• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
FIN DE PARCOURS
Paris, le 15 novembre 2019

Les raisons du départ en retraite de Jorge Lorenzo

Les raisons du départ en retraite de Jorge Lorenzo

Jorge Lorenzo tire finalement sa révérence du MotoGP une saison avant la fin de son contrat chez Honda-Repsol, vaincu par ses blessures à répétition et son inadaptation à la RCV officielle. Clap de fin pour le quintuple champion du monde des Grands Prix, dont trois fois en catégorie reine...

Imprimer

Jorge Lorenzo Guerrero, 32 ans, disputera ce dimanche à Valence (Espagne) le dernier Grand Prix de son immense carrière, marquée par quelque 68 succès dont 47 en MotoGP. Le majorquin, surnommé "Por Fuera" pour ses dépassements par l'extérieur à ses débuts, est l'un des rares à s'être illustré en catégorie reine avec deux motos différentes : Yamaha et Ducati.

Mais la rétive Honda - et les chutes qui lui sont associées - aura finalement eu raison de son talent et surtout de sa motivation : l'association "HRC-Lorenzo", aussi prometteuse fut-elle sur le papier, se termine par un fiasco et une modeste 11ème place comme meilleur résultat au GP de France.

En délicatesse avec le train avant de sa RC213V, "Jorgeuil" n'est jamais parvenu à trouver la confiance nécessaire pour exprimer sa vélocité. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé, quitte à se blesser lourdement lors de ses deux grosses chutes consécutives au GP de Catalogne (en début de course puis pendant les tests) suivi d'un terrible high side au GP des Pays-Bas...

La chute de trop à Assen

Le quintuple champion du monde, relevé avec deux vertèbres brisées, avoue avoir à cet instant - et pour la première fois - ressenti l'envie de jeter l'éponge : "je dois admettre que quand je me suis relevé dans le gravier, je me suis demandé si ça valait vraiment le coup de continuer à souffrir après ce que j'avais déjà réalisé".

La douleur et son cortège de doutes allaient s'installer d'autant plus facilement que Lorenzo n'a finalement jamais été en complète forme depuis son arrivée chez Honda : le coéquipier de Marquez traînait de vieilles blessures consécutives à sa fin de saison 2018 chez Ducati, puis s'était blessé au poignet gauche courant janvier.

Son corps meurtri par de multiples fractures (épaules, chevilles et poignets) a dit "stop", mais son esprit de combattant, lui, ne parvenait pas à s'y résoudre : "après mes chutes, je suis rentré à la maison et j'ai décidé d'essayer : je ne voulais pas prendre de décision trop tôt, donc j'ai continué".

Une fois encore, Jorge Lorenzo a serré les dents en pensant braver les difficultés pour retrouver le chemin du succès. Mais ses louables efforts - et ceux de Honda pour répondre à ses attentes - n'ont pas suffi : le n°99 s'est enlisé en fond de grille, prenant jusqu'à deux secondes au tour par son équipier Marc Marquez !

 

"Vous savez que j'aime piloter, j'aime la compétition, j'aime ce sport... mais j'aime surtout gagner. Or j'ai réalisé à un moment que ça n'était pas possible, en tout cas pas sur le court terme avec Honda", analyse le champion avec lucidité.

"La vérité est qu'à partir de ce moment-là (sa chute à Assen, NDLR), la côte a été trop grande et je n'ai plus trouvé la motivation pour gravir cette montagne", a-t-il indiqué avec franchise durant sa conférence de presse.

Lorenzo "out", Zarco "in" ?!

"Je dois dire que je me sens vraiment désolé pour Honda, surtout pour Alberto (Puig, manager du HRC, NDLR), qui est celui qui m'a donné cette opportunité : malheureusement, je dois dire que je l'ai déçu et j'ai déçu Honda également", reconnaît Lorenzo que l'on sent affecté par cet échec.

 

Jorge Lorenzo, 19ème au provisoire avec 25 maigres points, raccroche sa combinaison après 18 saisons, 297 départs et 152 podiums en Grands Prix. Ses débuts en 125 cc remontent en 2002 à l'âge de 15 ans - à l'époque, il avait dû attendre le troisième GP (en Espagne) pour courir ! - et sa carrière compte cinq titres : deux en 250 cc et trois en MotoGP.

Si son retrait est compréhensible au regard de ses résultats (ou plutôt de son manque de résultats...), sa décision n'en a pas moins surpris beaucoup de monde dans le paddock : Lorenzo assurait encore la semaine dernière vouloir aller jusqu'au bout de son contrat avec Honda, arguant notamment que le repos de l'intersaison lui permettrait de panser définitivement ses plaies !

Son départ libère de fait une place de choix dans le team de référence : Cal Crutchlow s'est logiquement empressé de se mettre sur les rangs, mais le HRC a d'ores et déjà prévenu que le champion du monde Moto2 Alex Marquez et l'ancien pilote KTM Johann Zarco comptaient aussi parmi les candidats possibles. Le pilote tricolore a décidemment eu le nez creux de se tourner vers Honda LCR pour remplacer Nakagami, au lieu d'accepter l'offre de pilote d'essai de Yamaha ! A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

Francesco Bagnaia entame gaz en grand la rentrée de la classe reine à Silverstone : l'officiel Ducati, tout en maîtrise, décroche sa deuxième victoire consécutive devant l'impressionnant Maverick Viñales et Jack Miller. Résumé du GP de Grande-Bretagne, meilleurs moments vidéos et classements.
Grande-Bretagne 4 commentaires
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...