• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES 2018
Cerdon (01), le 18 juin 2018

80ème Rallye de l'Ain : Julien Toniutti encore vAinqueur !

80ème Rallye de l'Ain : Julien Toniutti encore vAinqueur !

Remportée pour la septième fois par Julien Toniutti - cette année au guidon d'une Aprilia Tuono V4 -, cette édition du rallye plus que centenaire fut tout aussi belle que les précédentes, avec de grosses bastons dans les spéciales et de la jeunesse sur le podium. Compte rendu.

Imprimer

Le Rallye de l'Ain est un rallye historique : depuis sa première édition le 15 juin 1913, l'épreuve a traversé deux guerres mondiales contre vents et marées, mais elle reste d'actualité et est inscrite depuis toujours au championnat de France des rallyes routiers.

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

Un grand bravo donc, une fois de plus, à l'UM Ain pour réussir à faire perdurer cette superbe épreuve, organisée cette année encore à Cerdon (01).

Du même style que pour l'édition précédente, le parcours 2018 est constitué de plusieurs boucles Cerdon/Cerdon avec à chaque boucle un passage dans les deux spéciales : Challes et Leymiat. Au total, cinq boucles sont prévues pour la première étape et trois pour la deuxième.

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

La première boucle de la première étape fait office de tour de reconnaissance en passant dans les spéciales qui ne seront pas chronométrées. On aura donc sept passages chronométrés dans chacune des deux spéciales, soit un total de 14 spéciales chrono.

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

Julien Toniutti n'a pas fait dans la dentelle : à peine rentré de l'Ile de Man où il a pulvérisé le record français du tour, il troque sa BMW S 1000 RR encore chaude contre une Aprilia Tuono V4 et s'offre la victoire absolue de la 80ème édition du Rallye de l'Ain, deuxième épreuve du championnat de France des rallyes 2018.

"Après 2400 km à 200 km/h de moyenne, on perd un peu nos repères"

"Tout s'est très bien passé, malgré une préparation un peu speed", explique Julien. "Je suis rentré du Tourist Trophy il y a tout juste une semaine et je n'ai pu y consacrer que très peu de temps. Jeudi j'ai eu la possibilité d'aller jeter un oeil sur les spéciales, vendredi les contrôles techniques avaient lieu et samedi c'était la course. J'avais repris en mains la Tuono pendant la journée, je me sentais bien en amont de l'étape de nuit. J'avais déjà connu cela l'année dernière, il m'avait fallu un temps d'adaptation pour passer de la sportive du Tourist Trophy au roadster du rallye. Et puis pendant la journée j'avais du mal à vraiment prendre mes marques car j'avais le sentiment de ne pas avancer. C'est aussi un des effets secondaires du TT ! Après 2400 km à 200 km/h de moyenne là-bas, on perd un peu nos repères en rentrant".

La bataille s'annonçait cependant difficile : dès la première spéciale (Challes), c'est Kevin Cheylan (Ducati 939 Hypermotard) qui s'impose avec 2 centièmes d'avance sur Julien. Le champion de France en titre, Bruno Schiltz (Aprilia 1100 Tuono), obtient le troisième temps un peu plus de quatre dixièmes plus loin.

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

A la deuxième spéciale (Leymiat), Julien Toniutti remet les pendules à l'heure et décroche le meilleur chrono en collant 1,22 seconde à Kevin Cheylan et 1,49 seconde à Bruno Schiltz encore troisième.

Même tableau au deuxième passage à Challes : Toniutti devance Cheylan et Schiltz. Mais à la spéciale suivante, deuxième passage chrono à Leymiat, le jeune Cheylan fait de la résistance et s'octroie la meilleure pendule, cette fois un peu plus d'un dixième devant Toniutti !

Ce dernier ne tardera pas à réagir et va truster les meilleurs chronos de la troisième boucle, prenant le large de plusieurs secondes sur Kevin Cheylan au général. Kevin obtient cependant systématiquement les deuxièmes temps.

Alors que Bruno Schiltz campe tel un métronome en troisième position, les chutes diverses (heureusement sans gravité) des autres concurrents vont bon train... Les retards s'accumulent à chaque nouvelle neutralisation et le directeur de course doit annuler la quatrième et dernière boucle aux chronos de cette première étape.

"Le week-end a été vraiment compliqué dans l'Ain", résumera Bruno Schiltz après la course : "il fallait se remettre dans le bain après la longue interruption depuis la Sarthe et composer avec des spéciales particulièrement bosselées. Etant donné l'état du terrain, même en courbes, il était très difficile de régler l'Aprilia Tuono V4 1100 Factory".

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

Julien Toniutti termine cette première étape en tête du classement, mais l'homme du jour est le jeune Kevin Cheylan, qui reste pour l'instant le seul capable de tenir tête à l'indétrônable Toniutti.

Mais la deuxième étape se profile, la nocturne... La nuit, Julien est intouchable et il le prouve une fois de plus en enfilant les meilleurs chronos de chaque passage en spéciale comme s'il enfilait des perles...

Durant la première boucle de cette étape de nuit, on retrouve les mêmes acteurs qu'à la première étape aux trois premières places : Cheylan et Schiltz se suivent derrière le leader, avec cette fois un écart un peu plus conséquent que lors de l'étape de jour.

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

A la deuxième boucle, Cheylan semble baisser les bras et laisse la place de dauphin des spéciales à Bruno Schiltz. Les troisièmes temps de cette boucle reviendront à Romain Cauquil (KTM 690 Duke CTM83), qui restait jusqu'alors en embuscade aux 4ème ou 5ème places. Kevin Cheylan, toujours premier de la catégorie Rallye 1 (moins de 950 cc), devra se contenter des quatrièmes chronos de cette seconde boucle nocturne.

Dernière boucle à Challes : Kevin Cheylan se réveille et signe le deuxième temps, un poil plus d'un dixième devant Bruno Schiltz mais cette fois à plus de 2,5 secondes derrière Julien Toniutti !

Malheureusement pour lui, Kevin ne sera pas sur aucun podium de ce Rallye de l'Ain 2018 : il chute dans la dernière spéciale, à Leymiat, sans gravité mais il perd plus d'une minute et demie et voit s'éloigner le podium scratch ainsi que celui de sa catégorie...

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le jeune Romain Cauquil accède ainsi à la troisième marche du podium scratch pour la première fois de sa carrière de rallyman. Il remporte également la couronne en catégorie Rallye 2.

80ème Rallye de l'Ain : Toniutti encore vAinqueur !

Bruno Schiltz termine deuxième et la victoire de cette édition revient une fois de plus à Julien Toniutti. Les deux pilotes trônent aux deux premières places de la catégorie des "grosses" (plus de 950 cc), la catégorie Maxi rallye parrainée par SW Motech.

La palme des Rallye 1 revient à Pierre Bompard (Triumph 675 Daytona R) : alors qu'il menait la catégorie, Maxime David (Kawasaki ZX-6R) devra abandonner peu après la dernière spéciale suite à une panne d'alternateur.

En Rallye 3 (les "petites" de moins de 400 cc mono ou moins de 500 bicylindre), Fabrice Dion (KTM 390 Duke) s'impose devant Raphael Groland (Honda 500 CB). L'équipage Galvani/Bresse (attelage Kawasaki ZX-12R) occupe la première place des side-cars. En Classiques (motos homologuées après le 1er janvier 1981), Johan Daval (Honda 600 CBR) monte sur la plus haute marche tandis qu'en Anciennes (homologation avant 1981), Thierry Pras l'emporte sur sa Kawasaki 250 S1.

Rendez-vous à Villecomtal (12) pour la troisième épreuve du championnat de France, le Rallye du Dourdou les 13 et 14 juillet : restez connectés !

Calendrier du championnat de France des rallyes routiers 2018

  • 7 et 8 avril 2018 : Rallye de la Sarthe à La Suze (72)
  • 16 et 17 juin : Rallye de l'Ain à Cerdon (01)
  • 13 et 14 juillet : Rallye du Dourdou à Villecomtal (12)
  • 8 et 9 septembre : Rallye des Coteaux à Mauves (07)
  • 29 et 30 septembre : Rallye des Ardennes à Rocroy (08)

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Rocket 3 Storm R et GT 2024 : Triumph vous décomplexe

Certains motards sont complexés… et rassurés de savoir qu'ils ont la plus grosse, la plus démesurée, la plus imposante des motos : la Rocket 3 ! Or Triumph ajoute quelques chevaux au plus énorme moulin de la production, qui n’était pourtant déjà pas timide ! Âmes sensibles et constitutions fragiles s’abstenir : voici l'essai MNC… par Stéphane Lacaze !
Yamaha XSR 900 GP : notre essai complet en vidéo

Dans l'aspiration de la nouvelle MT-09 2024 et dans l'inspiration de l'YZR500 des années 80-90, l'inédite XSR900GP cible les motards nostalgiques qui aiment les sportives aux formes généreuses, nouvelles technologies, performances raisonnables… sponsors qui tuent et demi-guidons qui fatiguent ! Essai complet et bonus instrumentation.
Yamaha XSR900GP : le Petit test MNC en 5 minutes

En attendant notre essai vidéo complet de l'inédite XSR 900 GP, découvrez notre formule allégée : le Petit test Moto-Net.Com ! Cinq minutes suffisent pour vous placer aux demi-guidons de la nouvelle sportive - de route - Yamaha en allant directement à l'essentiel.
Essai Eliminator 500 : remake tout gentil du Muscle Bike Kawasaki

Eliminator 2, le retour ! Quarante ans après la sortie de son premier Muscle Bike, Kawasaki propose un petit custom partageant la même mécanique que les Z et Ninja 500. Sous ses airs de brute pas trop épaisse, l'Eliminator 500 drague les nouveaux motards (permis A2) et cible la Rebel de Honda. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les meilleurs moments du GP de Catalogne MotoGP 2024 en vidéo

Le Grand Prix de Catalogne 2024 s'est disputé ce week-end sur le circuit de Montmelo à Barcelone ! Pour fêter son futur départ à la retraite, A.Espargaro s'est imposé samedi en qualifs puis au Sprint. Mais le pilote Aprilia n°41, vainqueur du même GP l'an passé, s'est incliné ce dimanche face au champion Bagnaia, au leader Martin et à l'ancien patron M.Marquez...
Catalogne 2 commentaires
La France organise le Supermoto Des Nations 2024 au circuit Carole

Le championnat du monde par équipe de Supermotard est de retour en France, sur le circuit Carole ! Disputée chaque année dans un pays différent, cette compétition oppose les plus grandes nations de la discipline… et à la fin, c'est la France qui gagne : les Bleus courront pour une treizième étoile, la dixième d'affilée ! Bande-annonce et billetterie.
Quelles sont les meilleures motos maxitrails 2024 à plus de 16 000 euros ?

A la recherche d'une moto baroudeuse neuve à partir de 16 000 euros ? Plusieurs maxitrails se dressent sur votre chemin ! La sélection Moto-Net.Com avec leurs caractéristiques, prix, qualités et défauts mais aussi nos essais et nos avis. Suivez le guide MNC de la catégorie reine des trails.
La saison MotoGP 2024 sera la dernière d'Aleix Espargaro

Aleix Espargaro a décidé de raccrocher le cuir à la fin de cette saison MotoGP 2024. Le pilote espagnol de 34 ans vient de l'annoncer en amont du Grand Prix de Catalogne, sur le circuit auprès duquel il a grandi et sur lequel il a remporté une mémorable et troisième victoire sur l'Aprilia n°41, devant son coéquipier Maverick Vinales.
Catalogne 8 commentaires
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Scorpion Trail 3

Moto-Net.Com teste le nouveau pneu Pirelli Scorpion Trail 3 destiné aux motos trails aux tendances sportives. Notre vidéo de l'essai.
  • En savoir plus...