• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
IANNONE PIQUÉ AU VIF
Paris, le 10 novembre 2020

Iannone suspendu quatre ans pour dopage, sa MotoGP vacante chez Aprilia

Iannone suspendu quatre ans pour dopage, sa MotoGP vacante

Andrea Iannone - suspendu depuis le début de saison pour dopage aux stéroïdes - écope d'une peine extrêmement lourde de quatre ans (!) d'interdiction de participer à toutes compétitions moto, qui signe pratiquement la fin de la carrière du pilote de MotoGP italien de 31 ans... Rappel des faits et décryptage.

 

Imprimer

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a tranché en défaveur d'Andrea Iannone, qui avait lancé une procédure d'appel en réaction à sa suspension de 18 mois appliquée fin mars par la Cour disciplinaire de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) pour violation des règles antidopage.

Faute de preuves suffisantes en faveur du natif de Vasto (Italie), son appel a finalement été rejeté par le panel d'arbitres du TAS. Pire : la haute autorité sportive donne raison à l'Agence mondiale antidopage (AMA) qui avait également interjeté en appel pour que sa sanction soit carrément alourdie à quatre ans de prison suspension !  

Andrea Iannone, qui clame son innocence depuis son test positif lors du GP de Malaisie 2019, ne pourra plus piloter en compétition avant fin 2023 (sa peine prend effet à partir du "17 décembre 2019")... Le transalpin - fantasque, excessif, mais bigrement talentueux et plutôt sympathique - aura alors 34 ans : rebondir en course moto lui sera très difficile, surtout avec une telle carte de visite...

Coup de grâce : tous ses résultats obtenus "à compter du 1er novembre 2019" sont officiellement invalidés avec toutes les conséquences qui en découlent : "perte de toutes médailles, points et prix", précise le Tribunal arbitral du sport, qui s'était réuni le 15 octobre pour délibérer sur ce cas épineux. 

Dopé à l'insu de son plein gré ?!

Rappelons que le n°29 avait été reconnu coupable d'ingestion de Drostanolone, un stéroïde anabolisant placé sur la liste des produits dopants de l'Agence mondial antidopage. Sanctionné par la FIM, l'italien s'est vu contraint de céder le guidon de son Aprilia RS-GP au pilote essayeur Bradley Smith et au jeune italien Lorenzo Savadori.

 

Fortement soutenu par Aprilia, "The Maniac" s'est toujours dit innocent de ces lourdes accusations : Iannone, par ailleurs auteur d'une superbe victoire sur Ducati au GP d'Autriche 2016, justifie la présence de cette substance interdite par une contamination venant d'une viande qu'il aurait mangé pendant son séjour en Malaisie.

Iannone défend l'idée d'une viande issue d'élevage gavé d'anabolisants pour accélérer leur croissance. Cette thèse de la contamination accidentelle n'est pas nouvelle : en février dernier, la fédération internationale de tennis a levé les poursuites contre Robert Farah - numéro 1 mondial en double - pour ce motif (un "steack" contaminé qui se serait pris dans les filets de la raquette du colombien).

 

Le cycliste Alberto Contador avait également été blanchi en invoquant une contamination accidentelle lors d'un contrôle positif au Clenbuterol, produit utilisé pour soigner l'asthme des chevaux de course. Et on peut compter sur les rois de la pédale pour ne pas se doper à "l'insu de leur plein gré" (spéciale dédicace à Richard Virenque !).

Andrea Iannone avait par ailleurs fait valoir les résultats d'un test capillaire négatif, ainsi que son parcours vierge de toutes formes d'accusations de dopage. Des éléments qui semblaient suffisamment probants pour justifier son appel auprès du TAS...

Iannone reconnu coupable à défaut d'avoir prouver son innocence 

Mais deux problèmes se sont cumulés : d'une part l'évolution assez spectaculaire de sa masse musculaire, exhibée fièrement sur les réseaux sociaux. Ce développement - justifié par l'italien par d'intenses séances de musculation - joue en sa défaveur, tout en alimentant la suspicion d'un recours aux stéroïdes. 

L'ancien pilote Suzuki (en 2017 et 2018) affirme pour sa part avoir soulevé de la fonte pour être au top sur sa MotoGP, mais également pour ses activités secondaires : le mannequinat. Sollicité par des marques de (sous)vêtements, Andrea pose en effet régulièrement en dévoilant ses impressionnants biscotos...

Autre souci, beaucoup plus compromettant aux yeux de la justice : le coéquipier d'Aleix Espargaro n'a jamais été en mesure d'apporter les preuves tangibles de son "intoxication" par une viande contaminée aux stéroïdes... 

Or, aussi injuste que cela paraisse, c'est au sportif de d'étayer sa non-culpabilité dans ce type de procédure : la présomption d'innocence ne fonctionne pas. En clair : un athlète suspendu pour dopage est reconnu coupable tant qu'il n'a pas prouvé son innocence, chose que Iannone ne serait pas parvenu à faire. 

"Le panel du TAS constate qu'Andrea Iannone n'avait d’une part pas mentionné le type précis de viande consommée", explique l'autorité officielle. "Par ailleurs, ni Andrea Iannone ni les experts ne pouvaient démontrer un quelconque problème de contamination de viande au Drostanolone en Malaisie. Le panel en a donc conclu qu’il y avait eu une violation des règles".

Le Tribunal arbitral du sport admet toutefois "la possibilité qu’une viande contaminée serait effectivement à l’origine de cette infraction", mais taille pourtant dans le vif au prétexe qu'il "appartient au pilote de fournir des preuves convaincantes et qu’Andrea Iannone n’est pas en mesure de démontrer qu’il ne s’agissait pas d’un acte intentionnel".

Le jury valide par conséquent la sentence de "transgression délibérée aux règles antidopage", à l'origine de ses quatre ans de suspension. "Le TAS annule la décision rendue par la Cour Disciplinaire Internationale FIM en date du 31 mars 2020  (qui lui avait infligé une suspension de 18 mois, NDLR) et impose une période de suspension de quatre ans à Andrea Iannone".

Qui pour remplacer Iannone en 2021 ?

Cette triste affaire relance l'activité autour du dernier guidon disponible en MotoGP pour 2021 : celui de l'Aprilia, jusqu'ici "en pointillés" pour la saison prochaine. Deux pilotes sont sur les rangs : Cal Crutchlow, évincé de chez Honda-LCR par Alex Marquez, ainsi que Andrea Dovizioso, en partance de chez Ducati.

L'italien a cependant fait savoir au GP d'Europe qu'une reconversion en compétition de motocross faisait partie de ses pistes solides, écartant par ailleurs la possibilité de devenir pilote de développement MotoGP. "Aucune pilote ne rêve de devenir essayeur", tranche "Dovi". A suivre : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Émilie Romagne 2021 

Retrouvez les déclarations et résultats après le mouvementé Grand Prix d'Émilie Romagne à Misano, où Fabio Quartararo est devenu champion du monde MotoGP 2021 grâce à sa 4ème place et la chute de son rival Pecco Bagnaia. 
GP d’Emilie Romagne 1 commentaire
Fabio Quartararo est désolé pour Bagnaia, mais "c'était mon jour" !

Quelques heures après avoir coiffé sa première couronne mondiale au GP d'Émilie Romagne, Fabio Quartararo était encore terrassé par l'émotion... L'officiel Yamaha devient à 22 ans le premier pilote français champion du monde en catégorie reine des Grands Prix moto au terme d'une saison MotoGP rondement menée ! Déclaration et analyse MNC.
Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 19 commentaires
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Le scooter électrique BMW CE 04 bientôt en concession... et au commissariat ?

Unique "maxiscooter" à avoir converti plus de 4000 Français à l’électrique, le BMW C Evolution va être relayé en début d’année prochaine par le futuriste CE 04. Les Parisiens peuvent déjà le croiser dans un showroom éphémère et au salon Milipol Paris, façon "police" du film Le Cinquième Élément !
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...