• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#QATARWORLDSSP
Paris, le 29 octobre 2018

Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Losail

Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Losail

La douzième et dernière épreuve du WorldSSP 2018 s'est disputée ce week-end à Losail, au Qatar. Afin de compléter notre compte rendu en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les principales réactions des pilotes Supersport à l'issue de la course qatarie. Do you speak french ?

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu suivre samedi et dimanche, en quasi direct, le déroulement des courses du World Superbike et Supersport 2018 sur le circuit de Losail. Pour les retardataires :

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui ont animé dimanche la course Supersport. Honneur au vainqueur !

Lucas Mahias (Yamaha n°144), 1er :

#QATARWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Losail

"Quel week-end de folie pour moi : j'ai gagné deux courses en un week-end (vendredi, notre champion 2017 a été déclaré vainqueur de l'épreuve de Portimao, NDLR !), ce qui est une première en championnat du monde Supersport ! Je suis également arrivé à Losail cinquième du championnat, mais je rentre à la maison deuxième. Pole position, nouveau record du circuit et victoire en course : c'est une façon parfaite de terminer la saison, donc je suis vraiment content. Félicitations à Sandro pour sa victoire au championnat du monde et félicitations à Jules qui n'a pas eu d'autre choix que d'attaquer pour la victoire aujourd'hui s'il voulait remporter le titre. Merci à Yamaha et à mon équipe de m'avoir aidé à réaliser mon rêve ces deux dernières années. Nous rentrons maintenant à la maison pour commencer l'entraînement hivernal, afin d'être prêt pour la saison prochaine".

Sandro Cortese (Yamaha n°11), 2ème et champion du monde :

#QATARWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Losail

"Je suis sans voix ! Je suis si heureux et je veux profiter de ce moment. Je dois dire merci à mon équipe, ils m'ont aidé à me relever après un hiver si difficile, je n'avais pas de guidon et ils ont cru en moi. Je pense que nous avons fait le maximum cette saison, nous avons tout donné toute l'année et les gens de mon équipe sont formidables. Un grand merci à ma famille, ils m'ont aidé dans les moments difficiles et j'ai hâte de rentrer à la maison !"

Federico Caricasulo (Yamaha n°64), 3ème :

#QATARWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Losail

"Ce week-end a été difficile car dès la première séance, il me manquait environ une seconde au tour. Pendant la course, je me sentais beaucoup mieux dans le secteur 3 où je perdais tout mon temps auparavant : j'étais donc beaucoup plus rapide. Mon départ n'a pas été très bon et je me suis retrouvé 11ème dans le premier virage. Mais j'ai réussi à attaquer pour remonter. Les trois gars qui me devançaient vers la fin avaient un peu trop d'avance pour que je puisse les rattraper, mais je suis heureux d'avoir terminé la dernière course de la saison sur le podium, après un week-end qui a commencé très difficilement pour moi. Félicitations à Sandro pour le championnat et merci à mon équipe pour leur travail acharné et leur dévouement cette saison".

Randy Krummenacher (Yamaha n°21), 5ème :

#QATARWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Losail

"Ma deuxième saison en Supersport 600 touche à sa fin. C'est une catégorie que j'aime beaucoup et dans laquelle je courrai à nouveau l'année prochaine, en restant dans le Team Bardahl Evan Bros. C'était notre première année sur la Yamaha, une moto à grand potentiel et avec laquelle nous avons acquis beaucoup d'expérience. La course d'aujourd'hui a été difficile, la piste était sale et mouillée à certains endroits et j'ai essayé de tirer le meilleur parti d'une situation difficile, notamment ma 11ème place sur la grille. Nous avons beaucoup appris durant cette course et je pense que nous avons fait un nouveau pas en avant J'ai malheureusement été pénalisé par la décision du TAS concernant Mahias. Je n'ai pas encore compris le raisonnement, mais si les choses étaient restées comme elles étaient après Portimao, j'aurais fini avec la médaille de bronze au général. Je n'ai pas de regrets malgré tout, j'ai hâte que la saison prochaine débute. Le team et moi commencerons avec plus d'expérience et cela nous aidera. Je tiens à remercier mon équipe pour leur travail acharné, mes sponsors pour m'avoir donné la chance de participer à un championnat de si haut niveau et, enfin et surtout, ma famille qui me soutient toujours à la maison et sur la piste".

Corentin Perolari (Yamaha n°24), 6ème :

#QATARWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Losail

"C'est vraiment dommage que mes pneus se soient mis à glisser aussi fort au bout de quelques tours. J'ai perdu du terrain mais je suis vraiment content d'avoir été en mesure de reprendre en fin de course, le rythme que j'avais au début. Je vais apprendre à gérer ça pour l'année prochaine. Je suis tellement content d'être là, de savoir que le GMT94 me fait confiance. Je me sens bien sur ma moto, bien avec mon équipe toujours proche de moi, et je donnerai tout cet hiver pour arriver compétitif et gagner des courses en 2019".

Jules Cluzel (Yamaha n°16), chute(s) et abandon :

#QATARWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Losail

Pour remporter le titre, Jules devait marquer cinq points de plus que Cortese. Pour faire simple, il lui fallait gagner cette dernière manche au Qatar. D'où l'intense bataille entre Sandro et lui pour la première place durant la majeure partie de la course... jusqu'à ce que Mahias, resté sagement en retrait, s'aperçoive qu'il avait un meilleur rythme que les deux prétendants au trône.

Le champion 2017 s'est facilement défait des deux leaders du classement 2018. Dans ces conditions, même en devançant Cortese sur la ligne d'arrivée, Cluzel ne pouvait plus prétendre à la couronne mondiale... Sans doute frustré de la tournure des événements, "Julo" est tombé dans le virage n°7 du dernier tour en cherchant à maintenir la pression sur son rival n°11.

Avec l'énergie du désespoir, Jules s'est relevé de sa chute (perte de l'avant sans trop de conséquence matérielle) et est reparti à l'assaut d'une poignée de points. Après tout, Cortese n'était pas à l'abri de comettre une erreur dans les tous derniers virages, dont certains étaient entrecoupés de rigoles d'eau !

Hélas, c'est notre n°16 qui s'est fait surprendre par une flaque plus profonde que les autres : dépourvue d'antipatinage (c'est le règlement !), sa R6 est partie dans un gros high-side. Bilan définitif pour le pauvre Cluzel : zéro points marqués au Qatar, une troisième place au championnat... et une blessure au pied à panser cet hiver.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP d’Autriche : Quartararo se chicane avec Zarco et les Ducati

Le Red Bull Ring réussit aux Ducati, mais l’ajout d’une chicane cette année pourrait-elle changer la donne ? Pas évident : à l’issue de la première journée du Grand Prix d’Autriche 2022, notre champion Fabio Quartararo est seul au milieu d’un Top 8 dominé par les Desmosedici... à commencer par la n°5 de Johann Zarco !
Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...