• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - VALENCE
Paris, le 27 octobre 2008

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Dernière course de la saison, le GP de Valence est aussi le théâtre de l'ultime apparition de Michelin en MotoGP, mais aussi de Guintoli, Nakano et West. Dans les paddocks, l'heure est à une certaine nostalgie et à la préparation de 2009 ! Tour par tour.

Imprimer

Ce n'est pas sans une certaine émotion que les 18 "cracks" de la catégorie reine du sport moto débarquent en Espagne : le GP Valence signe traditionnellement la dernière représentation du Continental Circus et pour certains, la course de dimanche résonne comme un baroud d'honneur...

Zoom sur …

La dernière course de Sylvain Guintoli en MotoGP, avant de rejoindre Suzuki en Superbike Anglais en 2009. Le français quitte le monde des GP, après une saison décevante sur une Ducati délicate à emmener. Avec une 6ème place en Allemagne comme meilleur résultat cette saison, "Syl" part vers de nouveaux horizons où son expérience et le matériel à sa disposition devraient lui permettre de se battre aux avant-postes.

Ainsi, le manufacturier pneumatique français Michelin installe pour la dernière fois ses célèbres camions jaune et bleu dans le paddock, quittant - définitivement ? - la catégorie reine pour laisser place au monomarque Bridgestone. Dignes, les hommes du Bibendum ont tenus à remercier et à féliciter tous leurs collaborateurs et Eurosport France diffusera durant tout le week-end un spot publicitaire, dans lequel la maison auvergnate rappelle ses nombreux succès dans la catégorie (26 titres en 35 ans tout de même !) et insiste sur l'importance de la compétition dans la philosophie du groupe.

Plus discrets et moins médiatisés, les départs de Sylvain Guintoli (lire encadré ci-contre), Shinya Nakano - qui rejoint Max Biaggi chez Aprilia en Superbike l'an prochain - et Anthony West - qui pilotera dorénavant une Honda en Supersport -, passeront quasiment inaperçus à côté de la présence du Catalan Sete Gibernau, venu présenter son équipe et sa Ducati GP9, avec laquelle l'ex vice-champion du monde de 35 ans débutera les essais dès lundi !

Le constructeur italien comptera donc cinq motos en 2009 et le team manager des rouges a d'ores et déjà prévenu que Niccolo Caneppa, Mika Kallio et Sete Gibernau disposeraient du même soutien et à priori du même développement technique que les GP9 officielles de Casey Stoner et de Nicky Hayden ! Ce dernier conclura neuf années de collaboration - dont six au HRC - avec le premier constructeur par les meilleurs chronos lors d'une première journée d'essais marqué par la pluie.

Véloce, le "Kid du Kentucky" devra néanmoins céder la pole position à son prochain compagnon d'écurie : Casey Stoner signe en effet sa neuvième pole de la saison en bouclant les 4,005 km du circuit Ricardo-Tormo en 1'31.502 ! Rossi conserve son record de 2006 (1'31.002), mais l'italien semble en proie à des difficultés de réglages avec sa M1 et ne se qualifie qu'en 10ème position sur la grille.

Dani Pedrosa n'est qu'à 0.053 seconde du temps de référence de l'australien et s'élancera de la deuxième place devant Nicky Hayden. Carton plein pour Tech 3 qui voit Colin Edwards et James Toseland en 4ème et 5ème place sur la grille, juste devant Randy de Puniet. Héros local de la course, Jorge Lorenzo ne profite pas vraiment des nouvelles couleurs de sa Yamaha et de son casque - lesquels affichent modestement les 14 drapeaux des pays où le majorquin s'est imposé en GP ! - et partira de la troisième ligne aux côtés de Capirossi et Dovizioso.

La course !

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Départ : Dani Pedrosa réalise - une fois encore - le hole shot devant Casey Stoner, Colin Edwards et Nicky Hayden. Dès le second virage, Stoner passe proprement Pedrosa par l'intérieur et s'empare de la tête de la course !

Dovizioso se fait menaçant sur Hayden, tandis que Capirossi est déjà sous la menace d'un Valentino Rossi qui grignote place par place pour revenir au contact des hommes de tête. John Hopkins ne lui facilite cependant pas la tâche en repassant le n°46 quelques virages plus loin ! Agacé, car plus rapide que l'américain, Rossi réplique illico et se défait définitivement d'Hopkins : les places sont chères en catégorie reine !

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

A la consternation du clan français, Randy de Puniet s'emporte une fois de plus sur une entrée de courbe. Mais le français tire simplement tout droit dans une échappatoire bitumée et après un demi-tour, le n°14 parvient à repartir bon dernier.

2ème tour : Casey Stoner boucle ce premier tour sans avoir été inquiété et il est visible que l'australien a mis le doigt sur des réglages qui lui ont fait défaut lors des séances d'essais sur le sec : "nous avons finalement trouvé des réglages que nous n'aurions peut-être pas pu améliorer en travaillant tout le week-end sur le sec. Nous avons eu de la chance de tomber dessus", concèdera humblement le pilote Ducati après la course.

Dani Pedrosa tente de rester au contact, mais le jockey espagnol a déjà du céder quelques longueurs à son rival. Colin Edwards suit le rythme avec aisance et contient la remontée d'Hayden et Dovizioso. Loris Capirossi est désormais sous la menace de son compatriote Rossi, alors que John Hopkins accuse déjà un léger retard sur les deux italiens. Suivent Jorge Lorenzo, Shinya Nakano, Alex de Angelis et James Toseland.

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Nicky Hayden tente un freinage désespéré sur Colin Edwards à l'entrée d'un gauche serré, mais le "Kid du Kentucky" s'emporte et la "Tornade Texane" repasse facilement en sortie de virage ! Obstiné, le n°69 cravache sa RCV 212 et réussit à s'infiltrer sous les roues du n°5 deux virages plus loin !

3ème et 4ème tours : Stoner continue de creuser l'écart, alors que derrière le groupe reste assez compact : Hayden tente de revenir sur son coéquipier, alors que Dovizioso tourne autour de Colin Edwards et que Rossi cherche la faille sur Loris Capirossi ! L'italien finit par la trouver à l'entrée d'un droit serré et la Yamaha passe la Suzuki sans férir par l'intérieur.

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Rapidement, le Doctor recolle Andrea Dovizioso et le passe au freinage de la ligne droite des stands : Dovizioso résiste, mais le n°46 ferme toutes les portes pour ne plus avoir à repasser plusieurs fois les mêmes pilotes, tout en voyant Stoner et Pedrosa s'envoler en tête de course.

5ème tour : Casey Stoner joue à merveille sa partition et assène des chronos canons qui lui permettent de caracoler en tête avec 0,569 seconde d'avance sur Dani Pedrosa et 2,650 secondes sur Hayden. Malgré sa rapide remontée, Valentino Rossi accuse déjà 3,381 secondes de retard sur le kangourou le plus rapide du monde !

Plus impressionnant, Jorge Lorenzo actuellement 11ème, est déjà plus de dix secondes du leader de la course en moins de cinq tours bouclés ! Le majorquin n'est décidément pas dans un bon jour et il précède James Toseland, Anthony West et Sylvain Guintoli qui met tout son coeur dans sa dernière course en MotoGP. Randy de Puniet est 18ème à 15,5 secondes de Stoner, mais à moins de trois secondes de l'avant dernier, Toni Elias.

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

6ème tour : Stoner creuse irrémédiablement l'écart sur Pedrosa et lui colle une demie seconde en un tour seulement ! Ultra rapide, le "boulet rouge" bat le record du tour en course de plus d'un dixième ! Véloce lui aussi, Valentino Rossi sort du dernier long gauche collé aux carénages de Colin Edwards et le passe au freinage de la ligne droite des stands. La manoeuvre donne des idées à Andrea Dovizioso qui taxe Edwards par l'intérieur quelques virages plus loin !

Sentant la menace, Valentino Rossi double rapidement Nicky Hayden par l'intérieur et cherche à revenir sur Dani Pedrosa qui semble baisser de rythme. Comme précédemment, Dovizioso veut suivre les traces de Rossi et tente de doubler aussitôt Hayden, mais celui-ci prend le soin de lui claquer la porte au nez... jusqu'au gauche suivant, où le jeune italien s'engouffre sous les roues du pilote HRC !

7ème tour : Contrarié de se faire dépasser par une RCV "Sat", Hayden fait parler la puissance de son moteur à rappel pneumatique dans la ligne droite des stands et reprend l'avantage sur Dovizioso. Mais son successeur au sein du HRC est visiblement plus vif en entrée de courbe et après une première tentative avortée, le n°4 passe l'américain à l'intérieur dans un gauche !

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Devant les deux hommes, Casey Stoner continuer de s'envoler, alors que Valentino Rossi essaie de combler les 3,5 secondes qui le séparent de Dani Pedrosa.

8ème et 9ème tours : Casey Stoner passe la cellule de chronométrage avec 1,7 seconde d'avance sur Dani Pedrosa, lui-même à 2,8 secondes dorénavant de Valentino Rossi. Progressivement, l'italien revient sur son rival, mais l'écart à combler est encore important. Dovizioso, Hayden, Edwards et Capirossi s'accrochent un peu plus loin.

Sylvain Guintoli s'affiche en 13ème position, alors que Randy de Puniet a dépassé un Toni Elias décidément en chute libre depuis plusieurs courses : les chronos de l'espagnols sont étonnamment lents et irréguliers. Le n°24 saura t-il se reprendre avec une Honda RCV 212 d'usine l'an prochain ?

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

10ème, 11ème et 12ème tours : Casey Stoner semble définitivement hors de portée et continue de coller quelques dixièmes à un Pedrosa qui voit Rossi revenir gentiment sur lui. Andrea Dovizioso essaie de rester au contact du nouveau champion du monde, mais petit à petit l'écart se creuse. Hayden et Edwards continuent de se battre pour la cinquième place, mais le pilote Tech 3 lâche progressivement prise et Capirossi, rejoint par Nakano, semble en mesure d'aller tailler des croupières à l'américain !

Belle bataille là-aussi pour la neuvième place : John Hopkins et Alex de Angelis s'affrontent dans chaque virage et sollicitent leurs motos au maximum ! Le san marinais parviendra finalement à passer le pilote Kawasaki, qui voit fondre sur lui Jorge Lorenzo, James Toseland et le surprenant Marco Melandri ! Sylvain Guintoli est 14ème, Randy de Puniet 16ème, devant West et Elias.

13ème, 14ème et 15ème tours : Les positions de tête paraissent figées et Dani Pedrosa a réagi à la remontée de Rossi : progressivement, l'espagnol est parvenu à stabiliser l'écart, puis à reprendre du temps sur Casey Stoner.

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Jorge Lorenzo parvient à se décaler à l'issue de la ligne droite des stands et à faire le freinage à Hopkins qui ne peut répliquer. James Toseland se retrouve juste derrière l'américain, mais le n°52 semble avoir des difficultés à appréhender les entrées de courbes piégeuses de Valence et sa Yamaha élargit régulièrement dans les courbes.

Comme lors du tour précédent, Jorge Lorenzo profite de son excellente vitesse de pointe pour se défaire d'Alex de Angelis, tandis que juste derrière Toseland réalise la même manoeuvre sur Hopkins ! Plus surprenant, Marco Melandri sonne la charge et dépasse à son tour John Hopkins par l'intérieur, contenant - pour une fois - les assauts de sa Ducati qui rue pourtant dans tous les sens !

Son futur coéquipier chez Kawasaki ne l'entend pourtant pas de cette oreille et John Hopkins reste à l'intérieur de la Ducati durant deux virages, puis abdique, mal placé pour tenter quoique ce soit !

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

16ème et 17ème tours : Casey Stoner entame la mi-course avec une avance conséquente sur ses rivaux, alors que Pedrosa semble parvenir à contrôler la remontée de Rossi. Andrea Dovizioso est désormais à plusieurs longueurs du n°46 et possède une légère marge sur Nicky Hayden.

Pour sa dernière course en MotoGP, Shinya Nakano donne le meilleur de lui-même et réussit à passer Loris Capirossi pour s'afficher derrière Colin Edwards. Randy de Puniet est désormais au contact de Chris Vermeulen et l'on sent le frenchie à l'aise derrière l'australien : le pilote LCR est à la porte des points !

18ème et 19ème tours : Casey Stoner possède désormais 3,2 secondes d'avance sur Dani Pedrosa qui a légèrement creusé l'écart sur Valentino Rossi. Andrea Dovizioso est déjà à plus de 12 secondes du leader, et maintient Hayden à presque trois secondes.

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Continuant à surprendre après une saison passée en fond de grille, le second officiel Ducati, Marco Melandri, prend le meilleur sur James Toseland sur un freinage parfaitement maîtrisé : le hérisson de Ravenne aura t-il subitement découvert le mode d'emploi de sa moto ? Toujours est-il que ses chronos sont loin d'être ridicule et que l'italien revient comme une fusée dans le sillage d'Alex de Angelis et Jorge Lorenzo !

20ème et 21ème tours : Les trois hommes de tête paraissent définitivement hors de portée et Valentino Rossi semble avoir compris qu'il ne pourra pas rejoindre Dani Pedrosa qui possède plus de quatre secondes d'avance. D'ailleurs, l'italien paraît déjà en légère difficulté avec l'avant de sa moto et ses entrées de courbes perdent de leurs assurances du départ.

Le n°46 se fait soudain une énorme chaleur dans le dernier virage : l'avant de sa M1 se dérobe au point de corde, mais le docteur parvient à se rétablir avec son genou ! Chaud ! Prudent, "Vale" lève le pied et apparaît à plus de cinq secondes de Pedrosa la boucle suivante.

22ème et 23ème tours : Casey Stoner déroule devant comme à la parade et son avance se porte à presque quatre secondes sur Pedrosa. Valentino Rossi bétonne sa troisième place sur le podium à plus de neuf secondes du pilote Ducati et Valence paraît se refuser une fois de plus au pilote Yamaha qui ne s'y est pas imposé depuis 2004 !

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Cinquième de la course et second pilote Michelin derrière Andrea Dovizioso, Nicky Hayden apparaît surtout avec plus de 22 secondes de retard sur son prochain chef de file : cela représente une seconde au tour depuis le départ ! Et que dire de Lorenzo en neuvième place qui accuse plus de 33 secondes de retard sur ce tracé où il s'est pourtant imposé par le passé ?

Juste derrière le majorquin, Alex de Angelis subit la pression d'un Marco Melandri retrouvé, qui tourne trois dixièmes plus vite que le pilote Honda ! Dominateur, le n°33 profitera de l'incroyable puissance de sa Ducati pour déposer littéralement de Angelis dans la courte ligne droite du tracé espagnol !

24ème et 25ème tours : De son côté Stoner n'a pas à se soucier des dépassements, puisque hormis celui sur Pedrosa en début de course, l'australien aura mené la course depuis le début sans être rejoint par ses rivaux ! Pilote Ducati lui-aussi, Sylvain Guintoli semble en mesure d'attaquer John Hopkins et de lui subtiliser les points de la 13ème place !

Dans son sillage, le Drômois voit revenir sur lui Chris Vermeulen qui s'est définitivement défait de Randy de Puniet. Patient, "Syl" colle Hopkins durant deux tours pleins et décide de l'attaquer dans la ligne droite des stands : le n°50 et le n°21 sont aux coudes à coudes dans la ligne droite, et la Ducati prendra finalement le meilleur sur la Kawasaki ! Sylvain Guintoli s'applique sur son freinage et parvient à fermer la porte au nez d'Hopkins qui ne peut répliquer !

26ème, 27ème et 28ème tours : A quatre tours du drapeau à damiers, les positions de tête sont toujours figées, mais la baston continue dans le milieu du plateau ! Sylvain Guintoli paraît vouloir s'attaquer à James Toseland, alors que Marco Melandri est toujours aussi véloce derrière de Angelis !

Les deux italiens se sont fait décrocher par un Jorge Lorenzo retrouvé qui pointe désormais dans les échappements de la GSV-R de Loris Capirossi : l'espagnol se montre de plus en plus menaçant et tente de trouver la faille sur un "Capi Rex" qui ne lâche rien ! Le n°48 s'imposera finalement dans la ligne droite des stands, profitant d'une allonge visiblement supérieure à celle de la moto de son rival. Après avoir réalisé une de ses plus belles courses de la saison, Marco Melandri rate un rapport en entrée de courbe et tire tout droit !

Dernier tour : Casey Stoner aborde le dernier tour avec une confortable avance sur Pedrosa et Rossi. L'australien file vers sa sixième victoire cette saison et démontre une compétitivité que la perte du titre mondial n'a pas su altérer.

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

L'officiel Ducati passe sous les drapeaux à damiers debout sur sa moto en wheeling, suivi de Pedrosa, Rossi - qui monte sur son 16ème podium de la saison ! - , Dovizioso, Hayden, Edwards, Nakano, Lorenzo, Capirossi, de Angelis, Toseland, Guintoli, Hopkins, de Puniet, Melandri, West et Elias.

Au classement général, Valentino Rossi explose son propre record de points marqués en une saison (367 points en 2005, égalisé par Casey Stoner en 2007) et pointe désormais à 373 points, soit 93 de plus que son dauphin Stoner et 124 de plus que Dani Pedrosa, troisième.

Le Grand Prix de Valence MotoGP tour par tour

Jorge Lorenzo conserve sa quatrième place au général devant Andrea Dovizioso qui fait l'affront de précéder le duo Hayden-RCV d'usine avec sa Honda satellite pour sa première saison ! Colin Edwards termine en 7ème position devant Chris Vermeulen et Shinya Nakano qui quitte la catégorie reine en obtenant son meilleur classement depuis la création du MotoGP en 2002.

Loris Capirossi échoue à une décevante 10ème place avec sa Suzuki, juste devant le rookie James Toseland et l'irrégulier Toni Elias. Sylvain Guintoli quitte le plateau MotoGP avec une belle 13ème place finale, devançant Alex de Angelis et Randy de Puniet. Carton rouge pour Kawasaki qui s'affiche en 16ème position avec John Hopkins (4ème du championnat en 2007 !), Marco Melandri - pilote Kawasaki en 2009 - et Anthony West qui clôture sa première saison complète en catégorie reine par la peu enviée dernière place du classement... à 323 points de Valentino Rossi !

Ils s'expliquent :

Casey Stoner (1er) : "Je ne pouvais pas demander mieux ! La saison a été difficile avec beaucoup de hauts et de bas. Je suis impatient de tester la nouvelle moto -c'est la raison pour laquelle j'ai continué à piloter- mais c'est génial d'avoir obtenu deux bons résultats. Hier nous n'avions pas réussi à trouver un bon réglage, mais le travail effectué après les qualifications et pendant le warm-up nous a permis d'être prêts pour la course".

Dani Pedrosa (2ème) : "Stoner n'a jamais besoin de beaucoup de temps pour régler sa machine. En course il a juste été un petit peu plus rapide. Il a été meilleur que moi aujourd'hui. Je suis un peu déçu, parce que je voulais une victoire devant mes fans et avec les couleurs spéciales Repsol. Je suis content d'être de retour au top après un mauvais milieu de saison, où je ne me sentais pas très bien, alors c'est une bonne chose pour nous".

Valentino Rossi (3ème) : "Nous avons complètement raté la séance d'essais sur le sec et à cause de ça, je suis parti de la quatrième ligne. Nous avons changé nos réglages, j'ai pris un très bon départ et ai rapidement doublé plusieurs pilotes. Je me suis retrouvé derrière Dani assez tôt, et j'ai attaqué mais nous n'étions pas à 100%. Nous avons toujours des difficultés ici, mais je suis content de terminer l'année sur le podium. La saison a été excellente, à l'année prochaine"

Nicky Hayden (5ème) : "Je n'ai pas pris le départ que je voulais et ces gars étaient plus rapides. J'aurais, évidemment, préféré finir ma dernière course avec Honda sur une meilleure note. J'ai attaqué fort, ce week-end, et je suis maintenant impatient d'attaquer une nouvelle aventure. Enfin, je dois remercier mon équipe, Honda, Michelin et tout le monde ici. Ils ont fait de moi un champion du monde, je leur en suis reconnaissant".

Sylvain Guintoli (12ème) : "Pour ma dernière course avec le team Alice, je tenais à obtenir un bon résultat. J’ai aujourd’hui donné le maximum et obtenu quelques points supplémentaires au classement du championnat du monde. Je tiens à remercier toute mon équipe technique pour le soutien et le travail effectué cette année. Nous avons connu de nombreuses difficultés mais personne n’a jamais baissé les bras.".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Le concept Storr 500 annonce l’arrivée d’un trail chez Brixton Motorcycles

Comment, Brixton lance un concept-store ? Ah non, pardon, la marque autrichienne spécialisée dans les motos néo-rétro a dévoilé à l’Eicma 2022 un concept de trail baptisé Storr, équipé du moteur de la Crossfire 500 et croqué par son studio de design dirigé par un ancien de... Kiska. "Ach", bien vu !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Coloris nature pour l’Himalayan en 2023, finition militaire pour la Classic Signals

Royal Enfield dévoile de nouvelles peintures sur son Himalayan 410 et sur sa Classic 350 : les indiens jouent les poètes avec trois livrées inspirées de la nature sur leur trail, les compatriotes avec deux coloris militaires sur leur roadster en version "Signals". Tout cela arrivera en France courant 2023 à des tarifs indéfinis.
Le monstre Ducati Diavel V4, élu plus belle moto du salon Eicma 2022

Sacré champion du monde 2022 en MotoGP et en World Superbike, Ducati est également sorti vainqueur du concours de la moto la plus belle du salon Eicma, grâce à son nouveau Diavel V4. La firme de Bologne totalise ainsi onze victoires sur ses terres, contre six pour MV Agusta... et toujours zéro pour le collectif Piaggio-Aprila-Guzzi-etc.
Essai Royal Enfield Hunter 350 : chasseuse de primo

La nouvelle Hunter 350 (HNTR) place ses inédites jantes en 17 pouces - une première chez Royal Enfield - en direction des jeunes primo-accédants. Ses atouts ? Une jolie bouille classique et un prix attractif. Ses limites ? Réponses dans notre essai MNC…
Marché moto en octobre 2022 : coups de pompe, de chaleur, de pot...

L’analyse mensuelle des ventes de motocycles en France a rarement été aussi laborieuse... En octobre 2022, les stations-services asséchées, la météo détraquée et les livraisons de machines saccadées étaient autant de bâtons jetés dans les jantes de MNC. Bilan, malgré tout.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...