• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GARE GAMELLES
Paris, le 28 décembre 2021

Chutes MotoGP 2021 : les pilotes Honda ramassent le crash

Chutes MotoGP 2021 : les pilotes Honda ramassent le crash

L'année 2021 se sera de nouveau montrée décevante pour Honda, 4ème au classement constructeur MotoGP, faute notamment de pouvoir compter sur le plein potentiel de Marc Marquez. L'impressionnant nombre de chutes des RC213V officielles et satellites ne remontera pas le moral du HRC… Décryptage MNC.

Imprimer

Si la Ducati Desmosedici a longtemps été considérée comme la moto la plus rétive du MotoGP, la RC213V est bien partie lui pour succéder à en croire ses statistiques de chutes en 2021 : le Top 5 des "serials-crashers" ci-dessous est composé de trois pilotes Honda (!) avec Marc Marquez au sommet de cette triste hiérarchie.

Le pilier du HRC comptabilise pas moins de 22 gamelles (essais et course inclus), malgré son absence sur quatre des 18 Grands Prix en raison des complications à son bras en début de saison et de son souci de diplopie - vision double - en fin d'année. Le n°93 n'est battu que par Iker Lecuona, qui s'est envolé à 26 reprises sur sa KTM Tech3…

Marc Marquez est suivi de près par son coéquipier Pol Espargaro (20 chutes) et son frère cadet Alex Marquez (19 chutes), tandis que Takaaki Nakagami "limite la casse" avec 12 chutes. La marque ailée totalise 73 crashs, soit cinq de plus que son plus proche poursuivant Ducati (67) qui alignait pourtant deux motos supplémentaires : 6 Desmosedici, contre 4 RCV !

Trois fois plus de chutes pour Honda que pour Yamaha 

Autre élément défavorable à Honda : trois des six pilotes Ducati étaient des débutants - Bastianini (15 chutes), Martin (14) et Marini (9) -, avec à la clé une logique propension à tâter du bitume. Pol Espargaro découvrait certes la RCV, mais les "Rookies" avaient eux tout à assimiler : puissance bestiale, pneus Michelin, freins carbone, électronique de pointe, variateurs d'assiette (holeshot device)… 

 

Le team officiel Honda-Repsol décroche la palme de l'équipe la plus souvent au sol avec un total de 42 gadins pour son duo Marquez-Espargaro, loin devant les 19 chutes essuyées par Miller et Bagnaia dans la structure d'usine Ducati. La comparaison avec le team officiel Yamaha est édifiante : Fabio Quartararo et Maverick Viñales - remplacé par Morbidelli mi-septembre - ne sont respectivement partis à la faute qu'à sept et quatre reprises ! 

Yamaha est par ailleurs la marque avec le meilleur bilan global puisque ses quatre pilotes cumulent un total de 22 chutes (Vs 73 pour les 4 Honda). Signe des temps : Valentino Rossi est le représentant d'Iwata le plus souvent parti à la faute (9 chutes), alors même que le célèbre champion italien est le dernier pilote Yamaha au classement général (18ème). La retraite était décidément inévitable…

Aprilia et Suzuki ne déplorent pour leur part que respectivement 28 et 20 chutes… mais avec seulement deux RS-GP et deux GSX-RR en piste, soit le plus faible contingent par constructeur. A noter que l'inconstant Alex Rins totalise 12 chutes, tandis que Joan Mir confirme son statut de pilote "sûr" avec seulement 8 chutes.

KTM clôt la saison avec un total de 57 chutes pour ses quatre pilotes titulaires, dont près de la moitié pour le seul Iker Lecuona (26). Miguel Oliveira et Brad Binder en signent 21 dans le team officiel de la marque Orange, soit un total dans la fourchette basse des cumuls par équipe.

Pour terminer premier, il faut premièrement terminer

Que peut-on déduire de cette compilation de chiffres ? Plusieurs évidences : les pilotes qui sont le moins souvent partis au tapis sont plus fréquemment en haut du classement général, ce qui confirme la pragmatique observation d'Enzo Ferrari "pour terminer premier, il faut premièrement terminer".

Fabio Quartararo (7 chutes, dont 1 seule en course), Francesco "Pecco" Bagnaia (7, dont 2 en course) et Joan Mir (8, dont 2 en course) : les trois premiers du championnat MotoGP 2021 sont les pilotes les moins familiers avec le gravier. Jack Miller et Johann Zarco qui terminent le Top 5 auraient pu finir plus haut sans leurs 12 et 10 chutes respectives (dont 4 et 3 en course).

Conséquence aussi du bienvenu resserrement du niveau en MotoGP : la moindre erreur se paie c(r)ash, tandis que la régularité est la clé qui déverrouille l'accès au titre. En cela, une page se tourne : les saisons monopolisées par un seul pilote avec jusqu'à 10 victoires par an laissent place à des championnats plus ouverts (8 vainqueurs différents cette année), qui exigent davantage de constance.

Autre enseignement de cette compilation de chiffres : si les pilotes Yamaha reprochent souvent à l'YZR-M1 son manque de puissance, aucun ne peut en revanche l'accuser d'être piégeuse au regard de son faible ratio de chutes ! La MotoGP d'Iwata entretient sa réputation d'homogénéité et de facilité - toutes proportions gardées -, à l'opposé de sa rivale de Tokyo…

Le préoccupant nombre de chutes à mettre au crédit de Honda vient en effet confirmer ses difficultés à civiliser sa RC213V, rançon de plusieurs années de développement orientées sur et par le pilotage en force de Marc Marquez. Le constat devient criant depuis deux saisons alors que l'espagnol n'est plus en mesure de masquer les lacunes de cette stratégie avec son talent hors normes et ses sauvetages d'un autre monde.

Problème pour Honda : à ce stade, Marc Marquez ne peut toujours pas corriger le tir à cause de son état physique. Rappelons que le n°93 a raté les essais de Jerez (Espagne) cet automne et que sa présence est incertaine aux prochains tests prévus en Malaisie  : un lourd handicap pour le HRC, alors que Marquez est le seul à avoir gagné des courses (3) en 2021...

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Bilan, déclarations et résultats MotoGP du GP du Portugal 2023

Le premier Grand Prix MotoGP 2023 au Portugal est à l'image du circuit de Portimao : spectaculaire et un rien effrayant ! Le champion en titre Francesco Bagnaia - victorieux du Sprint et de la course - tire son épingle du jeu, alors que l'agressivité de Marc Marquez fait de nouveau polémique. Compte rendu et les clichés de notre photographe sur place Always Photo. 
Portugal 6 commentaires
Essai vidéo Royal Enfield Super Meteor 650

MNC prend le guidon de la nouvelle Royal Enfield Super Meteor 650 autour de Marseille (13), caméra au poing et micro calfeutré pour lutter contre le Mistral ! Essai vidéo de cette nouveauté pleine de charme dans sa déclinaison "Cruiser" et accessoirisée "Tourer".
Le champion de MotoGP 2023 sur un plateau... toujours très relevé

À quelques heures du premier Grand Prix MotoGP 2023 - du tout premier Sprint de l’histoire des Grand Prix moto ! -, Moto-Net.Com fait le point sur la grille : qui est le meilleur pilote du plateau, le plus jeune, le plus expérimenté, le plus titré, le plus rapide, le plus fiable ? Réponses sur MNC.
Brixton prévoit un gros scrambler, un mid-trail et des petites flat-track

Trois nouveaux modèles sont au programme chez Brixton pour 2023 : une Cromwell 1200 X, déclinaison Scrambler de son roadster qui bénéficie de nouveaux accessoires, et une paire de Felsberg 125 et 250 FT, comme Flat-Track. Les concepts de trail Storr 500 et de beach cruiser électrique Layback sont attendus pour 2024.
Pourquoi les gouvernements et les employeurs doivent promouvoir la moto ?

La Fédération européenne des associations de motards (FEMA) est formelle, MNC aussi : la moto est une solution aux problèmes de circulation et de pollution en ville. Il serait d’ailleurs temps que nos dirigeants et patrons s’en rendent compte et encouragent sa pratique... Explications.
Pratique 1 commentaire
Frédéric Fourgeaud (Ipone, SIMA, Mash, etc.) nous a quittés 

Passionné de moto depuis son enfance, Frédéric Fourgeaud a été pilote émérite puis concessionnaire renommé avant de devenir l’entrepreneur adroit que Moto-Net.Com a côtoyé durant près de 20 ans. Le patron de l’importateur SIMA et créateur de la marque Mash est décédé soudainement ce samedi 18 mars 2023, à 68 ans. Portrait(s).
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Calendrier MotoGP 2023

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2023

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2023

GP moto du Portugal 26 mars : GP du Portugal
GP moto d'Argentine  2 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 16 avril :  GP des Amériques
GP moto d'Espagne 30 avril : GP d'Espagne
GP de France moto 14 mai : GP de France
GP moto d'Italie 11 juin : GP d'Italie
GP moto d'Allemagne 18 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 25 juin : GP des Pays-Bas
GP moto du Kazakhstan 9 juillet : GP du Kazakhstan
GP moto de Grande-Bretagne 6 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 20 août : GP d'Autriche
GP moto de Catalogne 3 septembre : GP de Catalogne
GP moto de San Marin 10 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Inde 24 septembre : GP d'Inde
GP moto du Japon 1er octobre : GP du Japon
GP moto d'Indonésie 15 octobre : GP d'Indonésie
GP moto d'Australie 22 octobre : GP d'Australie
GP moto de Thaïlande 29 octobre : GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie 12 novembre : GP de Malaisie
GP moto du Qatar 19 novembre : GP du Qatar
GP moto de Valence 26 novembre : GP de Valence


SAISON 2023   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...