• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP - LE MANS (5 SUR 18)
Paris, le 18 mai 2015

Déclarations et analyse du GP de France MotoGP

Déclarations et analyse du GP de France MotoGP

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations des principaux pilotes de la catégorie reine et l'analyse de leurs succès (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du Grand Prix de France moto 2015 au Mans.

Imprimer

GP de France 2015 : une excellente cuvée !

Un ciel bleu, des températures douces et trois courses passionnantes : les 93 531 spectateurs présents autour du circuit Bugatti-Le Mans dimanche n'ont clairement pas regretté le déplacement (lire nos résumés des courses Moto GP, Moto2 et Moto3) !

D'autant que les animations proposées tout au long du week-end par l'organisateur Claude Michy étaient une nouvelle fois au top : les concerts auraient attiré chaque soir "10 000 personnes", tandis que le back flip réalisé en motoneige (si, si !) le samedi soir lors du show mécanique sur la ligne droite des stands a renversé "40 000 spectateurs" !

Sans oublier les traditionnelles rencontres avec les pilotes, "véritable-Mans" prises d'assaut par les fans de Rossi, Lorenzo, Marquez et des pilotes français !

Quartararo : "faire mieux la prochaine fois"

"J'ai pas mal souffert sur la ligne droite parce que je ne pouvais pas dépasser les pilotes qui étaient devant moi", a commenté Fabio Quartararo, parti à la faute dans le virage n°4 à sept tours de l'arrivée. "Au final, je suis tombé dans le même virage que mon coéquipier (Jorge Navarro, NDLR). Je suis content du travail que nous avons fait durant tout le week-end mais nous essayerons de faire mieux pour la prochaine course".

A noter que la Honda de Fabio rendait 5 km/h à celle d'Antonelli, créditée de la meilleure Vmax de la course à 222,5 km/h contre 217,5 pour le niçois. Récemment interrogé par MNC au sujet de sa vitesse de pointe souvent en retrait, le jeune français nous avait assuré que l'explication provenait essentiellement des aspirations. A suivre...

Seul bémol de ce GP de France exceptionnel (l'un des plus réussis selon Valentino Rossi himself !), le triste bilan d'une grande partie de nos représentants tricolores : parti en pole, Fabio Quartararo a confondu vitesse et précipitation pour la première fois depuis son arrivée en Moto3 (lire encadré ci-contre), suivi au tapis par Alexis Masbou, Jules Danilo puis Louis Rossi en Moto2...

Le clan français peut toutefois se consoler avec le podium intelligemment sécurisé par Johann Zarco - qui consolide sa position de leader en Moto2 - et la très belle 12ème position de Loris Baz, auteur de sa meilleure performance à domicile sur sa Yamaha M1 Open !

Dernier à un tour du vainqueur Tom Lüthi, le wild card Louis Bulle n'a quant à lui pas démérité sur l'artisanale moto française TransFIORmers, seule Moto2 du plateau dotée d'un train avant non conventionnel (lire notamment notre MNC du 14 mai 2014). En terminant la course, le n°20 a collecté des données très précieuses pour aider Christian Boudinot à poursuivre le développement de son intéressant prototype.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !