• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CHUTE, ÇA TOURNE
Paris, le 11 décembre 2020

Johann Zarco est le pilote MotoGP le plus souvent tombé en 2020

Johann Zarco est le pilote MotoGP le plus souvent tombé en 2020

La saison MotoGP 2020 est terminée, place aux bilans des performances... et des contre-performances! En matière de chutes, notamment, la palme revient à Johann Zarco avec 15 sorties de piste sur sa Ducati-Avintia... Pas fiable le pilote cannois ? En réalité, le n°5 reste sur ses roues au moment opportun : en course ! Explications.

Imprimer

Avec seulement quinze courses contre 20 en 2019, la saison écoulée déplore en toute logique moins de chutes avec 722 roulés-boulés dans les graviers - toutes catégories confondues - contre 971 l'an passé. Cet écart de 249 gamelles s'explique également par le doublement des épreuves sur certains circuits, qui réduit les erreurs causées par la découverte du tracé.

La catégorie MotoGP recense à elle seule 180 chutes sur quatorze épreuves (seules les Moto3 et Moto2 ont participé au GP du Qatar), soit une moyenne de 12,8 erreurs par Grands Prix. En comparaison, cette moyenne était de 11,6 en 2019 avec 220 chutes en 20 courses. Le record à ne pas battre remonte à 2017 avec 313 gamelles en 18 courses, soit une moyenne de 17,4 chutes par événement !

Au sein de l'élite, Johann Zarco est le plus pilote le plus souvent aperçu au sol en 2020 avec 15 chutes. Le français devance le débutant Alex Marquez (14 chutes sur la rétive Honda) et le pilote Aprilia Aleix Espargaro, parti 12 fois à la faute sur sa RS-GP (sans parler des innombrables courses avortées sur problèmes techniques...).

Maigre consolation pour Johann : son score s'améliore par rapport à sa "demi-saison" sur KTM l'an dernier puisqu'il avait chuté à 15 reprises avec la RC16, puis deux fois supplémentaires en fin de saison lors de ses trois piges sur la Honda-LCR (en Malaisie et à Valence).

Trouver les limites le samedi, les respecter le dimanche

Johann Zarco étant plutôt considéré comme un pilote fiable, comment expliquer de le voir apparaître en tête de ce triste classement établi par MotoGP.com ? Simple : le cannois ne s'est pas épargné pour comprendre et dompter la Ducati, moto puissante et stable mais également délicate à cerner sur l'angle.

L'enjeu était de taille dans la mesure le français briguait le guidon d'usine chez les Rouges, avant de finalement assurer son avenir au sein de l'excellent team Ducati-Pramac aux côtés du débutant Jorge Martin. Johann n'avait que 14 courses pour faire oublier son échec chez KTM et convaincre les décideurs Ducati !

La multiplication des erreurs dans ces conditions est compréhensible, à défaut d'être satisfaisante : le double champion du monde Moto2 se serait évidemment bien passé de ses 15 cabrioles, tout comme ses anciens mécanos chez Avintia ! D'autant que l'expérience douloureuse vécue par Marc Marquez rappelle qu'une seule chute suffit à anéantir une saison, voire plus...

Par ailleurs, la lecture de ces chiffres doit être remise en perspective : Johann est certes souvent tombé, mais dans quelles circonstances ? Ce récapitulatif comptabilise effectivement les erreurs commises tout au long du week-end, séances d'essais et courses comprises. Le décorticage des données fait apparaître que douze de ses quinze gamelles ont eu lieu pendant les essais. Et les essais, c'est fait pour essayer !

En course, Johann n'est tombé qu'à trois reprises : tout de suite beaucoup moins inquiétante comme valeur ! La première fois remonte au GP d'Autriche, quand son effrayant accrochage à haute vitesse avec Franco Morbidelli avait suscité une immense frayeur à Viñales et Rossi qui ont vu les motos en perdition leur passer sous le nez...

Johann Zarco est ensuite parti à la faute dans le premier tour du GP de Catalogne, suite à un freinage réflexe sur l'angle en réaction à une manoeuvre de Danilo Petrucci devant lui. Cette chute est la plus frustrante pour le français, car il avait involontairement emmené Andrea Dovizioso avec lui dans les graviers... Enfin, sa troisième et dernière erreur en course remonte au Grand Prix de Valence. 

Qui des chutes en course des autres pilotes MotoGP ?

Trois chutes en quatorze courses : à la fois beaucoup et peu au regard de son inexpérience sur la Ducati. A comparer par exemple avec les trois erreurs consécutives de Valentino Rossi à Misano (Italie), à Barcelone (Espagne) puis au Mans (72) sur une Yamaha que l'italien connaît parfaitement.

Joan Mir est pour sa part tombé à deux reprises en course (Jerez et Brno), avant d'adopter une régularité aux avant-postes qui lui a permis de décrocher le titre malgré un troisième résultat blanc sur problème technique lors de la finale au Portugal.

Son coéquipier Alex Rins occupe quant à lui la troisième place du championnat malgré ses trois sorties de piste lors des GP d'Espagne, d'Autriche et de France. Même constat pour Pol Espargaro, cinquième du classement malgré ses trois fautes (Brno, Autriche et Catalogne). Soit autant de chutes en course que Johann.

A noter que le pilote tricolore termine au 13ème rang au général à seulement un petit point de Danilo Petrucci sur la Ducati officielle, et ce alors que le futur pilote KTM-Tech3 est le titulaire le moins souvent tombé en 2020 (2 chutes, comme... Marc Marquez !).

Son compatriote Fabio Quartararo affiche pour sa part huit chutes cette saison, en hausse de deux unités par rapport à 2019. Cette augmentation n'est pas anodine dans la mesure où le calendrier comptait cinq courses de moins... Il faut y voir l'une des raisons de la "chute" au classement du jeune niçois, passé du premier au huitième rang.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net  : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en novembre 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en novembre 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Les Suzuki GSX-8S et V-Strom 800 DE sont en précommande au prix de...

Un jour après les V-Strom 1050 standard et DE, Suzuki dévoile les prix de ses deux nouveautés majeures pour 2023 : la GSX-8S et la V-Strom 800 DE qui partagent le même bicylindre - en ligne ! - et complètent les gammes roadster et trail d’Hamamatsu. MNC relaie leurs tarifs et rappelle ceux des concurrentes...
Conduire une Honda GoldWing 1800 est un jeu d’enfant de trois ans

Relayée tout récemment par un ami de Moto-Net.Com sur son groupe Facebook, la vidéo publiée il y a un mois par Kenan Sofuoglu interpelle. Elle illustre en effet une expression souvent employée au sujet de la GoldWing : la prise en main de la grosse routière Honda est enfantine. Quoi, même pas vrai ?
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...