• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE
Paris, le 16 mai 2021

GP de France : Zarco et Quartararo font un malheur, derrière Miller !

GP de France : Zarco et Quartararo font un malheur, derrière Miller !

Quel Grand Prix ! La capricieuse météo sarthoise et la vicieuse chicane Dunlop se sont liguées pour piéger de nombreux pilotes de MotoGP. Fort heureusement, nos deux compatriotes Zarco et Quartararo ont formidablement bien roulé : ils grimpent sur le podium derrière un Miller au sommet de son art.

Imprimer

Quel bonheur... C’est sur une piste inondée de soleil (!) que les pilotes de MotoGP installent leur machines sur la grille de départ de ce Grand Prix de France 2021. Auteur du meilleur chrono lors du warm-up matinal et humide, Danilo Petrucci aurait toutefois préféré qu’il pleuve. Son team Tech3 aussi...

Le poleman Fabio Quartararo est sans doute le plus heureux de tous : le n°20 du team Yamaha Monster est le plus rapide en piste sur le sec... et sur un tour. Qu’en sera-t-il au terme des 27 tours que compte la course ? Opéré il y 10 jours seulement, l’avant-bras droit de notre "Diablo-lique" compatriote est l’une des grosses incertitudes de ce dimanche.

La météo est un autre facteur décisif, pour tous les pilotes... Chaque année ou presque, Le Mans et ses cieux capricieux génèrent des courses riches en rebondissements. En chutes, en fait ! Des averses sont annoncées dans l’après-midi... Quelques gouttes tomberont-elles ? Un déluge s’abattra-t-il sur le circuit Bugatti ?

Quoi qu’il arrive, les secondes motos de chaque coureur sont alignées devant leur box, montées de pneus pluie et prêtes à prendre le relais des machines placées sur la grille (toutes en gommes slick tendre). Pour mémoire, le dernier changement de motos en course a eu lieu en 2017 à Brno. Marc Marquez en était sorti victorieux.

Placé au milieu du deuxième rang, notre second représentant Johann Zarco compte sur sa Ducati pour prendre un excellent départ et gratter quelques places avant d’entrer dans la vicieuse chicane Dunlop qui a piégé tant de pilotes durant les essais...

Départ : Sans surprise, Jack Miller et son "dragster" italien décollent le plus fort de la première ligne. Vinales et Quartararo prennent néanmoins un excellent départ et passent dans cet ordre dans la chicane Dunlop. Suivent les trois pilotes Honda de Takaaki Nakagami, Marc Marquez et Pol Espargaro, les Yamaha Valentino Rossi et Franco Morbidelli, le Suzuki Alex Rins, l’Aprilia Aleix Espargaro et le Ducati... Zarco mal parti.

A la fin du premier tour, Pol Espargaro se fait une grosse chaleur à la sortie du Chemin aux Boeufs et crée la confusion au sein du peloton. Rossi doit élargir à l’entrée des Esses bleus mais c’est un moindre mal : son copain Morbidelli doit redresser sa M1 et file dans les graviers. Le malheureux n°21 chute et abandonne, touché au genou.

Vinales double Miller au second passage dans la Dunlop. Miller se loge dans le sillage de la Yamaha mais se fait ramarrer par Quartararo parti prudemment. Nakagami mène un deuxième trio complété par Rins et Marquez (Marc). Mir produit lui aussi son effort et se hisse en huitième position derrière Aleix Espargaro, devant Oliveira, Pol Espargaro.

Au tout début du 4ème tour, des gouttes de pluie sont signalées sur la piste ! Quartararo fait les freins à Miller et Vinales au freinage de la chicane. Le drapeau blanc est hissé : les pilotes peuvent changer de montures... Toujours à l’aise dans ces conditions mixtes, Miller attaque une première fois Quartararo dans le Garage Vert et passe véritablement au Chemin aux bœufs.

Bien décidé à garder le contrôle de "son" GP, Fabio reprend le commandement au freinage de la chicane Dunlop. Mais la pluie redouble d’intensité dans la ligne droite, et apparaît dans toutes les portions du circuit.... Jack Miller "himself" se loupe et part tout droit dans l’entrée des Esses bleus. Tous les pilotes entrent aux stands !

Vision insolite de ce Grand Prix - une de plus -, Fabio Quartararo et Marc Marquez sont au coude à coude dans les stands ! Le français a beau rouler à domicile, il se trompe de box et stoppe sa moto derrière celle - en configuration mouillé - de son coéquipier Vinales ! Le n°20 réalise immédiatement son erreur, mais perd quelques précieux instants.

Marquez reprend la voie des stands sur sa "nouvelle" moto devant Rins et Quartararo. Joan Mir chute alors qu’il allait rentrer aux stands ! Puis Alex Rins chute lui aussi, à peine sorti de la voie des stands ! Fabio ne tombe pas dans le piège de la chicane Dunlop et place Marc dans son viseur. C’est l’occasion ou jamais de progresser sur le mouillé !

À l’inverse de Quartararo, Zarco est sans doute ravi de rouler sous la pluie ! Le n°5 repart en 5ème position, mais à près de 20 secondes du leader. Trop rapides dans les stands, Miller et Bagnaia écopent d’une pénalité : double "Long Lap" pour les deux pilotes Ducati officiels qui vont peut-être devoir recalibrer le "pit limiter" de leurs machines ?

Nouveau rebondissement à la fin du 8ème tour : Marquez chute, victime d’un sale petit high-side ! Tombé sur le flanc droit - son mauvais côté... -, le n°93 se relève immédiatement et repart en 18ème position. Fabio retrouve donc les rênes de la course mais tourne moins vite que Miller... qui doit toutefois réaliser deux "tours longs".

Malgré ses deux passages à l’extérieur du Garage Vert, la Ducati n°43 ne rend pas plus de deux secondes à la Yamaha n°20. Aux commandes de sa propre Ducati n°5, Zarco s’éloigne progressivement de la Honda n°73 d’’Alex Marquez et remonte sur la Honda n°30 de Nakagami qui compte une quinzaine de secondes de retard sur Miller.

Pour ne pas avoir respecté le protocole dans les box, Fabio Quartararo doit à son tour réaliser un "Long Lap". Averti directement via son tableau de bord, "El Diablo" s’exécute avant même d’être panneauté devant les stands. Miller n’en demandait pas tant pour s’envoler seul en tête.

À 15 tours de la fin, Lorenzo Savadori doit abandonner ce tumultueux GP de France sur avarie moteur. L’italien se battait pour le Top 10, notamment contre Miguel Oliveira qui termine sa course dans le bac à graviers de la chicane Dunlop. Un tour plus tard, Alex Rins chute une seconde fois dans le même virage. Il enrage, on le comprend.

Zarco grimpe sur le podium à l’entame du 15ème tour ! Le n°5 compte 15 secondes de retard sur son - notre ! - compatriote Quartararo. La Yamaha n°20 tourne environ une demi-seconde moins vite que la Ducati n°5... Il faut dire que Johann est l’un des plus rapides en piste avec Petrucci, Bagnaia et Marc Marquez...

Rapidement remonté dans les points, le phénoménal n°93 du HRC laisse ses rivaux sur place : Lecuona puis Marini font les frais de cette "remontada" dans le 16ème tour. Le sextuple champion du monde accède à la 11ème place. La 10ème se trouve quinze secondes plus loin, occupée par un certain Valentino Rossi...

Comme son coéquipier, Aleix Espargaro est victime d’un souci technique sur sa RS-GP dans la 16ème boucle. De leur côté, les trois pilotes de tête enchaînent les tours sans encombres. Miller semble gérer les quatre secondes d’avance qu’il s’est bâti sur son copain Quartararo en un seul tour. Zarco en revanche, cravache sa Desmosedici et remonte à vue d’oeil !

A l’instar d’Alex Rins, Marc Marquez chute une seconde fois ! Après avoir perdu l’arrière dans le Raccordement, le champion des miraculeux sauvetages - mais pas aujourd’hui ! - perd cette fois l’avant en entrant une 18ème fois dans la Chapelle. Il abandonne définitivement ce cinquième GP de la saison, son troisième à titre personnel.

Averti du retour de Johann, "Jackass" hausse le rythme à partir du 19ème et porte son avance sur Fabio à plus de sept secondes à six tours de la fin. Quartararo qui a opté pour un pneu pluie tendre à l’avant (medium avant et arrière pour ses deux rivaux directs) cède des dixièmes de seconde par poignées. Non pas par tour, mais par secteur !

C’est à la fin du 21ème tour que Zarco fait la jonction sur Quartararo. La Ducati n°5 dépasse facilement la Yamaha n°20 à l’accélération devant les tribunes des stands, désespérément vides cette année. La piste désormais sèche maltraite méchamment les pneus pluie. Ce GP sera rude jusqu’au bout !

Alors qu’il pointait en 23ème position en début de course (!) Pecco Bagnaia pique la 5ème place à son compatriote Danilo Petrucci au début du 23ème tour. L’officiel Ducati ne reste qu’un tour derrière Alex Marquez : comme Zarco, Bagnaia n’a qu’à essorer sa la poignée droite pour s’emparer de la quatrième place.

Le leader du championnat sauve ainsi trois points supplémentaires face à son dauphin Quartararo. Les deux hommes sont séparés de neuf secondes sur la piste alors qu’il ne reste plus que quatre tours à parcourir... Danilo Petrucci double à son tour Alex Marquez.

Seuls changements au classement dans les deux derniers tours : Iker Lecuona double Valentino Rossi puis Maverick Vinales, intégrant ainsi le Top 10. Tous les pilotes en piste sont récompensés : Tito Rabat franchit le dernier la ligne d’arrivée et marque un point pour cela.

Le(s) point(s) au championnat

Casey Stoner, Jack Miller : même combat ! Ces deux jeunes pilotes australiens ont débarqué des antipodes pour devenir champions du monde de MotoGP. Le premier l’a été à deux reprises : en 2007 sur Ducati puis en 2012 sur Honda. Le deuxième s’y emploie, fort bien dernièrement !

Certes il y a deux semaines à Jerez, le n°43 a profité du coup de pompe de Quartararo pour remporter son premier Grand Prix en catégorie reine sur le sec. Et ce dimanche au Mans, la météo a considérablement chamboulé le déroulement de la course. Il n’empêche que ces deux fois, Miller - et personne d’autre - était en embuscade.

Grâce à sa seconde victoire d’affilée, "Jackass" se propulse à la quatrième place du provisoire. Il double du même coup Maverick "Top Gun" Vinales qui n’atteint que le Top 10 cet après-midi, et Joan "champion du monde" Mir qui repart du Mans avec le même solde de points (49, soit moins que le doublé de Miller).

De retour sur la deuxième marche du podium (gravie au GP du Qatar puis au GP de "Doha"), Johann Zarco progresse lui aussi de deux places au championnat du monde. Ses 68 points permettent au pilote Pramac n°5 d’apparaître entre les deux officiels Ducati : Bagnaia ne compte plus que 11 points d’avance.

Treizième il y a un an (sept mois en fait) sur le mouillé, Fabio Quartararo peut être "Diablo-mans" fier de sa troisième place obtenue dans des conditions aussi piégeuses que crispantes... Le mental et l’avant-bras du n°20 Yamaha n’ont pas failli à l’exigeant test du circuit Bugatti !

À défaut de faire retentir la marseillaise, le Niçois reprend la tête du championnat, un petit point devant Pecco Bagnaia. Leur prochaine confrontation s’annonce d’ores et déjà savoureuse puisque le pilote italien et l’usine Ducati recevront le français et la marque d’Iwata à domicile, au Mugello. "Match retour" à ne pas louper sur MNC : restez connectés !

Résultats du Grand Prix de France Moto 2021

 GP de France : Zarco et Quartararo font un malheur, derrière Miller !

Classement général MotoGP après le GP de France 2021

  1. Fabio QUARTARARO Yamaha FRA 80
  2. Francesco BAGNAIA Ducati ITA 79
  3. Johann ZARCO Ducati FRA 68
  4. Jack MILLER Ducati AUS 64
  5. Maverick VIÑALES Yamaha SPA 56
  6. Joan MIR Suzuki SPA 49
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA 35
  8. Franco MORBIDELLI Yamaha ITA 33
  9. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN 28
  10. Pol ESPARGARO Honda SPA 25
  11. Brad BINDER KTM RSA 24
  12. Alex RINS Suzuki SPA 23
  13. Enea BASTIANINI Ducati ITA 20
  14. Alex MARQUEZ Honda SPA 18
  15. Jorge MARTIN Ducati SPA 17
  16. Danilo PETRUCCI KTM ITA 16
  17. Marc MARQUEZ Honda SPA 16
  18. Stefan BRADL Honda GER 11
  19. Valentino ROSSI Yamaha ITA 9
  20. Miguel OLIVEIRA KTM POR 9
  21. Luca MARINI Ducati ITA 9
  22. Iker LECUONA KTM SPA 8
  23. Lorenzo SAVADORI Aprilia ITA 2
  24. Tito RABAT Ducati SPA 1

Historique du Grand Prix de France MotoGP

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Triumph Tiger 1200 2022 : le bilan de notre essai en smart-vidéo

La Tiger 1200 est morte, vive la Tiger 1200 ! Après 10 années de bons et "royaux" services, le maxitrail anglais est entièrement revu afin de mieux concurrencer la référence BMW R1250GS. Moto-Net.Com a pu découvrir cette importante nouveauté Triumph 2022 sur environ 150 km. Test.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Retour du contrôle technique moto : une péripétie juridique de plus, selon la FFMC

Interrogée par MNC sur le jugement du Conseil d'État en faveur du retour du contrôle technique, la Fédération des motards en colère se montre confiante et déterminée face à ce que son chargé de communication qualifie de nouvelle "péripétie juridique". Le point avec Didier Renoux.
Sécurité routière 4 commentaires
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Interview Sébastien Poirier (FFMoto) : l’école de moto Circuit Carole For Kids

Géré depuis 2012 par la FFM, le Circuit Carole est très apprécié des motards franciliens, notamment pour week-ends de roulage gratuits. Grâce à sa toute nouvelle école de vitesse moto, il va devenir le manège préféré des enfants de 6 à 14 ans ! Le président Sébastien Poirier nous présente la CCFK !
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en avril 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en avril 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Avril 2 commentaires
La Mutuelle des Motards encourage le recours aux traceurs contre le vol moto

La Mutuelle des Motards élargit ses conditions de garanties concernant les traceurs afin d'encourager ses sociétaires à installer ces dispositifs qui géolocalisent une moto ou un scooter en cas de vol. Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...