• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DU RÊVE AU CAUCHEMAR
Paris, le 26 décembre 2019

Johann Zarco avait peur de perdre son rêve chez KTM

Johann Zarco avait peur de perdre son rêve chez KTM

La perspective de ne plus accéder aux avant-postes en MotoGP a poussé Johann Zarco à casser son contrat de deux ans avec KTM, après seulement onze courses sur la RC16. A bientôt 30 ans, le cannois ne voulait pas laisser filer son rêve de coiffer la couronne en catégorie reine...

Imprimer

Johann Zarco - actuellement aux Maldives en charmante compagnie - est revenu auprès de La Gazzetta dello Sport sur les raisons qui l'ont poussé vers la rupture anticipée de son contrat avec KTM, lors du Grand Prix national de son employeur, avant d'être "mis à pied" par la marque autrichienne.

Cette décision est naturellement liée à son manque de compétitivité, mais aussi à la crainte de ne pas parvenir à inverser la tendance fautes de bonnes sensations sur la MotoGP Orange. Une statistique illustre l'échec de cette association : Johann est le pilote qui est le plus tombé en 2019 (17 chutes, essais et courses compris, dont 4 sur la Honda), malgré son absence pendant trois Grands Prix.

"Peut-être que je n'ai pas bien géré ce défi et que j'ai fait des erreurs", reconnaît avec franchise celui a finalement rebondi chez Ducati-Avintia. "Mais je sais qu'en 2017 et en 2018, j'étais rapide et j'avais un bon rythme : cette année, je suis passé de bagarres pour le podium à bagarres pour la 17ème place. J'étais très en colère, j'avais l'impression de perdre mon rêve".

Johann l'avoue néanmoins : certains changements dans son environnement ont également joué un rôle, notamment sa décision de se séparer de son manager-mentor. Les dirigeants de KTM - pas tendres avec leur ancien pilote - estiment d'ailleurs que Laurent Fellon l'aurait certainement aidé à mieux canaliser cette "colère"...

"Cela a été une année difficile : il s'est passé beaucoup de choses, à commencer par la séparation avec mon manager", admet-il avant de tirer courageusement les leçons de cette saison. "L'expérience de la KTM, si elle ne m'a pas fait devenir plus rapide, a davantage fait de moi un homme".

Objectif ? Devenir champion du monde MotoGP

A bientôt 30 ans - le 16 juillet prochain -, le double champion du monde Moto2 sait aussi que le temps commence à presser pour décrocher sa première victoire en MotoGP, et plus encore : "je n'ai plus dix ans devant moi : je ne suis pas Quartararo qui a 20 ans - comme Moto-Net.Com, NDLR ! - et qui aura d'autres occasions s'il ne réussit pas un défi".

"Il fallait une décision forte : à mon âge, les gens ne te laissent pas beaucoup d'opportunités pour te racheter. Peut-être que j'aurais pu insister, mais je perdais du rythme et j'avais peur de tout gâcher", se souvient le pilote français, qui tourne désormais ses espoirs vers Ducati pour accéder à son but ultime.

"Cela a été une grande expérience, à la poursuite de ce qui reste mon objectif : devenir champion du monde en MotoGP", reprend Johann Zarco, 18ème au général avec 30 points. "Cette année, l'avancée vers ce but a connu un coup de frein mais il y a maintenant l'opportunité Ducati".

"Personne ne m'a promis la moto de Lorenzo"

Avant de signer son contrat avec Ducati-Avintia - sous réserve d'un soutien direct du constructeur -, Johann Zarco avait sérieusement évalué l'offre de pilote d'essais proposée par Yamaha. Une manière intéressante de rester dans l'univers du MotoGP, sans toutefois avoir de garanties de redevenir titulaire la saison suivante...

"Avec Yamaha nous avions préparé un contrat pour 2020, mais ils ne pouvaient rien me promettre pour 2021", raconte le cannois, qui a de nouveau pris un virage radical : "Et puis l'opportunité Honda est arrivée : il n'y avait rien, personne ne m'a promis la moto de Lorenzo, mais j'ai accepté, et les doutes que j'avais sur moi ont disparu dès que j'ai essayé la moto".

Ses trois courses sur la Honda-LCR de Nakagami lui ont effectivement permis de reprendre confiance en son potentiel, même si ses piges ne se soldent finalement que par une 13ème place en Australie et deux chutes - dont une provoquée par Mir. Là encore, le français reconnaît quelques erreurs...

"La moto a un potentiel énorme", tient-il à souligner. "Sauf que trois week-ends de course, ça ne suffit pas : j'ai réussi à la mener un peu à la limite en Malaisie, mais pas à Valence : je me rends compte que je n'étais pas concentré à 100%".

"Avant le départ j'étais triste, car j'avais compris que même si j'avais décroché le podium je ne serai pas resté : cela pouvait être la dernière course de ma carrière", se souvient Johann avec émotion : le HRC s'était alors prononcé en faveur de Alex Marquez pour remplacer Jorge Lorenzo en 2020... 

Ironiquement, les trajectoires de Lorenzo et de Zarco vont peut-être continuer à se croiser puisqu'il se murmure que le majorquin pourrait - déjà - sortir de sa retraite pour accepter le poste décliné par le français : pilote de développement de la M1, à la demande de Yamaha ! Restez connectés.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 11 commentaires
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Nouvel ensemble veste et pantalon RST Pathfinder pour moto trail

Le manufacturier britannique RST (groupe Bihr) étoffe sa gamme de vêtements pour motos baroudeuses avec l'ensemble veste et pantalon Pathfinder, à respectivement 319,95 euros et 239,95 euros. Présentation.
Le circuit de Spa-Francorchamps confirme son retour en endurance mondiale

Absent du calendrier d'endurance mondiale depuis 2003, le circuit de Spa-Francorchamps (Belgique) reviendra officiellement en 2022 avec les 24H de Spa, comme prévu en 2019.
Le scooter électrique BMW CE 04 bientôt en concession... et au commissariat ?

Unique "maxiscooter" à avoir converti plus de 4000 Français à l’électrique, le BMW C Evolution va être relayé en début d’année prochaine par le futuriste CE 04. Les Parisiens peuvent déjà le croiser dans un showroom éphémère et au salon Milipol Paris, façon "police" du film Le Cinquième Élément !
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...