• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ECOLONOMIQUE
Paris, le 27 novembre 2017

Pourquoi la moto est économique et écologique en ville

Pourquoi la moto est économique et écologique en ville

Tous les motards le savent : la moto et le scooter sont de formidables outils pour circuler sereinement en ville, grâce à leur agilité et leur compacité. La preuve en chiffres.

Imprimer

Mardi 19 septembre, Paris enregistrait un triste record : celui du plus important kilométrage de bouchons cumulés, avec un pic à "546 km" (!) enregistré par le réseau Sytadin peu avant 9 heures. Jamais la capitale française n'avait atteint une telle congestion de ses artères, et ce n'est pourtant pas la pire : Marseille (13) serait encore plus impactée par les embouteillages...

Selon un classement révélé en début d'année par TomTom, les conducteurs marseillais perdent ainsi "41 minutes par jour" dans les bouchons contre... "40 minutes" pour les parisiens. Bordeaux complète ce peu enviable trio avec "37 minutes", calcule le géant des systèmes GPS. Cette perte de temps représente un coût énorme : "17 milliards d'euros", estime l'étude du fournisseur d'informations routières Inrix !

Ce montant inclut le carburant consommé inutilement, l'accélération de l'usure des véhicules, les retards et les heures de travail perdues. On peut aussi y ajouter le stress et tous ses effets délétères sur la santé, sans parler de la pollution. Mais le pire reste à venir : Inrix estime qu'en 2030, ce gaspillage s'élèvera à "22 milliards d'euros" en se basant sur une perte de temps annuelle de "143 heures et 36 minutes". Le pire résultat de toute l'Europe... 

"Autant de temps que nous rend l’utilisation de deux-roues motorisés pour s’occuper de nos enfants plutôt que les faire garder, pour consacrer ce temps à notre famille, nos amis, notre vie sociale", analyse la Fédération française des motards en colère (FFMC) qui rappelle que la moto ou le scooter permettent non seulement de s’affranchir des bouchons, mais aussi "aux autres usagers d’en connaître moins" et donc "à l’ensemble de la société de faire baisser les émissions polluantes".

Comparaison vélo, moto, voiture et transport en commun

Pour chiffrer son argumentaire, la FFMC s'appuie sur les données collectées en collaboration avec la Fédération européenne des associations motocyclistes (FEMA) lors de tests comparatifs entre différents modes de transports organisés dans 14 villes d'Europe en 2017. Résultats de cette étude déjà menée trois ans auparavant : par rapport à une moto, un trajet en voiture ou à vélo est en moyenne "1,5 fois plus lent" !

Le moins bon élève de ce test est le transport en commun, "deux fois plus lent" que la moto ou le scooter. Logique dans la mesure où le métro, le bus ou les tramways s'arrêtent à chaque station, rallongeant d'autant la durée du trajet jusqu'à une destination éloignée. 

"Au-delà des coûts liés à la dépréciation du véhicule, aux taxes, assurances, entretien et carburant, le conducteur en voiture devra s’acquitter de péages citadins dans plusieurs cas", signale aussi la FFMC. Londres ou Berlin notamment pratiquent déjà ce type de péages. En France, l'accès à certaines agglomérations dépend aussi de leur niveau de polution, estimée via le système Crit'Air.

Autre argument favorable à la moto (ou au scooter) en ville : son format qui lui permet de stationner aisément, économies de temps et de pollution à la clé. Un automobiliste allemand perdrait en effet en moyenne "10 minutes par jour" pour trouver une place de stationnement, d'après la société de parking APCOA qui évoque "15 minutes pour un conducteur italien".

Au total, l'impact global de ces longues minutes passées à faire le tour du pâté de maisons dans l'espoir de trouver une place de parking serait de... "30%" du total des émissions polluantes en ville. Pratiquement un tiers !

"Le deux-roues motorisé est donc là aussi une solution crédible en matière de lutte contre la pollution, puisqu’il ne participe pas à ce supplément de pollution lié à la recherche de place", rappelle la FFMC.

Pas sûr que ces arguments trouvent un quelconque écho favorable en France, surtout quand on sait que la mairie de Paris prévoit de purement et simplement interdire l'accès aux véhicules à propulsion thermique - essence et diesel - d'ici à 2030...

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Pollution vs Solution ? ... Lu récemment dans les canards (non motards, je précise)... Un petit "bijou de zéro pollution" qu'est la Tesla génère autant de CO2 qu'un diesel si on tient compte de son cycle de vie (fabrication des batteries notamment)... Pour polluer moins que le diesel, il faudra entre 50 000 et 80 000 km en Tesla (selon les conditions de roulage)... :-( ... La décision de Paris de favoriser les véhicules électriques revient à dire qu'on garde la partie peu polluante de la Tesla (ou ZOE) et qu'on laisse polluer dans les pays qui extraient les minerais et fabriquent les batteries... COOL NON ! :-( --- Mike --- Les bobos polluent chez les pauvres !
Bestof: 
1
Qui a dit que la moto était écologique ? Tout le monde (y compris la FFMC , relis l'article) s'accorde à dire que c'est UNE solution pour fluidifier le trafic , pas la panacée non plus.... Comme celle que veulent nous faire avaler les bas du front en vantant les mérites écologiques de la voiture électrique : c'est aussi UNE solution parmi d'autres... PS : bravo au site MNC pour avoir inclus - enfin ! - la possibilité de modifier son message après l'avoir posté ....
Bestof: 
1
JohnyB, personne ne nie que la moto pollue ! On n'est pas là dans une défense d'un moyen d'éradiquer la pollution, mais dans une reconnaissance du pis-aller que représente la moto durant la nécessaire phase de transition vers des transports écologiques, qui restent à inventer par ailleurs. Se remettre en question consiste aussi à reconnaitre objectivement, comme ça se fait ailleurs en Europe, voire à Lyon (étude du plan de déplacement urbain de la SYTRAL), que les deux-roues motorisés apportent une amélioration (et pas une résolution, nous sommes d'accord) notable. Personnellement, une flotte de véhicules électriques, dont la pollution à la fabrication et à l'alimentation (nucléaire ou à charbon, l'alimentation ? ) est quasi égale à celle des véhicules thermiques, est une aberration, d'autant que ça générerait une mise au rebut d'un nombre considérable de véhicules, soit autant de déchets avec les problèmes de recyclage que ça comporte. Il est absurde de dire que le moteur thermique en général et le 2RM thermique n'est pas une solution d'avenir : quel avenir ? Court terme ou moyen terme ? Quelle(s) solution(s) aujourd'hui ? Adopter l'éco-conduite, fluidifier le trafic, je le redis. L'écologie, ce n'est pas adopter une unique vision à long terme basée sur des phantasmes de véhicules électriques pas plus propres que des thermiques à l'échelle planétaire (et pas en réduisant le raisonnement à l'habitat des électeurs de la Dame Hidalgo). Du moins pas sans envisager la transition, encore une fois. C'est commencer par réduire les nuisances existantes à l'instant T, et là, aujourd'hui et pour encore quelque temps (qu'il faut travailler à réduire, là aussi nous sommes d'accord), le 2RM apporte un mieux.
Bestof: 
1
La moto n'est pas écologique. Même en ville. Dire une chose pareille est absurde. Elle a des avantages certains par rapport à la voiture mais remplacer toutes les voitures par des motos (ce qui est infaisable) ne réglera pas le problème de la pollution en ville. Personnellement je suis capable d'admettre que ce qui est autant un moyen de transport qu'une passion pour moi est polluant et que les machines passées et actuelles ne sont pas une solution d'avenir pour le transport urbain. N'en déplaise aux vieux motards têtus, rien n'est éternel et il faut régulièrement savoir se remettre en question et évoluer parce que le monde évoluera de toute façon.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP de Catalogne Essais FP2 : Zarco à un souffle du meilleur temps de Morbidelli ! 

Franco Morbidelli s'adjuge in extremis le chrono de référence de la première journée du GP de Catalogne sur sa Yamaha privée, suivi à seulement 0,109 sec par Johann Zarco qui est de loin le meilleur pilote Ducati des essais libres 2 ! Brad Binder sur KTM complète ce classement très ouvert. Compte rendu et classement.
GP de Catalogne 11 commentaires
Rossi détaille le contrat 2021 qu'il doit signer ce week-end au GP de Catalogne

Deux semaines après avoir démenti les rumeur de sa retraite, Valentino Rossi annonce qu'il devrait signer son contrat 2021 avec le team satellite Yamaha Petronas SRT en marge du GP de Catalogne. Un contrat d'un an sans option pour l'année suivante... mais sans interdiction non plus !
Marc Marquez ne sait pas quand il reviendra...

Grand absent de cette folle saison MotoGP 2020, Marc Marquez regarde les courses de moto sur son canapé... Alors que le championnat du monde débarque à Barcelone tout près de chez lui, le pilote Repsol Honda se livre à une longue séance de questions réponses avec son team. Interview vidéo.
MotoGP 2020 12 commentaires
Nouvelle Honda CB125F 2021 : la moto utilitaire se surpasse avec Euro5 !

Honda profite du passage obligé aux normes moto Euro5 pour mettre à jour à sa populaire CB125F : nouvel habillage, moteur encore plus économique et 11 kg de moins sur la balance comptent parmi les atouts de cette nouveautés 2021 accessible avec le permis B (voiture) et formation de 7 heures. Présentation.
M1000RR : BMW lance sa première moto M, sur base de S1000RR

Depuis les années 70 chez les amateurs de sport auto, la lettre M évoque le "must" en termes de voitures BMW. Un demi-siècle plus tard, la marque allemande lance sa première moto affublée du même logo : la M1000RR, une S1000RR (re)taillée pour la compétition. Présentation et comparaisons, photos et vidéo...
Motos 2 commentaires
Un été 2020 exceptionnellement prolifique pour le marché moto et scooter

Traditionnellement calmes pour les concessionnaires moto et scooter, les mois de juillet et août ont été particulièrement dynamiques en 2020 : +31,2% et +17,2% par rapport à 2019. Pour analyser cet été en pleine "guerre" contre le Covid, Moto-Net.Com s'est tourné vers la concession Kawasaki Paris Grande Armée... Bilan.
La Tesi H2 bientôt en France dans les concessions Bimota et Kawasaki

L'inédite Bimota Tesi H2 commercialisée en Italie à partir du 1er octobre 2020 devrait bientôt arriver en France. La marque italienne - détenue à 49,9% par Kawasaki - constitue actuellement son réseau et sollicite naturellement les concessions vertes. Explications avec le responsable marketing, Gianluca Galasso...

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...