• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE MOTOGP 2023 SUR UN PLATEAU
Paris, le 14 septembre 2022

Transferts 2023 : le point sur la future grille MotoGP

Le point sur la grille provisoire MotoGP

La succession d'annonces de signatures de contrat en ce début septembre achève de placer les dernières pièces sur l'échiquier de la prochaine saison MotoGP. A ce jour, un seul guidon reste à pourvoir : celui de la KTM Tech3, qui doit revenir à Augusto Fernandez. Le point MNC.

Imprimer

Trois moments forts dans le mercato MotoGP : l'attente concernant Fabio Quartararo et Yamaha, le retrait inattendu de Suzuki et l'apparition du team satellite Aprilia. Si la prolongation du champion français - signée en Catalogne - allait de soi tant la M1 lui va comme un gant (Yamaha ayant toutefois promis de booster son moteur), le départ des GSX-RR a considérablement agité le marché des transferts.  

Et pour cause : Joan Mir et Alex Rins - qui ne se doutaient de rien - ont dû chercher un nouveau guidon en urgence pour 2023 ! Les deux coéquipiers espagnols rebondissent finalement chez Honda : Mir au HRC aux côtés de Marc Marquez, Rins chez LCR avec Takaaki Nakagami qui vient tout juste d'être reconduit dans l'équipe satellite italienne. 

Le pilote japonais de 30 ans a eu chaud puisque la place semblait promise à son jeune compatriote Ai Ogura (21 ans), révélation du Moto2 avec ses six podiums dont deux victoires sur les quatorze courses disputées. "Oguran-san" était un choix logique : il pilote déjà une Honda aux couleurs du pétrolier japonais Idemitsu, sponsor-titre chez LCR.

Mais le natif de Saitama a préféré décliner la proposition de monter en MotoGP pour mener à bien son plan de carrière en Moto2. Takaaki Nakagami est le premier bénéficiaire de son refus qui lui offre une sixième saison chez LCR (!), malgré son absence de résultats notables : 0 podium et 0 victoire depuis 2018. En clair : "Taka-rester-là" !

Seulement deux Yamaha sur la grille 2023

Autre évolution inattendue qui rebat les cartes : la séparation entre Yamaha et RNF, qui devient la première structure satellite d'Aprilia en MotoGP. Yamaha, pris de court, préfère du coup se passer d'un team "B" : seuls Quartararo et Morbidelli - qui avait signé un contrat de deux ans - défendront ses couleurs en 2023, avant qu'une équipe satellite ne soit remise sur pied en 2024… Avec le VR46 Team ?! 

 

Certaines structures privées seraient intéressées pour récupérer ces deux places vacantes, notamment le puissant team Leopard qui ambitionne d'intégrer la catégorie reine en plus du Moto3 et du Moto2. Mais le promoteur du championnat, Dorna Sport, temporise : "20 motos nous suffisent en MotoGP : 22 en 2023, ça sera très bien", affirme Carmelo Ezpeleta, qui s'attend certainement à ce que Yamaha réaligne quatre motos en 2024.

Duo Bagnaia-Bastianini chez Ducati

La lutte fût rude pour l'obtention du sacro-saint guidon officiel chez Ducati ! Enea Bastianini tire finalement son épingle du jeu face à Jorge Martin, qui reste dans le team Pramac aux côtés de Johann Zarco. Grosse déception pour le fougueux pilote espagnol, qui ne cache pas sa frustration…

 

"Bestia" va donc succéder à Jack Miller aux côtés de Francesco Bagnaia, chef de file des Rouges de Bologne qui mène actuellement une remontée spectaculaire au championnat : quatre victoires de rang pour "Pecco", qui a eu fort à faire pour s'imposer au final de la dernière course face à… son futur voisin de box, Bastianini. Le ton est donné pour leur cohabitation 2023 !

Du côté des deux autres équipes privées de Ducati, le team Gresini récupère Alex Marquez aux côtés de Fabio Di Giannantonio, reconduit pour un an. Rappelons que le cadet de la fratrie Marquez avait débuté sur la Honda officielle, avant d'être rétrogradé chez LCR un an plus tard : depuis, Alex ne met plus une roue devant l'autre… 

Quant à la jeune équipe de Valentino Rossi, Marco Bezzecchi et Luca Marini ont été re-confirmés cette semaine auprès du VR46 Racing Team : pas une surprise au regard des résultats de Bezzecchi - actuel meilleur "Rookie" - et de la progression notable de Marini, par ailleurs demi-frère de Valentino. En MotoGP, aussi, ça aide de connaître le patron !

Aprilia passe à l'Orange

Aprilia fait sensation cette année avec sa puissante et bigrement agile RS-GP, toujours en lice pour le titre à ce jour grâce à Aleix Espargaro. L'expérimenté espagnol s'est - sans surprise - ré-engagé jusqu'en 2024 sur la moto officielle, tout comme son coéquipier Maverick Viñales ci-dessous. 

 

La marque italienne - forte de cette spectaculaire progression - n'a par ailleurs aucun mal à recruter de nouveaux pilotes pour son nouveau team satellite lancé avec RNF : finie l'époque où la RS-GP faisait fuir les nouvelles recrues. Et ces recrutements s'opèrent du côté de KTM…

Miguel Oliveira - viré du team officiel KTM au profit de Jack Miller - a décliné l'offre de poursuivre l'aventure chez Tech3 pour intégrer Aprilia-RNF. Le portugais rejoint Raul Fenandez, qui suit pratiquement le même chemin : le jeune espagnol quitte Tech3 pour Aprilia ! Son coéquipier Remy Gardner n'a pas cette chance : le champion en titre Moto2 est remercié par KTM après seulement un an en MotoGP, ce qui en dit long sur les attentes placées sur les débutants.

Le fils de Wayne Gardner ne cache pas son amertume, d'autant qu'il devance Fernandez au classement et que son professionnalisme serait remis en cause... De quoi écorner l'image du jeune australien mais aussi de KTM, souvent critiqué pour la "rugosité" de son management. Parlez-en à un certain Johann Zarco !

Pol Espargaro de retour chez KTM

Qu'à cela ne tienne pour le blason de Mattighofen, qui a fort à faire pour redresser la barre au terme de cette saison 2022 particulièrement décevante : le premier pilote en RC16 - Brad Binder,  signé jusqu'en 2024 - ne pointe qu'à la 7ème place au provisoire à presque 100 pts du leader (115 Vs 211 pour Quartararo).

 

Le constructeur avait sous-estimé la perte des fameuses "concessions réglementaires" qui lui ont permis de tutoyer les sommets l'an dernier. Ajoutez à cela un nouveau pneu Michelin qui ne convient pas à la MotoGP autrichienne, et vous obtenez des résultats en chute libre et un intense travail en perspective pour renouer avec les sommets.

Soit une situation assez similaire à celle qu'a connu Pol Espargaro avant de quitter KTM pour passer chez Honda-Repsol : le pilote espagnol réalise la démarche inverse seulement deux saisons plus tard, mais cette fois au sein de l'équipe satellite et non dans la structure d'usine. 

Pol Espargaro va piloter une RC16 non pas orange "KTM" mais rouge "GasGas", couleurs de du nouveau sponsor principal de Tech3. Stratégie qui permet au groupe autrichien de faire la promotion de cette marque espagnole passée dans son giron en 2009. Selon KTM, les motos Tech3 seront identiques aux officielles. Pas vraiment un gage de réussiste, à l'heure actuelle...

Le deuxième guidon à pourvoir chez Tech3 est justement la dernière place encore vacante à ce jour. Du moins, "officiellement" : Augusto Fernandez - actuel leader du Moto2 chez KTM-Ajo - aurait d'ores et déjà signé pour intégrer l'écurie varoise en 2023. 

A suivre sur MNC : restez connectés !

Grille provisoire MotoGP 2023

 Teams Pilotes  Durée du contrat

 

Aprilia Factory 

Aleix Espargaro 

                                       Maverick Viñales                                            

Deux saisons (2024)

Deux saisons (2024)

Aprilia RNF

Miguel Oliveira

Raul Fernandez 

Deux saisons (2024)

Deux saisons (2024)

Ducati Factory

Francesco Bagnaia

Enea Bastianini 

Deux saisons (2024)

Deux saisons (2024)

Ducati Pramac

Johann Zarco

Jorge Martin 

Non communiquée

Deux saisons (2024)

Ducati VR46 

Luca Marini 

Marco Bezzecchi 

Une saison (2023)

Une saison (2023)

Ducati Gresini 

Alex Marquez

Fabio Di Giannantonio 

Une saison (2023)

Une saison (2023)

Honda Repsol 

Marc Marquez

Joan Mir 

                  Deux saisons (2024)                  

Deux saisons (2024)

Honda LCR

Alex Rins 

Takaaki Nakagami

Non communiquée

 Une saison (2023)

KTM Factory

Brad Binder

Jack Miller 

Deux saisons (2024)

Deux saisons (2024) 

KTM Tech3 

Pol Espargaro

Augusto Fernandez ?

Deux saisons (2024)

?

Yamaha Factory  

Fabio Quartararo

Franco Morbidelli

Deux saisons (2024)

Une saison (2023)

Total grille 2023  22 pilotes  

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Brixton en quête de triomphe chez les gros cubes avec sa Cromwell 1200

125cc, 250, 500 et aujourd’hui 1200 : la cylindrée des motos Brixton ne cesse d’augmenter ! Avec sa charmante Cromwell 1200, la petite marque de l’importateur autrichien KSR compte faire une entrée remarquée chez les gros cubes aux lignes vintage, bien aidée par son prix ultra serré : 9999 euros. Présentation.
Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP 2022

Annulé ces deux dernières années, le Grand Prix moto de Thaïlande redémarre ce week-end sur le Chang International Circuit à Buriram avec un invité surprise sur la Suzuki : Danilo Petrucci ! Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP, 17ème course du championnat du monde 2022 après laquelle il ne restera que trois épreuves pour savoir qui sera champion du monde MotoGP 2022... Attention au décalage horaire : demandez le programme en heure française !
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires
Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
Pratique 1 commentaire
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
Bluroc (ex-Bullit) se jette à l’eau avec son inédite Tracker 125

C’est une grande première pour Bluroc : la petite marque belge de motos propose une 125 cc dont le monocylindre est refroidi par eau ! Avec ses 15 chevaux et une partie-cycle plus affûtée, la Tracker doit donc mettre à l’amende ses frangines Legend, Hero ou Spirit... et ses rivales ? Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...