grâce aux abandons de Rea et Camier.

Haslam déclenche une nouvelle attaque au tout début du 7ème tour mais Davies reprend les rênes de la course dans la portion sinueuse. Une petite seconde derrière, les deux rookies Torres et Van den Mark pimentent la course en se doublant à plusieurs reprises.

L'Aprilia n°91 retente sa chance au freinage du bout de ligne droite au 9ème tour mais c'est un tour plus tard que Haslam arrive à devancer Davies à la sortie de la première courbe. Malheureusement pour l'anglais, un léger écart à l'entrée de la première épingle lui fait perdre la tête de la course... Davies mène donc à nouveau.

Derrière la Ducati n°7 et l'Aprilia n°91, la Ninja n°66 reste curieusement discrète. Largué dans la ligne droite, Tom Sykes refait juste son retard dans les virages. Logé dans la roue arrière de la Kawasaki d'usine sur la majorité du parcours, Jordi Torres ne bouge pas non plus de sa quatrième place.

Toujours cinquième, "Magic Mike" et sa Honda n°60 se trouvent à plus d'une seconde du "Spanish Elvis" et de son Aprilia n°81. "Guinters" circule à une solitaire sixième place tandis que Randy de Puniet et Leandro Mercado se disputent la septième place.

Il ne reste plus que quatre tours à parcourir et le duel entre Haslam et Davies se poursuit : Leon passe Chaz dans la ligne droite, écarte légèrement dans la première courbe et se fait repasser par la Ducati d'usine... sous les yeux de Tom Sykes qui reste dans l'aspiration des deux motos italiennes.

Vainqueur de la première manche qatarie, Jordi Torres reste en embuscade. Le pilote espagnol ne se trouve qu'à quelques longueurs du podium et de la victoire... Une ultime victoire 2015 fortement convoitée par Haslam qui continue de titiller Davies à deux tours de la fin.

Alors que les trois britanniques semblent hausser le ton, Jordi Torres perd l'avant et jette ses espoirs de - premier - doublé en World Superbike dans les graviers. Les deux Fireblade du team Honda Pata pilotées Van den Mark et Guintoli complètent désormais le Top 5.

Haslam se jette un peu trop fort dans le dernier tour, élargit une énième fois dans la première courbe mais reste au contact de la Panigale. Le n°91 sait qu'il a l'avantage dans la ligne droite et s'assure donc d'attaquer le dernier virage avec une légère avance sur Davies, qu'il agrandit jusqu'à la ligne d'arrivée.

Vainqueur à l'ouverture de la saison 2015 en Australie, Leon Haslam renoue avec la victoire lors de la dernière course au Qatar. Il est accompagné sur le podium par le vice-champion Chaz Davies et son grand rival Tom Sykes, qui termine dans le Top 3 mondial pour la quatrième année consécutive.

Si les fans britanniques se réjouissent de voir un nouveau podium WSBK 100% "Made in UK", le clan français peut se satisfaire de la solide cinquième place obtenue par Sylvain Guintol, la rassurante septième place de Randy de Puniet et l'encourageante onzième place de Christophe Ponsson !

Jonathan Rea sort de son box pour féliciter son ancien coéquipier Leon Haslam. Quatrième du championnat, le n°91 n'a pas trouvé de guidon pour la saison prochaine... Contrairement à notre Sylvain Guintoli qui rend sa plaque de n°1 mondial après une saison 2015 difficile sur Honda, mais se tourne vers une enthousiasmante saison sur Yamaha... Restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...