• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#FRENCHGP - DEBRIEF
Paris, le 20 mai 2019

Johann Zarco (13ème) quitte le GP de France "avec un petit sourire"

Johann Zarco (13ème) quitte la France avec un petit sourire

S'il n'a pas brillé devant ses fans, le français Johann Zarco quitte néanmoins le GP de France avec un "petit sourire" car les KTM ont progressé : non seulement elles terminent toutes les quatre dans les points, mais Pol Espargaro s'offre une belle 6ème place à seulement 6 secondes du vainqueur. Débriefing.

Imprimer

A l'issue du GP de France, cinquième épreuve du championnat du monde MotoGP 2019, un constat s'impose : KTM a progressé et signe son meilleur résultat de la saison !

Certes, ce n'est pas au guidon de la RC16 n°5 de Johann Zarco mais à celui de la n°44 confiée à son coéquipier Pol Espargaro. Certes, le français a encore du pain sur la planche pour atteindre son objectif de top 10 après avoir terminé seulement 15ème au Qatar, 15ème en Argentine et 13ème aux Etats-Unis, 14ème en Espagne et de nouveau 13ème en France. Certes, Zarco n'a récolté que 10 points en cinq courses et pointe 15ème au classement provisoire alors que sur son "ancienne moto", le débutant Fabio Quartararo se classe 12ème avec 25 points malgré un résultat blanc.

"Si on n'a pas la machine on ne peut pas aller plus loin"

Les nouvelles pièces testées à Jerez semblent bien avoir porté leurs fruits et le constructeur autrichien enregistre au Mans sa plus belle performance avec ses quatre motos dans les points, même si ça ne fait toujours pas les affaires de Johann Zarco...

"Tant mieux que ça marche pour Pol Espargaro, au moins c'est bon pour KTM, mais moi ça va pas du tout", regrette le français : "on a plein de trucs qui ne vont pas et quand on arrive en course on n'est pas du tout prêts. Donc j'ai beau me préparer mentalement et physiquement, à un moment donné si on n'a pas la machine on ne peut pas aller plus loin donc c'est dur, même si c'est le meilleur week-end qu'on ait fait jusqu'à présent"...

Pol Espargaro, KTM officielle (12ème en qualifs, 6ème en course)

"Ce résultat est tout simplement magnifique et c’est presque incroyable après moins de deux ans et demi. On montre qu’on est sur la bonne voie. Je suis tellement fier de ce projet. On a été présent pendant toute la course. La compétition est très serrée ici avec les meilleurs pilotes du monde, mais nous ne sommes qu'à 5 secondes du vainqueur sur sa moto d’usine. C'est incroyable et ça nous donne des ailes pour continuer à travailler, progresser sur les prochaines courses et continuer à nous battre pour le top 10. Je me suis beaucoup amusé aujourd’hui et j’étais à la limite du début à la fin. C’était incroyable de constater que je rattrapais Vale dans certains secteurs et que Petrucci devait se dépouiller pour me doubler ! Cela me rend vraiment fier !"

Pol Espargaro, KTM officielle (12ème en qualifs, 6ème en course)

Johann Zarco, KTM officielle (14ème en qualifs, 13ème en course)

"C’était une course difficile… J’ai pris un bon départ et je contrôlais bien la moto, mais tour après tour je me suis épuisé car je n'ai toujours pas la sensation optimale. Je suis content de la 13ème position car ça fait toujours quelques points. Globalement il y a eu quelques aspects positifs ce week-end et je vais les garder en tête pour la prochaine course. Je visais le top 10 et en début de course j'étais proche, mais je n’ai pas pu suivre le rythme. C'est dommage. Pol (Espargarao, son coéquipier, NDLR) a été fantastique ce week-end et c'est génial pour KTM et pour lui. J'ai encore besoin de travailler, car il a prouvé qu’on pouvait faire quelque chose. Nous avons besoin de temps et je l’ai dit dès le début de la saison. J'ai senti la qualité de la moto ce week-end et nous avons des choses sur lesquelles travailler, alors on quitte la France avec un petit sourire".

Pol Espargaro, KTM officielle (12ème en qualifs, 6ème en course)

Hafizh Syahrin, KTM Tech3 (21ème en qualifs, 14ème en course)

"J'ai aimé cette course. Au début c’était un peu difficile d’avoir la vitesse, mais tour après tour j’ai trouvé le rythme et j’ai essayé de me battre avec Miguel (Oliveira, son coéquipier, NDLR) et de rester près de lui. Finalement, il a commis une erreur et je termine 14ème. Ces deux points ont une signification énorme pour moi et je veux les dédier à ma famille et à tout le monde, mais surtout aux fans français car ils apprécient toujours tous les pilotes. C’est le GP national de l’équipe (Tech3, NDLR) et je n’abandonne jamais ! Je tiens également à remercier mon équipe car elle m'a toujours fait confiance et n'a jamais cessé de m'aider pour améliorer ma machine et mon style de pilotage sur la nouvelle moto".

Miguel Oliveira, KTM Tech3 (16ème en qualifs, 15ème en course)

"C’était une course difficile aujourd'hui. On n’a pas eu beaucoup de temps sec ce week-end, donc les réglages n’étaient pas parfaits. Quoi qu'il en soit, on a réussi à progresser. J'ai pu aller un peu plus vite que ce matin. Pendant la course j’ai eu du mal avec plusieurs choses, mais globalement je dirais que le résultat est un peu plus satisfaisant que Jerez. C’est pour moi le seul point positif de la journée. Je suis plutôt énervé par ma pénalité mais il faut passer à la prochaine épreuve maintenant".

Mike Leitner, directeur du team KTM

"On ne peut qu’être fier de s’être battu dans le top 10 pour la sixième place et finir à seulement 6 secondes du vainqueur sur le sec ! Nous sommes fiers de Pol pour la manière dont il a obtenu ce résultat, mais également pour tous ceux qui ont travaillé d'arrache-pied sur ce projet. Nous en sommes encore au début de la troisième saison, mais cet hiver les commentaires de tous nos pilotes ont abouti à des idées qui ont pris du temps pour trouver des réponses techniques. Après Jerez nous en avons eu quelques-unes et c’était une réussite. Nous sentions que nous étions performants et vendredi c'était fantastique ! Les choses ne se sont pas déroulées comme prévu pour les qualifications, mais Pol a fait un excellent travail, tout comme l’équipe. Nous regrettons toujours que Johann n’arrive pas à rouler comme Pol, mais je pense que nous avons commencé à progresser avec lui ici. C’était la première fois qu’il disait se sentir à l’aise et que les chronos allaient venir. Il faut maintenant travailler d'arrache-pied pour capitaliser sur ces progrès et adapter davantage la moto à son pilotage. Il a retrouvé de la motivation et je pense que Jean-Michel Bayle l'aide beaucoup. Pour la première fois de l’histoire, nous avons toutes les KTM dans les points au championnat. Je suis heureux que Hafizh l’ait réussi et que Miguel l’ait fait de nouveau. Ce fut une très bonne journée et nous allons au Mugello pour essayer de progresser encore".

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Toutes les KTM sont certes dans les points, dont une dans le top 10 mais les 3 restantes sont dernières grâce aux chutes.... Johan doit à tout prix tirer un trait sur le passé et sa Yamaha car même si je n'approuve pas trop les commentaires du patron KTM je peux comprendre que KTM ne fera pas de sa moto une Yamaha ! Johan doit s'adapter au mieux à la KTM et JM Bayle peut beaucoup lui apporter. Certes les résultats ne viendront pas du jour au lendemain mais j'y crois ! Marquez à bien réussi à être champion du monde malgré une Honda brutale et physique, pourquoi pas Johan?
Bestof: 
1
Moi, c'est l'inverse, j'y crois de moins en moins... et c'est moche.
Bestof: 
1
Effectivement, après avoir vue la course en replay ce matin, on peut constater que la KTM a progressé, du moins aux mains d'Espargaro, qui a 2 ans de plus de roulage sur cette autrichienne...il faut donc que Johann l'apprivoise aussi et s'y adapte....ça avance...on y croit.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 7 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Compte rendu et résultats du GP de San Marin MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez remporte sa 77ème course en Grands Prix - sa 51ème en MotoGP - après avoir suivi pendant tout le GP de San Marin la Yamaha privée de Fabio Quartararo. Le débutant français s'incline dans le dernier tour, non sans avoir opposé une remarquable résistance ! Viñales, tenu à distance de ce duel haletant, complète le podium loin devant Rossi. Débrief et résultats.
Course 19 commentaires
PGM V8 : la moto australienne à 8-cylindres de 334 ch !

L'australien Paul Maloney est à l'origine d'une moto spectaculaire propulsée par deux moteurs de Yamaha R1 que cet ancien ingénieur en Grands Prix et en Superbike a accouplé pour former un 8-cylindres en V. Partie-cycle de haute volée et poids raisonnable distinguent aussi son délirant roadster PGM V8 à... 160 000 euros !  Présentation.
Découverte 2 commentaires
En direct de l'essai des nouvelles Yamaha R1 et R1M 2020

Cap sur le circuit de Jerez (Espagne), où MNC teste cette semaine la nouvelle Yamaha R1 et sa luxueuse déclinaison R1M qui répondent notamment aux dernières normes Euro5 pour 2020 !
Sportive 1 commentaire
Préparation Yamaha XSR900 CP3 par JvB-moto

Le préparateur allemand Jens vom Brauck, fondateur de JvB-moto, personnalise la Yamaha XSR900 en s'inspirant des motos de dirt track. L'influence germanique se fait également ressentir dans les traits rectilignes de sa "CP3"...  Découverte.
Préparations moto 3 commentaires
Le Journal moto du Net vous invite au WorldSBK, au Bol d'Or et au Supercross !

Le Journal moto du Net souhaite une bonne rentrée à tous ses lecteurs et invite ses abonnés Premium au WorldSBK, au Bol d'Or et au Supercross de Paris. Vous n'êtes pas encore abonné ? Dépêchez-vous, c'est le moment !
La nouvelle Indian Challenger refroidie par eau débusquée derrière les Scout 2020 !

Est-ce vraiment par inadvertance qu'Indian a fait fuiter un visuel officiel de son futur custom routier doté d'un inédit bicylindre refroidi par eau ? Tout ça en dévoilant sa gamme Scout 2020, qui comprend une série limitée et une Bobber Twenty pour fêter les 100 ans de l'emblématique Scout...
L'avenir des écrans d'instrumentation moto passe-t-il par la 3D ?

Bosch lance un nouvel écran sur lequel les informations s'affichent en trois dimensions pour améliorer leur perception. Cette technologie 3D développée pour l'automobile pourrait-elle intégrer le tableau de bord des motos ? Pas dans un futur proche, selon le manufacturier allemand interrogé par MNC. Explications.
High-tech 5 commentaires
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juillet-août 2019

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juillet et août 2019. En attendant notre analyse complète de cet été, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Août 1 commentaire
Les 80 km/h fragilisés par l'augmentation de 17,9% de la mortalité routière en août 2019

Les éventuels effets positifs du 80 km/h sur la mortalité routière se font toujours attendre, alors que l'accidentologie et le nombre de morts sur les routes ne cessent d'augmenter depuis plus d'un an et particulièrement au mois d'août dernier (+ 17,9%). Bilan.
Radars 5 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...