• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
APRILIA SUR TOUS LES FRONTS
Paris, le 27 mai 2022

Espargaro et Viñales prolongés chez Aprilia, qui lance son team satellite avec RNF

Espargaro et Viñales chez Aprilia

Aprilia fait coup double à domicile : le constructeur italien annonce au Grand Prix d'Italie la prolongation jusqu'en 2024 de ses deux pilotes, Aleix Espargaro et Maverick Viñales, ainsi que le lancement de son équipe satellite l'an prochain avec la structure RNF, actuellement sur Yamaha. Explications.

Imprimer

Aleix Espargaro, deuxième au provisoire MotoGP à seulement 4 points du leader Fabio Quartararo, obtient enfin ce renouvellement de contrat tant désiré ! Le catalan, auteur d'une splendide victoire en Argentine et de trois podiums consécutifs, est reconduit dans son rôle de "Capitaine" chez Aprilia jusqu'en 2024, tout comme son coéquipier Maverick Viñales.

"Nous travaillons dur et nous avons grandi ensemble", commente Espargaro, qui avait lancé au GP de France qu'Aprilia ferait "une grosse connerie" en le remplaçant. "Poursuivre avec Aprilia est une grande source de fierté pour moi : nous pourrons continuer notre ascension, en espérant pouvoir le démontrer en piste", précise le pilote Aprilia depuis 2017.

"Je suis comblé de rester chez Aprilia Racing", se réjouit de son côté Maverick Viñales. "Maintenant que mon avenir est sécurisé, nous allons pouvoir poursuivre notre travail pour atteindre ces objectifs ambitieux, car nous le méritons. Je crois en ce projet et je suis ravi d’en faire partie : j’ai trouvé en Aprilia la sérénité que je cherchais".

Espérons que l'ancien pilote officiel Yamaha (re)trouve désormais la voie du succès : "Mack", 13ème au championnat, peine à prendre ses marques sur la RS-GP qui fait pourtant trembler les références aux mains d'Espargaro... Le n°12 n'a marqué que 33 points en sept courses, tandis que son meilleur résultat est une 7ème place au GP d'Argentine.

Le directeur de la branche compétition d'Aprilia, Massimo Rivola, explique ce renouvellement de contrat jusqu'en 2024 par une volonté de "poursuivre sur sa lancée, aussi bien avec Aleix qu'avec Maverick" mais aussi de désormais "aborder les choses avec sérénité". Message clair à l'intention du n°41, qui réclamait un contrat dans chacune de ses déclarations ! 

RNF passe de Yamaha à Aprilia

Cette "double" reconduction place les deux RS-GP d'usine hors de portée de nouveaux prétendants, qu'il s'agisse de Jack Miller - dont temps chez Ducati Factory paraît compté - ou encore de Joan Mir et d'Alex Rins qui sont sans guidon suite au départ surprise de Suzuki. Or l'Aprilia fait dorénavant de l'oeil grâce à ses résultats et ses constantes évolutions : rien que ce week-end au Mugello, la moto italienne reçoit un nouveau V4 et un inédit aileron arrière !

 Mais tout n'est pas perdu pour les pilotes séduits par les énormes progrès de l'Aprilia puisque deux guidons supplémentaires viennent d'apparaître ! La marque de Noale met effectivement sur pied son premier team satellite en MotoGP 4-temps en association avec RNF Racing, qui avait intégré le MotoGP en 2019 avec Yamaha (et Fabio Quartararo !).

"Nous avons toujours avancé petit pas par petit pas : après avoir démontré la compétitivité de notre RS-GP, une étape logique dans l'aventure était d'en voir deux de plus", annonce Massimo Rivola, qui entend créer un véritable "Juniors team" en charge de former les futurs cracks vers les RS-GP officielles. 

"La proposition d'Aprilia Racing correspondait à nos projets à long terme, à notre stratégie et apporte une sécurité pour deux ans, avec deux de plus en option", développe le créateur et dirigeant de RNF Racing (ex-SRt Racing), Razlan Razali. "Je tiens à remercier Aprilia Racing pour sa confiance et sa foi en nous. Nous sommes impatients de débuter la saison avec ce nouveau partenariat l'an prochain."

Aprilia alignera donc pour la première fois quatre MotoGP sur la grille dès l'an prochain, soit autant que Honda, KTM et, jusqu'à présent, que Yamaha. Car la naissance de ce team "RNF-Aprilia" met fin à l'association entre la structure malaise et Yamaha, qui se retrouve à ce jour sans équipe satellite !

Yamaha avec seulement deux motos en 2023 ? 

Seule solution pour continuer à faire rouler quatre M1 : qu'un nouveau team indépendant intègre la catégorie reine avec l'accord du promoteur Dorna, qui conserverait ainsi autant de motos sur la grille 2023. Mais le temps presse pour valider - et financer - ce projet, sans compter que Yamaha n'a pas particulièrement la côte en ce moment…

Beaucoup de décisions sont ainsi suspendues aux intentions du pilote phare de la marque d'Iwata, Fabio Quartararo : le champion en titre - mécontent de son actuelle M1 - étudie toutes les offres, même s'il semble qu'un accord soit en passe d'être trouvé d'après les déclarations rassurantes de Yamaha.

Autres victimes collatérales de cette nouvelle association : les actuels pilotes de RNF, Darryn Binder et Andrea Dovizioso. Si le jeune sud-Africain a le profil pour intégrer ce nouveau "Junior team" Aprilia, Dovizioso en est lui à l'opposé du haut de ses 36 ans ! Sans compter que les relations du n°4 avec Razlan Razali ne sont pas au beau fixe faute de progressions de l'italien, qui végète en fond de peloton sur la M1.

Avant cela, Razali n'était pas spécialement ravi d'intégrer "Dovi" dans sa structure contraint et forcé par Yamaha, qui lui avait déjà fait le coup précédemment avec Rossi ! De quoi aussi expliquer que le dirigeant malais se soit laissé charmer par ce nouveau projet d'Aprilia...

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP des Pays-Bas : Bagnaia en pole record, Quartararo bien en ligne

Face à l’habituelle horde de V4 (Ducati, Aprilia, KTM... Honda ?), Fabio Quartararo hisse son 4-en-ligne à la deuxième place de la grille du TT d’Assen. Sur la même lancée qu’en 2021, soit 172 points en 10 courses, notre champion s’incline devant un Bagnaia au sommet de son art. Zarco signe le septième temps. Chronos et bilan des qualifs.
Pays-Bas 1 commentaire
Horaires du GP des Pays-Bas MotoGP 2022 à Assen

Horaires et programme du GP moto des Pays-Bas, onzième course du championnat du monde MotoGP 2022 à suivre ce week-end sur MNC !
Pays-Bas 1 commentaire
Wayne Rainey reprend le guidon de sa Yamaha YZR500 de Grand Prix 

Trente ans après leur troisième sacre consécutif en Grand Prix moto, Wayne Rainey et la Yamaha YZR500 se sont retrouvés au Festival of Speed de Goodwood 2022 ! Le champion américain a paradé aux côtés de son ami Kenny Roberts, monté pour l’occasion sur sa KRV3. Cela fait plaisir à voir, entendre, humer, etc.
Les motos devront faire moins de bruit sur les circuits à partir de 2024 

Consciente des nuisances sonores que peut générer la pratique de la moto - à plus forte raison sur piste où les pilotes peuvent exploiter leur machines au maximum -, la Fédération française de motocyclisme (FFM) s’est entretenue avec les constructeurs et va baisser les niveaux sonores de chaque discipline. Et cela fait déjà grand bruit !
Officiel : Paris fait payer le stationnement aux motos et scooters non électriques 

Maintes fois évoqué, le stationnement payant pour les motos et les scooters - sauf électriques - devient une triste réalité dans Paris à partir du 1er septembre ! Et la facture est salée pour garer son deux et trois-motorisés… Explications.
Pratique 2 commentaires
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...