• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#FRENCHGP - DEBRIEF
Paris, le 20 mai 2019

Explications des pilotes après le GP de France MotoGP 2019

Explications des pilotes après le GP de France MotoGP 2019

Vous avez suivi les principaux faits de course du GP de France Moto GP 2019 hier en direct sur MNC Live et dans notre compte rendu complet : le Journal moto du Net vous présente aujourd'hui le débriefing des pilotes après cette cinquième épreuve du championnat du monde.

Imprimer

Pendant que les abonnés assistaient au GP de France directement sur le circuit du Mans grâce à leur invitation MNC Premium, les lecteurs "standard" vivaient sur MNC Live les principaux faits de course.

Marc Marquez, Honda officielle n°93 (1er en qualifs et 1er en course)

"Ici au Mans c’est toujours difficile à cause des températures et de la météo, surtout aujourd’hui. Je crois que c’est la première fois que je fais la course avec le pneu soft à l’avant, mais c’était l’option la plus sage. Je voulais d’abord être régulier puis quand j’ai vu que je creusais l’écart j’ai attaqué un peu plus en 1’32 jusqu’à ce que j’aie deux secondes d’avances. Je suis content de ce résultat et c’est génial d’avoir remporté la 300ème victoire Honda en catégorie reine !"

Marc Marquez, Honda officielle (1er en qualifs et 1er en course)

Andrea Dovizioso, Ducati officielle n°4 (4ème en qualifs et 2ème en course)

"Je suis satisfait de mon résultat car les conditions ont été très difficiles tout le week-end. On a réussi à prendre la deuxième place, à la fois dans la course et au championnat, mais il faut rester concentré et essayer de progresser encore si on veut se battre avec Márquez jusqu'au bout. Je n’ai pas pu garder son rythme jusqu'à l’arrivée car le pneu arrière s’est un peu trop dégradé. Dans les derniers tours, j’ai dû aussi contrer le retour de Danilo (Petrucci, son coéquipier, NDLR). C’était une belle bagarre et je ne suis pas surpris par sa vitesse car je le connais bien. On a obtenu le meilleur résultat possible et le championnat est encore ouvert. Je suis impatient de courir dans deux semaines au Mugello, un circuit qu’on connaît assez bien et où on a obtenu de bons résultats ces dernières années".

Andrea Dovizioso, Ducati officielle n°4 (et 2ème en course)

Danilo Petrucci, Ducati officielle n°9 (2ème en qualifs et 3ème en course)

"C’était une belle course et je suis vraiment heureux de remonter enfin sur le podium, pile un an après la dernière fois (2ème au GP de France 2018, NDLR). J’ai été plutôt compétitif sur les dernières épreuves mais pas en qualifications, ce qui m’a empêché d’être plus performant en course. Cette fois nous avons réussi à partir de la première ligne, mais j’ai commis quelques erreurs dans les premiers tours et j’ai perdu du terrain. À un moment donné je suis même descendu à la sixième place, mais j’ai essayé de rester calme et concentré en attaquant le plus possible pour réduire l'écart. Vers la fin, Andrea et moi nous sommes livrés à une bagarre spectaculaire : il était plus fort que moi en accélération alors que je regagnais un peu de terrain au freinage, mais je n'ai jamais été assez proche pour conclure. D’autre part, il aurait été insensé de prendre de tels risques entre coéquipiers. Ce double podium est un excellent résultat pour toute l'équipe et nous allons maintenant essayer de recommencer au Mugello".

Danilo Petrucci, Ducati officielle n°9 (2ème en qualifs et 3ème en course)

Jack Miller, Ducati satellite n°43 (3ème en qualifs et 4ème en course)

"Je me suis bien amusé, le feeling avec la moto était excellent. J'ai peut-être attaqué un peu trop pour essayer de rester devant Marquez (aux 5ème et 6ème tours, NDLR) mais je dois reconnaître que c'était un beau duel. On a fait des progrès !"

Jack Miller, Ducati satellite n°43 (3ème en qualifs et 4ème en course)

Valentino Rossi, Yamaha officielle n°46 (5ème en qualifs et 5ème en course)

Valentino Rossi, Yamaha officielle n°46 (5ème en qualifs et 5ème en course)

Pol Espargaro, KTM officielle n°44 (12ème en qualifs, 6ème en course)

Pol Espargaro, KTM officielle n°44 (12ème en qualifs, 6ème en course)

Franco Morbidelli, Yamaha satellite n°21 (6ème en qualifs et 7ème en course)

"C'était une bonne course ! Je regardais les meilleurs pilotes de près mais je ne pouvais pas les rattraper. En tout cas, c’est un bon résultat. C’est la course où j’ai eu les meilleures sensations jusqu’à présent et ça signifie que nous progressons. Il faut continuer à travailler dans cette voie et poursuivre les améliorations. L'objectif est de continuer à prendre des points à chaque course. Nous avons passé un bon week-end avec des conditions sèches, humides et mixtes. Je suis très heureux, c’est un bon moyen d’arriver sur mon GP national".

Franco Morbidelli, Yamaha satellite n°21 (6ème en qualifs et 7ème en course)

Fabio Quartararo, Yamaha satellite n°20 (10ème en qualifs et 8ème en course)

Fabio Quartararo, Yamaha satellite n°20 (10ème en qualifs et 8ème en course)

Cal Crutchlow, Honda LCR n°35 (15ème en qualifs et 9ème en course)

"C’est une journée décevante en termes de résultat car je n’étais pas venu ici pour terminer neuvième. Je suis donc déçu mais le point positif à retenir c’est que nous avons obtenu de nouvelles données importantes sur la moto. Dans l’ensemble, je ne me sentais pas à l’aise avec les réglages de la moto, ni avec le feeling et les pneus cet après-midi. Il faut donc progresser et travailler sur ce point. Nous nous sommes qualifiés en 15ème  position et ça rend toujours la course plus difficile, mais j’ai pris un bon départ et j’ai terminé le premier tour en neuvième position, puis neuvième en course. Je voulais réduire un peu l’écart par rapport aux leaders, mais ce n’était pas possible aujourd’hui. On réessaiera au Mugello... Félicitations au HRC pour cette incroyable série de 300 victoires, je suis fier d’en faire partie !"

Cal Crutchlow, Honda LCR n°35 (15ème en qualifs et 9ème en course)

Alex Rins, Suzuki officielle n°42 (19ème en qualifs et 10ème en course)

"Ce fut un week-end difficile… Les qualifications se sont mal déroulées, la stratégie était mauvaise, etc. Honnêtement, j'espérais mieux ce week-end. J’ai commencé la course avec beaucoup d’espoir, mais au final j’ai dû gérer des difficultés, en particulier en entrée de virage, et je n’ai pu que terminer 10ème. Ces 6 points sont importants, d'autant plus qu'il était facile de chuter aujourd'hui – il y a eu beaucoup de chutes dans les trois courses. Il reste encore beaucoup de courses et je suis prêt pour le Mugello".

Alex Rins, Suzuki officielle n°42 (19ème en qualifs et 10ème en course)

Jorge Lorenzo, Honda officielle n°99 (8ème en qualifs et 11ème en course)

"11ème n’est pas la place que je voudrais, mais j’ai noté des progrès donc je suis heureux et ça me rend encore plus optimiste pour les prochaines courses. C’est le premier week-end avec une journée où je termine dans le top 5 (4ème en FP2, NDLR) et où je me qualifie 8ème. Et vous savez, à part le GP du Qatar qui était une course lente, c’est la première fois que je termine aussi près du vainqueur (à tout de même 15 secondes de son coéquipier Marc Marquez, NDLR !). On en apprend davantage à chaque week-end et à chaque course, c’est juste une question de temps. Merci à l’équipe Repsol Honda qui continue à travailler dur et félicitation à Honda pour leurs 300 victoires".

Jorge Lorenzo, Honda officielle (8ème en qualifs et 11ème en course)

Aleix Espargaro, Aprilia n°41 (9ème en qualifs et 12ème en course)

"Repartir avec des points est toujours positif, mais je ne peux pas être satisfait. J’étais incapable de suivre les leaders, surtout à cause du manque de grip qui est très important sur un circuit comme Le Mans. Il n'y avait vraiment qu'un choix de pneus possible avec ces températures et nous étions tous dans les mêmes conditions. Il faut maintenant travailler sans relâche pour progresser. Nos concurrents se sont améliorés et c’est de plus en plus difficile de terminer dans le top 10".

Aleix Espargaro, Aprilia n°41 (9ème en qualifs et 12ème en course)

Johann Zarco, KTM officielle n°5 (14ème en qualifs et 13ème en course)

Johann Zarco, KTM officielle n°5 (14ème en qualifs et 13ème en course)

Hafizh Syahrin, KTM Tech3 n°55 (21ème en qualifs, 14ème en course)

Hafizh Syahrin, KTM Tech3 n°55 (21ème en qualifs, 14ème en course)

Miguel Oliveira, KTM Tech3 n°88 (16ème en qualifs, 15ème en course)

Miguel Oliveira, KTM Tech3 n°88 (16ème en qualifs, 15ème en course)

Joan Mir, Suzuki officielle n°36 (18ème en qualifs et 16ème en course)

"Je regrette profondément ce qui s’est passé pendant le tour de chauffe. Je pense que le pneu était froid, je n’ai pas freiné trop fort ni trop tôt mais j’ai perdu l’avant. Je suis tombé quatre fois ce week-end et il faut se demander pourquoi. A aucun moment je n’ai eu l’impression d’avoir roulé au-dessus de mes moyens, mais j’espère que quand on aura compris pourquoi j’ai chuté on pourra en tier un enseignement. J'attends avec impatience le GP d’Italie".

Joan Mir, Suzuki officielle n°36 (18ème en qualifs et 16ème en course)

Andrea Iannone, Aprilia n°29 (22ème en qualifs et abandon en course)

"Malheureusement je n’ai pas pu finir la course aujourd'hui, ma douleur à la cheville était trop forte. La situation a empiré de jour en jour, et avec la prochaine course au Mugello on a décidé de limiter les dégâts. Je vais poursuivre ma rééducation en essayant de reposer ma cheville et en modifiant mon programme d’entraînement pour rester en forme. J'ai toujours obtenu de bons résultats au Mugello, donc je veux y arriver en étant à 100%".

Andrea Iannone, Aprilia n°29 (22ème en qualifs et abandon en course)

Résultats du GP de France MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 41'53.647
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati +1.984
  3. Danilo PETRUCCI Ducati +2.142
  4. Jack MILLER Ducati +2.940
  5. Valentino ROSSI Yamaha +3.053
  6. Pol ESPARGARO KTM +5.935
  7. Franco MORBIDELLI Yamaha +7.187
  8. Fabio QUARTARARO Yamaha +8.439
  9. Cal CRUTCHLOW Honda +9.853
  10. Alex RINS Suzuki +13.709
  11. Jorge LORENZO Honda +15.003
  12. Aleix ESPARGARO Aprilia +29.512
  13. Johann ZARCO KTM +33.061
  14. Hafizh SYAHRIN KTM +35.481
  15. Miguel OLIVEIRA KTM +36.044
  16. Joan MIR Suzuki 1 Tour

Non classés

  • Takaaki NAKAGAMI Honda 9 Tours
  • Andrea IANNONE Aprilia 19 Tours
  • Maverick VIÑALES Yamaha 21 Tours
  • Francesco BAGNAIA Ducati 21 Tours
  • Tito RABAT Ducati 25 Tours
  • Karel ABRAHAM Ducati 0 Tour

Classement provisoire MotoGP 2019 après le GP de France

  1. Marc MARQUEZ (Honda) SPA : 95 points
  2. Andrea DOVIZIOSO (Ducati) ITA : 87 points
  3. Alex RINS (Suzuki) SPA : 75 points
  4. Valentino ROSSI (Yamaha) ITA : 72 points
  5. Danilo PETRUCCI (Ducati) ITA : 57 points
  6. Jack MILLER (Ducati) AUS : 42 points
  7. Cal CRUTCHLOW (Honda) GBR : 34 points
  8. Franco MORBIDELLI (Yamaha) ITA : 34 points
  9. Pol ESPARGARO (KTM) SPA : 31 points
  10. Maverick VIÑALES (Yamaha) SPA : 30 points
  11. Takaaki NAKAGAMI (Honda) JPN : 29 points
  12. Fabio QUARTARARO (Yamaha) FRA : 25 points
  13. Aleix ESPARGARO (Aprilia) SPA : 22 points
  14. Jorge LORENZO (Honda) SPA : 16 points
  15. Johann ZARCO (KTM) FRA : 10 points
  16. Francesco BAGNAIA (Ducati) ITA : 9 points
  17. Joan MIR (Suzuki) SPA : 8 points
  18. Miguel OLIVEIRA (KTM) POR : 8 points
  19. Stefan BRADL (Honda) GER : 6 points
  20. Andrea IANNONE (Aprilia) ITA : 6 points
  21. Hafizh SYAHRIN (KTM) MAL : 2 points
  22. Tito RABAT (Ducati) SPA : 2 points
  23. Karel ABRAHAM (Ducati) CZE   
  24. Bradley SMITH (Aprilia) GBR

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

[Vidéo] Compilation de chutes de Guy Martin, pilote moto & Co

Moto sur route, sur circuit ou sur l'eau (!), vélo, auto, bateau, aéroglisseur, luge de rue ou sur glace... Guy Martin est un touche-à-tout particulièrement casse-cou. L'ancienne vedette du Tourist Trophy nous divertit en publiant deux vidéos de ses meilleures - pires ? - chutes. Action !
La stratégie du réseau Harley-Davidson face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Harley-Davidson réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Manoël Bonn, directeur marketing Harley-Davidson France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 3 commentaires
Auto et moto-écoles : l'UNIC craint beaucoup de casse en septembre prochain

En plus de son effroyable crise sanitaire, le Covid-19 est responsable d'une colossale crise économique et sociale. Après avoir fait le point avec la CSIAM (constructeurs) et le CNPA (concessionnaires), Moto-Net.Com étudie la situation des écoles de conduite avec l'UNIC, 1er syndicat indépendant de la profession.
Permis moto 1 commentaire
L'union européenne "allège" l'accès au permis moto A2 

Introduit en 2013 et rendu obligatoire pour tous les nouveaux motards en 2016, le permis A2 devient un peu plus facile : l'examen pourra se passer sur une moto de 250 cc, au lieu des 400 cc minimum requis jusqu'à présent. La FEMA se félicite de cette décision prise en faveur des petits gabarits...
Comment la jeune pilote moto Lucie Boudesseul revient plus forte grâce au confinement

En attendant la reprise des courses (de moto), la jeune pilote Lucie Boudesseul suit ses cours (de première) et s'entraîne pour garder la forme au moyen d'un simulateur d'entraînement moto et d'un programme sportif intense. Présentation.
Excès de vitesse : les gendarmes du Lot (46) stoppent un fan de Rossi... 

Libéré, délivré, déconfiné... mais pas débridé, attention ! Un jeune motard de Pradines (46) supporteur de Valentino Rossi a été attrapé par le peloton motorisé de Cahors alors qu'il roulait bien trop vite sur route ouverte au guidon de sa Yamaha R6 dépourvue de plaque. Gloups.
Radars 14 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...