• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARAGONWORLDSSP
Paris, le 16 avril 2018

Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Aragon

Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Aragon

La troisième épreuve du WorldSSP 2018 s'est disputée ce week-end à Aragon (Espagne). Pour notre compte rendu en quasi-direct, le Journal moto du Net vous traduit les principales réactions des pilotes Supersport à l'issue de la course espagnole. Do you speak french ?

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu suivre samedi et dimanche, en quasi direct, le déroulement des courses du World Superbike et Supersport 2018 sur le circuit Motorland Aragon. Pour les retardataires :

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui ont animé dimanche la course Supersport. Honneur au vainqueur !

Sandro Cortese (Yamaha n°11), 1er

#ARAGONWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Aragon

"Dans l'ensemble, nous avons passé un excellent week-end. Nous étions très compétitifs dès la première séance d'essais. Nous avons travaillé très dur pour la pole position et pour la course. C'était un week-end spécial bien sûr, avec ma première pole et ma première victoire en Supersport, mais nous allons maintenant essayer de travailler aussi dur que possible pour le week-end prochain (aux Pays-Bas, NDLR) afin d'obtenir de bons résultats. Merci à l'équipe, ils ont fait du très bon travail ! J'attends maintenant la prochaine course avec impatience".

Federico Caricasulo (Yamaha n°64), 2ème

#ARAGONWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Aragon

"Je suis heureux parce que mon équipe a fait un travail incroyable pour me donner une moto parfaitement configurée ! La course a toutefois été difficile car il semble que nous étions un peu plus lents que les autres dans les lignes droites, mais c'est bon, je sais que l'équipe va travailler très dur pour solutionner cela avant Assen. C'est une piste que j'aime beaucoup, avec de nombreux virages rapides. Généralement, on y dispute de très bonnes courses. C'est génial d'être monté sur le podium à chaque course jusqu'à présent cette saison, je veux maintenant ajouter une victoire à Assen !"

Jules Cluzel (Yamaha n°16), 3ème

#ARAGONWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Aragon

"Je suis heureux parce que j'ai pu tout donner pendant la course. Je suis maintenant plus confiant car j'ai imprimé le rythme de la course dès le début. Les événements n'ont pas tourné en notre faveur par la suite, mais nous nous sommes beaucoup améliorés depuis l'Australie et c'est un grand pas en avant".

Lucas Mahias (Yamaha n°144), 4ème

#ARAGONWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Aragon

"La course d'aujourd'hui a été très difficile pour moi, mais j'ai fait en sorte de ramener le meilleur résultat possible. Je pensais avant tout au championnat, et je suis de nouveau en tête du classement général (désormais seul en tête, puisqu'avant Aragon il était à égalité de points avec Krummenacher, NDLR), ce qui est très bon. La course a été très dure et je suis un peu en colère parce que je n'ai pas pu me battre avec les trois premiers. J'ai beaucoup glissé et je n'ai pas trouvé le bon réglage pour ma R6 tout le week-end. Le fait d'avoir perdu la première séance d'essais libres sous la pluie ne m'a pas facilité la tâche. Je me concentre maintenant sur la prochaine course à Assen. Nous allons travailler dur pour nous assurer que nous pouvons trouver de bons réglages pour gagner la course. Assen est une piste à grande vitesse et je suis normalement très rapide sur ce genre de circuit que j'aime beaucoup. J'ai l'impression de perdre un peu à l'accélération, mais à Assen cela ne devrait pas être un problème car il y a beaucoup de virages rapides. J'ai obtenu le meilleur résultat possible aujourd'hui, je vais tâcher de retenir les aspects positifs. J'ai hâte de reprendre la piste à Assen !"

Randy Krummenacher (Yamaha n°21), 11ème

#ARAGONWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Aragon

"Ce n'est évidemment pas le résultat que nous voulions, mais tout cela nous aide à trouver des solutions pour nous améliorer. Après le départ, j'ai eu des problèmes avec l'embrayage et je n'ai pas eu le meilleur feeling avec la moto, mais j'étais sûr de pouvoir améliorer mes temps pour remonter. J'étais septième quand je suis tombé au virage n°9. Cela m'a coûté beaucoup de places parce que j'ai dû repartir de la 27ème position, mais j'ai essayé de tout donner et de me rattraper autant que possible. J'étais rapide et j'ai terminé la course à la onzième place. C'est dommage parce que nous avions un bon rythme, mais je dois garder les points positifs : ce n'est que la troisième course, j'ai fait une belle remontée, je suis rapide et je suis troisième du classement à quatre points de la deuxième place (occupée par Cortese, NDLR) et à huit points de la première (Mahias avec 58 points, NDLR). Tout cela me donne bon espoir de combler l'écart. J'ai hâte de reprendre la piste pour la prochaine course, le 22 avril à Assen aux Pays-Bas".

Corentin Perolari (Yamaha n°6), 16ème

#ARAGONWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Aragon

"La moto est vraiment super, je n'ai eu aucun souci. C'est vrai qu'avec mon pneu arrière j'ai été en difficulté après le départ car j'ai trop usé mes pneus. Mais j'ai essayé de me concentrer pour l'exploiter au maximum. Je suis vraiment déçu car je n'ai pas réussi à garder le contact avec le groupe de devant. Si je n'avais pas eu cette difficulté-là, je suis sûr que j'aurais pu rester à leur contact. Après, je me suis appliqué afin de reprendre mes chronos que je n'arrivais plus à faire pendant quelques tours. C'est vrai que je suis content d'avoir roulé en 1'57.993 en fin de course et d'avoir pu contenir les deux pilotes qui essayaient de me doubler. Je dois vraiment m'entraîner et me concentrer sur ces pneus qui sont différents de ceux que je pilote habituellement. Je dois aussi prendre de l'expérience sur cette moto. Merci à mon équipe qui a été super tout au long du week-end. Un grand merci à Niccolò Canepa, Lucas Mahias et Christophe Guyot pour les précieux conseils donnés pour ma première course en Mondial Supersport" (Corentin Perolari succède à Mike di Meglio sur la R6 du GMT94, NDLR).

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Pourquoi la nouvelle CBR1000RR-R est la plus chère des motos Superbike japonaises

La nouvelle CBR1000RR-R 2020, gonflée à bloc, devient la plus puissante des motos Superbike avec 217,6 ch en standard. Mais cette course à l'armement a un prix : 21 999 €, en hausse de 4000 euros ! Pourquoi une telle inflation ? Quels sont les arguments de la Fireblade face aux autres hypersportives ? Réponses MNC.
Business 1 commentaire
Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
8 Heures de Sepang 2019 : Yamaha en pole "à domicile" devant deux Honda

La toute première édition des 8 Heures de Sepang se dispute demain samedi. Meilleur temps des qualifications, la Yamaha Sepang Racing n°21 a confirmé sa vélocité avec Franco Morbidelli en remportant la Superpole "de nuit" devant les Honda n°88 et n°5, la Kawasaki n°1 et la BMW n°37. Compte rendu, chronos et vidéos...
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 4 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 14 commentaires
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...