• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
EMBOUTEILLAGES
Paris, le 28 septembre 2011

La moto pourrait rendre la ville plus agréable et plus propre...

La moto pourrait rendre la ville plus agréable et plus propre...

Une étude belge montre que si 10% des automobilistes roulaient sur un deux-roues motorisé, les embouteillages seraient réduits de 40%. Et si 25% des trajets boulot-dodo s'effectuaient à moto, les bouchons disparaitraient complètement ! Explications.

Imprimer

Si 10% des automobilistes abandonnaient leur voiture pour un deux-roues motorisé, les embouteillages seraient réduits de 40%. Et si 25% des déplacements domicile-travail ("commuting") s'effectuaient à moto, les bouchons ne seraient plus qu'un mauvais souvenir !

C'est ce qui ressort d'une étude menée dans le cadre de la Semaine de la mobilité par Transport & Mobility Leuven (TML) pour le compte de la Fédération belge de l'industrie de l'automobile et du cycle (FEBIAC), qui regroupe les distributeurs auto, moto et vélo.

L'évidence même ?

Et même si c'est relativement évident, il est parfois bon que des études scientifiques menées par des organismes indépendants rappellent quelques éléments de bon sens aux autorités chargés d'organiser la société...

Transport & Mobility Leuven

Fondée en 2002 par K.U.Leuven et l'institut néerlandais de recherche TNO, Transport & Mobility Leuven (TML) est une société de recherche spécialisée dans les transports : gestion du trafic, modélisations, économie des déplacements, science environnementale, etc. Elle mène des études pour le compte de gouvernements ou d'entreprises pour appuyer leur politique.

Les résultats de cette étude menée sur une portion de l'autoroute E40 entre Louvain et Bruxelles (l'une des routes les plus embouteillées de Belgique) en mai 2011 montrent que "si, pendant les heures de pointe, 10% des automobilistes délaissaient leur voiture pour une moto ou un scooter, cela aurait des conséquences évidentes sur l'étendue de l'embouteillage", note la FEBIAC.

En extrapolant ces observations à l'ensemble du réseau routier, l'étude conclut que "15 000 heures perdues chaque jour dans les embouteillages pourraient être évitées en Belgique, soit l'équivalent d'environ 350 000 euros par jour".

Ce qui représenterait selon nos calculs, pour une année de 250 jours ouvrés, une économie de 87,5 millions d'euros par an, sans compter les retombées environnementales ! Et même s'il suffit de se promener dans Bruxelles pour constater que l'usage du deux-roues motorisé est beaucoup moins développé qu'à Paris, les résultats de l'enquête belge pourraient faire avantageusement réfléchir le prochain maire de Paris...

6% d'émissions polluantes en moins et 87,5 millions d'euros d'économies par an

"Une moto récente rejette en effet moins de substances nocives et moins d’émissions de CO2 qu’une voiture moyenne", rappelle la FEBIAC, calculant que "les coûts externes totaux liés aux émissions (la conversion de la charge environnementale en coût pour la société) des motos sont inférieurs de 21% à ceux d’une voiture moyenne".

Etude FEBIAC 2011 : La moto pourrait rendre la ville plus agréable et plus propre

Ainsi, dans l'hypothèse où 10% des automobilistes utiliseraient un scooter ou une moto pour aller travailler, "le coût total des émissions serait réduit de 6%", estime la FEBIAC : 1% lié au remplacement des voitures par les motos et 5% résultant du trafic plus fluide.

Sans compter que "ce gain écologique augmentera sensiblement" dès l’entrée en vigueur des nouvelles normes d’émission applicables aux motos : Euro 3 en 2014, Euro 4 en 2017 et Euro 5 en 2020 (lire notamment MNC du 4 décembre 2008).

"Pour évaluer les conséquences de ce changement modal volontaire au profit de la moto, il faut également tenir compte de l’effet d’aspiration sur le réseau routier principal", note la FEBIAC : "selon l’étude, il sera en effet plus tentant d’emprunter le réseau routier principal, ce qui devrait entraîner une hausse du trafic d’environ 2%. Autrement dit : les automobilistes qui évitaient jusqu’à présent les axes principaux et empruntaient les routes secondaires (avec les nuisances causées par ce trafic de contournement sur les petites routes) tendront davantage à utiliser les routes principales".

L’étude de Transport & Mobility Leuven livre donc "une conclusion indiscutable", tranche la FEBIAC : "le deux-roues motorisé offre une alternative efficace, réalisable et propre à la voiture et jouera un rôle indispensable dans la lutte contre la congestion routière".

Une ressource extraordinaire

"L'intégration des deux-roues motorisés est la réponse la plus réaliste, la plus facile et la plus économique aux problèmes de congestion du trafic et à leurs effets négatifs sur la vie quotidienne des Européens", confirme de son côté l'ACEM en commentant les résultats de cette étude : "la moto et le scooter représentent un énorme potentiel inexploité pour améliorer la mobilité, avec des résultats que d'autres options comme le vélo ou les transports publics sont la plupart du temps incapables d'offrir", poursuit le lobby des constructeurs de moto à Bruxelles.

"Cette étude de la FEBIAC démontre que les deux-roues motorisés sont une ressource extraordinaire pour alléger le trafic, rendre la circulation plus fluide et plus généralement améliorer la qualité de vie dans nos villes", a également souligné Jacques Compagne, secrétaire général de l'ACEM, estimant que "les responsables politiques pourraient apprendre beaucoup de ce document".

Mais n'est-il pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ? A suivre de près sur Moto-Net.Com : restez connectés !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Pas de bagarres... Le gain de polution de 6 % est juste, il est a prendre en compte le temps passé dans les bouchons en voiture avec la consommation qui en découle. Des progrés sont à faire en terme de conso des motos.. perso je suis à environ 5 l/100 avec un dl650 autonomie 400 kms. le 125 honda à 3L/100 c'est possible. bref la liquidation des bouchons serait une bénédiction pour la planéte, le stress, et le porte monnaie. Je suis pour la généralisation du 2 roue (voir 3) mais avec les reserves d'usage : apprentissage minimum et équipement obligatoire. Le reste c'est aux constructeurs a faire des éfforts. Bonne route a tous

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

KTM rappelle ses motos à moteur monocylindre LC4 de 2018 à 2020

Un joint de récepteur d'embrayage défectueux est à l'origine d'une vaste campagne de rappel sur toutes les motos KTM propulsées par le monocylindre LC4 des millésimes 2018 à 2020. Explications.
Présentation de la nouvelle moto Triumph Tiger 660 Sport

La nouvelle Tiger 660 Sport marque l'arrivée de Triumph sur le segment des motos trails-GT de moyenne cylindrée à partir du roadster Trident 660. Cette nouveauté de 81 ch, compatible permis A2, sera disponible en février 2022 au prix de 9095 euros. Présentation. 
Rentrée studieuse pour le marché français du motocycle en septembre 2021 

5808 immatriculations en 125 cc, 10 550 en grosses cylindrées : la rentrée dans les concessions françaises a été moins bonne que l’an passé, mais nettement supérieure à celle de 2019. Mais si rappelez-vous, cette époque où masque et pass sanitaire n’étaient pas nécessaires pour faire son marché… de la moto et du scooter !
Essai du pneu moto Metzeler Roadtec 01 SE (Sport Edition)

Metzeler (groupe Pirelli) regonfle le potentiel dynamique de son pneu Roadtec 01 pour mieux le caler sur les jantes des motos routières au tempérament sportif (et vice-versa). Essai sur route et sur circuit - mouillé - du Roadtec 01 SE pour "Sport Edition".   
Essais 1 commentaire
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.
Présentation de la nouvelle moto néo-rétro Kawasaki Z650RS 2022

Le populaire petit roadster de Kawasaki se décline comme annoncé en version classique Z650RS pour 2022, avec des performances et une partie cycle identiques. Seuls l'habillage et les équipements transforment cette nouvelle moto néo-rétro accessible au permis A2 sous les 8500 euros. Présentation et liste de ses rivales.
 
Roadster 2 commentaires
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...