• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 24 mars 2007

Chronique d'un succès annoncé ?

Chronique d'un succès annoncé ?

Après plus de trois ans de bons et loyaux services, la Z 750 nous revient pleine de bonnes intentions. Kawasaki nous la promet encore plus facile, plus puissante et plus rigoureuse pour continuer sa carrière au top des ventes de motos en France. Test !

Imprimer

Tous les grands champions sont d'accord : "le plus dur ce n'est pas de conquérir le titre, mais c'est de le conserver !" Or le roadster Kawasaki caracole en tête des ventes de motos en France depuis trois ans avec plus de 18 500 exemplaires écoulés.

Après ce véritable "casse du siècle", la nouvelle Z 750 aura donc fort à faire pour se montrer digne de ce lourd héritage...

Une refonte en profondeur

Kawasaki ne s'est pas contenté d'une légère évolution en retouchant les quelques détails qui péchaient sur sa Z 750, comme ses problèmes de vibrations ou son tableau de bord illisible.

Les Verts ont complètement revu leur copie, tant esthétiquement que mécaniquement. Le constructeur d'Akashi tenait à conserver le caractère bien trempé de son roadster mid-size, tout en le rendant encore plus facile et exploitable pour tous types de motards.

Un dessin réussi

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

La nouvelle Z 750 interpelle en premier lieu par son design aussi harmonieux qu'agressif avec ses griffes sur le pot et le moteur (des renforts de cadre, en fait).

Si l'on retrouve les lignes générales du précédent modèle, le design est en revanche beaucoup plus moderne et, surtout, moins taillé à la serpe.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Le roadster arbore de nouvelles écopes de radiateur, inédites sur l'ancienne version. La coque arrière et le réservoir retravaillés semblent vouloir bondir vers l'avant dans un même élan. Le tête de fourche évoque celui de l'ancienne Z, mais également en plus acéré.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

De plus, cette nouvelle livrée "citron vert" pailletée explose littéralement sous le soleil espagnol. Mais que les amateurs de discrétion se rassurent : la Z 750 sera aussi disponible en gris métal ou dans un coloris noir très agressif !

Pour petits et grands

Kawasaki semble avoir beaucoup travaillé pour rendre sa Z plus accessible à tous les gabarits et à toutes les morphologies. La hauteur de l'assise a été abaissée de 15 mm mais surtout, la selle est plus étroite de 40 mm au niveau du réservoir. Ce qui permet aux plus petits de pouvoir poser sereinement les pieds par terre.

Le réservoir, quant à lui, est plus court et plus étroit, ce qui permet de bien tenir la moto avec les cuisses. Comme le guidon a été également relevé, la position du pilote se trouve donc beaucoup plus droite que sur l'ancien modèle. Sur ce dernier, la position, assez crapuleuse, était en effet franchement basculée sur l'avant.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

A l'usage, cette nouvelle posture est assez convaincante car plus polyvalente. Le seul bémol vient de la selle trop en pente qui semble vouloir rejeter son pilote vers un guidon placé bas... Ce qui n'est pas le cas ! De ce fait, la Z 750 tanne donc rapidement le postérieur de son pilote qui s'arrête au moins tous les 100 km pour faire une pause !

Une ergonomie soignée

Les commandes aux pieds et aux mains sont douces et bien positionnées. Le tableau de bord a heureusement fait l'objet d'un changement total : fini l'unique compteur rouge avec son compte-tours à cristaux liquides illisible ! Le nouveau compteur est joli et harmonieux tandis que le compte-tours est très classe avec son fond gris métal.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

La fenêtre digitale est bien agencée mais se montre un peu difficile à déchiffrer par forte luminosité. Enfin, une jauge d'essence fait son apparition.

Quant aux rétroviseurs taillés en pointe, ils nécessitent malheureusement de rentrer les coudes pour apercevoir quelque chose...

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

La protection du pilote est convenable aux vitesses légales, mais réclamera de se reculer sur la selle et de baisser la tête si l'on veut aller au delà.

Avant de partir...

La nouvelle Z 750 n'a malheureusement pas progressé du côté de ses aspects pratiques : elle a même carrément régressé !

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Elle ne propose en effet plus d'emplacement sous sa selle passager pour un quelconque antivol - ni même une trousse à outils ! - car la place est prise par l'électronique... Agaçant pour une moto qui sera largement utilisée par des citadins...

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Pour tenter de se faire pardonner, Kawasaki a tout de même équipé son roadster d'un anti-démarrage à clé codée. On trouve également deux boucles pour accrocher des tendeurs sous la coque arrière qui permettent d'arrimer un sac (en l'accrochant également aux repose-pieds passager), mais avec un gros risque de rayer la peinture...

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Pour ne pas rompre sa ligne acérée, la Z n'est pas dotée de poignées passager. Mais le duo n'est de toute façon pas une priorité pour cette moto. En dépannage, elle peut toutefois s'en acquitter dans des conditions acceptables : une fois hissé sur son strapontin, le passager est mieux accueilli que ce que la selle pouvait laisser augurer.

Les jambes du passager ne sont pas trop repliées et l'on parvient à se tenir correctement, les mains en appui sur le réservoir.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Curieusement, Kawasaki n'a pas profité de cette refonte pour faire subir un petit régime à sa 750, bien au contraire : la nouvelle Z affiche même 8 kg de plus (+12 kg avec l'ABS) que l'ancien modèle... Cela dit, le poids est peu dérangeant, y compris lors des manoeuvres moteur coupé.

La cylindrée idéale ?

Mais le gros atout du roadster Kawasaki, qui fait tout son charme et sa personnalité, c'est son moteur. Dieu merci, le constructeur nippon a refusé de rentrer dans les rangs en développant un roadster 4-cylindres de 600 cc. Et c'est tant mieux !

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

En effet, la cylindrée de 750 cc est parfaitement adaptée à cette architecture moteur, qui se fait malheureusement de plus en plus rare ! Outre la célèbre Suzuki GSX-R, la Z est en effet l'une des dernières motos de grande diffusion en 750. Pourtant, c'est un moteur qui offre un réel agrément de conduite : plus souple et coupleux à bas régime que les 600 cc, il se montre en revanche moins brutal que les 1000 dans le haut du compte-tours.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

On profite donc de reprises très plaisantes en bas et d'un tempérament rageur dans les tours. En outre, ces moteurs s'acquittent aisément de toutes les utilisations : ville, duo, arsouille, etc.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Sans compter que cette cylindrée convient au plus grand nombre : le motard quasi débutant ne se fera pas trop peur s'il garde la tête froide, tandis que le pilote confirmé s'amusera énormément.

Plein comme un œuf

Compte tenu du carton que fait la Z 750 en France, les ingénieurs de chez Kawasaki l'ont particulièrement adaptée à notre législation. Ils n'ont pas cherché à gagner des chevaux supplémentaires - qui, de toute façon, seraient bridés -, mais plutôt à remplir le moteur aux bas et mi régimes.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Leur effort a principalement porté sur l'échappement et l'injection électronique : si le roadster passe donc de 110 à 106 ch à 10 500 tr/mn, il progresse beaucoup en couple, passant de 7,4 à 8 mkg à 8 300 ts/mn.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Un gain particulièrement sensible qui participe énormément au plaisir de conduite. Dès 3 000 tours, le moteur se montre très volontaire. Il tracte puissamment jusqu'aux environs des 7 500 tr/mn, régime auquel il s'énerve vraiment pour se précipiter comme une furie vers la zone rouge, à la manière d'une 600 sportive. Ce déferlement de chevaux sauvages est accompagné par le hurlement rageur de l'échappement à la sonorité typiquement Kawa !

750 cc de bonheur

Le moteur de la Z se plie avec une bonne volonté exemplaire à toutes les utilisations. S'il aime être cravaché, il peut aussi enrouler avec une grande douceur et le 4-cylindres accepte de repartir très bas dans les tours.

Ainsi, il est tout à fait envisageable de traverser placidement un village sur le 6ème rapport à 30 ou 35 km/h, sans que la mécanique se plaigne.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

L'injection électronique est bien maîtrisée et génère très peu d'à-coups à la coupure comme à la remise des gaz. Il n'y a qu'en ville qu'elle hoquette lorsqu'on évolue entre les voitures à très basse vitesse, en première ou en seconde.

La boîte de vitesses a également énormément progressé : finis les tricotages du sélecteur pour trouver le point mort au feu. Désormais, la boîte est précise, douce et rapide. Enfin, Kawasaki a eu le bon goût de corriger l'un des gros défauts de l'ancienne version : les vibrations ! Elles ont été parfaitement gommées par le nouveau montage souple du moteur dans le cadre.

Moins rigide, plus facile

Les performances bluffantes qu'autorise le 4-cylindres de la Z se devaient d'être maîtrisées par une partie cycle efficace. Curieusement, à une époque où la mode est plutôt à la radicalisation, Kawasaki a pris le parti d'assouplir le cadre. On ne retrouve plus le côté rigide et "d'un bloc" de l'ancienne Z 750, qui donnait réellement l'impression de piloter une sportive déshabillée.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Attention, la nouvelle Z n'en est pas moins efficace : elle est juste plus facile à prendre en mains. Elle offre finalement un bon compromis entre vivacité, maniabilité et stabilité. Sur les routes ultra-glissantes et piègeuses des environs d'Alicante, constituées de virages en aveugle qui prennent un malin plaisir à se refermer quand on s'y attend le moins, la Kawasaki a montré tout son potentiel. Elle profite également d'une bonne capacité d'improvisation et en cas de coup dur, elle ne se relève pas à la prise des freins sur l'angle.

Mieux équipée

Le roadster adopte une fourche inversée de 41 mm qui vient avantageusement remplacer la suspension de l'ancien modèle. Elle travaille très bien et inspire au pilote une bonne confiance dans le train avant.

L'amortisseur arrière est plus souple qu'avant, mais assure une bonne motricité et un bon feeling au pilote, bien aidé en cela par les Dunlop Qualyfier montés d'origine.

La Z 750 voit son empattement rallongé de 15 mm, ce qui lui confère davantage de stabilité même quand le revêtement se dégrade.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

Le freinage progresse également avec un meilleur mordant et une bonne endurance : le disque arrière gagne 30 mm de diamètre pour mieux assister les éléments avant qui n'attirent aucune critique.

Test nouvelle Kawasaki Z750 2007 : chronique d'un succès annoncé

La nouvelle Z sera disponible en option avec un ABS proposé au tarif raisonnable de 500 €. Et lors de notre essai, l'ABS nous a autorisé une conduite sportive sans se déclencher trop vite ni de manière intempestive, malgré les routes très glissantes.

Pas prête de lâcher son titre !

Il y a donc fort à parier que la nouvelle Z 750, grâce notamment à son esthétique très réussie, plaira autant - sinon plus - que son aînée. Si l'on rajoute à cela le fait qu'à peu près tout a progressé en elle sauf son prix de 7 199 € (7 699 € avec l'ABS), la concurrence des roadsters 600 a du souci à se faire...

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Pour le confort une fois en selle, rien à redire, position relativement droite et agrable. Reste à enchainer les kilometres pour en savoir plus. Par contre, le passager ne va pas forcement apprécier le voyage (la selle arriere semblement vraiment tres dure : j'en connais une qui va regretter la hornet et sa selle confort!!!) Coté aspects pratiques, y a pas l'air d'y avoir bcp de place pour ranger l'antivol.De mon coté, j'ai négocié un devil carbone à la place du pot d'origine que je trouve tres moche. Si d'autres personnes ont pu faire un essai plus poussé (j'ai fait à peine 10 minutes de roulage), je suis preneur d'infos... Bonne route à toutes et à tous...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Essai KTM 1390 Super Duke R : Katapulte Taille Maxi

La "Bête" reprend encore du muscle et de la sophistication pour délivrer un message sans équivoque : son bicylindre porté à 1350 cc de 190 ch va porter de méchants coups à la concurrence maxi-roadsters ! MNC a brièvement tenté de dompter la nouvelle 1390 Super Duke R sur le circuit d'Alméria (Espagne)... et sous la pluie !
Kawasaki Eliminator 500 : notre essai en vidéo

Avec sa selle et son tarif tous deux aux ras des pâquerettes, l’Eliminator 500 affiche de hautes ambitions : concurrencer la Rebel 500 qui domine en France le segment des petits customs principalement destinés aux motards débutants (permis A2). Moto-Net.Com a testé la nouvelle Kawasaki... Voici notre compte-rendu en vidéo !
Nouveautés 2024 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Petites mises à jour 2024 pour la grande Triumph Tiger 1200

Lancée en 2012, totalement refondue en 2022 et habilement customisée l'été dernier, la Tiger 1200 connaît une série de mises à jour pour 2024 visant à améliorer son moteur, le confort des versions Pro et la garde au sol des modèles GT. Le maxitrail Triumph en profite aussi pour revoir la coloration de ses pelages... Présentation.
Il y a 20 ans : Essai V-Strom 650, une moto d'initiés

Souvenez-vous, il y a 20 ans jour pour jour, MNC publiait : "Les trails de moyenne cylindrée sont en pleine mutation. Suzuki tente de renouveler le genre avec une offre alléchante : le formidable bicylindre de la SV 650 dans une partie cycle dérivée de l'excellente DL 1000". Aujourd'hui, le succès de ces motos ne se dément pas avec les Ténéré 700, Transalp 750 et V-Strom... 800 DE et SE !
Bagnaia et Ducati maintiennent la cadence aux tests du Qatar

Le champion du monde MotoGP Francesco Bagnaia ouvre les tests au Qatar avec le meilleur temps devant son dauphin, Jorge Martin. Aleix Espargaro suit les Ducati sur son Aprilia, très en forme ce lundi, alors que Johann Zarco et Fabio Quartararo sont respectivement 9ème et 10ème. Résultats et classement de la première journée.
Essai vidéo KTM 990 Duke 2024

La 990 Duke débarque chez KTM avec ses 123 ch et ses 103 Nm à 14 949 euros. La remplaçante de la 890 parvient-elle à justifier ce prix excessivement élevé ? Réponses dans notre test vidéo !
Les couleurs et objectifs de Johann Zarco chez Honda-LCR

L'équipe LCR a dévoilé les nouvelles livrées 2024 de ses Honda RC213V satelittes dont l'une revient à Johann Zarco, nouveau venu dans la structure de Lucio Cecchinello. Le cannois de 33 ans, rassuré par les tests hivernaux, ambitionne d'évoluer dans le Top 10 et de décrocher quelques podiums.
Marché moto et scooter : le show et l’effroi en janvier 2024

À l’image de la météo en France, le marché français du motocycle a connu un premier mois de l’année 2024 extrêmement contrasté. Agréablement douillet pour certains constructeurs, sinistrement frisquet pour d’autres, janvier a été globalement négatif : -6,4 % par rapport à 2023... Bilan.
Bilans marché 1 commentaire
Yamaha Blu Cru Pro Days 2024 sur le circuit de Nogaro 

Le service compétition de Yamaha organise deux journées de roulage sur le circuit de Nogaro (32) réservées aux pilotes de vitesse à ses couleurs. Trois groupes seront formés le week-end du 16 et 17 mars, sous la houlette de l'école de pilotage H2S. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en créant votre compte MNC, vous commentez tous nos nos articles et nos essais , cliquez sur les publicités de nos partenaires (ça n'engage à rien !) et préservez notre indépendance !

ACTUALITÉ MNC LIVE  |   JE M'INSCRIS !

  • En savoir plus...