• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
FIN DE PARCOURS
Paris, le 15 novembre 2019

Les raisons du départ en retraite de Jorge Lorenzo

Les raisons du départ en retraite de Jorge Lorenzo

Jorge Lorenzo tire finalement sa révérence du MotoGP une saison avant la fin de son contrat chez Honda-Repsol, vaincu par ses blessures à répétition et son inadaptation à la RCV officielle. Clap de fin pour le quintuple champion du monde des Grands Prix, dont trois fois en catégorie reine...

Imprimer

Jorge Lorenzo Guerrero, 32 ans, disputera ce dimanche à Valence (Espagne) le dernier Grand Prix de son immense carrière, marquée par quelque 68 succès dont 47 en MotoGP. Le majorquin, surnommé "Por Fuera" pour ses dépassements par l'extérieur à ses débuts, est l'un des rares à s'être illustré en catégorie reine avec deux motos différentes : Yamaha et Ducati.

Mais la rétive Honda - et les chutes qui lui sont associées - aura finalement eu raison de son talent et surtout de sa motivation : l'association "HRC-Lorenzo", aussi prometteuse fut-elle sur le papier, se termine par un fiasco et une modeste 11ème place comme meilleur résultat au GP de France.

En délicatesse avec le train avant de sa RC213V, "Jorgeuil" n'est jamais parvenu à trouver la confiance nécessaire pour exprimer sa vélocité. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé, quitte à se blesser lourdement lors de ses deux grosses chutes consécutives au GP de Catalogne (en début de course puis pendant les tests) suivi d'un terrible high side au GP des Pays-Bas...

La chute de trop à Assen

Le quintuple champion du monde, relevé avec deux vertèbres brisées, avoue avoir à cet instant - et pour la première fois - ressenti l'envie de jeter l'éponge : "je dois admettre que quand je me suis relevé dans le gravier, je me suis demandé si ça valait vraiment le coup de continuer à souffrir après ce que j'avais déjà réalisé".

La douleur et son cortège de doutes allaient s'installer d'autant plus facilement que Lorenzo n'a finalement jamais été en complète forme depuis son arrivée chez Honda : le coéquipier de Marquez traînait de vieilles blessures consécutives à sa fin de saison 2018 chez Ducati, puis s'était blessé au poignet gauche courant janvier.

Son corps meurtri par de multiples fractures (épaules, chevilles et poignets) a dit "stop", mais son esprit de combattant, lui, ne parvenait pas à s'y résoudre : "après mes chutes, je suis rentré à la maison et j'ai décidé d'essayer : je ne voulais pas prendre de décision trop tôt, donc j'ai continué".

Une fois encore, Jorge Lorenzo a serré les dents en pensant braver les difficultés pour retrouver le chemin du succès. Mais ses louables efforts - et ceux de Honda pour répondre à ses attentes - n'ont pas suffi : le n°99 s'est enlisé en fond de grille, prenant jusqu'à deux secondes au tour par son équipier Marc Marquez !

 

"Vous savez que j'aime piloter, j'aime la compétition, j'aime ce sport... mais j'aime surtout gagner. Or j'ai réalisé à un moment que ça n'était pas possible, en tout cas pas sur le court terme avec Honda", analyse le champion avec lucidité.

"La vérité est qu'à partir de ce moment-là (sa chute à Assen, NDLR), la côte a été trop grande et je n'ai plus trouvé la motivation pour gravir cette montagne", a-t-il indiqué avec franchise durant sa conférence de presse.

Lorenzo "out", Zarco "in" ?!

"Je dois dire que je me sens vraiment désolé pour Honda, surtout pour Alberto (Puig, manager du HRC, NDLR), qui est celui qui m'a donné cette opportunité : malheureusement, je dois dire que je l'ai déçu et j'ai déçu Honda également", reconnaît Lorenzo que l'on sent affecté par cet échec.

 

Jorge Lorenzo, 19ème au provisoire avec 25 maigres points, raccroche sa combinaison après 18 saisons, 297 départs et 152 podiums en Grands Prix. Ses débuts en 125 cc remontent en 2002 à l'âge de 15 ans - à l'époque, il avait dû attendre le troisième GP (en Espagne) pour courir ! - et sa carrière compte cinq titres : deux en 250 cc et trois en MotoGP.

Si son retrait est compréhensible au regard de ses résultats (ou plutôt de son manque de résultats...), sa décision n'en a pas moins surpris beaucoup de monde dans le paddock : Lorenzo assurait encore la semaine dernière vouloir aller jusqu'au bout de son contrat avec Honda, arguant notamment que le repos de l'intersaison lui permettrait de panser définitivement ses plaies !

Son départ libère de fait une place de choix dans le team de référence : Cal Crutchlow s'est logiquement empressé de se mettre sur les rangs, mais le HRC a d'ores et déjà prévenu que le champion du monde Moto2 Alex Marquez et l'ancien pilote KTM Johann Zarco comptaient aussi parmi les candidats possibles. Le pilote tricolore a décidemment eu le nez creux de se tourner vers Honda LCR pour remplacer Nakagami, au lieu d'accepter l'offre de pilote d'essai de Yamaha ! A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La Kawasaki SRC n°1 d'Endurance roule désormais sur pneus Michelin

David Checa avait prévenu Moto-Net.Com : Pirelli a décidé de ne plus courir en Endurance, obligeant ainsi son écurie GMT94 Kawasaki SRC (!) à collaborer avec une autre marque de pneumatiques. Les Verts se sont tournés vers le fournisseur exclusif du MotoGP, Michelin !
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Quartararo a-t-il enfreint le règlement des essais privés avec une moto non conforme ?

La Fédération internationale de motocyclisme (FIM) auditionnera plusieurs pilotes soupçonnés de ne pas avoir respecté les règles encadrant les séances d'essais privés en amont du Grand Prix d'Espagne prévu le 19 juillet. Fabio Quartararo ferait partie de la liste suite à ses tours de piste au Paul Ricard sur une R1 préparée... Explications.
Pilotes et équipes 11 commentaires
[Vidéo] Road : le film sur Joey "King du TT" Dunlop et les siens

C'est le 2 juillet 2000 que s'est tué Joey Dunlop lors d'une course sur route en Estonie. Moto-Net.Com rend hommage à cette légende du Tourist Trophy via le film Road, documentaire qui relate l'histoire de Joey, son frère Robert et ses neveux William et Michael... Séquence émotion.
Portraits 1 commentaire
Nouvelles fonctionnalités pour l'assistant à la conduite Coyote

Les boîtiers et l'application Coyote évoluent à l'approche des chassés-croisés de l'été : signalement des personnels autoroutiers, mise à jour des routes repassées à 90 km/h et nouvelles alertes de virages dangereux. Le leader européen des systèmes connectés d'aide à la conduite déploie également son propre assistant vocal... Explications.
Radars 1 commentaire
L'expérimentation des 80 km/h peut-elle prendre fin ?

Nous sommes le 1er juillet 2020, soit exactement deux ans après le début de "l'expérimentation" du 80 km/h sur les routes. Cette limitation de vitesse - qui a coûté de nombreux points et encore plus d'euros à tous ceux qui ne conduisent pas le nez rivé sur le compteur mais le regard loin devant ! - a-t-elle porté ses fruits en termes de mortalité routière ? Pas sûr...
Radars 2 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...