• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - ASSEN
Paris, le 29 juin 2008

Le Grand Prix des Pays-Bas MotoGP tour par tour

Le Grand Prix des Pays-Bas MotoGP tour par tour

Après neuf manches à rebondissements, le MotoGP débarque en pèlerinage au sein de la cathédrale des Grands Prix. Après sa victoire anglaise, Stoner arrive en favori mais Rossi, Pedrosa et Hayden comptent bien lui donner du fil à retordre ! Tour par tour.

Imprimer

Pour cette 60ème édition du Grand Prix des Pays-Bas à Assen, tous les spectateurs ont les yeux rivés sur ce qui s'annonce comme le combat des titans : dès les essais jeudi, Casey Stoner met tout le monde d'accord en s'emparant du meilleur temps avec près d'une demi seconde d'avance !

Mais Rossi affiche un palmarès éloquent sur le tracé néerlandais : vainqueur en catégorie reine en 2002, 2004, 2005 et 2007, l'italien se verrait bien égaler la performance de Mike Doohan (cinq victoires)...

Malheureusement, l'ensemble des pilotes ne peuvent qu'assister, impuissants, à une véritable démonstration de la part du champion du monde : en pneus course, l'australien bat le record du tour détenu depuis 2006 par Hopkins et se paye même le luxe de coller trois dixièmes à la pole record de Nicky Hayden de 2006 ! Le ton est donné...

GP d'Assen tour par tour MotoGP

Alors qu'il reprenait tout juste le guidon, Loris Capirossi est victime d'un violent high side et devra déclarer forfait : le vétéran italien, profondément blessé à l'avant-bras droit, ne sera pas remplacé et devrait être remis pour le Grand Prix d'Allemagne.

Vendredi après-midi pendant les qualifications, les forces en présence s'équilibrent : si Casey Stoner assène encore des chronos très rapides, Valentino Rossi, Colin Edwards, Nicky Hayden et Dani Pedrosa peuvent cette fois rétorquer !

Stoner sort alors le grand jeu à 20 minutes de la fin, mais Vale surgit comme un diable de sa boîte et lui reprend la pole au terme d'un tour où le Docteur a utilisé le moindre cm2 de piste ! Mais l'officiel Ducati réagit et s'empare de la pole pour 0.139 millièmes, alors que Rossi et Pedrosa, tous deux partis pour chercher le premier temps dans leur dernier tour, se ratent dans le même virage et doivent abdiquer !

Ce suspens haletant pour la pole ne doit pas faire oublier les belles 5ème et 10ème places sur la grille de nos frenchies Randy de Puniet et Sylvain Guintoli : cocorico ! Stoner partira donc devant Pedrosa, Rossi, Hayden, De Puniet, Edwards et Lorenzo.

Zoom sur...

Les violentes chutes qui ont émaillé les séances d'essais : après Loris Capirossi jeudi, John Hopkins se sort à une vitesse effroyable vendredi lors des qualifications. Un os brisé dans sa cheville gauche (la malléole interne) et deux fractures du tibia - en plus d'une blessure au genou devant être examinée plus en détails - obligent le pilote Kawasaki à déclarer forfait pour Assen, le Sachsenring et éventuellement Laguna Seca...

La course !

Départ : C'est sur une piste sèche et sous un timide soleil que les 16 pilotes de la catégorie reine se concentrent sur la procédure de départ : Dani Pedrosa est le plus vif à s'élancer suivi de Casey Stoner, Nicky Hayden, Shinya Nakano et Randy de Puniet. Toni Elias reste littéralement scotché sur la grille, sa GP8 lâchant un inquiétant nuage de fumée blanche...

A la faveur d'un premier gauche lent, Valentino Rossi essaie de faire l'intérieur à Randy mais le Doctor s'emporte et perd le contrôle de sa machine : il vient faucher l'infortuné Randy qui laisse paraître son mécontentement à l'encontre du n°46, déjà auteur d'une bousculade similaire à l'occasion du Grand Prix de France 2006 (lire Moto-Net.Com du 22 mai 2006)...

Le pilote parisien, qui ne pourra malheureusement pas tirer parti de sa belle place sur la grille, se tient la cuisse et semble souffrir. "J'étais au mauvais endroit au mauvais moment", regrette-t-il. "On a tous les deux terminé dans les graviers, mais il a eu la chance de pouvoir rejoindre la course. Il est probablement arrivé trop vite et il a perdu l'arrière au freinage pour me percuter ensuite. Je suis bien sûr très déçu car nous pouvions vraiment nous battre pour un bon résultat ici... Heureusement, je me suis juste légèrement ouvert la cuisse gauche".

GP d'Assen tour par tour MotoGP

Le star italienne parvient à relever sa M1 et repart à 23 secondes du dernier - Toni Elias -, alors que Dani Pedrosa contient toujours Stoner, Hayden, Nakano, Dovizioso, Vermeulen, Lorenzo, Toseland et le drômois Sylvain Guintoli. Malgré tout le génie de la course du septuple champion du monde, difficile d'imaginer qu'il puisse remonter se battre aux avant-postes !

"J'ai emmené Randy de Puniet avec moi en chutant et je tiens à lui présenter mes excuses. C'était une grosse erreur, parce qu'aujourd'hui nous avions amélioré les réglages de la moto et avions un excellent rythme. Nous aurions pu lutter pour la victoire", regrette à son tour l'italien après la course.

Alex de Angelis est lui aussi relevé dans les graviers après une chute de l'avant, portant à quatorze le nombre de pilotes encore en piste : chaque pilote ralliant l'arrivée se verra automatiquement attribuer des points, ce qui fait les affaires de Rossi, actuellement bon dernier en course ! Casey Stoner prend les choses en main et dépose avec aisance l'officiel du HRC au gauche de la chicane G.T Bocht.

2ème et 3ème tours : Les 95 000 spectateurs voient le pilote Ducati boucler le premier tour en tête devant Pedrosa, Hayden et le surprenant Nakano.

La fusée rouge prend son rythme de croisière et tout comme pendant les essais, Stoner accumule les temps canons, augmentant partiel après partiel son écart sur un Dani Pedrosa impuissant... Colin Edwards ne pointe qu'à une modeste 10ème place : l'américain a été gêné par l'accrochage entre Randy et Rossi.

GP d'Assen tour par tour MotoGP

4ème et 5ème tours : L'actuel champion du monde en titre passe la ligne droite des stands avec 1,3 seconde d'avance sur Dani Pedrosa, qui doit en outre subir la pression d'un Nicky Hayden retrouvé !

Le Kid du Kentucky affiche une forme olympique sur un circuit où il a signé la troisième victoire de sa carrière en MotoGP en 2006, et il n'est pas exclu de voir le n°69 déboîter son coéquipier avant l'issue de la course néerlandaise !

GP d'Assen tour par tour MotoGP

A la faveur d'un tour ultra rapide en 1'36.7, le n°1 creuse un écart impressionnant sur ses rivaux à qui il colle près de huit dixièmes au tour !

Galvanisé par son panneautage qui lui a annoncé la chute de Valentino Rossi et sa pénible remontée, l'australien sait qu'il peut réaliser une excellente opération au classement du championnat du monde, sans parler du coup de massue qu'il assène au moral de tous ses adversaires !

GP d'Assen tour par tour MotoGP

6ème et 7ème tours : Shinya Nakano passe de la quatrième à la sixième place, dépassé par l'opiniâtre Andrea Dovizioso et l'homme de la pole position 2007, Chris Vermeulen. Celui-ci se rappelle au bon souvenir de tous en se débarrassant de l'italien à la faveur d'un intérieur dans le gauche de la chicane. Colin Edwards a pris le meilleur sur Sylvain Guintoli et part à l'assaut de son propre coéquipier, James Toseland.

Casey Stoner renoue avec ses - bonnes - habitudes de 2007 en "punissant" véritablement ses rivaux : la GP8 de l'australien passe la ligne avec 3,471 secondes d'avance sur Dani Pedrosa ! Maigre consolation pour le protégé d'Alberto Puig : si le classement ne bouge pas (le Docteur étant toujours 14ème à plusieurs longueurs de l'avant-dernier, Marco Melandri), le pilote HRC repartirait en tête du général à l'exacte mi-saison du championnat.

Alors que son coéquipier est à l'hôpital aux USA, Anthony West perd l'avant de sa machine et se relève, furieux mais indemne.

8ème tour : Stoner mène (de très loin !) la danse devant Dani Pedrosa et Nicky Hayden qui a un peu lâché prise sur son coéquipier. A plusieurs longueurs déjà et dans un rythme moins élevé, Vermeulen, Dovizioso et Nakano continuent de se tirer la bourre : des faits d'armes qui ravissent les spectateurs massés autour de la piste, frustrés de ne pas voir de bagarre en tête.

Colin Edwards a dépassé Toseland et fond avec une facilité déconcertante sur l'homme qui a pris sa place au sein de l'écurie officielle Yamaha, Jorge Lorenzo. Sylvain Guintoli se rate au freinage de la chicane, mais le n°50 réussit à regagner la piste sans perdre de positions.

GP d'Assen tour par tour MotoGP

La lutte entre les deux pilotes Yamaha est à couteaux tirés, chacun ayant à coeur de prouver sa valeur aux yeux de leur employeur : il flotte comme un air un vengeance dans les tentatives de dépassement de Colin Edwards sur Jorge Lorenzo !

9ème et 10ème tours : Le n°5 se déporte au freinage de la ligne droite des stands et dépose le bouillant ibère à l'entrée du virage Bocht ! James Toseland, en panne de feeling depuis ses mésaventures anglaises (lire Moto-Net.Com du 23 juin 2008), est déjà à plus d'une seconde des deux hommes.

Quatre secondes plus loin, Sylvain Guintoli se dirige vers son meilleur résultat de la saison avec une honnête 10ème place... sur treize pilotes encore en piste ! Elias et Melandri sont à plus de 24 secondes de leur chef de file Ducati, alors que l'infortuné Valentino Rossi clôt ce classement avec 40,196 secondes de retard sur Casey Stoner !

Cette contre-performance de l'italien illustre à elle seule le tournant qu'est en train de prendre le championnat du monde : mais après tout, qui se plaindrait de voir le classement général relancé à la mi saison ?

GP d'Assen tour par tour MotoGP

11ème tour : Casey Stoner continue d'accroître son avance sur Pedrosa et Hayden. Si la mésaventure de Rossi - et que dire du malheureux Randy ! - ne lui porte pas trop à préjudice au classement général (Stoner étant relégué à plus de 40 points du leader suite à sa panne au Grand Prix de France), la forme impériale du pilote Ducati depuis deux courses est beaucoup plus inquiétante pour le Docteur...

12ème et 13ème tours : Derrière les trois hommes de tête, la bataille pour la quatrième place n'a pas baissé d'intensité : Vermeulen et Dovizioso continuent de s'en donner à coeur joie sous les yeux de Shinya Nakano.

Colin Edwards continue sa folle remontée en décrochant irrémédiablement Jorge Lorenzo et la gêne occasionnée par les dépassements des pilotes devant lui a permis de leur reprendre près d'une demi seconde !

GP d'Assen tour par tour MotoGP

Andrea Dovizioso passe la Suzuki de Vermeulen à la faveur d'un freinage osé à l'entrée de la chicane. Toutes ces manoeuvres ont précipité le retour de Nakano, mais surtout de la Tornade Texane : le n°5 dépasse le japonais du team Gresini à la faveur d'un freinage appuyé à l'issue de la ligne droite des stands et l'on sent que l'américain est chaud bouillant pour aller chercher les deux pilotes qui le précèdent !

Valentino Rossi réalise son meilleur tour en course en 1'37.3, ce qui ne le place qu'à cinq dixièmes des meilleurs chronos de Stoner... mais douze places derrière !

14ème et 15ème tours : Colin Edwards réalise un magnifique intérieur sur Chris Vermeulen au niveau de la chicane du fond du circuit et part aussitôt à la poursuite de Dovizioso : le n°5 passe l'italien au freinage de l'entrée de la chicane qui détermine la ligne droite des stands, et voilà l'américain quatrième à une poignée de secondes de son compatriote Nicky Hayden !

Valentino Rossi paraît avoir retrouvé toute sa vélocité malgré sa chute : il signe le meilleur chrono du tour ! Le Docteur n'a plus que six secondes à combler pour aller "soigner" son compatriote Marco Melandri !

16ème tour : Casey Stoner se dirige droit vers sa treizième victoire en catégorie reine, la première à Assen pour Ducati et surtout pour Bridgestone qui inflige un véritable camouflet à Michelin : Pedrosa, Hayden, Edwards et Dovizioso squattent certes les places d'honneur, mais à aucun moment ils n'ont été en mesure d'inquiéter Stoner...

GP d'Assen tour par tour MotoGP

Valentino Rossi continue sa série de tours rapides et apparaît à 4,7 secondes de Marco Melandri. Edwards signe lui aussi des temps étourdissants, très proches des records de Stoner en début de course, et se rapproche dangereusement de Nicky Hayden !

17ème et 18ème tours : Les écarts entre les pilotes paraissent invraisemblables à moins de dix tours de l'arrivée : Stoner possède 6 secondes d'avance sur Pedrosa, 9 sur Hayden, 15 (!) sur Edwards quatrième, 16 sur Dovizioso et 18 sur Vermeulen ! L'ogre de la MotoGP est définitivement de retour et il semble encore affamé de victoires sans partage !

Shinya Nakano profite d'une erreur de Chris Vermeulen pour s'emparer de la sixième place, ce qui constituerait son meilleur résultat depuis le début de la saison.

19ème et 20ème tours : Alors que Stoner passe la ligne avec une avance de plus en plus confortable (qui a dit écoeurante ?!), Rossi clôt le peloton avec toujours une quarantaine de secondes de retard sur l'australien... Tout un symbole !

Edwards poursuit son effort et grappille dixième après dixième son retard sur Hayden : on pourrait bien assister à un final disputé entre les deux américains, comme en 2006 (lire Moto-Net.Com du 26 juin 2006) mais pour la troisième place, cette fois !

GP d'Assen tour par tour MotoGP

Valentino Rossi est revenu dans les roues de Marco Melandri : soucieux de ne pas réitérer sa boulette de début de course, le Doctor prend tout son temps pour doubler le n°33, malgré un temps au tour deux secondes plus rapide ! Le n°46 passe finalement le Hérisson de Ravenne à l'entrée de la dernière chicane.

21ème et 22ème tours : Pendant ce temps, le "coéquipier" de Rossi porte une attaque virile sur Vermeulen et lui subtilise la septième position ! Surpris, le malheureux australien se voit contraint de relever légèrement et perd le contact !

Sur sa lancée, Jorge Lorenzo avale la Honda RCV212 de Nakano d'un intérieur implacable et pointe désormais à la sixième place ! La progression en course du majorquin est impressionnante, tout comme à Donington la semaine dernière.

GP d'Assen tour par tour MotoGP

Valentino Rossi poursuit son effort et réalise encore le meilleur temps au tour : certes, le n°46 ne descend pas en dessous des 1'37 comme son rival Casey Stoner, mais la régularité de ses chronos l'aurait placé en sérieux candidat pour le podium. Tournant plus d'une seconde plus vite que Toni Elias qui le précède, Vale a les moyens et la vélocité pour aller chercher les points de la onzième place !

23ème et 24ème tours : Stoner bétonne devant avec près de dix secondes sur Dani Pedrosa qui précède Nicky Hayden, Colin Edwards, Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo, Shinya Nakano et Chris Vermeulen. Rossi a rejoint Elias à l'abord la chicane G.T Bocht : l'italien sort du gauche précédant milieu de piste et tangente au freinage du premier droit du pif-paf ! Toni Elias ne peut rétorquer et doit céder sa place à la Yamaha officielle...

25ème tour : Stoner ne lâche rien et porte son avance sur Pedrosa à 11 secondes ! L'australien pourrait se contenter d'assurer une victoire qui lui est toute acquise depuis le début de la course - voire le début du week-end ! - et pourtant, le n°1 attaque encore comme s'il avait le diable aux trousses !

Hayden pour sa part revient progressivement sur Pedrosa, sans doute pour se mettre à l'abri de la remontée de Colin Edwards ! Chris Vermeulen passe Nakano une dernière fois à la faveur d'un intérieur de toute beauté !

Dernier tour : Les positions de tête sont inchangées mais derrière, la baston continue : réalisant un chrono canon de 1'37.9, Sylvain Guintoli donne tout ce qu'il a pour aller subtiliser les points de la neuvième place à un James Toseland qui paraît en difficulté depuis deux tours !

GP d'Assen tour par tour MotoGP

Casey Stoner signe la vingtième victoire de sa carrière, debout en wheeeling sur sa Ducati. Derrière, Dani Pedrosa obtient son huitième podium de la saison tandis que Colin Edwards, profitant d'une panne d'essence d'Hayden à quelques mètres de l'arrivée, termine finalement la course sur le podium !

"J'ai eu beaucoup de problèmes avec l'électronique sur la moto ce week-end et il y avait quelque chose qui ne fonctionnait pas depuis le début", regrette Hayden, passablement irrité. "Vers la fin, je pensais réussir et à un moment le moteur s'est arrêté ! C'est frustrant parce qu'avec un tel système, il ne devrait jamais y avoir de panne sèche. Nous devrions toujours pouvoir franchir la ligne d'arrivée. Sur la grille de départ un voyant s'est allumé et je savais que le calibrage n'était pas bon"...

Quant à Sylvain Guintoli, il termine dans les tuyères d'échappement de la Yamaha de Toseland, démontrant au passage toute sa pugnacité !

GP d'Assen tour par tour MotoGP

Au classement général, Valentino Rossi est délogé de sa première place par Dani Pedrosa pour quatre points. Derrière les deux hommes, Casey Stoner refait progressivement surface avec 29 points de retard sur le leader.

Jorge Lorenzo est solide quatrième avec 57 points de retard sur Pedrosa, précédant de 16 points Colin Edwards. Randy de Puniet perd sa 16ème place à la faveur de Sylvain Guintoli : triste issue pour le parisien qui perd le bénéfice de ses brillants essais et ne se retrouve désormais qu'à six points du dernier, Anthony West...

Ils s'expliquent :

Casey Stoner (1er) : "Nous savions que nous avions le bon rythme, mais c'était encore plus stressant de savoir que le seul élément qui pouvait poser problème était moi-même ! La piste est restée sèche pour la course et j'en suis content. La chute de Valentino était malheureuse, car je ne souhaite pas gagner de points grâce aux chutes des autres, mais j'ai aussi été malchanceux cette année... Le team a effectué un excellent travail ce week-end !"

Dani Pedrosa (2ème) : "C'était important de finir devant. La seconde place est un bon résultat. Nous avons un petit peu peiné, et en course c'était impossible de suivre Casey. Il était tellement rapide ! J'ai juste essayé de faire de mon mieux. Je suis satisfait du résultat, de nouveau sur le podium, et je suis content de ma position au championnat".

Colin Edwards (3ème) : "Que dire ? `Rira bien qui rira le dernier, ce que vous voulez ! Je pensais avoir pris un bon départ, et je me suis rendu compte que non dans le premier virage. Valentino a chuté juste devant moi et j'ai quasiment dû m'arrêter. Je me suis rapproché de Nicky et de Dani, mais je ne pouvais pas faire grand-chose. Et puis nous avons eu de la chance, là où je m'étais fait avoir il y a deux ans ! Je suis très heureux d'être sur le podium, particulièrement devant ma femme et mes enfants qui sont venus me voir !"

Classement course MotoGP - Assen

1- C. STONER 6- J. LORENZO 11- V. ROSSI
2- D. PEDROSA 7- C. VERMEULEN 12- T. ELIAS
3- C. EDWARDS 8- S. NAKANO 13- M. MELANDRI
4- N. HAYDEN 9- J. TOSELAND
5- A. DOVIZIOSO 10- S. GUINTOLI

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Mince alors, Rdp s'est fait striké par Rossi. Même si je doute de la régularité du français, cette fois il ne méritait pas les graviers ! Grosse erreur de Rossi qui doit se bouffer le slip ! Une chance dans son malheur que le nombre de bléssés et sortants lui permet de ne perdre "que" 14 points face à Pédro. Mais le championnat se ressere davantage pour notre plus grand régal ! Ca aurait été interessant de voir le docteur se battre à la régulière avec ses "bons réglages". V

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 4 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...