• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2007 - LE MANS
Paris, le 21 mai 2007

Le Grand Prix de France tour par tour

Le Grand Prix de France tour par tour

Le Mans, France : les 74 204 spectateurs payants vont-ils pouvoir assister à des exploits des pilotes français sur leurs terres ? La pluie va-t-elle arbitrer les débats ? Le tour par tour de J. Arsouille, en exclusivité interplanétaire sur Moto-Net.Com !

Imprimer

Le Mans : un circuit peu apprécié des pilotes, qui parlent fréquemment d'une piste composée d'accélérations et de freinages. Pas de favoritisme technique, mais seule une moto obligatoirement bien équilibrée peut permettre d'y être compétitif...

En 125, Pesek - nouveau leader provisoire - va avoir fort à faire avec Talmacsi qui a envie de reprendre la tête, et surtout avec un Pasini en proie à la malchance depuis le début de saison.

En 250, Dovizioso doit absolument terminer devant Lorenzo pour conserver ses chances de titre, mais Bautista et De Angelis, entre autres, pourraient arbitrer le duel...

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Enfin en catégorie reine, Honda absolument doit réagir face aux Ducati, Yamaha et même Suzuki... Pedrosa est bien là, mais Hayden et les teams satellites sont moins constants. Quant à Rossi, victime d'une casse l'an dernier alors qu'il menait largement, il fomente vraisemblablement une revanche dont il a largement les moyens !

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Les 4 180 m de développement ne forment qu'une ligne droite de 450 m, peu favorable aux vitesses superlatives. Avec ses quatre virages à gauche et neuf à droite, le circuit Bugatti offre de grosses accélérations et de gros freinages, mais relativement peu de technicité du point de vue pilotage.

Le Grand Prix de France est le premier d'une série de trois consécutifs durant laquelle il est important de ne pas se blesser : maîtrise obligatoire, surtout s'il pleut ! Car les essais sous la pluie ont été réduits à leur plus simple expression pour Bridgestone et Michelin n'en a toujours pas réalisés ! De quoi alimenter le suspense si la météo nous fait un caprice dans la Sarthe...

125

Vendredi matin, c'est le jeune Bradley Smith qui se montre le plus rapide devant Gadea, Talmacsi, Masbou, Di Meglio, De Rosa, Zanetti, Faubel, Corsi, Pesek, Pasini et Koyama.

Chez les wild cards français Debise est 30ème, Le Badezet 34ème, Cartron 35ème, Le Coquen 36ème et Maître 37ème (et dernier).

La 1ère séance qualificative voit Talmacsi emporter la pole provisoire 0.1 s devant Pasini et 0.7 s devant Smith et Faubel. Suivent Pesek, Corsi, Koyama, Di Meglio, Ranseder, Gadea, De Rosa, Iannone, Cortese, Masbou et Rabat.

Debise, Cartron, Maître, Le Badezet et Le Coquen font un tir groupé de la 33ème à la 37ème place, mais Esteve Rabat et Valentin Debise, piégés par l'apparition de la pluie en fin de séance, chutent et se blessent : il sont out pour la course !

Samedi matin, Pasini prend les commandes devant Pesek, Smith, Gadea, Faubel, Koyama, Talmacsi, Masbou, Di Meglio, Cortese, Corsi et De Rosa. Maître, Cartron, Le Badezet et Le Coquen terminent le tableau de marque.

L'après-midi, Pasini s'empare de sa 3ème pole de la saison, non sans perdre son silencieux dans le tour qui suit son meilleur chrono : un présage pour le chat noir qui le suit ?

Smith, Koyama et Faubel complètent la première ligne entre 0.4 et 0.6 s de la pole. Au 2ème rang, Pesek, Gadea, Iannone et Talmacsi sont entre 0.6 et 1 s. Ranseder, Di Meglio, Masbou et De Rosa sont entre 1 et 1.1 s en 3ème ligne. Les deux pilotes français réalisent leur meilleure qualification depuis ce début de saison. Corsi, Cortese, Krummenacher et Zanetti forment le 4ème rang entre 1.4 et 1.5 s de la pole. Maître se qualifie à 5.9 s, Cartron à 6.2 s et Le Coquen à 7 s. Le Badezet, victime d'un problème moteur (cylindre fendu) ne peut se qualifier : dommage !

Au warm up, Pasini se montre de nouveau le plus rapide devant le très prometteur Smith, Corsi, Talmacsi, Iannone, Di Meglio, Cortese, Faubel, Krummenacher, Olive, Gadea, De Rosa, Nieto, Koyama et Ranseder.

Départ. Stefano Bianco cale et ne parvient pas à redémarrer : il est relégué en fin de grille pour relancer sa machine sans gêner le départ. Koyama prend l'avantage devant Pasini, Smith et Gadea. Dans la courbe Dunlop, Pasini passe en tête devant Koyama. Gadea et Di Meglio très bien parti passent Smith. Zanetti chute dans le premier virage au milieu du paquet, miraculeusement sans emporter de concurrent ! Pasini prend rapidement une bonne avance et Koyama repassé 2ème emmène Gadea, Di Meglio, Smith, Pesek, De Rosa, Masbou lui aussi bien parti et Iannone. Gadea passe 2ème devant Koyama au freinage du Musée. Koyama repasse au freinage du Chemin aux boeufs. Smith et Pesek passent Di Meglio à la sortie des Esses bleus.

Au 1er tour, Pasini a 1.1 s d'avance sur Koyama, Gadea, Smith, Pesek, Di Meglio, De Rosa, Masbou, Faubel, Iannone, Talmacsi et Espargaro. De Rosa passe 5ème devant Di Meglio au freinage de la chicane Dunlop.

Au 2ème passage, Pasini auteur du meilleur tour a 1.8 s d'avance sur Koyama, Gadea, Smith, Pesek, De Rosa, Di Meglio, Faubel et Talmacsi passés devant Masbou. Gadea passe 2ème devant Koyama à l'entrée de la chicane Dunlop et De Rosa passe 5ème devant Pesek. Gadea prend rapidement quelques longueurs d'avance sur Koyama qui semble bouchonner son groupe.

Au 3ème tour, Pasini n'a plus que 1.3 s d'avance sur Gadea auteur du meilleur tour. Suivent Koyama, Smith, De Rosa, Pesek, Di Meglio, Faubel, Talmacsi, Masbou, Corsi, Espargaro et Nieto. Faubel passe 7ème devant Di Meglio à l'entrée du Musée. Talmacsi distance le trio Corsi, Masbou et Espargaro. Steve Bonsey fait une grosse chute dans la deuxième partie du virage du Raccordement et abandonne...

Au 4ème passage, Pasini a 0.9 s d'avance sur Gadea et 1.8 s sur Koyama, Smith, Pesek, de Rosa, Faubel, Talmacsi et Iannone. Presque une seconde plus loin on retrouve Corsi, Masbou, Nieto et Espargaro. Dans la courbe Dunlop, Smith parvient à déborder Koyama pour prendre la 3ème place. Pesek passe à son tour Koyama à l'entrée des Esses bleus. Faubel passe De Rosa au même endroit.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 5ème tour, Pasini est presque rejoint par Gadea. Smith et Pesek - auteur du meilleur tour - sont à 1.4 s, Koyama à 2 s, puis à 2.5 s Faubel emmène De Rosa, Talmacsi, Iannone et Di Meglio. Corsi est à 4.2 s. 5 s plus loin, Nieto lâche peu à peu Masbou talonné par Espargaro. Di Meglio repasse Iannone à l'aspiration mais Espargaro, plus agressif, repasse au freinage de la chicane Dunlop.

Au 6ème passage, Pasini et Gadea mènent devant Smith et Pesek. Plus loin Koyama, Faubel, De Rosa, Talmacsi et Espargaro lâchent Di Meglio, puis Corsi et Nieto ont distancé Masbou. Talmacsi passe 7ème devant De Rosa dans la courbe Dunlop.

Au 7ème tour, Pasini auteur d'un nouveau meilleur tour et Gadea à 0.7 s ont 1.6 s d'avance sur Smith et Pesek, 3.2 s sur Faubel, Talmacsi, Koyama, Iannone et De Rosa, puis Di Meglio, Corsi et Nieto et le duo Masbou / Espargaro.

Au 8ème passage, Pasini et Gadea font l'accordéon. Smith et Pesek grignotent un peu leur retard. Suivent Faubel, Talmacsi, Koyama, Iannone et De Rosa puis, plus loin, Di Meglio, Corsi, Nieto, Masbou, Espargaro, Olive et Cortese revenus. Talmacsi passe 5ème devant Faubel à l'entrée de la chicane Dunlop. Iannone passe Koyama à l'intérieur dans le Musée et Corsi passe Di Meglio au Garage vert.

Au 9ème tour, Gadea revient nettement sur Pasini tandis que Smith et Pesek s'accrochent. Talmacsi, Faubel, Koyama, de Rosa et Corsi voient revenir Di Meglio, Iannone et Nieto.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 10ème passage, Pasini et Gadea revenus voient revenir Smith et Pesek à 1.2 s du leader. Talmacsi emmène Faubel, De Rosa, Koyama, Corsi mais aussi Di Meglio, Iannone et Nieto revenus dans ce groupe. Masbou doublé par Olive est 16ème.

Au 11ème tour, Pasini et Gadea ont moins d'1 s d'avance sur Smith et Pesek qui reste dans la roue du jeune anglais, puis à 4.7 s du leader Talmacsi emmène De Rosa, Di Meglio, Faubel, Koyama, Corsi, Iannone et Nieto. Masbou est toujours 16ème, puis repasse 15ème devant Espargaro. Di Meglio reprend la tête de son groupe devant De Rosa, voyant Talmacsi les lâcher... mais De Rosa repasse à l'entrée du Chemin aux boeufs. Iannone passe Koyama à l'entrée des Esses bleus, puis Faubel à l'entrée du Raccordement.

Au 12ème passage, Pasini passe devant Gadea, puis Smith et Pesek sont tout proches à 0.7 s du leader. Dans la courbe Dunlop, Gadea passe en tête devant Pasini et lui fait signe de prendre sa roue, sans doute pour distancer de nouveau Smith et Pesek. Talmacsi est seul 5ème, puis viennent De Rosa, Di Meglio, Iannone, Faubel, Koyama, Corsi et Nieto. Masbou est 15ème.

Au 13ème tour, Gadea, Pasini, Smith et Pesek sont regroupés. Talmacsi est à 7.6 s, puis à 9.5 s Iannone emmène Koyama, Faubel, Corsi, Nieto et Di Meglio. Olive, Cortese et Masbou ont distancé Espargaro. Pasini repasse en tête à l'entrée de la chicane Dunlop. Juste avant le Chemin aux boeufs, Pasini, Gadea, Smith et Pesek prennent un tour à Steven Le Coquen, 15 ans, sur sa Honda. Julien Cartron, autre pilote invité, rentre au stand et abandonne. De Rosa chute et abandonne également.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 14ème passage, Pasini et Gadea ont repris 0.7 s d'avance sur Smith et Pesek. Talmacsi est à 6.2 s, Iannone à 7.7 s puis plus loin, en raison de la chute de De Rosa, Nieto à 9.1 s emmène Corsi, Faubel, Koyama et Di Meglio. A 12 s, Olive devance Cortese et Masbou. Iannone chute au Chemin aux boeufs.

Au 15ème tour, Pasini a repris quelques longueurs à Gadea, Smith et Pesek. Derrière Talmacsi seul 5ème, Nieto emmène Corsi, Faubel, Di Meglio et Koyama. Une seconde plus loin, Olive revient fort avec Cortese et Masbou.

Au 16ème passage, Pasini, Gadea, Smith et Pesek mènent, puis Talmacsi voit revenir Nieto qui lâche légèrement Corsi, Faubel, Di Meglio et Koyama sur qui reviennent toujours Olive et Cortese qui ont lâché Masbou, lui-même dépassé de nouveau par Espargaro.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 17ème tour, Pasini, Gadea, Smith et Pesek restent dans cet ordre, puis Talmacsi n'a plus que 0.7 s d'avance sur Nieto avec également Corsi, Faubel et Di Meglio qui reviennent en ayant lâché Koyama sur qui est presque revenu Olive et Cortese. Plus loin, Masbou a repassé Espargaro.

Au 18ème passage, Gadea passe en tête à l'aspiration sur la ligne devant Pasini sous les yeux de Smith et Pesek, mais Pasini repasse dans la courbe Dunlop. Nieto est presque revenu dans la roue de Talmacsi. Corsi, Faubel et Di Meglio ne sont pas loin. Koyama est rejoint par Olive et Cortese. Nieto passe 5ème devant Talmacsi à l'entrée du Garage vert et Gadea passe en tête au freinage du Chemin aux boeufs.

Au 19ème tour, Gadea mène devant Pasini, Smith et Pesek. 10 s plus loin, Nieto emmène Talmacsi qui a pris sa roue, puis Corsi qui a légèrement distancé Faubel et Di Meglio, avec Olive qui a lui-même lâché Cortese que repasse Koyama. Masbou est 13ème. Pasini reprend le commandement au freinage de la chicane Dunlop et Gadea repasse en tête au freinage du Chemin aux boeufs. A la sortie des Esses bleus, nouveau coup de malchance pour Pasini : casse et abandon ! Smith et Pesek, légèrement gênés, ont perdu quelques longueurs sur Gadea. Dans le stand de Pasini, on se prend la tête entre les mains mais plus tard, quand Pasini les rejoint, il embrasse un par un ses mécaniciens pour les consoler : grand seigneur !

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 20ème passage, Gadea a 0.9 s d'avance sur Smith et Pesek, puis Nieto et Talmacsi sont presque rejoints par Corsi, Faubel, Di Meglio, Olive, Cortese et Koyama. Masbou 12ème tient tête à Espargaro. Dans la courbe Dunlop, Pesek voyant partir Gadea passe 2ème devant Smith. Faubel double Corsi et Olive passe Di Meglio.

Au 21ème tour, Gadea a 1 s d'avance sur Pesek qui a lui-même pris 0.4 s de marge sur Smith. Nieto et Talmacsi sont 0.8 s devant Faubel, Corsi, Olive, Di Meglio et Cortese. Koyama est lâché, puis plus loin Espargaro a de nouveau doublé Masbou 13ème. Talmacsi repasse 5ème devant Nieto au freinage de la chicane Dunlop. A l'entrée du Musée, Cortese passe d'un coup Di Meglio et Corsi qui s'était un peu raté ! Talmacsi lâche Nieto sur qui reviennent Faubel, Olive, Cortese, Di Meglio et Corsi.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 22ème passage, Gadea n'a plus que 0.7 s d'avance sur Pesek et 1.3 s sur Smith. Talmacsi reste calé dans sa bulle pour garder l'avantage sur Nieto, Faubel, Olive et Cortese qui ont légèrement lâché Di Meglio et Corsi. Espargaro devance toujours Masbou 13ème. Olive passe en force devant Faubel à l'entrée du Musée et Di Meglio profite de la bagarre pour recoller le groupe ! Pesek grignote dixième après dixième sur Gadea...

A l'entame du dernier tour, Gadea a 0.5 s d'avance sur Pesek auteur du meilleur tour. Smith est à 1.9 s, puis à 12.9 s du leader, Talmacsi a 0.5 s d'avance sur Olive, Nieto, Faubel, Cortese, Di Meglio et Corsi. Après Koyama seul 11ème, Espargaro tient la dragée haute à Masbou. Dans la chicane Dunlop, Faubel tente d'attaquer Nieto qui redresse sa moto et coupe la chicane au-delà du vibreur. Nieto, en revenant sur la piste, fait signe à Faubel de repasser pour éviter une pénalisation ! Dans le dernier tour, Gadea qui sent la menace Pesek attaque fort ! Le pilote tchèque est lui aussi au maximum : il grignote mètre après mètre, mais échoue pour 0.4 s.

A 22 ans, Gadea remporte donc sa première victoire pour son 57ème départ en Grand Prix et devient le 5ème vainqueur différent en cinq courses, devant Pesek qui échoue à quelques longueurs et Smith 3ème qui monte sur son premier podium.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Talmacsi préserve ses chances qu championnat avec sa 4ème place et termine devant Olive 5ème et Nieto 6ème, mais l'espagnol sera rétrogradé 15ème pour avoir gagné des places en sortant dans la chicane Dunlop ! Faubel devient donc 6ème, Cortese 7ème, Corsi 8ème qui a passé sur la ligne Di Meglio 9ème, Koyama 10ème, Espargaro 11ème, Masbou 12ème, Krummenacher 13ème et Ranseder 14ème. Romain Maître et Steven Le Coquen ont la satisfaction de terminer le GP aux 28ème et 29ème positions, à un tour.

Au championnat, Pesek augmente son avantage avec 91 points devant Talmacsi 82, Faubel 77, Corsi 55, Gadea 46, Olive 44, Espargaro 39, Smith 36, Koyama 32 et De Rosa 30. Masbou est 17ème avec 13 points devant Di Meglio 18ème avec 11, juste devant l'infortuné Pasini qui reste avec 6 points. Côté marques, Aprilia mène avec 120 points devant Derbi 91, Honda 48 et KTM 35.

250

Vendredi matin, Barbera domine les essais libres devant Lorenzo, Simon, De Angelis, Kallio, Bautista, H. Aoyama, Dovizioso, Luthi, S. Aoyama, West et Simoncelli. Cuzel se classe 17ème et Locatelli - dont c'est le grand retour après sa terrible chute de Jerez (lire Moto-Net.Com du 26 mars 2007) - reprend ses marques en 23ème position.

L'après-midi, Kallio chipe la pole provisoire à Lorenzo. Suivent Barbera, Luthi, Dovizioso, Simon, De Angelis, Bautista, H. Aoyama, West, Simoncelli et S. Aoyama. Cluzel se classe 18ème et Locatelli 24ème et dernier.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Samedi matin, Lorenzo reprend les commandes devant Dovizioso, De Angelis, Bautista, Simon, Barbera, Simoncelli, Luthi, Kallio, Espargaro, West, H. Aoyama et S. Aoyama. Locatelli se rapproche en 16ème position tandis que Cluzel est 24ème et dernier.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L'après-midi, Lorenzo ne laisse la pole à personne mais se blesse légèrement au pied (une fêlure), ce qui risque de l'handicaper pour la course... Simon à 0.5 s, Barbera à 0.6 s et Luthi à 0.8 s l'accompagnent en 1ère ligne tandis que Bautista, De Angelis, Simoncelli et Dovizioso forment le 2ème rang entre 0.8 et 0.9 s de la pole. En 3ème ligne Kallio, H. Aoyama, West et S. Aoyama sont entre 1.2 et 1.3 s plus loin au chrono. Lai, Espargaro, Cluzel - qui réussit une belle qualification - et Heidolf forment le 4ème rang entre 1.8 et 2.5 s de la pole.

Au warm up, Dovizioso rappelle qu'il sera bien présent en course en prenant le meilleur temps devant Simon, Lorenzo, De Angelis, Barbera, Luthi, Simoncelli, West, H. Aoyama, Espargaro, Bautista, Kallio, S. Aoyama, Cluzel et Wilairot.

Départ. Locatelli, finalement pas encore assez bien remis, ne prend pas le départ. Des nuages noirs menacent le circuit du Mans, mais la course est déclarée sèche.

Lorenzo prend le meilleur départ et vire en tête dans la chicane Dunlop devant Bautista, Luthi, Simon, Barbera, Kallio, De Angelis, Dovizioso et Simoncelli. Espargaro, poussé par un concurrent, chute dans la chicane Dunlop et reprend la piste bon dernier. Cluzel a pris un bon départ et pointe 15ème. Barbera plonge sous la roue de Simon pour passer 4ème dans le virage de la Chapelle. Lorenzo prend rapidement quelques longueurs d'avance sur Bautista. De Angelis puis Dovizioso qui profite de l'écart passent Kallio dans les Esses bleus.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 1er tour, Lorenzo a 0.8 s d'avance sur Bautista, Luthi, Barbera, Simon, De Angelis, Dovizioso, Kallio et Simoncelli, puis plus loin S. Aoyama, H. Aoyama, West, Abraham, Heidolf et Cluzel. Kallio et Simoncelli peinent à suivre le rythme de Dovizioso et du groupe qui les précède. Barbera passe 3ème devant Luthi, Dovizioso passe 6ème devant De Angelis, puis au freinage du Chemin aux boeufs, 5ème devant Simon. Sur son élan, il fait l'intérieur à Luthi à l'entrée des Esses bleus : quatre places gagnées en un demi tour !

Au 2ème passage, Lorenzo mène mais l'écart avec Bautista se réduit. Barbera se maintient et Dovizioso, auteur du meilleur tour, se rapproche lui aussi en emmenant dans sa roue Luthi, Simon et De Angelis. A quelques longueurs suivent Kallio et Simoncelli.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Dans Chapelle, Luthi, probablement victime d'un serrage, doit tirer droit et abandonner... Bautista est revenu au contact de Lorenzo, puis De Angelis passe Simon à l'entrée des Esses bleus.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 3ème tour, Lorenzo et Bautista mènent 0.9 s devant le duo Barbera Dovizioso, puis 1.6 s devant le couple De Angelis Simon et 3 s devant la paire Kallio Simoncelli. West, passé 9ème, lâche les frères H. Aoyama et S. Aoyama. Cluzel est passé 14ème devant Baldolini.

Au 4ème passage, Lorenzo et Bautista voient revenir Barbera et Dovizioso auteur d'un nouveau meilleur tour, mais aussi De Angelis et Simon. Kallio et Simoncelli se font distancer et West a pris 2.8 s de marge sur les frères Aoyama. Dovizioso passe 3ème devant Barbera au freinage de la chicane Dunlop. Barbera repasse à l'entrée de Chapelle mais s'écarte et Dovizioso reprend aussitôt la 3ème place ! Bautista, qui bloque l'avant, tire tout droit à l'entrée du Musée : il reprend la piste à la 20ème position !

Au 5ème tour, Lorenzo voit Dovizioso auteur d'un nouveau meilleur tour presque revenu dans sa roue, ramenant derrière lui Barbera, De Angelis et Simon. Kallio et Simoncelli sont à presque 5 s et West revient sur eux. Cluzel, qui vient de doubler Abraham, est 12ème. Bautista revient à la 19ème place. Cluzel, en bagarre avec Abraham, le percute à l'entrée du Chemin aux boeufs : les deux pilotes doivent abandonner, leurs machines trop abîmées par plusieurs tonneaux.

Au 6ème passage, Lorenzo et Dovizioso ont 0.8 s d'avance sur Barbera, De Angelis et Simon. De Angelis attaque et passe Barbera dans la courbe Dunlop. Simon passe 4ème devant Barbera à l'entrée du Garage vert, mais Barbera repasse aussitôt. Devant eux, De Angelis est revenu au contact des deux leaders.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 7ème tour, Lorenzo, Dovizioso et De Angelis auteur du meilleur tour ont 1.2 s d'avance sur Barbera et Simon. Kallio et Simoncelli ont été rejoints par West qui passe aussitôt Simoncelli. Dovizioso passe en tête devant Lorenzo au Garage vert et Simon passe 4ème devant Barbera à l'entrée des Esses bleus.

Au 8ème passage, Dovizioso tente de partir devant Lorenzo et De Angelis. Derrière eux, Barbera repasse Simon dans la courbe Dunlop. Kallio, West et Simoncelli sont à plus de 7 s. A 2.8 s de plus, Shuhei Aoyama a doublé son frère Hiroshi.

Au 9ème tour, Dovizioso a quelques longueurs d'avance sur Lorenzo et De Angelis. Barbera et Simon tentent de revenir, suivis par Kallio, Simoncelli et West. De Angelis passe 2ème devant Lorenzo au Raccordement.

Au 10ème passage, Dovizioso a 0.5 s d'avance sur De Angelis et Lorenzo et 2.3 s sur Barbera et Simon. Kallio, qui s'est raté, est 10ème et a perdu le contact avec West qui a doublé Simoncelli. Mais l'italien repasse l'australien dans la Dunlop, puis West repasse au freinage de la chicane ! Bautista est revenu 11ème ! En tête, Dovizioso et De Angelis ont pris quelques longueurs d'avance sur Lorenzo.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 11ème tour, Dovizioso mène avec 0.75 s d'avance sur De Angelis qui s'est un peu raté au Raccordement et 1 s sur Lorenzo. Barbera et Simon sont à 2.5 s, West et Simoncelli à 10.8 s puis les Aoyama Brothers et Kallio à 13.1 s et enfin Bautista à 22 s. De Angelis refait rapidement son retard et recolle la roue de Dovizioso à la Chapelle. Lorenzo lui aussi revient petit à petit sur les deux leaders.

Au 12ème passage, Dovizioso, De Angelis et Lorenzo un peu plus loin mènent, Barbera et Simon suivent, West et Simoncelli se marquent, puis Kallio en pleine remontée double successivement Hiroshi puis Shuhei Aoyama dans la ligne droite puis dans la Dunlop. Hiroshi Aoyama, sans doute victime d'une casse, abandonne avant l'entrée de la chicane Dunlop.

Au 13ème tour, Dovizioso et De Angelis sont presque rejoints par Lorenzo. Derrière Barbera et Simon, West et Simoncelli sont rejoints par Kallio qui ramène derrière lui S. Aoyama.

Au 14ème passage, Dovizioso, De Angelis et Lorenzo sont regroupés, puis Barbera et Simon, puis West, Simoncelli, Kallio et S. Aoyama sont eux aussi regroupés. Dans la montée de la Dunlop, Simoncelli passe en force devant West obligé de s'écarter : chaud ! Kallio attaque et passe West à l'entrée du Musée. De Angelis a pris la tête à Dovizioso au Garage vert.

Au 15ème tour, De Angelis, Dovizioso et Lorenzo mènent. Barbera et Simon sont 1.3 s plus loin et se rapprochent. A 12.3 s de plus, Simoncelli, Kallio et S. Aoyama ont pris 1 s à West qui s'est un peu raté. Au freinage de la chicane Dunlop, Lorenzo passe 2ème devant Dovizioso. Au Garage vert, Dovizioso repasse l'espagnol, mais Lorenzo repasse au freinage du Chemin aux bœufs ! Il sort très large dans la première partie et Dovizioso s'infiltre an changement d'angle, mais Lorenzo qui revenait sur la trajectoire le percute violemment : les deux hommes restent miraculeusement sur leurs roues ! Barbera et Simon profitent de la bagarre pour revenir au contact...

Au 16ème passage, De Angelis a 1.2 s d'avance sur Dovizioso, Lorenzo, Barbera et Simon. Dans la ligne droite, Lorenzo qui ne s'en laisse pas compter repasse 2ème devant Dovizioso tandis que Lorenzo attaque pour revenir sur De Angelis.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 17ème tour, De Angelis n'a plus que 0.9 s d'avance sur le groupe des quatre poursuivants. A 14.8 s, Kallio mène toujours le groupe de chasse devant Simoncelli, Shuhei Aoyama, puis West 1.8 s derrière.

Au 18ème passage, De Angelis n'a presque rien perdu de son avance sur Lorenzo et Dovizioso qui ont de nouveau légèrement lâché Barbera et Simon. Kallio tient toujours tête à Simoncelli et S. Aoyama, puis West revient dixième après dixième sur ce trio. Lorenzo fait l'effort, distance légèrement Dovizioso et revient sur De Angelis.

Au 19ème tour, De Angelis n'a plus que 0.5 s d'avance sur Lorenzo mais 1 s sur Dovizioso et 1.8 s sur Barbera qui semble légèrement distancer Simon. Kallio et Simoncelli lâchent S. Aoyama sur qui ne revient plus du tout West. Bautista est revenu 10ème. Simon revient de nouveau dans la roue de Barbera en fin de tour.

Au 20ème passage, Lorenzo n'a presque rien repris sur De Angelis. Dovizioso reste lui aussi 0.5 s derrière son rival. Barbera et Simon sont 1 s plus loin. De Angelis, qui est le seul des leaders a avoir choisi des pneus tendres, fait une glisse à l'accélération en sortie de chicane Dunlop, ce dont profite aussitôt Lorenzo pour reprendre la tête !

Au 21ème tour, Lorenzo, De Angelis et Dovizioso sont presque regroupés, puis Barbera contient toujours Simon et Kallio fait de même avec Simoncelli... Bautista revient sur West sur qui il gagne pratiquement 1 s par tour !

Au 22ème passage, Lorenzo a pris 0.5 s d'avance sur De Angelis et Dovizioso, 2.3 s sur Barbera et Simon, 18.7 s sur Kallio et Simoncelli, 21.2 s sur S. Aoyama, 24.6 s sur West et 25.1 s sur Bautista qui menace directement l'australien ! Dovizioso s'infiltre dans un trou de souris à l'intérieur de De Angelis dont la moto bouge de plus en plus dans Chapelle. Bautista passe 10ème devant West à l'entrée du Chemin aux boeufs.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 23ème tour, Lorenzo a moins d'une demi seconde d'avance sur Dovizioso - auteur du meilleur tour - qui distance légèrement De Angelis. Barbera et Simon sont à plus de 3 s. Kallio contient Simoncelli et S. Aoyama doit maintenant se méfier de la remontée de Bautista qui est moins de 3 s derrière lui et roule presque 1 s au tour plus vite !

Au 24ème passage, Lorenzo qui a remis du charbon en sentant Dovizioso revenir a reporté son avance à un peu plus de 0.5 s. De Angelis fait les frais des efforts des deux leaders à 1 s de Lorenzo. Derrière, les duos Barbera - Simon et Kallio - Simoncelli sont toujours dans le même ordre, mais S. Aoyama n'a plus que 1.4 s d'avance sur Bautista alors le plus rapide en piste !

A l'entame du dernier tour, Lorenzo auteur du meilleur tour a encore repris 1 dixième d'avance soir 0.6 s devant Dovizioso et 1.8 s devant De Angelis. Barbera distance légèrement Simon, Kallio doit presque sentir la respiration de Simoncelli dans sa nuque et Bautista, revenu dans la roue de S. Aoyama, le double rapidement. Dovizioso fait un terrible effort et revient presque dans la roue de Lorenzo dans le sinueux, mais il doit céder à chaque accélération. L'italien est dans la roue de l'espagnol au virage du Raccordement, mais Lorenzo ne fait aucune erreur et conserve le commandement : l'accélération supérieure de son Aprilia fait le reste à l'entrée de la ligne droite !

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Lorenzo emporte donc sa 4ème victoire en cinq courses, juste devant un Dovizioso auteur d'un fantastique dernier tour. De Angelis complète le podium. Barbera termine 4ème, Simon 5ème, Simoncelli 6ème, Kallio 7ème, Bautista 8ème, S. Aoyama 9ème, West 10ème, Wilairot 11ème, Lai 12ème, Baldolini 13ème, Sekiguchi 14ème et Laverty 15ème. Seuls 18 pilotes terminent la course.

Au championnat, Lorenzo conforte son leadership avec 120 points devant Dovizioso 88, De Angelis 75, Bautista 64, Barbera 47, Simon 37, Luthi 32, Kallio 30, Lai 25 et Simoncelli 24. Côté marques, Aprilia mène avec 120 points devant Honda 88, KTM 40 et Gilera 27.

MotoGP

Vendredi matin, Pedrosa termine en tête la première séance d'essais libres devant Rossi, Hayden, Checa, Stoner, Elias, Edwards, Hopkins, Melandri, Barros, De Puniet, Capirossi et Guintoli.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L'après-midi c'est Melandri - le vainqueur de l'an dernier (lire Moto-Net.Com du 22 mai 2006) - qui termine meilleur temps d'une séance qu'il a solidement dominée devant Pedrosa, Checa, Edwards, Hopkins, Stoner, Elias, Barros, Capirossi, De Puniet, Rossi, Vermeulen et Guintoli.

Samedi matin c'est John Hopkins qui emporte le meilleur temps devant Elias, Stoner, Tamada, Edwards, De Puniet, Hayden, Rossi, Checa, Melandri, Guintoli, Pedrosa, Vermeulen, Barros et Capirossi.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L'unique séance qualificative voit Colin Edwards emporter sa première pole MotoGP en chipant le meilleur chrono à Stoner en toute fin de séance : le texan est le seul à battre le chrono de Pedrosa - établi sur 990- l'an dernier ! Checa complète la première ligne à 0.2 s de la pole. Au 2ème rang, Rossi est le dernier sous les 1'34 et devance Hopkins et Elias à 0.5 s de la pole. Hayden, De Puniet et Melandri sont entre 0.6 et 0.7 s, en 3ème ligne. Le 4ème rang est formé de Pedrosa, Guintoli et Vermeulen entre 0.7 et 0.9 s d'Edwards. Barros, Nakano et Capirossi sont à 1.2 s sur la 5ème ligne. Ensuite, un gros écart au chrono avec Tamada, Hofmann et Roberts entre 1.7 et 2 s de la Tornade texane. Nieto termine la grille seul sur la 7ème ligne, à 2.6 s de la pole.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au warm up, Stoner domine et réalise le meilleur temps devant Hopkins, Pedrosa, Barros, De Puniet, Checa, Guintoli, Melandri, Vermeulen, Elias, Rossi, Capirossi, Edwards, Hayden, Tamada, Nakano, Hofmann, Nieto et Roberts.

Départ. Sous un ciel de plus en plus menaçant, la course est déclarée "wet race ", ce qui permet sans aucun autre signal aux teams et aux pilotes de partir avec les pneus de leur choix, mais surtout de rentrer au stand quand ils le souhaitent pour changer de monture.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Mais la piste étant sèche au moment du départ, tous partent malgré tout en slicks... A noter que même s'il ne pleut pas, la température nettement inférieure de la piste change notablement les validations issues des essais... S'il pleut, aucun essai n'ayant été réalisé, tous seront dans l'à peu près : suspense ! D'autant plus que quelques gouttes tombent pendant le tour de chauffe...

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Stoner prend un excellent départ suivi par Hopkins, mais Rossi surgi de la 2ème ligne est là également devant un groupe de pilotes qui se présentent de front à la chicane Dunlop ! Rossi freine plus tard qu'Hopkins et entre 2ème, puis à la sortie de la chicane, vient à la hauteur de Stoner pour plonger en tête dans la Chapelle : du grand art !

Déjà quelques longueurs derrière eux, Checa s'infiltre lui aussi à la corde d'Hopkins de la même façon, puis Elias, Melandri, Barros, Hayden, De Puniet et Guintoli auteur d'un départ canon lui aussi ! Barros passe Melandri puis Hopkins dans le Musée. Guintoli passe 9ème devant De Puniet au Garage vert. Rossi part fort et tente immédiatement de distancer Stoner. Guintoli passe Hayden au freinage du Chemin aux boeufs, alors que la pluie augmente ! Et dans la foulée, le jeune français passe Hopkins au freinage des Esses bleus ! Edwards, lui, est plus que prudent et occupe l'avant-dernière place devant Roberts...

Au 1er tour, Rossi mène avec 0.7 s d'avance sur Stoner, Checa, Barros, Elias, Melandri, Guintoli, Hopkins, Hayden et De Puniet. Derrière, Hofmann, Vermeulen, Tamada et Nakano semblent déjà distancés. Melandri passe Elias dans la courbe Dunlop et Guintoli passe l'espagnol au freinage de la chicane. Puis Sylvain passe 5ème devant Melandri au freinage du Musée, imité par De Puniet qui passe 8ème devant Hayden au même endroit ! Barros passe 3ème devant Checa au Garage vert. Dans les stands, c'est la fourmilière : tout le monde prépare les machines en pneus pluie ! De Puniet passe Elias à l'entrée du Chemin aux boeufs et Guintoli passe 4ème devant Checa à l'entrée du raccordement !

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 2ème passage, Rossi a 1.7 s d'avance sur Stoner, 1.9 s sur Barros, Guintoli, Checa, Melandri, De Puniet auteur du meilleur tour, Elias, Hayden, Hofmann, Hopkins, Nakano, Tamada et Vermeulen. Melandri tente d'attaquer Checa dans la courbe Dunlop mais l'espagnol résiste et c'est De Puniet qui passe les deux pilotes à l'extérieur pour entrer dans la chicane juste derrière Guintoli ! Barros passe 2ème devant Stoner à l'entrée du Musée. Melandri passe en force devant Checa à l'entrée du Garage vert. Barros distance Stoner et se lance à la poursuite de Rossi. De Puniet se place à l'extérieur de Guintoli dans les Esses bleus et lui fait un imparable extérieur dans la 2ème partie.

Au 3ème tour, Rossi a 1.8 s d'avance sur Barros, Stoner revenu dans sa roue, De Puniet, Guintoli, Melandri et Checa. 1.6 s plus loin Hayden devance Hofmann, Pedrosa auteur du meilleur tour et Vermeulen. Le poleman Edwards s'arrête à son stand et change de machine !

Au freinage de la chicane Dunlop, De Puniet et Guintoli déchaînés passent Stoner ! Melandri à son tour passe le jeune australien à l'entrée du Musée. Et De Puniet, décidément très en verve, passe 2ème devant Barros grâce à un superbe extérieur dans la sortie des Esses bleus !

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 4ème passage, Rossi n'a plus que 0.7 s d'avance sur De Puniet, Barros, Guintoli, Melandri puis Stoner, Checa, Pedrosa auteur d'un nouveau meilleur tour et Capirossi. Stoner repasse 5ème devant Melandri au freinage du Garage vert. Pedrosa passe 7ème devant Checa à l'entrée du Chemin aux boeufs, puis sur sa lancée, passe Melandri à l'entrée des Esses bleus. De Puniet est revenu dans la roue de Rossi et Guintoli passe 3ème devant Barros au freinage du raccordement.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 5ème tour, Rossi et De Puniet ont 0.5 s d'avance sur Guintoli, Barros, Stoner, Pedrosa qui lâche Melandri, Checa et Capirossi auteur du meilleur tour. Dans la Dunlop, Randy de Puniet passe en tête, encore une fois par un extérieur mais cette fois sur Rossi ! Et derrière lui, Guintoli passe immédiatement 2ème devant Rossi au freinage de la chicane ! A l'entrée du Musée, De Puniet s'écarte légèrement et Guintoli plonge à la corde pour prendre la tête ! Hopkins passe 8ème en force devant Melandri à l'entrée du Garage vert, et Pedrosa passe 5ème devant Stoner à l'entrée des Esses bleus.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 6ème passage, Guintoli a 0.7 s d'avance sur De Puniet, Rossi, Barros, Pedrosa, Stoner, Checa, Melandri, Hopkins, Capirossi, Tamada, Hayden et Vermeulen ! A l'entrée de la chicane Dunlop, Checa passe Stoner puis Hopkins passe Melandri. De Puniet attaque et revient dans la roue de Guintoli à la sortie du Musée. Hopkins passe Checa à l'entrée du Garage vert et De Puniet passe en tête devant Guintoli à l'entrée du Chemin aux boeufs ! Rossi, qui se rate dans ce passage, doit laisser passer dans l'ordre Pedrosa, Hopkins, Barros et Checa, qui profite de l'occasion pour entrer devant le brésilien dans les Esses bleus mais perd l'avant et chute, ce qui profite à Rossi qui repasse devant Barros obligé de ralentir pour ne pas percuter l'espagnol. Dans la foulée, Rossi repasse successivement Stoner et Melandri.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 7ème tour, De Puniet mène toujours devant Guintoli, Pedrosa, Hopkins puis Rossi, Melandri, Stoner, Barros et Capirossi. Hopkins passe 3ème devant Pedrosa dans la chicane Dunlop. Hopkins et Pedrosa passent Guintoli à l'entrée du Musée. Au freinage du Chemin aux boeufs, Guintoli part en glisse puis en high side et chute, ce qui oblige Rossi à quitter la trajectoire mais sans dommage sauf la perte d'une position au profit de Melandri. Guintoli repart en course : 14ème à 28 s de Randy ! Au raccordement, c'est au tour d'Elias d'aller dans la bac à graviers : il doit abandonner.

Au 8ème passage, De Puniet a 1.6 s d'avance sur Hopkins, 2 s sur Pedrosa, 4 s sur Melandri, Rossi, Barros, Capirossi, Stoner et Hayden. Tamada et Vermeulen sont à plus de 8 s. Barros passe Rossi à l'entrée de la chicane Dunlop. La pluie augmente d'intensité et Guintoli revenu à son stand en profite pour changer de machine. A l'entrée des Esses bleus, c'est au tour de Randy de Puniet, toujours en tête, de chuter : il doit abandonner...

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 9ème tour, Hopkins mène donc la course avec une seconde d'avance sur Pedrosa, 2 s sur Melandri, 4.1 s sur Rossi, Capirossi et Stoner. Ensemble, Capirossi, Hayden, Vermeulen, Barros, puis Tamada et Nakano passent par les stands pour changer de machine, car la pluie augmente de plus en plus. Dans ces conditions, derrière Hopkins, Melandri a doublé Pedrosa et Stoner a doublé Rossi : les cinq pilotes de tête sont complètement sortis de leurs machines dans les courbes pour tenter de ne pas glisser... Melandri revient dans la roue d'Hopkins et au moment où les deux pilotes rentrent dans la voie des stands, l'italien passe l'américain ! Pedrosa, Stoner et Rossi passent eux aussi au stand pour changer de moto.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 10ème tour, Hopkins, Melandri, Stoner, Pedrosa et Rossi sortent des stands pendant que Vermeulen aborde la ligne droite, quelques longueurs devant Hayden, Capirossi, Hofmann et Barros. Au final, c'est Melandri qui mène la course devant Hopkins, Pedrosa, Stoner, Rossi, Vermeulen, Hayden, Capirossi, Hofmann et Barros. Vermeulen, qui a déjà effectué un tour sur ses nouveaux pneus, passe 5ème devant Rossi à l'entrée du Musée. Dans son élan, l'australien passe Stoner à l'entrée du Chemin aux boeufs, puis passe 2ème devant Melandri à l'entrée des Esses bleus.

Au 11ème tour, auteur d'une meilleure sortie du Raccordement que son coéquipier, Vermeulen passe la ligne en tête juste devant Hopkins, 0.4 s devant Melandri, 0.9 s devant Pedrosa, 1.7 s devant Rossi et 2.1 s devant Hayden. Stoner, Capirossi et Hofmann sont à 3 s et Barros complète le quatuor Ducati un peu plus loin. Melandri recolle la roue d'Hopkins à l'entrée de la chicane Dunlop. On assiste à un autre regroupement derrière Rossi 6ème, qui a les quatre Ducati aux trousses ! Dans le Musée, Hopkins s'écarte et Melandri en profite aussitôt pour s'infiltrer à la code et prendre la 2ème position. Rossi revient et passe 4ème devant Pedrosa au freinage du Garage vert. Hopkins a repris la 2ème position à Melandri à la sortie du même. A l'entrée des Esses bleus, Hopkins s'écarte et doit de nouveau céder la 2ème place à Melandri.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 12ème passage, Vermeulen profite de la bagarre pour porter son avance à 1.4 s sur Melandri, 2 s sur Hopkins et Rossi, 3.2 s sur Pedrosa et Hayden, 3.9 s sur Stoner, 4.7 s sur Hofmann, 6.9 s sur Barros et 8.7 s sur Capirossi. Stoner repasse Hayden dans la Dunlop. Rossi passe 3ème devant Hopkins à l'entrée du Musée. Stoner passe Pedrosa à l'entrée du Garage vert.

Au 13ème tour, Vermeulen a 1.8 s d'avance sur Melandri, 3.1 s sur Rossi, 4 s sur Hopkins, 4.9 s sur Stoner, 5.9 s sur Pedrosa et Hayden sur qui revient Hofmann. Hayden passe Pedrosa au Chemin aux boeufs. Hofmann passe Pedrosa à l'entrée du raccordement.

Au 14ème passage, Vermeulen n'a plus que 1.1 s d'avance sur Melandri, mais augmente sa marge sur Rossi rattrapé par Stoner qui tourne 1 s plus vite... Hayden est 2.1 s plus loin, 1.2 s devant Hofmann et Pedrosa qui lâche Hopkins victime d'un tout droit.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 15ème tour, Vermeulen a moins d'1 s d'avance sur Melandri. Rossi a toutes les peines du monde à tenir sa 3ème place devant Stoner... Hayden voit revenir Hofmann qui lâche Pedrosa, de nouveau rejoint par Hopkins. Barros et Capirossi sont lâchés. Une vue en caméra embarquée de la roue arrière de Rossi explique ses difficultés : son pneu arrière se détruit du côté droit... or neuf des treize virages du Bugatti sont des virages à droite...

Au 16ème passage, Vermeulen a 0.7 s d'avance sur Melandri et Rossi tourne 2 s moins vite que les leaders. Il bouchonne même visiblement Stoner, permettant à Hayden et Hofmann de revenir ! Rossi continue son travail d'équilibriste et contient une grosse glissade dans la descente qui précède Chapelle. A l'entrée du Chemin aux boeufs, le Docteur, comme on pouvait le pressentir, est obligé de s'écarter et perd la 3ème place au profit de Stoner.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 17ème tour, Melandri est revenu dans la roue de Vermeulen et Stoner distance rapidement Rossi sur qui reviennent Hayden et Hofmann. Pedrosa et Hopkins sont lâchés.

Au 18ème passage, Vermeulen et Melandri mènent, Stoner assure sa 3ème place sans trop forcer, Rossi conserve sa marge sur Hayden attaqué par Hofmann mais qui lui résiste bien à l'entrée de la chicane Dunlop. La pluie redouble d'intensité et les motos soulèvent des gerbes d'eau !

Au 19ème tour, Vermeulen a remis 0.8 s entre lui et Melandri. Stoner est à 13 s, Rossi à 16.6 s, Hayden et Hofmann à 18.2 s, Pedrosa à 25.2 s, Hopkins à 26.8 s et Barros à 33.7 s.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 20ème passage, Vermeulen et Melandri revenu dans sa roue prennent un tour à Sylvain Guintoli. Suit Stoner, puis Rossi de plus en plus directement menacé par Hayden et Hofmann...

Au 21ème tour, Vermeulen a remis 0.5 s de marge sur Melandri. Stoner semble assurer son podium et Rossi a remis du charbon pour conserver ses distances avec Hayden et Hofmann. Pedrosa, qui a nettement accéléré, a lâché Hopkins. Nakano chute à l'entrée du Chemin aux boeufs et abandonne.

Au 22ème passage, Vermeulen au bénéfice du dépassement de Nieto et Tamada, attardés, a 1.1 s d'avance sur Melandri. Stoner a plus de 6 s de marge sur Rossi qui a maintenant Hayden à moins d'une seconde derrière lui, le n°1 ayant lâché Hofmann 3 s derrière lui. Pedrosa revient à 2 s de l'allemand. Dans Chapelle, Rossi obligé de s'écarter voit passer Hayden sans rien pouvoir résister...

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 23ème tour, Vermeulen a 2.1 s d'avance sur Melandri qui a lâché prise. Stoner assure sa 3ème place. Hayden a mis 1.5 s à Rossi en moins d'un tour et Hofmann revient à 1.1 s de l'italien avec Pedrosa juste derrière !

Au 24ème passage, l'avance de Vermeulen augmente encore. Melandri assure sa 2ème place, Stoner sa 3ème et Hayden continue de distancer Rossi maintenant directement menacé par Hofmann et Pedrosa calés dans sa roue... Pedrosa passe 6ème devant Hofmann à la chicane Dunlop. Dans Chapelle, Rossi est à nouveau obligé de s'écarter et doit laisser passer Pedrosa pour la 5ème position. Puis à l'entrée du Garage vert, c'est Hofmann qui profite d'un nouvel écart de l'italien pour le doubler.

Au 25ème tour, Vermeulen mène, Melandri est 2ème, Stoner 3ème, Hayden 4ème, Pedrosa 5ème, Hofmann 6ème, Rossi 7ème, Hopkins 8ème qui tourne dans le même rythme que Rossi, et Barros 9ème qui revient sur Hopkins. Hayden fait une grosse chute en bloquant l'avant au freinage du Chemin aux boeufs.

Au 26ème passage, derrière les leaders Vermeulen, Melandri et Stoner à bonne distance les uns des autres, c'est Pedrosa qui hérite de la 4ème place, Hofmann de la 5ème, Rossi de la 6ème, Hopkins de la 7ème et Barros 8ème revient à 1.7 s de l'américain sur Suzuki.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l'entame du dernier tour, Vermeulen conforte encore son avance à présent de 7 s sur Melandri qui assure, de 26 s sur Stoner, de 34 s sur Pedrosa, de 42 s sur Hofmann, de 46 s (!) sur Rossi et de 59 s sur Hopkins qui n'a plus que 1.3 s d'avance sur Barros.

Chris Vermeulen emporte donc la première victoire de sa carrière et la première de Suzuki en MotoGP ! Melandri 2ème et Stoner 3ème complètent le podium. Pedrosa termine 4ème, Hofmann 5ème, Rossi 6ème, Hopkins 7ème, Capirossi 8ème, Tamada 9ème à 1 tour, Guintoli 10ème, Nieto 11ème et Edwards 12ème et dernier classé... à trois tours du vainqueur !

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Stoner fait la bonne affaire du championnat dont il reste le leader avec 102 points devant Rossi 81. Pedrosa revient à 62 points, Melandri à 61, Vermeulen arrive 5ème provisoire avec 55, Hopkins 6ème avec 48, Capirossi 7ème avec 38, Elias et Edwards 8èmes ex-aequo avec 35, Hofmann et Hayden 10èmes avec 30, Barros 12ème avec 27, Checa 13ème reste à 20, De Puniet 14ème reste à 15, et Guintoli arrive 16ème avec 12 points juste devant son coéquipier Tamada 17ème avec 11.

Ironie du sort, Nieto avec ses 5 points du jour passe devant Olivier Jacque resté à 4 points en raison de sa blessure, lui qui est si fort sous la pluie...

Côté marques, Ducati mène avec 102 points devant Honda qui avec 89 points passe 2ème devant Yamaha 81 ! Suzuki revient avec 71 points, Kawasaki 28 et KR211V reste à 4.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Le team officiel Ducati mène avec 140 points devant l'officiel Yamaha 116, l'officiel Suzuki 103, et Honda Gresini avec 96 points devance encore l'officiel Honda 92. Ducati D'Antin avec 28 points devance Tech 3 Yamaha 23, Honda LCR 20, Konica Minolta Honda 15 et le team Roberts ferme la marche avec 4 points.

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Rendez-vous dès le 3 mai au Mugello pour voir si Rossi en Michelin va enfin réussir à vaincre ce diable de Stoner sur sa Ducati équipée de Bridgestone, un trio décidément très au point !

Ils s'expliquent...

Chris Vermeulen (1er)
"Je suis aux anges ! je suis vraiment heureux pour moi-même, mon équipe et le team tout entier. Nous avons eu un week-end difficile car tout n'a pas fonctionné comme prévu. Mais nous allions de plus en plus vite et je suis certain que si cette journée avait été sèche nous nous serions encore améliorés. Les conditions étaient glissantes au début et il était difficile de savoir à quel point on pouvait attaquer. Quelques gars m'ont passé mais après un tour environ ils sont tombés ! Il a commencé à bien pleuvoir et j'ai décidé de rentrer aux stands pour changer de moto. Je suis ressorti tête dans le guidon et j'ai tenté de chauffer les pneus le plus rapidement possible. La moto était bien sous la pluie mais ça tombait de plus en plus et il était difficile de la tenir à fond de six dans la ligne droite : il y avait tellement d'eau que la roue arrière patinait ! Tom O'Kane mon chef mécanicien et le reste de l'équipe m'ont offert une très bonne moto pour la pluie aujourd'hui alors que nous n'avons fait beaucoup d'essai sur le mouillé avec la nouvelle 800. Le choix des pneus était pile le bon et la moto était largement assez bonne pour gagner !"

Marco Melandri (2ème)
"Je suis très content. C'était une course à la fois très difficile et très fun. Dans les premiers tours je suis resté prudent car la piste était glissante mais pas complètement humide. C'était une situation risquée et il y a eu quelques chutes. J'ai attendu un peu avant de rentrer aux stands parce que les conditions changeaient d'un tour sur l'autre mais j'ai vu Hopkins rentré et j'ai décidé de le suivre. La moto fonctionne très bien sur le mouillé depuis le début même si nous n'avons fait qu'un seul tour sous la pluie aux essais hivernaux. J'ai un bon ressenti avec l'avant, les Bridgestone ont très bien marché et j'ai pu empocher la deuxième place. Je rattrapais Chris mais à la fin je ne voulais pas attaquer de trop et prendre des risques inconsidérés. En Australie l'an dernier j'avais battu Chris mais aujourd'hui c'était son tour et je suis satisfait car cela faisait un bout de temps que je n'avais pas été sur le podium. C'est un résultat très important".

Casey Stoner (3ème)
"Je suis très surpris d'être resté sur mes roues, vraiment ! Je savais que le finish allait être très difficile car beaucoup de personnes glissaient presque sans raison. En première partie de course, la pluie était fine et beaucoup de pilotes allaient vite pour se retrouver par terre quelques virages plus loin, donc il n'était pas évident d'attaquer. Nous avons passé cette période, chaussé des pneus pluie au bon moment et à partir de là, tenté de la jouer intelligemment. Je pense que c'est ce que nous avons faitaujourd'hui, nous avons tout fait correctement. Je suis remonté en 8ème ou 9ème position - je pouvais pas vraiment voir mon panneau avec toute la pluie - et à la fin nous avons réussi à obtenir une place sur le podium et la conserver. La Ducati et les Bridgestone fonctionnaient très bien sur le mouillé, compte-tenu du peu de temps pour s'adapter à la pluie. J'ai tout de même eu quelques problèmes de grip arrière donc j'espère que les essais demain (aujourd'hui, NDLR) se dérouleront sous la pluie".

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Valentino Rossi (6ème)
"Evidemment mon résultat me déçoit beaucoup car j'avais un très bon ressenti sur le sec au début de la course. Nous avions fait de bonnes modifications sur la moto, elle marchait très bien et je pensais pouvoir me battre pour la victoire. Malheureusement la météo a ruiné tous nos espoirs ! Nous avons fait un arrêt au stand et entamé la deuxième partie de la course avec des gommes de pluie dures, parce que nous pensions que la pluie resterait faible. Mais nous avons eu tort et lorsque la pluie s'est intensifiée mon pneu était trop dur pour les conditions et je n'ai pas pu attaquer. A partir de clà j'ai été très lent car je n'avais plus de grip à l'aarrière. Dans les cinq derniers tours c'était plutôt dangereux, il était très difficile de rester sur les roues et je pense que j'ai perdu 5 à 6 secondes au tour vers la fin. Nous espérions gagner un peu de terrain sur Stoner sur cette piste et que ce serait une grande bataille car il est très rapide, pas seulement dans les lignes droites mais partout ! je veux féliciter Chris Vermeulen parce qu'il a fait une grande course : je pense qu'il est une sorte de magicien sous la pluie !"

Sylvain Guintoli (10ème)
"Nos qualifications ont déjà été un grand moment. Avec le 11ème chrono absolu à moins de neuf dixièmes de seconde de la pole position, nous avons réalisé notre meilleure performance qualificative de l'année, et de beaucoup ! Cela démontre à la fois les progrès très sensibles de Dunlop, dont les pneus de qualification ont fait un immense bond en avant, et mon adaptation à cette catégorie qui me plaît de plus en plus. Je prends beaucoup de plaisir au guidon, en pneus de qualification comme en pneus de course, et c'est un signe. Je suis plus proche de mes adversaires que je ne l'ai jamais été : ça fait longtemps que je dis que notre package moto/pneu est meilleur que ce que démontraient nos résultats. Et n'oublions pas qu'il n'y a qu'une année de collaboration entre Yamaha et Dunlop. Or quand on se situe à moins d'une seconde de la pole, c'est que le package fonctionne. Quant à la course, elle a été épique ! Je suis parti en pneus slicks et j'ai pris un très mauvais départ, j'étais avant dernier ! Mais j'ai doublé mes adversaires par paquets de quatre pour être 5ème au troisième tour ! Tout le monde se méfiait, mais moi j'avais un bon feeling, je n'ai pas pris de risques inconsidérés et à un moment je n'avais plus personne à dépasser, j'étais en tête ! C'est excellent pour l'équipe et pour Dunlop car ce fut un super week-end qui nous a décomplexé. On a encore progressé et même si j'ai chuté par la suite, je pense qu'on a marqué les esprits !"

Grand Prix Moto de France 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Randy de Puniet (abandon)
"Je suis très déçu et je suis désolé pour mon staff, le team, Kawasaki et Bridgestone car tout le monde a travaillé très dur. Le départ de la course a été donné sur piste humide, mais je crois que tout le monde est parti en pneus slicks car il ne pleuvait pas beaucoup, ce n'étaient que des gouttelettes - on ne sait jamais ce qu'il peut se passer dans ces conditions. Une fois de plus, j'ai eu des difficultés au départ et j'ai perdu quelques places avant le premier virage, pourtant j'étais à l'aise avec la moto et j'ai pu attaquer pour revenir rapidement et prendre la tête de la course. Il s'est mis à pleuvoir plus fort et j'allais rentrer pour changer de moto quand j'ai chuté. J'allais peut-être trop vite, je ne sais pas, toujours est-il que l'arrière m'a échappé dans les Esses Bleus et je suis parti au sol. C'est dommage car j'étais en tête du peloton pour mon Grand Prix national, c'était vraiment fantastique. Toutefois j'ai appris une leçon importante aujourd'hui et si comme je l'espère je mène à nouveau une course cette année, je gérerai les choses différemment. Nous avons prouvé aujourd'hui que nous étions dans le coup et j'espère que nous pourrons décrocher un bon résultat lors de la prochaine course, au Mugello".

Hervé Poncharal, manager de Dunlop Yamaha Tech 3
"C'est un super week-end pour Dunlop Yamaha Tech 3, pour la France, et pour le public ! Voir Sylvain Guintoli et Randy de Puniet en tête du Grand Prix de France MotoGP, c'est merveilleux, et on ne peut pas leur en vouloir de s'être emportés. Car c'est dans ces conditions délicates qu'on peut faire un gros coup, et ils l'ont fait. De notre côté, c'est notre meilleur résultat de l'année pour nos deux pilotes".

Hiroshi Yamada, responsable de la compétition moto chez Bridgestone Motorsport
"Ce fut un GP passionnant mais également très mouvementé à cause de la pluie qui s'est mi à tomber très fort 10 minutes après le départ ! Nous sommes fiers d'avoir vu nos pneus jouer un rôle aussi déterminant dans le résultat final. Ce fut une course inhabituelle, mais je suis heureux que nous ayons pu mettre en évidence les bonnes performances de notre dernière génération de pneus pluie. Chris (Vermeulen, NDLR) et Marco (Melandri, NDLR) ont fait un travail fantastique et ils méritent très largement leur résultat. A mi-course, ils étaient plus rapides d'au moins deux secondes au tour que tous les autres pilotes, ce qui fut probablement la clé de leurs performances. Casey (Stoner, NDLR) a aussi fait preuve d'un bon pilotage pour finir troisième et augmenter son avance au championnat, ec qui est fantastique ! Nous avons beaucoup travaillé sur le développement de nos pneus pluie depuis l'an dernier et c'est satisfaisant de voir que notre boulot a fini par payer. Jusqu'à hier, nous n'avions jamais gagné une course de MotoGP sur le mouillé, donc c'est une course qui fera date pour Bridgestone. Après Chris, Marco et Casey, nous avons aussi vu Alex Hofmann se surpasser pour terminer cinquième, pendant que John Hopkins et Loris Capirossi terminaient également dans le top 8, donc c'est vraiment une réussite totale !"

Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition chez Michelin
"Il est facile après la course de dire que nous avons choisi des pneus trop durs sous la pluie pour l’ensemble de nos pilotes. C’est toujours à quitte ou double : à Phillip Island l’an dernier, lorsque nous avons disputé le premier GP avec un changement de pneus à mi-course, nous avons fait un excellent choix et remporté la course. Evidemment, on ne sait jamais exactement comment la météo va évoluer mais nous savons désormais que nous aurions dû opter pour des pneus arrière plus tendres pour la plupart de nos pilotes. Nous ne nous attendions absolument pas à ce qu’il pleuve autant : notre estimation était que les précipitations seraient moindres, si bien que la plupart de nos pilotes ont opté pour des arrières de milieu de gamme qui ne représentaient pas le meilleur choix pour le circuit détrempé. C’est pourquoi Valentino était contraint de prendre des trajectoires plus larges dans les virages et qu’il s’est fait doubler par plusieurs pilotes. Dani a choisi un arrière plus tendre car il opte habituellement pour des gommes plus tendres, et bien qu’il ne soit pas très à l’aise sur le mouillé il s’est montré assez rapide aujourd’hui. C’est vraiment dommage car je pense que nous aurions pu réaliser une très belle course si les conditions étaient restées sèches. Valentino et Dani sont partis très fort dès le baisser du drapeau. Ils se battaient devant, Nicky (Hayden, NDLR) pilotait également admirablement sur le sec, de même que Carlos (Checa, NDLR) jusqu’à ce qu’il commette une erreur et chute, à un moment où de nombreux pilotes étaient très près en bagarre. Cette journée a été difficile mais le championnat est long. Le niveau de compétition est très relevé actuellement, ce qui est très bien pour le sport. Nous avons hâte de nous battre de nouveau pour la victoire !"

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Etant dans la tribune Total dimanche, j'ai pu remarquer qu'il y avait des fans pour tous les pilotes ainsi que pour toutes les marques de moto. Il y avait une ambiance du diable lors des passages de Rossi ou de De Puniet, et plus encore lorsque ce dernier a dépassé Rossi. Mais par contre les tours suivants ne se sont pas montrés comme les premiers, d'ou le résultat final. Et depuis la chutte de De Puniet, Rossi bottant en touche, le spectacle étant moins intéressant, (plus la pluie), j'ai remarqué que l'ambiance était devenue morose et que la plupart des personnes encore présentes (car beaucoup étaient partis) n'étaient plus vraiment dans la course, il n'y avait plus cette ambiance du début. De plus j'ai trouve que Rossi n'a plus la motivation d'avant, et ça c'est vraiment dommage. Mais vive le sport moto.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Le jour de ce gp j'avais une course d'endurance (2éme) mais dès que je suis rentré j'ai vu les moments forts et ce matin j'ai eu les impressions du pére de Sylvain qui nous avait laché pour etre au Mans, Normal !Chapeau à Sylvain et à Randy mais surtout à Mister Guintoli !Je pense qu'il a marqué de gros point dans les esprits et sa c'est toujours bon à prendre pour la suite...meilleur temps en T3.Tous les pilotes étaient sur le fil et franchement chapeau !Pour Rossi sa s'annonce un peu dur pour le titre mais la route est longue, les droits a l'erreur baissent...Quand à Hayden il faudrait un miracle, tout de meme mes condoléance à Nicky qui a perdu lors du dernier gp son petit cousin qui faisait du cross, la il est en passe difficile mais il fera tout pour lui rendre hommage donc ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué...Le Championnat Motogp n'a jamais été aussi serré et ouvert, on pourrait avoir d'autres surprises..
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Yop à tous ... je rentre du Mans ... c'est véritablement incroyable la différence qu il réside entre les commentaires d'un abruti qui vit par procuration sur son canapé et n'a jamais vu un GP hormis dans son salon et la réalité des faits : situé en bout de ligne droite (Tribune Dunlop pour les présents), je peux vous dire que ces mecs sont faits d'un autre métal, de vrais barjots : ok ce sont des pros, mais faut une certaine dose de folie pour piloter dans ces conditions dantesques .... 240 sur piste détrempée en dévers, freinage angle et basculer pour la chicane sur des oeufs, mes enfants, c'est inouie que ces mecs restent (dans la plupart des cas) sur leurs selles...alors les reflexions à 2 balles des censeurs de tout poil, dehors ... le blog des atrophiés du cerveau, c'est pas ici ... pour Vale grosse déception, mais sur qq images, je constate que son pneu arrière config pluie présentait qq chose de douteux ... qq un aurait de l'info à ce sujet ... A+ les amis et Forza Rossi! ... 99
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Salut! Pour mieux évaluer la perfs de nos "représentants", il ne faut pas se contenter de la course, mais prendre en compte l'ensemble du we. Et là, on peut vraiment dire qu'ils n'ont pas démérité. Malgré tout, j'aurais préféré les voir terminer, au moins dans les 10 (avec de la chance, SG n'est pas loin). De plus pour être honnête, quand samedi j'ai entendu l'interview de RdP sur france info (si, si, ce n'est pas une blague), j'ai craind le pire. En gros RdP disait "oui, je viens de faire quelques GP cool pour me rassurer, maintenant, je vais pouvoir lacher les chevaux". Pour un pilote qui a une place de choix au palmarès des chutes, cela ne m'avait pas rassuré. La météo n'a évidemment rien arrangé, et le spectacle de début de course fut une espèce de rêve. Mais "pour arriver permier il faut premièrement arriver" (c'est vrai, ce n'est pas de moi). Pour finir, je n'aime pas les courses "loterie" (à supposer qu'elles ne le soient pas toutes), mais celle ci a au moins démontré que le trio Stoner, Bridg, Ducat était supérieur au trio Rossi, Bibs, Yam même sur des terres qui n'étaient pas supposées lui sourir.V.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

La nouvelle BMW R1250RT vient de sortir ! Pour évaluer cette nouveauté 2019 et son flat-twin à distribution variable, Moto-Net.Com l'oppose au best-seller Honda : la GoldWing et son flat-six. Une glissade malencontreuse a considérablement réduit notre roulage, mais sans gâcher notre duel MNC... En route.
Tous les Duels 43 commentaires
Essai Kawasaki Z125 et Ninja 125 : pour motards de génération Z ou ZX-R ?

Dévoilées en septembre, les Z125 et Ninja 125 débarquent mi-décembre en concession. Kawasaki nous a permis d'essayer ses deux nouveautés 2019 sur route... puis sur piste(s) avec Ana Carrasco, championne du monde Supersport 300. Roulez jeunesse !
Sportive 3 commentaires
Duel BMW R 1250 GS Vs Ducati Multistrada 1260 S : distribution variable, polyvalence unique

La R 1200 GS est morte, vive la R 1250 GS ! Dans la course à la puissance chez les maxitrails, BMW répond avec un bicylindre plus gros et doté d'une distribution variable. Est-ce suffisant pour continuer à dominer la concurrence, notamment la performante Ducati Multistrada 1260 qui utilise cette technologie depuis 2015 ? Duel MNC.
Tous les Duels 66 commentaires
Duel Honda X-Adv Vs Yamaha Tmax : moto, scooter ou les deux ?

Un esprit scooter dans un corps de moto. Ou inversement ? Avec d'un côté le Honda X-Adv 750 et de l'autre le Yamaha Tmax 530, les motards à la recherche d'un deux-roues pratique et au look sportif ont le choix. Moto-Net.Com les oppose rien que pour vous dans un essai comparatif : duel !
Tous les Duels 20 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La FFMC ne rejoindra pas les Gilets jaunes samedi à Paris

Les motards qui manifesteront samedi 15 décembre 2018 contre les  zones à faibles émissions (ZFE) à l'appel de la Fédération française des motards en colère de Paris Petite Couronne (FFMC PPC) ne rejoindront pas les Gilets jaunes. Explications.
Lobbying 3 commentaires
Prix, fiche technique et disponibilité du nouveau trail Moto Guzzi V85 TT

En attendant le nouveau trail Moto Guzzi V85 TT, le constructeur italien présente sa fiche technique complète avec une vidéo... Et MNC dévoile son prix et sa date de disponibilité en concessions !
Trail 13 commentaires
Interview KTM France : Ducati serait la seule marque intéressante à racheter

Le petit monde de la moto est en ébullition depuis que Stefan Pierer, grand patron de KTM, a déclaré qu'il réfléchissait sérieusement au rachat de Ducati. Moto-Net.Com s'est entretenu avec le président de KTM en France, Éric Antunes, à propos de cet éventuel rachat de Ducati et la gestion d'autres marques comme Husqvarna et Husaberg. Prospectives...
Mouvements 3 commentaires
Guide 2019 des nouveautés motos et scooters

Le Journal moto du Net vous propose d'un seul clic toutes les nouveautés motos et scooters 2019 exposées aux salons Eicma de Milan, Intermot de Cologne et Mondial de Paris : prix et dates de disponibilité, sans oublier l'avis de la rédaction en attendant nos essais ! Guide spécial nouveautés 2019.
Nouveautés 2019 1 commentaire
40 millions d'automobilistes redemande à Emmanuel Macron d'annuler les 80 km/h

Profitant de l'aveu d'Emmanuel Macron sur les 80 km/h (un "connerie", selon les termes présidentiels), l'association 40 millions d'automobilistes renouvelle sa demande d'annulation de cette mesure qui sert essentiellement à mieux flasher les Français. Explications.
Lobbying 9 commentaires
Novembre 2018 : léger repli des 125, pas de répit pour les gros cubes

La fin de l'année approche pour le business moto... Si les 125 cc commencent à baisser le rideau (-3,9% en novembre), les gros cubes continuent de prospérer (+8,9%) et maintiennent l'ensemble du marché des "plus de 50 cc" dans le positif (+4,3%). Moto-Net.Com dresse le bilan complet.
Emmanuel Macron avoue que les 80 km/h étaient une "connerie" sur le plan politique

"Oui, Emmanuel Macron nous a bien dit que les 80 km/h avaient été une connerie", confirme à Moto-Net.Com Anne Héry Le Pallec, maire de Chevreuse (78), reçue vendredi à l'Elysée avec une quinzaine d'élus par un président de la République aux abois face au mouvement des Gilets jaunes... Un peu tard ? Explications.
Lobbying 23 commentaires

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...