• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DESPERATE RIDER'S LIFE
Paris, le 12 novembre 2008

Marco Melandri a failli tout abandonner...

Marco Melandri a failli tout abandonner...

La saison 2008 achevée, pilotes et managers se laissent aller à quelques confidences pour tenter d'expliquer leurs contre-performances. C'est le cas de Marco Melandri, incapable de trouver le mode d'emploi de sa Ducati d'usine, qui a songé à abandonner...

Imprimer

Propulsé coéquipier de Casey Stoner chez Ducati durant l'hiver 2007, le vice-champion du monde MotoGP 2005 Marco Melandri était attendu comme le Messie au sein du team de Bologne...

Marco Melandri et la GP8

Jamais sacrés avec un pilote italien - en MotoGP comme en WSBK -, les Rouges espéraient en effet secrètement parvenir à concrétiser ce doux rêve en combinant l'expérience de "Super Marco" avec les performances étourdissantes - bien mises en avant grâce à Casey Stoner - de leur balle rouge... Las ! Dès les premiers essais, le Hérisson de Ravenne a pu mesurer l'ampleur de la tâche : la Ducati GP8 n'avait rien à voir avec les dociles Honda RCV sur lesquelles il a gagné cinq courses en catégorie reine, et aucun réglage n'allait parvenir à accorder les deux parties...

Marco Melandri et la Ducati GP8

Une longue descente aux enfers débute alors pour l'italien de 26 ans, incapable d'approcher à moins d'une seconde les chronos de son chef de file australien qui -malgré quelques déboires - a été le seul à réellement tenir tête à un Valentino Rossi revenu au sommet de son art. "La saison 2008 est terminée. J'ai beaucoup appris de mes nombreuses déceptions. J'ai vraiment failli lâcher, au plus mauvais moment de ma carrière, et tout envoyer promener", confie Marco sur son blog. "Un jour, j'ai eu un déclic et j'ai compris que si autant de personnes croyaient en moi, je devais moi aussi y croire !".

Marco Melandri et la Kawasaki ZX RR

Pour autant, croire en son talent ne lui suffira pas pour combler l'enrayement de la mécanique. Et si une belle 5ème place en Chine contribue à rendre un peu d'espoirs aux aficionados du champion du monde 250 (2002), sa 17ème place au classement final et les maigres 51 points marqués en 18 GP ne les satisfont pas pleinement... Passé aux côtés de John Hopkins chez Kawasaki pour la saison 2009, Marco Melandri a toutefois rapidement amélioré ses chrono lors des tests post Grand Prix à Valence, même s'il s'est montré incapable de tourner plus rapidement que son nouveau coéquipier américain.

"Maintenant, je vois les choses différemment et je me sens très bien. Mon travail est ma plus grande passion et je vais donner le maximum, parce que je sais que je vais énormément m'amuser !", avance l'italien : "non pas que je n'ai pas fait de mon mieux cette année, car j'ai abordé chaque course comme si je visais la victoire !"

Marco Melandri et la Kawasaki ZX RR

Des aveux surprenants eu égard à ses résultats décevants et aux performances remarquables - mais épisodiques - de Toni Elias sur la Ducati "Sat"... Pas plus d'explications quant au meilleur classement final (13ème) de l'infortuné Sylvain Guintoli, actuellement en phase d'apprentissage sur sa Suzuki de British Superbike... Éludant la question, l'italien propose sa - fataliste - explication : "Quand rien ne va, il n'y a rien à faire ! J'ai compris qu'il ne servait à rien de se poser tout un tas de questions. Elles ne peuvent que vous rendre la vie plus difficile et vous apporter des préoccupations inutiles", estime le pilote aux 19 podiums en catégorie reine. "Je crois que parfois, il vaut mieux laisser les choses comme elles sont et se rassurer en sachant qu'on a donné le meilleur de soi-même", poursuit avec aplomb le n°33.

Le team Kawasaki attend beaucoup de l'arrivée de Melandri Melandri en pleine discussion avec Michael Bartholémy

Pour relancer une carrière et un amour-propre écornés par cette délicate saison 2008, Marco Melandri devra désormais s'appliquer à comprendre et à améliorer le comportement d'une ZX RR au fond du trou : Hopkins et West encadrent en effet Melandri au classement général ! Une situation qui n'a pas échappée au directeur de la compétition chez les Verts, Michael Bartholémy (lire notre interview Moto-Net.Com du 25 mai 2008) : "l'année a été difficile, peut-être la plus difficile depuis mon arrivée chez Kawasaki en MotoGP", déplore avec sincérité le team manager. "Nos attentes étaient très élevées : nous avions John Hopkins qui venait de terminer quatrième du championnat, puis il s'est blessé en chutant à Phillip Island, ce qui nous a retardés de deux mois et nous n'étions pas vraiment prêts pour les premières courses. Anthony West a aussi eu plus de difficultés que nous le pensions, parce qu'il avait fait quelques bonnes courses en 2007", explique le belge qui joue probablement lui aussi son va-tout en 2009...

Dès lors, il ne reste plus qu'à souhaiter que le trio Kawasaki - Hopkins - Melandri remonte la pente en 2009 et sache rebondir durant l'hiver. Premiers éléments de réponse lors des prochains essais Kawasaki prévus à Phillip Island à la fin du mois, tandis que le reste du Continental Circus prendra le chemin de Jerez pour la seconde séance d'essais officiel dans treize jours. Restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...