• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
OCTROI 2.0
Paris, le 18 octobre 2018

Le gouvernement prépare le péage urbain à l'entrée des grandes villes

Le gouvernement prépare le péage urbain à l'entrée des grandes villes

Le projet de loi d’orientation sur les mobilités donne aux maires la possibilité de faire payer l'entrée des grandes villes aux véhicules motorisés (voitures, motos, camions...), mais le ministre de l'environnement jure que le gouvernement n'en fera pas une obligation. Explications.

Imprimer

Comme au Moyen-Âge, l'entrée des villes pourrait bientôt être conditionnée au paiement d'une taxe... Le projet de loi d'orientation sur les mobilités (LOM) qui sera prochainement soumis au Parlement prévoit le droit pour les maires d'instaurer un péage aux portes des villes de plus de 100 000 habitants (une quarantaine en France).

Cette possibilité existait déjà depuis le Grenelle de l'environnement en 2007 et la loi Grenelle II en 2010, mais les conditions étaient si restrictives qu’aucune ville n'a encore tenté l'expérience.

Le nouveau ministre de l'environnement - qui selon nos informations n'a toujours pas répondu à la demande de rendez-vous de la Fédération française des motards en colère (FFMC), comme son prédécesseur démissionnaire - assure toutefois que ce ne sera pas une obligation mais une simple option proposée aux élus locaux, l'Etat définissant seulement les limites légales.

5 euros par jour pour circuler à Paris, Lyon ou Marseille ?

Interrogé ce matin sur BFM TV, François de Rugy a précisé qu'en l'état actuel du projet de loi, ce péage - déjà pratiqué à Londres, Stockholm ou Milan - pourrait s'élever à 2,50 euros par jour maximum dans les villes françaises de moins de 500 000 habitants et à 5 euros maximum pour les grandes agglomérations (Paris, Lyon, Marseille...). 

La question de savoir si les motos et les scooters seront concernés risque malheureusement de ne pas se poser... Car en dépit de leurs avantages en ville, tant en termes d'efficacité que de réduction de la pollution atmosphérique, les deux-roues sont actuellement touchés par toutes les restrictions applicables aux voitures en France (zones de circulation restreinte, circulation alternée, limitations de vitesse, etc.).

A moins que députés et sénateurs, récemment mobilisés contre les 80 km/h, ne prennent soudain conscience de l'avantage des deux-roues (motorisés ou non) dans les plans de déplacements urbains ? Les militants et lobbyistes de la FFMC ont encore quelques mois pour les convaincre...

"Discriminatoire pour les ménages à faibles revenus"

A la mairie de Paris, on assure être "toujours opposés à un péage urbain qui se limiterait au périphérique et qui serait discriminatoire pour les ménages à faibles revenus", selon l'entourage d’Anne Hidalgo cité par Le Monde...

Faut-il comprendre que s'il ne se limitait pas au périph' mais s'étendait à toute l'agglomération du Grand Paris, la mairie y serait favorable ? Toujours selon le quotidien du soir, "l'élue socialiste se dit en revanche ouverte à toute réflexion sur une autre forme de péage élargie à l’échelle du Grand Paris et qui prévoirait des "mécanismes intelligents" à l’instar de ce qui se pratique aux Pays-Bas (avec des bonus pour les conducteurs qui privilégient les déplacements pendant les heures creuses)"...

Sauf que la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, s'est elle aussi toujours prononcée "résolument contre" car "il y aurait d'un côté les Parisiens et métropolitains les plus riches et les autres, notamment les Franciliens les plus défavorisés. Ils sont déjà discriminés car ils ont souvent des véhicules anciens et n'ont pas la bonne vignette Crit'Air pour circuler dans Paris. Ce péage renforcerait leur sentiment d'exclusion", indiquait-elle l'an dernier à nos confrères du Parisien...

En province, les élus interrogés par nos confrères de la presse régionale assurent eux aussi que jamais ils n'instaureront de péage urbain, que ce soit à Montpellier (34), à Toulouse (31), à Rennes (35), à Nantes (44), à Nice (06), etc. A vérifier dans quelques mois ? Restez connectés...

Rappel : les avantages de la moto dans la circulation

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...