• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARAGONWORLDSBK 1
Paris, le 16 avril 2018

Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Aragon : première course

Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Aragon : première course

La troisième épreuve du WorldSBK 2018 s'est disputée ce week-end à Aragon (Espagne). Pour compléter nos comptes rendus en quasi-direct, le Journal moto du Net vous traduit les principales réactions des pilotes Superbike à l'issue des courses espagnoles. Voici celles de la première manche... Do you speak french ?

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu suivre samedi et dimanche, en quasi direct, le déroulement des courses du World Superbike et Supersport 2018 sur le circuit Motorland Aragon. Pour les retardataires :

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui se sont illustrés samedi durant la première manche Superbike. Honneur au vainqueur !

Jonathan Rea (Kawasaki n°1), 1er

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"Les conditions de piste aujourd'hui nous convenaient parfaitement. Les pneus, surtout, ont bien fonctionné. J'ai réussi à trouver un bon rythme et j'étais confiant, surtout en fin de course : je savais que nous serions forts ! Dès le départ, j'ai considéré cette course comme une chance. Je pensais que toutes les cartes étaient de notre côté, alors j'ai simplement essayé d'être propre. J'ai commis quelques petites erreurs et lorsque Xavi Forés est passé devant moi, j'en ai profité pour essayer de comprendre où il était fort, puis de m'améliorer. J'ai l'impression que notre moto est un peu meilleure en milieu du virage. Je me sentais vraiment bien dans toute cette première partie de la piste, la plus fluide. J'aime piloter cette moto".

Chaz Davies (Ducati n°7), 2ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"C'était une bonne course. Partir de la 11ème place n'est pas idéal, mais j'ai effectué deux bons départs et j'ai pris le temps de laisser la course venir à moi. J'ai juste commencé à attaquer un peu plus vers la fin, et je me suis rapproché de Marco et Xavi. J'avais du mal à trouver une ouverture, mais j'ai fini par y parvenir. La bataille avec eux dans le dernier tour était amusante. Je ne me sentais pas à 100% avec la moto aujourd'hui, mais j'ai beaucoup appris. Nous essaierons d'utiliser cela à bon escient pour demain".

Xavi Forés (Ducati n°12), 3ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"J'étais inquiet car je n'avais pas testé de pneus sur longue distance. Dans les quatre derniers tours, j'ai beaucoup souffert à cause du patinage de l'arrière et quand Johnny est repassé, je n'ai pas été capable de le suivre. Je m'attendais à ce que le pneu arrière se détériore et c'est pour cela que j'ai essayé d'attaquer fort dès le début, de manière à me trouver dans le peloton de tête à la fin pour jouer le podium. Ca a marché !"

Marco Melandri (Ducati n°33), 4ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"La course d'aujourd'hui était un peu compliquée... J'avais des difficultés à certains endroits au début, alors qu'à la fin j'étais le plus rapide. Je n'ai malheureusement pas réussi à dépasser. À chaque fois que je croisais mes trajectoires avec celles de Forés, la moto se mettait à bouger et m'empêchait de conclure mon attaque. J'ai eu une grosse secousse en sortant du dernier virage dans l'avant-dernier tour, ce qui m'a pénalisé en freinant dans le premier virage. C'est dommage car notre potentiel est plus élevé. J'ai donc hâte de remonter sur le podium demain".

Michael van der Mark (Yamaha n°60), 5ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"Tout d'abord, j'étais vraiment ravi de la Superpole ! Nous avons eu des difficultés en qualifications cette année et l'an dernier, mais aujourd'hui nous avons beaucoup gagné avec le pneu qualif et j'ai terminé la session en sixième position, ce qui m'a beaucoup plu. Nous avons réduit l'écart de manière significative par rapport aux gars devant et j'étais proche d'Alex (Lowes, son coéquipier, NDLR), donc j'étais vraiment content. En ce qui concerne la première course, j'ai pris un bon départ mais j'ai raté mon repère de freinage dans le virage n°1. J'ai élargi et je remontais le peloton lorsque le drapeau rouge est sorti. Lorsque la course a repris, j'ai rencontré un léger problème de rétrogradage, c'était difficile. J'ai réalisé un très bon départ, mais j'ai dû trouver un autre moyen de piloter la moto pour gérer le problème. Nous devons vraiment nous réjouir d'avoir terminé en cinquième position,, mais nous allons résoudre le problème pour demain et j'espère que nous pourrons nous battre pour le podium !"

Tom Sykes (Kawasaki n°66), 6ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"C'était une course étrange et je suis évidemment déçu, mais j'ai du mal sur certaines portions. Quand je suis dans un groupe, j'ai énormément de potentiel à de nombreux endroits, mais je me retrouve derrière d'autres pilotes. Il semble que nous exploitons très bien notre châssis. Nous avons travaillé dur et nous tirons le meilleur de nos réglages. Mais nous perdons trop en accélération. Trop souvent, notre entrée de virage et notre vitesse est très bonne, mais nous ne pouvons pas sortir des virages. Même à l'aspiration, sur cette très, très longue ligne droite en descente, je ne commence à égaler la vitesse de pointe des autres que sur les 50 à 100 derniers mètres. Il faut tout ce temps pour atteindre notre vitesse. À quelques tours de la fin, j'ai bénéficié un peu d'une piste libre et j'ai signé un temps de 1' 51.6 au tour. Sur le tour précédent derrière un autre pilote, je tournais une seconde plus lentement. Jonathan a fait du bon travail. Je pense que maintenant, le secret pour moi est d'essayer de rester aux avant-postes car lorsque j'ai trois motos devant et une paire derrière, si j'essaie de me décaler pour doubler le gars devant, je me fais passer par le gars derrière ! Nous devons vraiment essayer de comprendre cela, sans que cela nous affecte".

Alex Lowes (Yamaha n°22), 7ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"J'ai souffert de mes départs et lors des premiers tours cette année. Aujourd'hui, j'ai eu deux "essais" et je les ai très bien transformés tous les deux. C'est malheureusement tout ce que je peux retenir comme points positifs car la course a été assez difficile. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais passé les premiers tours j'ai commencé à lutter contre des soubresauts (le fameux "chatter", NDLR) en entrée de virage, ce qui m'a empêché de rouler comme je le voulais. À partir de là, je suis passé en mode "limitation des dégâts", j'ai essayé d'être aussi constant que possible, de ne pas faire d'erreurs et de rallier l'arrivée. C'était une course difficile, je ne pouvais pas faire plus. Nous allons donc jeter un coup d'oeil avec les gars et réessayer demain. En général, je suis vraiment fort en fin de course. Aujourd'hui, j'étais fort au départ. Alors, essayons de résoudre le problème que j'ai eu aujourd'hui et d'équilibrer un peu le tout ! Si on peut arrive à faire ça, on ne devrait pas être trop loin des meilleurs demain !"

Michael Rinaldi (Ducati n°21), 8ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"Je suis content de cette première course. Jusqu'à la mi-parcours, j'étais proche du groupe de tête et j'avais un rythme similaire. Puis j'ai un peu ralenti, car je n'ai pas l'habitude de gérer les pneus sur cette distance. Quoi qu'il en soit, finir huitième à mes débuts est un bon résultat".

Toprak Razgatlioglu (Kawasaki n°54), 9ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"C'était une course difficile, mais je suis satisfait parce que nous avons obtenu un nouveau Top 10 aujourd'hui. Ce matin en Superpole, j'ai trop attendu avant de boucler mon meilleur tour. La température des pneus a chuté et si j'avais trop attaqué, je serai probablement tombé. C'est dommage parce que je savais que j'étais rapide aujourd'hui. Je suis parti de la sixième ligne et lors du second départ, j'ai immédiatement pu gagner quelques positions. Mais après quelques tours, la moto a commencé à glisser, surtout de l'avant. J'ai lutté avec le manque d'adhérence sur les 17 tours, mais au final j'ai pu conserver ma neuvième place jusqu'au drapeau à damier. Nous allons maintenant essayer de trouver une solution à ce problème pour obtenir un meilleur résultat demain en seconde manche".

Loris Baz (BMW n°76), 11ème

#ARAGONWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Aragon

"Avant la Superpole, nous avons trouvé quelques solutions prometteuses sur le châssis, qui m'ont permis de me sentir bien mieux qu'hier et ce matin. J'ai réalisé un premier tour lancé plutôt rapide avant de me faire piéger comme beaucoup dans le deuxième virage en raison des températures très fraîches. Il faut toujours se montrer vigilant dans ce virage, mais lorsqu'il s'agit des qualifications, il faut attaquer. Cette erreur m'a obligé à m'élancer de la 19ème position. Je suis malgré tout bien parti et j'occupais la huitième place avant le drapeau rouge. Le second départ a été moins bon, mais je suis tout de même parvenu à rejoindre le groupe en bagarre pour la neuvième place, un résultat important pour la grille de la deuxième manche. J'ai patienté jusqu'à la fin tout en préservant mes pneus au maximum. J'envisageais de produire l'effort à deux tours de l'arrivée, mais durant un dépassement ma roue avant a touché la moto de Ramos et je pensais avoir abimé un de mes disques. Je me suis donc montré prudent au virage suivant et Gagne en a profité pour me passer. J'ai réussi à m'en défaire, mais c'est décevant d'avoir manqué cette neuvième place qui nous aurait mis dans de bonnes dispositions pour la deuxième manche. Globalement, je me sens mieux et je me suis amusé en course, mais nous sommes encore loin des résultats que nous convoitons. Dimanche, ma stratégie sera la même. Je donnerai tout pour inscrire le plus de points tout en rassemblant un maximum d'informations pour l'équipe afin d'améliorer la moto petit à petit. J'en profite pour souhaiter le meilleur à Leon Camier, la chute était terrible et j'espère qu'il se porte bien"...

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Quartararo a-t-il enfreint le règlement des essais privés avec une moto non conforme ?

La Fédération internationale de motocyclisme (FIM) auditionnera plusieurs pilotes soupçonnés de ne pas avoir respecté les règles encadrant les séances d'essais privés en amont du Grand Prix d'Espagne prévu le 19 juillet. Fabio Quartararo ferait partie de la liste suite à ses tours de piste au Paul Ricard sur une R1 préparée... Explications.
Pilotes et équipes 11 commentaires
[Vidéo] C'est en soudant que l'on devient champion de vitesse moto

Kenan Sofuoglu est à la Turquie ce que Valentino Rossi est à l'Italie : un flamboyant champion, un formidable ambassadeur de la vitesse moto, un précieux formateur et un fin communicant. La preuve avec cette nouvelle vidéo tournée sur son circuit privé en compagnie de ses poulains Razgatlioglu et Oncu...
WSBK 2020 1 commentaire
[Vidéo] Road : le film sur Joey "King du TT" Dunlop et les siens

C'est le 2 juillet 2000 que s'est tué Joey Dunlop lors d'une course sur route en Estonie. Moto-Net.Com rend hommage à cette légende du Tourist Trophy via le film Road, documentaire qui relate l'histoire de Joey, son frère Robert et ses neveux William et Michael... Séquence émotion.
Portraits 1 commentaire
Voxan repousse d'un an sa tentative de record du monde en moto électrique

L'ancien constructeur de motos françaises Voxan, réorienté vers la mobilité électrique depuis son rachat par Venturi en 2010, dévoile une version avancée de son prototype Wattman avec lequel Max Biaggi tentera de dépasser les 330 km/h en juillet 2021, un an après l'échéance initiale. Un nouveau retard dans l'épopée Voxan...  Explications.
Horizons 3 commentaires
Nouvelles fonctionnalités pour l'assistant à la conduite Coyote

Les boîtiers et l'application Coyote évoluent à l'approche des chassés-croisés de l'été : signalement des personnels autoroutiers, mise à jour des routes repassées à 90 km/h et nouvelles alertes de virages dangereux. Le leader européen des systèmes connectés d'aide à la conduite déploie également son propre assistant vocal... Explications.
Radars 1 commentaire
L'expérimentation des 80 km/h peut-elle prendre fin ?

Nous sommes le 1er juillet 2020, soit exactement deux ans après le début de "l'expérimentation" du 80 km/h sur les routes. Cette limitation de vitesse - qui a coûté de nombreux points et encore plus d'euros à tous ceux qui ne conduisent pas le nez rivé sur le compteur mais le regard loin devant ! - a-t-elle porté ses fruits en termes de mortalité routière ? Pas sûr...
Radars 2 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...